Page:Rostand - Cyrano de Bergerac.djvu/14

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Premier marquis.

Moi, je suis venu voir !Quel est ce Cyrano ?


Cuigy.

C’est un garçon versé dans les colichemardes.


Deuxième marquis.

Noble ?


Cuigy.

Noble ?Suffisamment. Il est cadet aux gardes.

(Montrant un gentilhomme qui va et vient dans la salle comme s’il cherchait quelqu’un.)

Mais son ami Le Bret peut vous dire...

(Il appelle.)

Mais son ami Le Bret peut vous dire...Le Bret !
(Le Bret descend vers eux.)
Vous cherchez Bergerac ?


Le bret.

Vous cherchez Bergerac ?Oui, je suis inquiet !...


Cuigy.

N’est-ce pas que cet homme est des moins ordinaires ?


Le bret, avec tendresse.

Ah ! c’est le plus exquis des êtres sublunaires !


Ragueneau.

Rimeur !


Cuigy.

Rimeur !Bretteur !


Brissaille.

Rimeur !Bretteur !Physicien !


Le bret.

Rimeur !Bretteur !Physicien !Musicien !


Lignière.

Et quel aspect hétéroclite que le sien !


Ragueneau.

Certes, je ne crois pas que jamais nous le peigne
Le solennel monsieur Philippe de Champaigne ;
Mais bizarre, excessif, extravagant, falot,