« À la beauté du Ciel votre beauté j’égale »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Version modernisée Philippe DesportesPremières Œuvres
Mode page



XX.


À la beauté du Ciel votre beauté j'égale :
Le Ciel en sa rondeur toute forme contient,
Et par son mouvement crée, émeut et maintient ;
De semblables effets vous êtes libérale.

Car votre belle vue admirable et fatale
Crée en nous les amours, les garde et Ies soutient,
Et tant de beaux pensers dont l'esprit s'entretient,
Ont leur mouvement d'elIe et leur forme idéale.

Le clair soleil du Ciel fait naître en tournoyant
Les fleurs, l’or précieux, le rubis flamboyant,
Dont mainte Dame après son beau chef environne.

Les soleils de vos yeux, mon esprit allumant,
Y produisent sans fin perles et diamants,
Dont J'espère en mes vers vous faire une couronne.

XX.


A la beauté du Ciel voſtre beauté i’égale :
Le Ciel en ſa rondeur toute forme contient,
Et par ſon mouuement cree, émeut & maintient :
De ſemblables effects vous eſtes liberale.

Car voſtre belle veue admirable & fatale
Cree en nous les amours, les garde & les ſouſtient :
Et tant de beaux penſers dont l’eſprit s’entretient,
Ont leur mouuement d’elle & leur forme ideale.

Le clair Doleil du Ciel fait naiſtre en tournoyant
Les fleurs, l’or precieux, le rubis flamboyant,
Dont mainte Dame apres ſon beau chef enuironne.

Les Soleils de vos yeux mon eſprit allumans,
Y produiſent ſans fin perles & diamans,
Dont i’eſpere en mes vers vous faire vne couronne.