Œuvres complètes de Béranger/Louis XI

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Louis XI.


LOUIS XI [1]


Air : Sans un p’tit brin d’amour
ou Air nouveau de M. Amédée de Beauplan (Air noté )


            Heureux villageois, dansons !
                        Sautez, fillettes
                            Et garçons !
            Unissez vos joyeux sons,
                                Musettes
                            Et chansons !

Notre vieux roi, caché dans ces tourelles,
        Louis, dont nous parlons tout bas,
Veut essayer, au temps des fleurs nouvelles,
        S’il peut sourire à nos ébats.

            Heureux villageois, dansons !
                        Sautez, fillettes
                            Et garçons !
            Unissez vos joyeux sons,
                                Musettes
                            Et chansons !


Quand sur nos bords on rit, on chante, on aime,
        Louis se retient prisonnier :
Il craint les grands, et le peuple, et Dieu même ;
        Surtout il craint son héritier.

            Heureux villageois, dansons !
                        Sautez, fillettes
                            Et garçons !
            Unissez vos joyeux sons,
                                Musettes
                            Et chansons !

Voyez d’ici briller cent hallebardes
        Aux feux d’un soleil pur et doux.
N’entend-on pas le Qui vive des gardes,
        Qui se mêle au bruit des verroux ?

            Heureux villageois, dansons !
                        Sautez, fillettes
                            Et garçons !
            Unissez vos joyeux sons,
                                Musettes
                            Et chansons !

Il vient ! il vient ! Ah ! du plus humble chaume
        Ce roi peut envier la paix.
Le voyez-vous, comme un pâle fantôme,
        À travers ces barreaux épais ?

            Heureux villageois, dansons !
                        Sautez, fillettes
                            Et garçons !

            Unissez vos joyeux sons,
                                Musettes
                            Et chansons !

Dans nos hameaux quelle image brillante
        Nous nous faisions d’un souverain !
Quoi ! pour le sceptre une main défaillante !
        Pour la couronne un front chagrin !

            Heureux villageois, dansons !
                        Sautez, fillettes
                            Et garçons !
            Unissez vos joyeux sons,
                                Musettes
                            Et chansons !

Malgré nos chants il se trouble, il frissonne :
        L’horloge a causé son effroi.
Ainsi toujours il prend l’heure qui sonne
        Pour un signal de son beffroi.

            Heureux villageois, dansons !
                        Sautez, fillettes
                            Et garçons !
            Unissez vos joyeux sons,
                                Musettes
                            Et chansons !

Mais notre joie, hélas ! le désespère ;
        Il fuit avec son favori.
Craignons sa haine, et disons qu’en bon père,
        À ses enfants il a souri.


            Heureux villageois, dansons !
                        Sautez, fillettes
                            Et garçons !
            Unissez vos joyeux sons,
                                Musettes
                            Et chansons !



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LOUIS XI.

Air : Sans un petit brin d’amour.
No 157.



\relative c'' {
  \time 2/2
  \key c \major
  \autoBeamOff
  \tempo "Allegro."
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
\partial 4 e,8 f | g4 g a b | c4. d8 e4 e | a,2 d
c8[ (b)] a[ (b)] g4 e8 f | g4 g a b | c4. d8 e4 e
% {page suivante}
a,2 b | c^\markup { \italic fin. } \bar "||"
  r4 d | ees2. b4 | c2 r4 c | d ees d c
\appoggiatura c4 b2 g4 d'
  ees2. b4
  c2. c4
  d2 \appoggiatura c4 b2
  c r4 g
  d2. g4
  ees2. c'4
b4 c d ees |  d4. (b8) g4 g | d2. g4 | ees2. c'4 | b2 c | d2.
\bar "||" \mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
}
\addlyrics {
Heu -- reux vil -- la -- geois dan -- sons
Sau -- tez fil -- let -- tes
Et gar -- çons
U -- nis -- sez vos jo -- yeux sons
Mu -- set -- tes
Et chan -- sons.
No -- tre vieux roi ca -- ché dans ces tou -- rel -- les
Lou -- is dont nous par -- lons tout bas
Veut es -- sa -- yer au temps des fleurs nou -- vel -- les
S’il peut sou -- rire à nos é -- bats.
}


MÊME CHANSON
Musique de M. Amédée de Beauplan.
No 157 bis.



\relative c'' {
  \time 6/8
  \key c \major
  \autoBeamOff
  \tempo "Gaîment."
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
\partial 8 g8
  \appoggiatura e'16 c8 b c d4 d8
  f4. (f4) e8
d4. \appoggiatura c16 b8 a b
  d4 e8 g,4 g8
  c b c d4 d8
  f4.~ f4 e8
d4. \appoggiatura c16 b8 a b
  c4 g'8 g, g g
  g4 c8 \appoggiatura c16 b8[ (a)] b 
c4 g'8 g, g g 
  g4 c8 \appoggiatura c16 b8[ (a)] b
  c4 r8 r4 r8 | a4. c4 d8 
  e4. r4 a,8
f'4 e8 f4 d8
  e4 (c8) a4 a8
  a4. g
  f e
  dis~ dis4 dis8
  e4. r4 r8
a4. c4 d8
  e4.~ e4 a,8
  f'4 e8 f4 d8
  e4 e8 b e d
c4 a8 gis4 e8
  a4. a8 c e
  e[ (d)] c c[ (b)] a
  e'4. r4
\bar "||" \mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
}
\addlyrics {
Heu -- reux vil -- la -- geois dan -- sons
Sau -- tez fil -- let -- tes
Et gar -- çons
U -- nis -- sez vos jo -- yeux sons
Mu -- set -- tes
Et chan -- sons
Mu -- set -- tes
Et chan -- sons
Et chan -- sons
Mu -- set -- tes
Et chan -- sons
Et chan -- sons.
No -- tre vieux roi ca -- ché dans ces tou -- rel -- les
Lou -- is dont nous par -- lons tout bas
Veut es -- sa -- yer au temps des fleurs nou -- vel -- les
S’il peut sou -- rire à nos é -- bats
S’il peut sou -- rire à nos é -- bats.
}

Haut

  1. On sait que ce roi, retiré au Plessis-lez-Tours avec Tristan, confident et exécuteur de ses cruautés, voulait voir quelquefois les paysans danser devant les fenêtres de son château.