100%.png

Œuvres complètes de Béranger/Le Missionnaire de Mont-Rouge

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Missionnaire de Mont-Rouge.


LE MISSIONNAIRE
DE MONT-ROUGE

POUR LA FÊTE DE MARIE ***
1826
(C’est un dindon qui est censé parler)


Air : Allez-vous-en, gens de la noce (Air noté )


Ave, Maria ! ma voisine,
Que le ciel daigne vous toucher !
Mont-rouge, où l’Esprit saint domine,
M’envoie ici pour vous prêcher.
On exalte en vain votre grâce,
Votre gaîté, vos heureux goûts.
                Glous ! glous ! glous ! glous ! (bis.)
Reconnaissez la voix d’Ignace :
Pleurez et convertissez-vous.

Vous applaudissez aux lumières
D’un siècle aveugle et perverti,
Votre raison ne se plaît guères
Qu’avec Voltaire et son parti.
Ah ! préférez à leur audace

L’esprit d’un frère coupe-choux.
                Glous ! glous ! glous ! glous !
Reconnaissez la voix d’Ignace :
Pleurez et convertissez-vous.

Les arts vous tiennent sous le charme,
Phébus pour vous prend son archet ;
Mais leur gloire aussi nous alarme :
Demandez à l’ami Franchet ? r
Aigles et cygnes, quoi qu’on fasse,
Sont toujours de méchants ragoûts.
                Glous ! glous ! glous ! glous !
Reconnaissez la voix d’Ignace :
Pleurez et convertissez-vous.

Cessez de vanter l’industrie
Dont votre époux soutient l’honneur.
Vous croyez qu’il sert la patrie,
Que du travail naît le bonheur ;
Mais au peuple on rend la besace
Pour qu’il dépende encor de nous.
                Glous ! glous ! glous ! glous !
Reconnaissez la voix d’Ignace :
Pleurez et convertissez-vous.

Vous êtes surtout bienfaisante,
Le pauvre au pauvre le redit ;
Mais la bonté reste impuissante
Lorsqu’on est chez nous sans crédit.
Voici les parts qu’il faut qu’on fasse :
À nous l’or, aux pauvres les sous.
                Glous ! glous ! glous ! glous !

Reconnaissez la voix d’Ignace :
Pleurez et convertissez-vous.

Grâce à tous les gens de ma robe
Qui sont martyrs en ces bas lieux,
Souffrez qu’à l’enfer je dérobe
Votre âme si digne des cieux.
Avant peu, si Dieu nous fait grâce,
On rôtira d’autres que nous.
                Glous ! glous ! glous ! glous !
Reconnaissez la voix d’Ignace :
Pleurez et convertissez-vous.

Oui, Marie, en vain l’on se moque
Du pauvre père de la foi ;
Vos beaux esprits, que je provoque,
À table plairaient moins que moi.
Qu’à la vôtre on me donne place,
J’embellirai ce jour si doux.
                Glous ! glous ! glous ! glous !
De truffes parfumez Ignace :
Riez et divertissez-vous.




r. Demandez à l’ami Franchet.

Alors directeur de la police au ministère de l’intérieur.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LES MISSIONNAIRES DE MONT-ROUGE.

Air : Allez-vous-en, gens de la noce.
No 237.



\relative c'' {
  \time 2/2
  \key g \major
  \tempo "Allegro."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 2 b4 a8 b | c4 b a a | b g b a8 b 
c4 b a d | g,2 b4 a8 b | c4 b a a 
b g b a8 b | c4 b a d | g,2 g4 d' | d c8 b c4 d
e d d d8 g | d4 d d c | b2 d4 d8 c 
b2 d4 d8 c | b2 b4 a8 b | c4 b a a
% {page suivante}
b g b a8 b | c4 b a d | g,2 r \bar "||"
}

\addlyrics {
A -- ve Ma -- ri -- a ma voi -- si -- ne
Que le ciel dai -- gne vous tou -- cher
Mont -- rouge où l’Es -- prit saint do -- mi -- ne
M’en -- voie i -- ci pour vous prê -- cher
On e -- xalte en vain vo -- tre grâ -- ce
Vo -- tre gaî -- té vos heu -- reux goûts
Glous glous glous glous
Glous glous glous glous
Re -- con -- nais -- sez la voix d’I -- gna -- ce
Pleu -- rez et con -- ver -- tis -- sez- vous.
}

Haut