Épigrammes (Boileau)/À la fontaine de Bourbon

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
ÉpigrammesImprimerie généraleVolumes 1 et 2 (p. 447-448).

XV

A LA FONTAINE DE BOURBON, OU L'AUTEUR ETAIT ALLE PRENDRE LES EAUX, ET OU IL TROUVA UN POETE MEDIOCRE QUI LUI MONTRA DES VERS DE SA FAÇON.


1657.


Oui, vous pouvez chasser l’humeur apoplectique,
Rendre le mouvement au corps paralytique,



Pour moi, c’est ainsi que j’en fais ;
Et si je les voulois mieux faire.
Je les ferois bien plus mauvais.

Et guérir tous les maux les plus invétérés ;
Mais quand je lis ces vers par votre onde inspirés,
Il me paroît, admirable fontaine,
Que vous n’eûtes jamais la vertu d’Hippocrène.