Page:Sima qian chavannes memoires historiques v3.djvu/540

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


niquer les rivières Tse et Tsi523-1. — Dans le pays de Chou, lé gouverneur du pays de Chou, (Li) Ping523-2, ouvrit (le mont) Li-toei et supprima les ravages de la rivière Mo523-3 ; il creusa les deux Kiang523-4 dans la région de Tcheng-tou. — Sur tous ces canaux on pouvait aller en bateau ; quand ils avaient de l’eau de trop, on s’en servait pour l’irrigation ; les cent familles y trouvaient leur avantage. Quant aux canalisations qu’on pratiquait sur le passage (de ces canaux principaux) pour en détourner l’eau dans toutes les directions et pour s’en servir à arroser les champs cultivés, elles se comptaient par myriades et par centaines de mille ; on ne saurait en faire le dénombrement.

Si-men Pao523-5 amena l’eau de la rivière Tchang523-6 pour arroser la localité de Ye, et, par là, il enrichit la région du Ho-nei dans le pays de Wei.

Puis, (le prince de) Han, apprenant que l’état de Ts’in réussissait bien dans ses entreprises, voulut l’épuiser et

523-1. Cf. tome I, p. 113, n. 2 ad fin. et p. 109, n. 1.

523-2. Li Ping passe pour avoir été au service du roi Tchao (306-251 av. J.-C.) de Ts’in. On trouve, à la fin du chapitre III du Kin che kou wen, quelques mots de deux inscriptions attribuées à ce personnage ; mais ces deux courts fragments, l’un de 3 et l’autre de 6 caractères, ne présentent aucun sens suivi. Leur authenticité est d’ailleurs douteuse.

523-3. La rivière Mo 沫 est un petit cours d’eau de la province de Se-tch’oan ; elle se jette, non loin de la ville préfectorale de Ya-tcheou 雅州 , dans la rivière Ts’ing-i 青衣 ; la rivière Tsing-i coule vers le sud-est et se jette dans la rivière Min **#£ à l’endroit où se trouve la préfecture Kia-ting.

523-4. Sur la bifurcation de la rivière Min (regardée par les géographes chinois comme le cours supérieur de Yang-tse kiang), dans le voisinage de Tch’eng-tou, cf. tome I, p. 143, n. 1.

523-5. Si-men Pao était préfet de la ville de Ye (auj. préfecture de Tchang-té, province de Ho-nan), au temps du marquis Wen du pays de Wei (424-387 av. J.-C.). Cf. Mém. hist., chap. cxxvi.

523-6. Cf. tome I, p. 106, n. 2.