Page:Sima qian chavannes memoires historiques v6.djvu/88

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


encore très jeune 51-16 ; ses propres frères étaient peu nombreux et en outre peu sages 51-17. Il désira nommer rois des gens de son nom pour affermir son pouvoir sur l’empire. Il promulgua alors un décret disant « Le général Lieou Kia a accompli de grandes actions ; il mérite de figurer parmi ceux que nous allons choisir 51-18, parmi les jeunes de ma famille, comme étant dignes de devenir rois. » Les grands dignitaires 51-19 proposèrent tous de nommer Lieou Kia roi de King, pour qu’il régnât sur cinquante-deux villes du Hoai-tong 51-20, et que le frère cadet de Kao-tsou, Kiao, devînt roi de Tch’ou et régnât sur trente-six villes du Hoai-si 51-21. (Kao-tsou) nomma par la


51-16. Yeou désigne un adolescent de 10 à 20 ans. Le Han chou écrit qui est l’âge (20 ans) de la prise du bonnet viril. Le futur empereur Hiao-hoei naquit en 210 : il avait cinq ans quand son père devint roi de Han; il devint prince héritier à six ans ; il avait seize ans quand Kao-tsou devint empereur et dix-sept ans quand il monta lui-même sur le trône; il mourut à vingt-trois ans (23 soei, c’est-à-dire 22 ans). En 201, le fils de Kao-tsou avait donc dix soei (neuf ans).

51-17. Kao-tsou avait eu trois frères, dont le premier-né ( ) était mort depuis longtemps ; restaient vivants le deuxième frère aîné, Lieou Tchong (Lieou Hi ), et Lieou Kiao son cadet.

51-18. Ou : « Délibérons sur (R) la question de choisir... » J’ai suivi l’interprétation de l’édition ponctuée sans les commentaires ( ) de Kou Kie-kang et Siu Wen-chan. Mais l’on pourrait aussi fermer les guillemets après <« grandes actions » ( ), le propos de Kao-tsou se terminant là et le commençant la phrase suivante qui devrait alors se traduire : « Quand vint le moment de choisir parmi les jeunes (de la famille de Kao-tsou) ceux qui étaient dignes de devenir rois... »

51-19. Sur les , voir note 28 du chapitre 52, ci-dessous, p. 91.

51-20. Voir t. II, p. 388 et note 4. Au lieu de 52 villes, il faut lire 53; d’après le Ts’ien Han chou, 1 b, 96, le royaume de Lieou Kia comprenait 53 préfectures des commanderies de Tong-yang jf[ §§, de Tchang SpjJ et de Ou ^5 ; cela est confirmé par la biographie du roi de Ou, Pi , dans le Che ki, ch. 106 et le Han chou, ch. 35.

51-21. Selon le Tcheng-yi, le Hoai-si était la région située à l’ouest de la rivière Hoai et comprenant les tcheou de Siu , Se , Hao , etc. Le pen-ki de Kao-tsou du Han chou, 1 b, 9b parle de 36 hien des commanderies Tang vv, Sie et T’an .