Auteur:Urbain Gohier

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Urbain Gohier

Urbain Gohier

avocat, journaliste et écrivain français antisémite ()
Pseudonyme : Isaac Blümchen
Info icon 001.svg
Certaines œuvres de cet auteur peuvent être dans le domaine public aux États-Unis, mais encore soumises aux droits d’auteur dans certains pays, notamment en Europe. Les téléchargements sont faits sous votre responsabilité.


Œuvres[modifier]

  • Plaisir des dieux, roman
  • La Fin d’un régime : les faillites, le personnel, les mœurs, le gouvernement de l’étranger. Dénouement ? Luttes politiques ou guerre sociale, deux articles d’un programme monarchiste, Paris, Chamuel, 1895.
  • L’Absolu, Paris, Chamuel, 1895.
  • Aux sept mille morts de Madagascar. Sur la guerre, propos d’un jeune homme et de M. François Coppée, notés par Urbain Gohier, « Des idées », no 4, Paris, Chamuel, 1896.
  • Le Centenaire et la résurrection du Directoire : les moeurs publiques, les moeurs privées, l’attente, Paris, E. Dentu, 1896.
  • Les Massacres d’Arménie. Réponse du sultan à M. Clémenceau, trad. par Urbain Gohier, « Des idées », no 5, Paris, Chamuel, 1896.
  • Contre l’argent : crimes, châtiments, remèdes, des lois, révolution, chambre ardente, l’opinion, « Des idées », no 6, Paris, Chamuel, 1896.
  • L’Armée nouvelle : le haut commandement, la loi de 1889 condamnée, le service d’un an, l’examen de Saint-Cyr, l’affaire Allaire, lois sur l’espionnage. Pour la paix, Paris , P.-V. Stock, 1897.
  • Le Nouveau pacte de famine. Le syndicat et son chef, pas de doctrine, un complot politique, un crime social, socialisme capitaliste, « Des idées », no 8, Paris, Chamuel, 1897.
  • Trois fantoches. F. F., « l’Auguste personne » : il aime l’armée, il aime le clergé, il aime l’argent. La famille, splendeurs. La valetaille. Hanotaux. Méline, « Des idées », no 9, Paris, Éd. de l’auteur, 1897.
  • L’Armée contre la nation, Paris, Éditions de la Revue blanche, 1898.
  • L’Armée de Condé. Mémorial de la trahison, pour éclairer l’Annuaire de l’armée sous la 3e République, Paris, P.-V. Stock, 1898.
  • La Congrégation et les prétoriens, Paris, Éditions de ’’La Revue blanche, 1899.
  • « Préface », à Malcolm Mac Coll, ’’Le Sultan et les grandes puissances, trad. de Jean Longuet, Paris, Alcan, 1899.
  • « Préface », à Vigné d’Octon (Paul-Étienne Vigné, dit Dr), La Gloire du sabre, Paris, Flammarion, 1900.
  • Aux femmes, par le Groupe de propagande communiste-anarchiste, « Brochure à distribuer », no IV (Extrait de L’Aurore, 27 mars 1899), 1900.
  • Le Ressort. Étude de révolution en 4 actes, Paris, Éditions de La Revue blanche, 1900.
  • Aux travailleurs conscients, Publié par : Un groupe de socialistes révolutionnaires, Oyonnax, Imprimerie ouvrière, [1901].
  • La guerre de Chine : Dieu le veut ! Assassinats, incendies, viols et pillages commis et racontés par les officiers français aux ordres des missionnaires. Les crimes du prêtre et du soldat, Paris, Extrait de L’Aurore, [1901].
  • À bas la caserne !, 1902.
  • L’Ascète au beurre, 1903.
  • Histoire d’une trahison (1899-1903). Heures d’espoir. La bande Jaurès. Le pacte. La curée. La boue. Socialisme ?, Paris, Société parisienne d’édition, 1903.
  • Le Peuple du XXe siècle. Aux États-Unis, Paris, E. Fasquelle, 1903.
  • Le Vieux Cordelier, gazette hebdomadaire rédigée par Urbain Gohier, Paris, Février-avril 1903, Nos 1-7.
  • Les Chaînes, pièce en 4 actes, adaptation française d’Urbain Gohier et de J. W. Bienstock, Paris, Extrait de La Nouvelle Revue, 1er novembre 1904.
  • Pétition du pouvoir judiciaire au pouvoir législatif : la terreur juive, après l’armée de Condé, la tribu de Lévi. L’ancien régime rétabli pour les millionnaires juifs. Le déserteur juif du « Figaro ». Le socialisme juif. Sera-t-il permis à un Français de n’être ni jésuite, ni juif ?, Paris, Éd. de l’auteur, 1905.
  • La République escamotée en Norvège, documents commentés, Paris, Éd. de l’auteur, 1905.
  • Spartacus, Paris, Cahiers de la Quinzaine, no 12, 6e série, 1905.
  • L’Antimilitarisme et la paix, Plaidoirie prononcée en cour d’assises de la Seine, le 28 décembre 1905, avec des notes, Paris, Éd. de l’auteur, [1905].
