Œuvres complètes de Béranger/Le Champ d’Asile

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Champ d’Asile.


LE CHAMP D’ASILE


AOÛT 1818



Un chef de bannis courageux,
Implorant un lointain asile,
À des sauvages ombrageux
Disait : « L’Europe nous exile.
« Heureux enfants de ces forêts,
« De nos maux apprenez l’histoire :
« Sauvages ! nous sommes Français ;
« Prenez pitié de notre gloire.

« Elle épouvante encor les rois,
« Et nous bannit des humbles chaumes
« D’où, sortis pour venger nos droits,
« Nous avons dompté vingt royaumes.
« Nous courions conquérir la paix
« Qui fuyait devant la Victoire.
« Sauvages ! nous sommes Français ;
« Prenez pitié de notre gloire.

« Dans l’Inde, Albion a tremblé
« Quand de nos soldats intrépides

« Les chants d’allégresse ont troublé
« Les vieux échos des Pyramides.
« Les siècles pour tant de hauts faits
« N’auront point assez de mémoire.
« Sauvages ! nous sommes Français ;
« Prenez pitié de notre gloire.

« Un homme enfin sort de nos rangs ;
« Il dit : « Je suis le dieu du monde. »
« L’on voit soudain les rois errants
« Conjurer sa foudre qui gronde.
« De loin saluant son palais,
« À ce dieu seul ils semblaient croire.
« Sauvages ! nous sommes Français ;
« Prenez pitié de notre gloire.

« Mais il tombe ; et nous, vieux soldats,
« Qui suivions un compagnon d’armes,
« Nous voguons jusqu’en vos climats,
« Pleurant la patrie et ses charmes.
« Qu’elle se relève à jamais
« Du grand naufrage de la Loire !
« Sauvages ! nous sommes Français ;
« Prenez pitié de notre gloire. »

Il se tait. Un sauvage alors
Répond : « Dieu calme les orages.
« Guerriers ! partagez nos trésors,
« Ces champs, ces fleuves, ces ombrages.
« Gravons sur l’arbre de la Paix
« Ces mots d’un fils de la Victoire :

« Sauvages ! nous sommes Français ;
« Prenez pitié de notre gloire. »

Le champ d’Asile est consacré ;
Élevez-vous, cité nouvelle !
Soyez-nous un port assuré
Contre la fortune infidèle.
Peut-être aussi des plus hauts faits
Nos fils vous racontant l’histoire,
Vous diront : Nous sommes Français ;
Prenez pitié de notre gloire.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LE CHAMP D’ASILE.

Air de la romance de Bélisaire (par Garat).
No 132



\relative c'' {
  \time 2/4
  \key f \major
  \tempo "Fièrement."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 110
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
\partial 8 a8 | f'4 e8 e | d4. (cis8) | d4 e | a,2 | a4 g8. e16
d8. d16 f8. g16 | a4. (g16[ f]) | e4 r8 a | f'4 e | d4. d8
c4 (bes8.) c16 | a4. r16 a | d4.. g,16 | c8. e,16 f8. g16 | a4 (g)
f r | e' a,8 a | f'4 d | e (d8.) e16 | f2 | bes,4 bes8 bes
a a a a | d2 | cis4 r8 a | f'4 e | d d
% {page suivante}
d4 (e8) fis | g2 | g4 f8. e16 | d8 d e d | cis2 | d4 r
\bar "||" \mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
}

\addlyrics {
Un chef de ban -- nis cou -- ra -- geux
Im -- plo -- rant un loin -- tain a -- si -- le
À des sau -- va -- ges om -- bra -- geux
Di -- sait "« L’Eu" -- ro -- pe nous e -- xi -- le
Heu -- reux en -- fans de ces fo -- rêts
De nos maux ap -- pre -- nez l’his -- toi -- re
Sau -- va -- ges nous som -- mes Fran -- çais
Pre -- nez pi -- tié de no -- tre gloi -- re.
}


MÊME CHANSON
Musique de Gatayes.
No 132 bis.



  \new ChoirStaff <<
    \new Staff {
      \new Voice = "altos" {
        \relative c'' { 
        \time 2/2
        \tempo "Fièrement."
        \autoBeamOff
        \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 4 e,4 | c' c8. b16 a4 b8. b16 | e,4 r r fis8. gis16 \break
a2 a8 b c a | b4. (d16[ c]) b4 r | c g8. g16 g8. g16 a8. g16 \break
e4 r r r8 e | a4 d, d8. e16 f8. e16 | g2.. (f16[ e]) | c4 r r8 b' c b \break
e,4 f e (f8.) e16 | e2 r4 e8 e | a2 a8 c b a \break
b4. (d16[ c]) b4\fermata r8 cis \bar "||"
  \key a \major
  b4 a8 r a8. b16 cis8. d16 | b4 r r cis8[ (b)] \break
a4 cis fis,8 gis \tuplet 3/2 { a8[ (cis)] b }
  a2 \appoggiatura { b16[ a]} gis4 e | cis a cis8 e a cis \break
d4\fermata r r r8 b | c4.. c16 c8. c16 b8. a16 | a2. (cis8[ b]) | a4 r r \bar "||"
         }
      }
    }
    \new Lyrics = "altos"
    \new Staff {
      \new Voice = "tenors" {
        \relative c'' { 
        \autoBeamOff
        \clef "treble_8"
        \set Staff.midiInstrument = #"clarinet"
\partial 4 s4 | s1 | s1
s1 | s1 | s1
s1 | s1 | s1 | s1
s1 | s1 | s1
s1
  \key a \major
s1 s1
s1 s1 s1
r2 r4 r8 a,8 | a4.. a16 a8. a16 a8. a16 | e'1 | a,4 r r
        }
      }
    }
    \new Lyrics = "tenors"
    \context Lyrics = "altos" {
      \lyricsto "altos" {
Un chef de ban -- nis cou -- ra -- geux
Im -- plo -- rant un loin -- tain a -- si -- le
À des sau -- va -- ges om -- bra -- geux
Di -- sait "« L’Eu" -- ro -- pe nous e -- xi -- le
Heu -- reux en -- fans de ces fo -- rêts
De nos maux ap -- pre -- nez l’his -- toi -- re
Sau -- va -- ges nous som -- mes Fran -- çais
Pre -- nez pi -- tié de no -- tre gloi -- re
Sau -- va -- ges nous som -- mes Fran -- çais
Pre -- nez pi -- tié de no -- tre gloi -- re.
      }
    }
    \context Lyrics = "tenors" {
      \lyricsto "tenors" {
Pre -- nez pi -- tié de no -- tre gloi -- re.
      }
    }
  >>
  \layout {
    \context { \Staff \RemoveEmptyStaves \override VerticalAxisGroup.remove-first = ##t}
    \override Rest #'style = #'classical
    \override Score.BarNumber #'stencil = ##f
    \set fontSize = #-1
  }

Haut