Page:Milledonne (Baschet)- Journal du concile de Trente.djvu/39

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

31

JOURNAL DU CONCILE DE TRENTE.

qu’il ne put être formé que dans l’année 1545.


Et puisque la résolutionDescription de la ville de Trente fut prise de tenir le Concile à Trente, peut-être me saura-t-on gré d’apprendre quelques détails sur les avantages de cette ville et sur les facilités qu’elle offre pour y bien vivre et y résider commodément.
Trente est située entre l’Italie et l’Allemagne, comme nous l’avons dit, au pied des Alpes, dans une plaine charmante. D’un côté le fleuve Adige, que traverse un beau pont, la baigne ; de l’autre une ancienne muraille, fort élevée et propre à repousser un assaut, la protège. En dehors des portes, sont aussitôt des jardins fort beaux et des résidences de campagne tout à fait agréables. Il est commode d’y aller à cheval et à pied, car à chaque heure du jour l’ombre y domine, en raison des hautes montagnes qui les entourent. Cette ombre, cependant, n’est pas telle que le pays en ait à souffrir; au contraire, le territoire est très-fertile. Les vins, les fruits, les foins y abondent. A la vérité le blé n’y est pas en quantité suffisante à la consommation pour