100%.png

Œuvres complètes de Béranger/Le Chasseur et la Laitière

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Chasseur et la Laitière.


LE
CHASSEUR ET LA LAITIÈRE



L’alouette à peine éveillée
Chante l’aurore d’un beau jour ;
Suis le chasseur sous la feuillée,
Laitière ; il parlera d’amour.
Dans la rosée allons, ma chère,
Cueillir pour toi fleurs du printemps.
— Non, beau chasseur, je crains ma mère.
Je ne veux pas perdre mon temps.

Ta mère et sa chèvre fidèle
Sont loin derrière ce coteau.
Écoute une chanson nouvelle
Qui vient des dames du château.
Fille qui la peut faire entendre
Doit fixer les plus inconstants.
— Chasseur, j’en sais une aussi tendre.
Je ne veux pas perdre mon temps.

Pour la dire apprends l’aventure
Du spectre d’un baron jaloux,
Entraînant à sa sépulture
La beauté dont il fut l’époux.

Ce récit, quand la nuit est noire,
Fait frissonner les assistants.
— Chasseur, je connais cette histoire.
Je ne veux pas perdre mon temps.

Je puis t’enseigner des prières
Pour charmer la fureur des loups,
Ou pour conjurer des sorcières
L’œil malfaisant tourné vers nous.
Crains qu’une vieille, en sa misère,
Ne jette un sort sur ton printemps.
— Chasseur, n’ai-je pas un rosaire ?
Je ne veux pas perdre mon temps.

Eh bien ! vois cette croix qui brille ;
Compte ses rubis précieux.
Sur le sein d’une jeune fille
Elle attirerait tous les yeux.
Prends-la malgré ce qu’elle coûte ;
Mais songe au prix que j’en attends !
— Qu’elle est belle ! ah ! je vous écoute.
Ce n’est pas là perdre mon temps.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LE CHASSEUR ET LA LAITIÈRE.

Air : Je ne vous vois jamais, rêveuse (de ma Tante Aurore).
No 235.



\relative c'' {
  \time 2/2
  \key g \major
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 110
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
r8 g g g g g g g | a a16 a a8 a a a b b
e, e e e e e fis fis | g g16 g a8 a g g fis fis
g4 r r r8 b | a4. g8 fis g a fis | g4 g r g8[ (b)]
% {page suivante}
a4. g8 fis g a fis | g2 b4 b8 b | a2 g4 g8 g
a4 a b d8 d | a4 d g, (b8) b | a2\fermata r8 g g a 
b4. (g8) e[ (g)] fis a | g2 r8 g g a | b4. (g8) e[ (g)] fis a 
g2 r8 d' d d | d,4 r r8 d' d d | d,4 d r8 d' d d 
d,4 r r8 d' d d | d, d' d d d e, fis gis 
a[ (b)] c[ (a)] a[ (g)] g[ (fis)] | g d' d d d e, fis gis 
a[ (b)] c[ (a)] a[ (g)] g[ (fis)] | g4 d' r8 c b a 
b4 d r8 c b a | b4 d r8 c b a | g4 r r2 \bar "||"
}

\addlyrics {
L’a -- lou -- ette à peine é -- veil -- lé -- e
Chan -- te l’au -- ro -- re d’un beau jour
Suis le chas -- seur sous la feuil -- lé -- e
Lai -- tière il par -- le -- ra d’a -- mour
Dans la ro -- sée al -- lons ma chè -- re
Cueil -- lir pour toi fleurs du prin -- temps
Non beau chas -- seur je crains ma mè -- re
Je ne veux pas per -- dre mon temps
Je ne veux pas per -- dre mon temps
Je ne veux pas per -- dre mon temps
Non beau chas -- seur je crains ma mè -- re
Je ne veux pas per -- dre mon temps
Non non non non je ne veux pas per -- dre mon temps
Je ne veux pas 
Je ne veux pas per -- dre mon temps
Non je ne veux pas 
Non je ne veux pas 
Non per -- dre mon temps
}

Haut