Page:Tolstoi et les Doukhobors.djvu/232

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


civil, afin que nous puissions nous installer au Canada sans devenir les violateurs de la vérité du Dieu que nous adorons.


Cette requête fut signée et envoyée le 22 juin 1900 ; mais les Doukhobors attendirent plusieurs mois avant d’avoir une réponse, et ce n’est qu’à la fin de septembre que les agents du gouvernement du Canada firent parvenir à la commune des Doukhobors la lettre ci-dessous de M. Mood, un Anglais qui vécut longtemps en Russie et qui a pris part à l’émigration des Doukhobors.


Lettre de M. Mood.

« Mes chers frères Doukhobors,

« On m’a envoyé la copie de votre requête au gouvernement du Canada, d’après laquelle je vois que vous désirez obtenir la terre non pas personnellement, mais indivise pour vous tous ou pour chaque village.

« On a déjà parlé de cela en automne 1898, quand Ivan Ivine, Piotre Makhortov, Dimitri Alexandrovitch Khilkov et moi, sommes venus au Canada pour demander au gouvernement de vous accueillir et d’aider à votre émigration.