Architecture rurale, premier cahier, 1793/établissement du moule

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Établissement du Moule sur un mur.

A. Mur en maçonnerie de 18 pouces d’épaisseur, sur lequel on veut élever le mur de terre ou pisé.

B. Clef posée dans une tranchée à travers le mur.

CC. Les deux côtés du moule qui embrassent par en-bas le mur de 3 pouces de hauteur.

DD. Les deux poteaux dont les tenons entrent dans les mortaises de la clef.

E. Gros de mur qui fixe le moule par en-haut, et qui est moins long de 6 lignes que le mur d’en-bas n’est épais, pour laisser le fruit ou talus au mur.

F. Petite corde de 4 à 5 lignes de diamètre, faisant plusieurs tours aux poteaux.

G. Petit bâton ou bille, qui bride la corde autant que l’on veut, en faisant plusieurs tours, et qui vient s’arrêter contre un des poteaux.

HH. Coins qui entrent dans les mortaises de la clef, et qui serrent singulièrement par le bas les poteaux et le moule contre le mur.

Tel est ce petit équipage et l’opération pour monter le moule : on renverse l’ordre qu’on a suivi, pour le démonter, en commençant à délier la corde, repousser les coins, enlever les poteaux, retirer le moule et les clefs pour replacer le tout de nouveau.