100%.png

Œuvres complètes de Béranger/Nouvel Ordre du Jour

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Nouvel Ordre du Jour.


NOUVEL ORDRE DU JOUR


1823 [1]


Air : C’est l’amour, l’amour, l’amour (Air noté )


    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
                Point d’ victoire
            Où n’y a point d’ gloire.
    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
        Gard’ à vous ! demi-tour !

— Notre ancien, qu’a donc fait l’Espagne ?
— Mon p’tit, ell’ n’ veut plus qu’aujourd’hui
Ferdinand fass’ périr au bagne
Ceux-là qui s’ sont battus pour lui ;
        Nous allons tirer d’ peine
        Des moin’s blancs, noirs et roux,
        Dont on prendra d’ la graine,
        Pour en r’planter chez nous.

    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
                Point d’ victoire
            Où n’y a point d’ gloire.
    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
        Gard’ à vous ! demi-tour !


— Notre ancien, qu’ pensez-vous d’ la guerre ?
— Mon p’tit, ça n’ira jamais bien !
V’là z’un princ’ qui n’ s’y connaît guère ;
C’est un’ poir’ moll’ de bon chrétien ;
        Bientôt l’ fils d’Henri quatre
        Voudra qu’un jour d’action
        On n’ puisse aller combattre
        Sans billet d’ confession.

    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
                Point d’ victoire
            Où n’y a point d’ gloire.
    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
        Gard’ à vous ! demi-tour !

— Notre ancien, qu’es’ qu’ c’est que l’ Trapiste
Avec tous ces Chouans dégu’nillés ?
— Mon p’tit, y vont grossir la liste
Des gens qu’ la France a rhabillés ;
        Afin qu’ pour leur vengeance,
        Leurs frèr’s soient massacrés,
        Ils font un’ sainte alliance
        Avec nos émigrés.

    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
                Point d’ victoire
            Où n’y a point d’ gloire.
    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
        Gard’ à vous ! demi-tour !

— Notre ancien, quel s’ra not’ partage ?
— Mon p’tit, les coups d’ cann’ reviendront ;

Et puis, suivant le vieil usage,
Les nobles seuls avanceront.
        Oui, s’lon not’ origine,
        Nous aurons pour régal,
        Nous l’ bâton d’ discipline,
        Eux l’ bâton de maréchal.

    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
                Point d’ victoire
            Où n’y a point d’ gloire.
    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
        Gard’ à vous ! demi-tour !

— Notre ancien, que d’viendra la France,
Si je cherchons d’ lointains dangers ?
— Mon p’tit, profitant d’ not’ absence,
On introduira l’ z'étrangers.
        À la fin d’ la campagne,
        Nous s’rons tout étonnés
        Qu’en enchaînant l’Espagne,
        Nous nous s’rons enchaînés.

    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
                Point d’ victoire
            Où n’y a point d’ gloire.
    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
        Gard’ à vous ! demi-tour !

— Notre ancien ! vous que l’ père aux autres
Eût fait z’officier d’puis long-temps,
Marquez-nous l’ pas, nous s’rons des vôtres.
— Mon p’tit, v’là du français qu’ j’entends.

        Si la France en alarmes
        Porte un trop lourd fardeau,
        Pour essuyer ses larmes,
        R’prenons not’ vieux drapeau !

    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
                Point d’ victoire
            Où n’y a point d’ gloire.
    Brav’ soldats, v’là l’ord’ du jour :
        Gard’ à vous ! demi-tour !



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


NOUVEL ORDRE DU JOUR.

Air : C’est l’amour, l’amour.
No 167.


Les partitions musicales sont temporairement désactivées.

Haut

  1. Cette chanson fut faite pour être répandue dans l’armée avant son entrée en campagne, lorsqu’elle campait aux Pyrénées.