Page:Poullain de La Barre - De l’égalité des deux sexes, seconde édition.djvu/18

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée




leur perſuaſion n’eſt fondée que ſur de legeres apparences, auſquelles ils ſe ſont laiſſez emporter; & ils euſſent crû auſſi fortement le contraire, ſi les impreſſions des ſens ou de la coûtume les y euſſent déterminez de la meſme façon.

Hors un petit nombre de ſçavans, tout le monde tient comme une choſe indubitable, que c’eſt le Soleil qui ſe meut au tour de la terre : quoy que ce qui paroiſt dans la révolution des jours & des années, porte également ceux qui y font attention, à penſer que c'eſt la terre qui ſe meut au tour du Soleil. L’on s'imagine qu’il y a dans les beſtes quelque connoiſſance qui les conduit, par la meme raiſon que les Sauvages ſe figurent qu’il y a un petit démon dans les horloges & dans les machines qu’on leur monſtre ;