Page:Verne - Histoire des grands voyages et des grands voyageurs, Hetzel, 1870, tome 1.djvu/59

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


nous ne dirons pas visitées, mais citées par Benjamin de Tudele, nous ne devons pas en omettre une seule, car l’itinéraire du voyageur juif est précis, et il est utile de le suivre sur la carte que Lelewel a spécialement dressée pour lui. D’Otrante à Zéitûn, en Valachie, ses étapes sont Corfou, le golfe d’Arta, Achéloùs, ancienne ville de l’Étolie, Anatolica en Grèce, sur le golfe de Patras, Patras, Lépànte, Crissa, bâtie au pied du Parnasse, Corinlhe, Thèbes, dont les deux mille Juifs sont les meilleurs ouvriers de la Grèce dans l’art de fabriquer la soie et la pourpre, puis Négrepont et Zéitiin.

Là commence la Valachie, suivant le voyageur espagnol. Les Valaques courent comme des chevreuils et descendent des montagnes pour piller et voler dans les terres des Grecs. De ce point, par Gardicki, petite bourgade du golfe Volo, Armyros, port fréquenté par les Vénitiens, les Génois et les Pisans, Bissina, ville actuellement détruite, Salonicki, l’ancienne Thessalo- nique, Dimitritzi, Darma, Christopoli, Abydos, Benjamin de Tudele arriva à Constantinople.

Le voyageur donne ici quelques détails sur cette grande capitale de toute la terre des Grecs. L’empereur Emmanuel Comnène régnait alors et habitait un palais qu’il avait bâti sur le bord de la mer. Là s’élevaient des colonnes d’or et d’argent pur, et « ce trône d’or et de pierres précieuses au-dessus duquel est pendue une couronne d’or par une chaîne d’or aussi, qui vient justement à la mesure du roi, quand il est assis. Il y a à cette couronne des pierreries d’un si grand prix que