100%.png

Annales de pomologie belge et étrangère/Lewis Pear

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Annales de pomologie belge et étrangère - 4.djvu

Lewis pear (Poire Louis).

(Poire n°2 du tableau, dessinée d’après l’ouvrage de Downing.)

C’est une excellente poire d’hiver, qui nous a été adressée, il y a une trentaine d’années, par M. John Lewis, de Roxbury, à l’époque de son apparition. Elle fut décrite dans une Notice due à la plume de Samuel Downer Esq., à Dorchester, prés de Boston, ancien et zélé amateur de fruits.

Cette variété offre de grands avantages comme fruit de marché ; elle promet d’énormes récoltes, et c’est là réellement son principal défaut. Il est donc nécessaire de lui donner beaucoup d’engrais, sans quoi les poires sont ordinairement petites.

Le fruit est de bonne qualité, reste fortement attaché à l’arbre et n’est point exposé à être abattu par les vents : il convient de le cueillir très-tard à l’arrière-saison. Il est à peine de moyenne grosseur, obovale ; la peau est épaisse, vert foncé en automne, vert pâle à la maturité, couverte de nombreuses taches rousses. Le pédoncule, long et grêle, est placé presque à fleur du fruit ; le calice est large et occupe une cavité peu profonde ; ses divisions sont grandes, étalées. La chair est blanc jaunâtre, grosse, grenue, fondante, succulente et riche en saveur, avec un léger parfum aromatique. Sa maturité a lieu de novembre en février.

L’arbre pousse vigoureusement, et il n’est pas sujet à perdre ses fleurs par les gelées printanières ; ses rameaux sont longs, pendants, de couleur olive foncé.

(Traduit de Downing.)