Aime et tu renaîtras/1

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Librairie Plon, Plon-Nourrit et Cie, imprimeurs-éditeurs (p. 1-106).

PREMIÈRE PARTIE




I


Affairé, important, mugissant à plein tuyau, le petit train d’intérêt local venait de traverser la Loire, sur le pont de Chalonnes, et se lançait maintenant, d’un élan courageux, par la fraîche et riante campagne, encore parée de couleurs printanières. L’odeur exquise des herbes fleuries, abattues par les faucheuses, montait des vastes plaines, où s’alignaient de minces peupliers. Le ciel nacré, le grand fleuve indolent, les prairies, les vergers, les haies de roses, les maisons blanches festonnées de vignes, les enfants même accourus sur les portes, tout respirait la douceur angevine, la quiétude heureuse d’une terre prospère. Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/16 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/17 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/18 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/19 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/20 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/21 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/22 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/23 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/24 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/25 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/26 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/27 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/28 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/29 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/30 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/31 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/32 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/33 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/34 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/35 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/36 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/37 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/38 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/39 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/40 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/41 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/42 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/43 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/44 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/45 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/46 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/47 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/48 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/49 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/50 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/51 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/52 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/53 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/54 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/55 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/56 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/57 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/58 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/59 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/60 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/61 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/62 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/63 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/64 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/65 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/66 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/67 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/68 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/69 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/70 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/71 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/72 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/73 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/74 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/75 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/76 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/77 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/78 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/79 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/80 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/81 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/82 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/83 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/84 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/85 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/86 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/87 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/88 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/89 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/90 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/91 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/92 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/93 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/94 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/95 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/96 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/97 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/98 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/99 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/100 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/101 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/102 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/103 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/104 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/105 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/106 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/107 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/108 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/109 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/110 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/111 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/112 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/113 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/114 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/115 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/116 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/117 Page:Alanic - Aime et tu renaitras.djvu/118

Les deux bras de la jeune femme se tendirent vers le « chenapan », qui s’inclina avec complaisance pour l’accolade fraternelle. Hélène appuya son front contre la poitrine de Jean, et cet abandon silencieux était si éloquent que le cynique garçon sentit une goutte d’eau rouler de ses paupières à ses moustaches. Et impossible de l’effacer, cette sotte larme ! Car Mlle Mainfrey agrippait la seule main qu’il eût de libre, dans une pression vigoureuse, virile et cordiale, en murmurant :

— Ah ! que c’est gentil tout ce que vous venez de dire là ! Et encore bien mieux ce que vous vous proposez de faire ! La laissant à votre garde, j’aurai moins de regret et de remords à la quitter !

Et ainsi, par un triple changement de résidence, de fonctions et d’existence, s’achevèrent les vacances de M. Jean Marescaux ! La conversion au travail commençait pour lui une ère nouvelle.