Mozilla.svg

Évangile d’une grand’mère/68

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Librairie de L. Hachette et Cie (p. 188-189).

LXVIII

JÉSUS PAYE L’IMPÔT.



Quand ils furent arrivés à Capharnaüm, les hommes chargés de faire payer les impôts s’approchèrent de Pierre et lui dirent :

« Votre Maître ne paye-t-il pas le tribut des deux drachmes ? »

Armand. Qu’est-ce que c’est, le tribut ?

Grand’mère. Le tribut est une somme d’argent que les pays conquis doivent donner tous les ans à ceux qui sont devenus leurs maîtres. Les Juifs devaient le tribut aux Romains depuis que ceux-ci avaient conquis la Judée.

Petit-Louis. Qu’est-ce que c’est, deux drachmes ?

Grand’mère. Une drachme était une petite pièce d’argent qui valait dix sous de notre monnaie à nous.

« Oui, répondit Pierre ; il le paye. » Et étant entré dans la maison, il en parla à Notre-Seigneur, qui dit à Pierre qu’il ne devait pas payer l’impôt, lui qui était le maître de la terre et le Roi des Rois.

« Mais ajouta-t-il, pour ne pas scandaliser ces gens, va à la mer, jette l’hameçon, et le premier poisson que tu trouveras, prends-le, ouvre-lui la bouche, tu y trouveras un stater que tu prendras et que tu donneras pour moi et pour toi. »

Henriette. Qu’est-ce que c’est, un stater ?

Grand’mère. Un stater est une pièce d’argent qui vaut quatre drachmes, c’est-à-dire deux francs de notre monnaie.