Page:Sima qian chavannes memoires historiques v6.djvu/86

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


des armées de Tchang Eul et de Han Sin ; elles campèrent à Sieou-ou 51-5, où il fit creuser des fossés profonds et élever de hauts remparts. Il envoya Lieou Kia à la tête de vingt-mille hommes et de plusieurs centaines de cavaliers franchir le gué de Po-ma 51-6 et pénétrer dans le territoire de Tch’ou. (Lieou Kia) brûla les réserves du pays, pour ruiner ses ressources de sorte qu’il n’eût plus de quoi ravitailler l’armée du roi Hiang. Les troupes de Tch’ou attaquèrent aussitôt Lieou Kia, mais celui-ci se retrancha 51-7, refusant le combat et organisant un système de protection mutuelle avec P’ong Yue 51-8.

La cinquième année de Han (202), le roi de Han poursuivit Hiang Tsi jusqu’à Kou-ling 51-9. Il envoya Lieou Kia vers le sud

située près de l’actuel Se-choei hien dans le Ho-nan. L’ancien nom de Hou-lao figure dans le Mou t’ien tse tchoan, avec la variante Cheou-lao  : le Fils du Ciel Mou y élevait les tigres et autres bêtes sauvages capturées vivantes.

51-5. Sieou-ou est aujourd’hui Hou-kia hien dans le Ho-nan (cf. t. II, p. 306, note 3).

51-6. Dans le pen-ki de Kao-tsou (t. II, p. 371), il est dit que Lieou Kia fut chargé de cette expédition avec Lou Koan , alors qu’ici nous verrons que c’est lors de l’expédition contre Kong Wei , roi de Lin-kiang , que Lou Koan aurait accompagné Lieou Kia. Tchang Eul et Han Sin sont deux des grands protagonistes militaires de cette époque. Voir la Biographie de Tchang Eul au ch. 89, celle de Han Sin au ch. 93 du Che ki. — Le Po-ma tsin , « Gué du Cheval Blanc », était, au nord de Hoa hien (Ho-nan), un endroit où le cours du Fleuve Jaune se partageait. Le Tcheng-yi donne comme autre nom de ce lieu : Li-yang  ; le Choei-King tchou, ch. 5 (p. 84 de l’édition Kouo Mo Ici pen ts’ong chou) : Lou-ming tsin . Ce dernier ouvrage ajoute qu’au sud-est du gué se trouve l’ancienne cité de Po-ma tch’eng.

51-7. Le Han chou écrit , au lieu de qui est la bonne leçon.

51-8. P’ong Yue était alors marquis de Kien-toh’eng  ; il deviendra roi de Leang en 202. Il se révolte en 197 et est mis à mort. Voir sa biographie au ch. 90 du Che ki.

51-9. Cf. t. II, p. 314 et 378. Kou-ling était situé au nord-ouest de l’actuel Hoai-yang hien (Ho-nan). D’après le Kouo ti tche, la colline de Kou (Kou-ling) était situé à 42 li au nord-ouest de Yuen-k’ieou hien du Tch’en tcheou .