Page:Sue - Le Juif errant - Tomes 9-10.djvu/415

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



— Oui, mon père.

À l’instant où le servant quittait la chambre de Rodin, un révérend père y entra et lui dit :

— Le révérend père Caboccini, de Rome, arrive à l’instant, chargé d’une mission pour Votre Révérence de la part de notre révérendissime général.

À ces mots, le sang de Rodin ne fit qu’un tour, mais il garda un calme imperturbable, et il dit simplement :

— Où est le révérend père Caboccini ?

— Dans la pièce voisine, mon père.

— Priez-le d’entrer, et laissez-nous, dit Rodin.

Une seconde après, le révérend père Caboccini, de Rome, entrait et restait seul avec Rodin.




XII


À socius, socius et demi.


Le révérend père Caboccini, jésuite romain, qui entra chez Rodin, était un petit homme