Œuvres complètes de Maximilien de Robespierre/Tome 1/Le seul tourment du juste

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


LE SEUL TOURMENT DU JUSTE…[1]


Le seul tourment du juste[2], à son heure dernière[3],
Et le seul dont alors je serai déchiré,
C’est de voir[4], en mourant[5], la pâle et sombre envie
Distiller sur mon front l’opprobre et l’infamie,
De mourir pour le peuple et d’en être abhorré.


  1. Charlotte Robespierre s’exprime ainsi, à la page 106 de ses Mémoires, au sujet de la composition de cette ultime œuvre poétique : « Une seule crainte le tourmentait, c’était que les méchants après l’avoir assassiné, ne déversassent sur lui la calomnie. Il fit à ce sujet quelques vers dont je ne me rappelle que les cinq suivants. »

    Cette pièce a été reproduite par M. Jean Bernard dans Quelques poésies de Robespierre, p. 63.

  2. Éd. des Mémoires, pas de virgule.
  3. Pas de virgule.
  4. Pas de virgule.
  5. Pas de virgule.