Page:Verne - Histoire des grands voyages et des grands voyageurs, Hetzel, 1870, tome 1.djvu/35

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


d’Évergète II. Après avoir visité l’Égypte et les rivages de l’Inde, ce hardi aventurier eut la pensée de faire le tour de l’Afrique, qui ne devait être réellement effectué que seize cents ans plus tard par Vasco da Gama. Eu- doxus fréta un grand navire et deux barcasses, et il s’aventura sur les flots inconnus de l’Atlantique. Jusqu’où conduisit-il ces navires ? ce point est difficile à déterminer. Quoi qu’il en soit, après avoir pris langue avec des naturels qu’il considéra comme des Éthiopiens, il revint en Mauritanie. De là, il passa en Ibérie, et fit les préparatifs d’un nouveau voyage de circumnavigation autour de l’Afrique. Ce voyage fut-il effectué ? on ne peut répondre, et il faut même ajouter que cetEudoxus, en somme plus courageux que probe, a été tenu pour imposteur par un certain nombre de savants.

Deux noms nous restent à mentionner parmi les voyageurs qui s’illustrèrent avant l’ère chrétienne. Ces noms sont ceux de César et de Strabon. César, né cent ans avant J.-C., fut surtout un conquérant, dont le but n’était pas l’exploration de pays nouveaux. Rappelons seulement qu’en l’an 58 il entreprit la conquête de la Gaule, et que, pendant les dix ans que dura sa vaste entreprise, il entraîna ses légions victorieuses jusqu’aux rivages de la Grande-Rretagne, dont les provinces étaient habitées par des populations d’origine germanique.

Quant à Strabon, né en Cappadoce, 50 ans avant J.-C., il se distingua plutôt comme géographe que comme voyageur. Cependant, il parcourut l’Asie intérieure, l’Égypte, la Grèce, l’Italie, et il vécut longtemps