Page:Revue des Deux Mondes - 1916 - tome 33.djvu/967

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


Association Nationale d’Expansion Économique (INDUSTRIE - COMMERCE - AGRICULTURE) , Fla.ce de la. Bourse — FJLR.IS ->* APPEL Notre Programme La guerre qui, depuis dix-huit mois, ravage l’Europe el. menace le reste du monde a donné un caractère d’urgence extrême à la nécessité, déjà manifeste en temps de paix, de rénover notre organisation écono- mique. C’est à ce besoin qu’ont voulu répondre les promo- teurs de l’Association nationale d’Expansion économique récemment créée sous le patronage des Chambres de Commerce de France et avec le concours des grands Groupements de l’Industrie, du Commerce et de l’Agriculture. Son programme est défini de la façon la plus claire à l’article 2 des sta- tuts : « L’Association a pour objet d’étudier et de mettre en « œuvre tout ce qui peut contribuer à l’expansion écono- « mique de la France sur les marchés du monde. « Elle participe au développement de notre organisation " industrielle, commerciale et agricole en vue d’atteindre « ce résultat. « Elle s’attache à attirer l’attention des Pouvoirs publics .. cl des consommateurs sur l’intérêt national qu’il y a à « donner la préférence aux produits français ou, à leur « défaut, aux produits des nalions avec lesquelles la « France entretient des relations amicales. » Nos moyens d’action L’arlicle 3 résume l’exposé des moyens d’action qui seront employés : « L’Association nationale est un organe d’enquête et » d’action qui groupe, sans qu’il soit porté atteinte à leur « autonomie, les Associations et les personnes appartenant. « au commerce, à l’industrie ou à l’agriculture, ou s’y « intéressant, en vue d’unir leurs efforts et de coordonner « leurs travaux. « Elle recueille leurs avis el leurs propositions, les étudie » au même titre que ceux émanant de sa propre initiative, « et en poursuit la réalisation auprès du Gouvernement, « du Parlement, des Administrations publiques et privées. « Elle assure l’action commune clans le sens de l’intérêt » national. A cet effet, d’une part, elle favorise, soit direc- « tement, soit par voie d’encouragement, la création de « toutes institutions, organisations ou ententes tendant à - faciliter la fabrication, le transport et la vente des pro- « duits français. « Elle provoque ou seconde la constitution de nouvelles I industries en France et l’ouverture de nouveaux débou- o chés à l’étranger. « Elle appuie de son autorité les commerçants français « à l’étranger. » Comme on le voit, c’est le plus vaste et magnifique programme qui se puisse concevoir. Le futur régime économique Forte de toutes les sympathies agissantes sur les- quelles elle sent qu’elle peut s’appuyer, l’Associa- tion nationale n’a même pas attendu d’être complè- tement organisée pour se mettre au travail. Elle a tout de suite abordé la partie la plus urgente de sa tâche, qui était l’étude de ce que doit être le régime économique qu’institueront le futur traité de paix et les conventions annexes ou complémentaires. Elle a donc ouvert une grande enquête sur la con- currence que l’Allemagne faisait à nos produits tant sur le marché Irançais que sur les marchés extérieurs. Des que les résultats en seront connus, on aura une base solide pour concerter avec les alliés les déci-