100%.png

Œuvres complètes de Béranger/La Mort du Diable

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir La Mort du Diable.


LA MORT DU DIABLE


Air du Vilain (Air noté )


Du miracle que je retrace
Dans ce récit des plus succincts
Rendez gloire au grand saint Ignace,
Patron de tous nos petits saints.
Par un tour, qui serait infâme
Si les saints pouvaient avoir tort,
Au diable il a fait rendre l’âme. (bis.)
Le diable est mort, le diable est mort. (ter.)

Satan, l’ayant surpris à table,
Lui dit : Trinquons, ou sois honni.
L’autre accepte, mais verse au diable
Dans son vin un poison béni.
Satan boit, et, pris de colique,
Il jure, il grimace, il se tord ;
Il crève comme un hérétique.
Le diable est mort, le diable est mort.

Il est mort ! disent tous les moines ;
On n’achètera plus d’agnus.
Il est mort ! disent les chanoines ;
On ne paîra plus d’oremus.

Au conclave on se désespère :
Adieu, puissance et coffre-fort !
Nous avons perdu notre père.
Le diable est mort, le diable est mort.

L’amour sert bien moins que la crainte ;
Elle nous comblait de ses dons.
L’intolérance est presque éteinte ;
Qui rallumera ses brandons ?
À notre joug si l’homme échappe,
La vérité luira d’abord :
Dieu sera plus grand que le pape.
Le diable est mort, le diable est mort.

Ignace accourt : que l’on me donne,
Leur dit-il, sa place et ses droits.
Il n’épouvantait plus personne ;
Je ferai trembler jusqu’aux rois.
Vols, massacres, guerres ou pestes,
M’enrichiront du sud au nord.
Dieu ne vivra que de mes restes.
Le diable est mort, le diable est mort.

Tous de s’écrier : Ah ! brave homme !
Nous te bénissons dans ton fiel.
Soudain son ordre, appui de Rome,
Voit sa robe effrayer le ciel.
Un chœur d’anges, l’âme contrite,
Dit : Des humains plaignons le sort ;
De l’enfer saint Ignace hérite.
Le diable est mort, le diable est mort.


Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LA MORT DU DIABLE.

Air de Ninon chez madame de Sévigné.
No 245.



\relative c'' {
  \time 2/2
  \key c \major
  \tempo "Allegretto."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"recorder"
r4 e, e e | a a b b | c1~ c4 (d8[ c] b4 c8[ b])
a4 a a a | gis b a c | b1~ b~ b4 e, e e
a a b b | c1~ c4 (d8[ c] b4 c8[ b]) | a4 a a a
b a g fis| e1~ e~ e4 e e e | e gis a4. c8
b1~ b b4 e, e e | e gis a c | b1~ b~ b4 r e,2 \bar "||"
  \key a \major
cis'2. b4 | b a gis fis | e2. (gis8[ fis]) | e4 r e2
cis'2. b4 | b a gis fis | e2. (gis8[ fis]) | e4 e e e | f1
(e4) e e e | f1 (e4) e e e | fis gis a b
cis1~ cis4 (d8[ cis] b4 cis8[ b]) | a4 cis8[ (b)] a4 a | b b gis gis
% {page suivante}
a2. cis4 | b2. b4 | cis2. cis4 | b2. e4 | a,2 r \bar "||"

}

\addlyrics {
Du mi -- ra -- cle que je re -- tra -- ce
Dans ce ré -- cit des plus suc -- cincts
Ren -- dez gloire au grand saint I -- gna -- ce
Pa -- tron de tous nos pe -- tits saints
Par un tour qui se -- rait in -- fâ -- me
Si les saints pou -- vaient a -- voir tort
Au diable il a fait ren -- dre l’â -- me
Au diable il a fait ren -- dre l’â -- me
Le diable est mort le diable est mort
Au diable il a fait ren -- dre l’â -- me
Le diable est mort le diable est mort
Le diable est mort le diable est mort.
}

Haut