Page:Vivien - Évocations, 1903.djvu/164

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





TIMAS


Τιμάδος άδε κόνις, τάν δή πρό γάμοιο θανούσαν
δέζατο Φορσεφόνας κυάνεος θάλαμος,
άς καί άποφθιμένας πάσαι νεοθάγι σιδάρω
άλικες ίμερτάν κρατός έθεντο κόμαν.
Ψάπφα.



Déesse de la Mort, pâle Perséphoné,
Dont l’Hadès recueillit les langueurs léthéennes,
Déesse dont le front semble un printemps fané,
Dont la voix est l’écho des voix élyséennes,
Déesse de la Mort, pâle Perséphoné,