Page:Villiers de L’Isle-Adam - Derniers Contes, 1909.djvu/225

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée





LE SECRET DE L’ÉCHAFAUD



À. M. Edmond de Goncourt.


Les exécutions récentes me remettent en mémoire l’extraordinaire histoire que voici :

— Ce soir-là, 5 juin 1864, sur les sept heures, le docteur Edmond-Désiré Couty de la Pommerais, récemment transféré de la Conciergerie à la Roquette, était assis, revêtu de la camisole de force, dans la cellule des condamnés à mort.

Taciturne, il s’accoudait au dossier de sa chaise, les yeux fixes. Sur la table, une chandelle éclairait la pâleur de sa face froide. À deux pas, un gardien, debout, adossé au mur, l’observait, bras croisés.

Presque toujours les détenus sont contraints à un labeur quotidien sur le salaire duquel l’administration prélève d’abord, en cas de décès, le prix de leur linceul, qu’elle ne fournit pas. — Seuls, les condamnés à mort n’ont aucune tâche à remplir.

Le prisonnier était de ceux qui ne jouent pas aux cartes : on ne lisait, dans son regard, ni peur ni espoir.