100%.png

Œuvres complètes de Béranger/Le Maître d’école

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Maître d’école (Béranger).


LE MAÎTRE D’ÉCOLE


Air : Pan, pan, pan (Air noté )


Ah ! le mauvais garnement !
Sans respect il sort des bornes.
Je n’ai dormi qu’un moment,
Et voilà son rudiment.
Zon, zon, zon, zon, zon, zon, zon !
Le coquin m’en fait des cornes.
Zon, zon, zon, zon, zon, zon, zon !
Le fouet, petit polisson !

Il a fait pis que cela
Pour m’échauffer les oreilles :
L’autre jour il me vola
Du vin que je cachais là.
Zon, zon, zon, zon, zon, zon, zon !
Il m’en a bu deux bouteilles !
Zon, zon, zon, zon, zon, zon, zon !
Le fouet, petit polisson !

Chez elle, quand le matin
Ma femme est à sa toilette,
Je sais que le libertin
Quitte écriture et latin.

Zon, zon, zon, zon, zon, zon, zon !
Par la serrure il la guette.
Zon, zon, zon, zon, zon, zon, zon !
Le fouet, petit polisson !

À ma fille il fait l’amour,
Et joue avec la friponne.
Je l’ai surpris l’autre jour,
Maître d’école à son tour.
Zon, zon, zon, zon, zon, zon, zon !
Rendant ce que je lui donne.
Zon, zon, zon, zon, zon, zon, zon !
Le fouet, petit polisson !

De le frapper je suis las ;
Mais dans ses dents monsieur gronde.
Dieu ! ne prononce-t-il pas
Le mot de c… tout bas ?
Zon, zon, zon, zon, zon, zon, zon !
Il n’est plus d’enfants au monde.
Zon, zon, zon, zon, zon, zon, zon !
Le fouet, petit polisson !



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LE MAÎTRE D’ÉCOLE

Air : Pan, pan, pan.
No 46


Les partitions musicales sont temporairement désactivées.

Haut