Page:Sima qian chavannes memoires historiques v3.djvu/542

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


verts de salpêtre, sur un espace de plus de quarante mille k’ing 1 ; sur toute cette étendue on eut des récoltes d’un tchong* par meou. Alors le pays à l’intérieur des passes devint une plaine fertile et il n’y eut plus de mauvaises années. Ts’in fut, à cause de cela, riche et puissant et en définitive il conquit les seigneurs. C’est de là que vint au canal son nom de « canal de Tcheng Kouo ».

Les Han avaient pris le pouvoir depuis trente-neuf années (168 av. J.-C), lorsque, au temps de l’empereur Hiao-wen, le Ho déborda à Soan-tsao 3 et rompit la Digue de métal. Alors, dans la commanderie de Tong on fit une grande levée de soldats pour fermer la brèche.

Une quarantaine d’années plus tard, sous le règne du présent Fils du Ciel, pendant la période yuen-koang (132 av. J.-C), le Ho déborda à Hou-tse, se déversa au sud-est dans (les marais de) Kiu-ye* et communiqua avec les rivières Hoai et Se 6. Alors le Fils du Ciel envoya

525-1. Le k’ing est une mesure de superficie qui vaut cent meou ou arpents chinois.

525-2. Le tchong est une mesure de capacité qui, d’après Yen Che-kou, serait de 6 hou -- et 4 teou -- , soit 64 teou ou boisseaux chinois. Dans le dictionnaire de K’ang-hi, on trouve le tchong évalué aussi à 80 ou à 100 teou. Une récolte d’un tchong par meou est donnée ici comme une récolte considérable.

525-3. Soan-tsao était une ville située au nord de la sous-préfecture actuelle de Hoa -- , préfecture de Wei-hoei --, province de Ho-nan. Sur la Digue de métal, cf. p. 456, n. 1.

525-4. Cf. p. 506, n. 4. Tout au bas de la carte annexée à la page 526, on voit marquée la ville de Pou-yang -- , au nord de laquelle se trouvait la digue de Hou-tse.

525-5. Au nord de la sous-préfecture actuelle de Kiu-ye *" ^J , préfecture de Ts’ao-cheou 13 /Il , province de Chan-tong.

525-6. Cf. tome I, p. 115, n. 1 et p. 117, n. 2. C’est à celle date de 132 avant J.-C. que, pour la première fois, le Hoang-ho vint momentanément, se jeter dans la rivière Hoai.