Auteur:Ernest Legouvé

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ernest Legouvé

Ernest Legouvé

auteur dramatique français, poète, moraliste et critique ()


Œuvres[modifier]

  • 1829 Fac-simile L’Invention de l’imprimerie, poème
  • 1829 Mon père
  • 1832 Les morts bizarres, poème dramatique, in-12
  • 1833 Max
  • 1834 Les vieillards
  • 1838 Louise de Lignerolles
  • 1840 Édith de Falsen
  • 1842 Jean-Nicolas Bouilly
  • 1845 Guerrero ou la trahison
  • 1848 Cours d'histoire morale des femmes. Histoire morale des femmes
  • 1849 Adrienne Lecouvreur, avec Eugène Scribe
  • 1850 Les contes de la reine de Navarre
  • 1851 Bataille de dames
  • 1855 Médée. Par droit de conquête
  • 1857 Les deux hirondelles de cheminée. Les deux misères
  • 1857 Le pamphlet
  • 1858 Un souvenir de Manin
  • 1858 Les doigts de fée
  • 1860 Béatrix ou la madone de l'art
  • 1861 Béatrix. Un jeune homme qui ne fait rien
  • 1862 Lectures à l'Académie, poèmes
  • 1863 La croix d'honneur et les comédiens
  • 1864 La femme en France au XIXe siècle. Jean Reynaud
  • 1865 Les deux reines de France
  • 1867 Miss Suzanne
  • 1867-1869 Les pères et les enfants au XIXe siècle, 2 vol
  • 1868 À deux de jeu
  • 1871 Les épaves du naufrage
  • 1872 Un tournoi au XIXe siècle. Conférences parisiennes
  • 1873 Sully
  • 1875 M. Samson et ses élèves
  • 1876 La cigale chez les fourmis
  • 1877 L'art de la lecture
  • 1877 Une séparation
  • 1878 Nos filles et nos fils
  • 1880 Anne de Kerviler
  • 1880 Études et souvenirs de théâtre
  • 1881 Les Fastes
  • 1881 La lecture en action
  • 1882 La lecture en famille
  • 1886-1887 Fac-simile Soixante ans de souvenirs, 2 vol
  • 1887 Théâtre complet, 3 vol.
  • 1890 Une élève de seize ans. Fleurs d'hiver, fruits d'hiver. Épis et bleuets
  • 1898 Fac-simile Dernier travail, derniers souvenirs


Quelques poèmes dans Fac-simile Souvenirs poétiques de l’école romantique (1880), par Édouard Fournier
Quelques poèmes dans Fac-simile Anthologie des poètes français du XIXème siècle, I (1887), Alphonse Lemerre

Voir aussi[modifier]