Page:Poullain de La Barre - De l’égalité des deux sexes, seconde édition.djvu/17

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


  DE L' ÉGALITÉ DES DEUX SEXES.

PREMIÈRE PARTIE

Où l'on montre que l'opinion vulgaire eſt un préjugé & qu'en comparant ſans intereſt ce que l’on peut remarquer dans la conduite des hommes & des femmes, on eſt obligé de reconnoiſtre entre les deux Sexes une égalité entiere

Que les hommes ſont remplis de préjugez.

Les hommes ſont perſuadés d’une infinité de choses dont ils ne ſçauroient rendre raiſon ; parce que