Page:Rostand - Cyrano de Bergerac.djvu/43

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Cyrano.

Oh ! quelque chose encor !Oui. La main à baiser.

(Il baise, comme la main d’une princesse, la main qu’elle lui tend.)


La distributrice.

Merci, monsieur.

(Révérence.)

Merci, monsieur.Bonsoir.

(Elle sort.)


Scène V


CYRANO, LE BRET, puis LE PORTIER.



Cyrano, à Le Bret.

Merci, monsieur.Bonsoir.Je t’écoute causer.

(Il s’installe devant le buffet et rangeant devant lui le macaron.)

Dîner ! ...

(... le verre d’eau.)

Dîner ! ...Boisson ! ...

(... le grain de raisin.)

Dîner ! ...Boisson ! ...Dessert ! ...

(Il s’assied.)

Dîner ! ...Boisson ! ...Dessert ! ...Là, je me mets à table !
– Ah ! ... j’avais une faim, mon cher, épouvantable !

(Mangeant.)

– Tu disais ?


Le bret.

– Tu disais ?Que ces fats aux grands airs belliqueux
Te fausseront l’esprit si tu n’écoutes qu’eux ! ...
Va consulter des gens de bon sens, et t’informe
De l’effet qu’a produit ton algarade.


Cyrano, achevant son macaron.

De l’effet qu’a produit ton algarade.Énorme.


Le bret.

Le Cardinal...