Page:Maurice Joly - Les Affames - E Dentu Editeur - 1876.djvu/75

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





X

autre histoire.



Karl Elmerich était un jeune homme d'environ vingt-quatre ans, à peu près de la taille de Georges. Il avait de grands cheveux blonds gracieusement ondulés, l'œil bleu d'une douceur presque féminine, le teint blanc et les traits d'une rare pureté de lignes. Sans la négligence de ses vêtements et de sa tournure, la remarquable beauté de son visage aurait paru plus frappante encore.

Quoique Karl fût d'origine alsacienne par son père et sa mère, comme il avait été élevé dès le bas âge à Valenciennes, il n'avait pas le moindre accent tudesque ; le charme de sa vois était pur de tout alliage étranger.

― Je suis bien heureux de te trouver, dit Karl à Georges Raymond qui sortit avec lui dans la salle des Pas-Perdus.

― Qu'as-tu ? lui dit Georges en remarquant sa préoccupation.

― C'est bien bizarre ce qui m'arrive, répondit Karl en prenant son ami par le bras. Il parait que je peux prétendre à une succession.