Page:Vidocq - Mémoires - Tome 4.djvu/127

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAPITRE LL

Une tournée à Rouen. — Le dégoût du monde. - Fantaisies d.’un misanthrope. — Le choix d’une solitude. — Les poëtes et les Ermites nam secessum..... et otùz quœrunt. - Projet d’excursion. — Etrange scrupule. — L’amour du bien patrimonial. — Le départ simulé. — Le dmger de diner à Paris. — Les empreintes et les fausses clés. — Il ne revient pas. — A qui donc se Iier ? · /

Capdeville, après avoir dépouillé la veuve, était allé à Rouen ; mais il ne tarda pas à se rapprocher de Paris. Toutefois, il n’y choisit pas sa résidence ; en proie à des chagrins domes•· ’ tiques, dégoûté du monde et de ses perfidies, mécontent de sa santé, de lui-même et des autres, Capdeville est un misanthrope qui veut à toute force Éenterrer à la campagne ; dans ce but il parcourt les environs de la capitale. A Belle- ’ ville, il remarque une maison dont Pisolement