Page:Villiers de L’Isle-Adam - Axël, 1890.djvu/92

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

80 AXEL

UKKO

Dans une caverne, à trois milles d’ici, regardant, de temps à autre, l’orage s’approcher.

HARTWIG

Et la journée ?

UKKO Un gros loup-cervier, une louve et sa portée, deux renards et un vautour. Le vautour était perdu dans les nuées noires, dans le tonnerre, quand la balle du maître s’en est allée l’y surprendre. C’est moi qui ai tué les deux renards. — Mais… il s’agit d’autre chose… et je veux. .

MIKLAUS

Bois ce verre de vin du Rhin, et viens te chauffer, vilain gnome.

UKKO, buvant

Merci. Je n’ai pas froid. — Il faut que je vous dise…

HARTWIG, lui tâtant la manche

Quoi ! rien dessous ? Il avait oublié son surcôt ! . . . Il est mouillé comme l’herbe.