Page:Verne - Le Pays des fourrures.djvu/22

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
12
LE PAYS DES FOURRURES.

avec les difficultés de ce genre de trafic : ils connaissaient les mœurs du pays, les habitudes des Indiens, le mode qu’ils employaient dans leurs échanges. Cependant, les bénéfices de la Compagnie étaient nuls encore. De plus, vers 1784, des marchands de Montréal s’étant associés pour l’exploitation des pelleteries, fondèrent cette puissante « Compagnie du nord-ouest », qui centralisa bientôt toutes les opérations de ce genre. En 1798, les expéditions de la nouvelle société se montaient au chiffre énorme de cent vingt mille livres sterling, et la Compagnie de la baie d’Hudson était encore menacée dans son existence.

Il faut dire que cette Compagnie du nord-ouest ne reculait devant aucun acte immoral, quand son intérêt était en jeu. Exploitant leurs propres employés, spéculant sur la misère des Indiens, les maltraitant, les pillant après les avoir enivrés, bravant la défense du parlement qui prohiba la vente des liqueurs alcooliques sur les territoires indigènes, les agents du nord-ouest réalisaient d’énormes bénéfices, malgré la concurrence des sociétés américaines et russes qui s’étaient fondées, entre autres la « Compagnie américaine des pelleteries », créée en 1809 avec un capital d’un million de dollars, et qui exploitait l’ouest des Montagnes-Rocheuses.

Mais de toutes ces sociétés, la Compagnie de la baie d’Hudson était la plus menacée, quand, en 1821, à la suite de traités longuement débattus, elle absorba son ancienne rivale, la Compagnie du nord-ouest, et prit la dénomination générale de : Hudson’s bay fur Company.

Aujourd’hui, cette importante association n’a plus d’autre rivale que « la Compagnie américaine des pelleteries de Saint-Louis. » Elle possède des établissements nombreux dispersés sur un domaine qui compte trois millions sept cent mille milles carrés. Ses principales factoreries sont situées sur la baie James, à l’embouchure de la rivière de Severn, dans la partie sud et vers les frontières du Haut-Canada, sur les lacs Athapeskow, Winnipeg, Supérieur, Methye, Buffalo, près des rivières Colombia, Mackenzie, Saskatchawan, Assinipoil, etc. Le Fort York, qui commande le cours du fleuve Nelson, tributaire de la baie d’Hudson, forme le quartier général de la Compagnie, et c’est là qu’est établi son principal dépôt de fourrures. De plus, en 1842, elle a pris à bail, moyennant une rétribution annuelle de deux cent mille francs, les établissements russes de l’Amérique du Nord. Elle exploite ainsi, et pour son propre compte, les terrains immenses compris entre le Mississipi et l’océan Pacifique. Elle a lancé dans toutes les directions des voyageurs intrépides, Hearn vers la mer polaire, à la découverte de la Coppernicie en 1770 ; Franklin, de 1819 à 1822, sur cinq mille cinq cent cinquante milles du littoral américain ; Mackenzie, qui, après avoir découvert le fleuve auquel il a donné son nom, atteignit les