  • La Terreur juive. Après l’armée de Condé, la tribu de Lévi. Le socialisme juif, Paris, Éd. de l’auteur, 1905.
  • Leur République, Paris, Éd. de l’auteur, 1906.
  • Gestes et profils, Paris, Charles Davis, 1906 avec Henry Geoffroy)
  • La Révolution vient-elle ? Contre l’argent. Sur la guerre. Le nouveau pacte de famine. L’autre affaire du collier. Lettre du sultan à M. Clémenceau, Paris, Éd. de l’auteur, [1906].
  • Zola au Panthéon, Paris, Éd. de l’auteur, 1907.
  • Le Pot au but, comédie inédite, Paris, [éditeur non indiqué], Extrait de Fantasio, 1908.
  • Le Jeu de l’amour et des beaux-arts, comédie en 1 acte , 1910 avec Jean Drault
  • Pour nos victimes. Les Bêtes, Paris, A. Messein, 1910.
  • Pour nos victimes. La femme, l’enfant, Paris, A. Messein, 1910.
  • Le Réveil, garder une patrie, refaire un peuple, 1911.
  • Un peu d’idéal, Paris, A. Messein, 1911.
  • (et Henri Rochefort, Gustave Hervé, Gaston Calmette, Gustave Téry), Le Régime abject, l’Assommoir national, Paris, Éditions de l’Oeuvre, 1912.
  • [Isaac Blümchen], À nous la France !, Cracovie, I.-N. Goldlust [adresse de fantaisie, Paris], 1913.
  • [Isaac Blümchen], Le Droit de la race supérieur, Cracovie, I.-N. Goldlust [adresse de fantaisie, Paris], 1914.
  • Pour être sages, Paris, Payot, 1914.
  • La Sociale, Paris, La Renaissance française, 1914.
  • La Censure. Septembre 1915, Paris, [éditeur non indiqué ; 11, boulevard du Palais], [1915].
  • La Grande guerre. Gardons la France aux Français, Paris, H. Floury, 1915.
  • Le Spectre du Quatre-Septembre. « Marcel Sembat, je te prends pour otage! », Paris, [éditeur non indiqué ; 11, boulevard du Palais], [1915].
  • Lettre cordiale à Son Excellence le citoyen Marcel Sembat, ministre des travaux publics, Paris, [éditeur non indiqué], [1915].
  • Vers la guerre civile. Joseph Caillaux ou la Nouvelle conspiration de Catilina, Paris, [éditeur non indiqué], [1915].
  • 1914-1916. Le Vrai monument de la victoire, frontispice de Eugène Grasset, Paris, Maison du livre, 1916.
  • Menaces du sans-patrie Hervé, le « camarade de Caserio » exagère, Paris, [éditeur non indiqué; 11, boulevard du Palais], [1916].
  • L’Œuvre française, journal dirigé par Gohier, Paris, n ̊ 1, 14 décembre 1916. - Nos 1 à 22, 14 décembre 1916-19 mai 1917 : La Vieille France, journal dirigé par Gohier.
  • Réponse aux socialistes du Kaiser. Comment je n’ai pas tué le traître Jaurès, [Paris], [éditeur non indiqué], 1916.
  • La Race a parlé. Leçons et moralités de la Grande guerre, Paris, La Renaissance du livre, [1917].
  • Retournons à la terre ! C’est le salut !, Paris, Larousse, « Brochures Larousse », [1917].
  • Les Gens du Rey. Sidi Maurras ben Ma’aras ou le Maure pion, Tours et Paris, Arrault et Cie, 1926.
  • Protocoles des Sages d’Israël, 1926.
  • Pour l’égalité devant la loi, Résistance (le 1er mai 1926) de monsieur le Ministre des finances, Paris, Imprimerie de G. Dargon, [1926].
  • Cassandre ou la Folie des blancs, Paris, Éditions Georges Anquetil, 1927.
  • Paroles d’un Français, Paris, Éditions Baudinière, « Bibliothèque du lettré », [1931].
  • La Vraie Figure de Clemenceau, Paris, Éditions Baudinière, « Bibliothèque du lettré », [1932].
  • [Isaac Blümchen], Le Droit de la race supérieure, nouvelle édition, Cracovie, I.-N. Goldlust et Paris, Centre de documentation, [1933].
  • Le Complot de l’orléanisme et de la franc-maçonnerie, Paris, Éd de l’auteur, 1934.
  • Mon jubilé, après cinquante années de journalisme (1894-1934), Paris, Éd. de l’auteur, 1934.
  • Mon jubilé, après cinquante années de journalisme (1884-1934). 3e édition accrue de notes et comprenant procès, plaidoirie, affaire Coty, Paris, Joigny Société d’éditions et d’imprimerie, 1937.
  • [Isaac Blümchen], À nous la France !, nouvelle édition, Cracovie, I.-N. Goldlust et Paris, Office de propagande nationale, 1938.
  • Mon jubilé, après cinquante années de journalisme (1884-1934), avant-propos de Jean Mabire, préface de Georges Pioch, 3e éd. accrue de notes et comprenant procès, plaidoirie, affaire Coty, Paris, Déterna, 1999.
  • L’armée contre la nation. La révolution vient-elle. Refaire un peuple, Lyon, Éditions Irminsul, 2000.