Page:Vidocq - Mémoires - Tome 4.djvu/130

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


ng ninomm tard, il n’y avait plus eur son compte qu’une seule opinion : il était le voleur. Après un pareil tour, fiez -vous aux misanthropes, A qui donc se fier ? aux philanthropes ? pas davantage.