Page:Rodenbach - Bruges-la-Morte, Flammarion.djvu/75

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




V

Hugues installa Jane dans une maison riante qu’il avait louée pour elle au long d’une promenade qui aboutit à des banlieues de verdures et de moulins.

En même temps, il l’avait décidée à quitter le théâtre. Ainsi il l’aurait toujours à Bruges et mieux à lui. Pas une minute, cependant, il n’avait envisagé le petit ridicule pour un homme grave et de son âge, après un si inconsolable deuil