Bible Crampon 1904/Jr

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Desclée (p. 960-1048).
◄  Isaïe

JÉRÉMIE.


CHAP. I. — Titre du livre [vers. 1 – 3]. Vocation du prophète [4 – 19].

1. Paroles de Jérémie, fils d’Helcias, un des prêtres habitant à Anathoth, au pays de Benjamin.

2La parole de Jéhovah lui fut adressée au temps de Josias, fils d’Amon, roi de Juda, la treizième année de son règne : 3puis au temps de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, jusqu’à la fin de la onzième année de Sédécias, fils de Josias, roi de Juda, jusqu’à la déportation de Jérusalem au cinquième mois.[1]

4La parole de Jéhovah me fut ainsi adressée :

5« Avant de te former dans le sein de ta mère, je te connaissais, Et avant que tu sortisses de ses flancs, je t’ai consacré ; Je t’ai établi prophète des nations.» Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/969 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/970 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/971 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/972 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/973 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/974 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/975 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/976 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/977 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/978 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/979 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/980 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/981 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/982 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/983 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/984 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/985 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/986 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/987 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/988 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/989 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/990 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/991 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/992 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/993 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/994 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/995 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/996 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/997 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/998 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/999 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1000 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1001 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1002 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1003 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1004 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1005 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1006 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1007 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1008 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1009 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1010 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1011 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1012 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1013 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1014 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1015 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1016 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1017 jet de Séméia, le Néhélamite : Parce que Séméia vous a prophétisé sans que je l’eusse envoyé et qu’il vous a fait croire 32 un mensonge, à cause de cela voici ce que dit Jéhovah : Je visiterai Séméia, le Néhélamite, et sa posterité ; il n’aura personne des siens qui habite au milieu de son peuple, et il ne verra pas le bien que je ferai à mon peuple, dit Jéhovah ; car ses paroles ont été une révolte contre Jéhovah.

  1. I, 2–3. Le titre renfermé dans ces 2 versets ne s’étend à tout ce que contient le livre de Jérémie, mais seulement aux 39 premiers chapitres (comp. xl, 1). Il est à croire que le prophète, aussitôt après la prise de Jérusalem, réunit en une collection, portant le titre qu’on vient de lire, tous les oracles qu’il avait prononcés jusque là. Plus tard le prophète lui-même, ou son secrétaire Baruch auraient recueilli, sans en changer le titre, les autres faits et les discours relatés dans notre livre.

SECTION III. [XXX – XXXIII].
Restauration d’Israël. L’avenir messianique.

CHAP. XXX – XXXI. - Salut et gloire future d’Israël.

30.[1] La parole qui fut adressée à Jérémie de la part de Jéhovah, disant : 2Ainsi parle Jéhovah, Dieu d’Israël : Ecris dans un livre toutes les paroles que je t’ai dites.[2] 3Car des jours viennent, dit Jéhovah, où je ramenerai les captifs de mon peuple d’Israël et de Juda, dit Jéhovah, et je le ferai rentrer dans le pays que j’ai donné à leurs pères, et ils le possèderont.

4Voici les paroles que Jéhovah a prononcées sur Israël et sur Juda :

5 Ainsi parle Jéhovah :
  Nous avons entendu un cri de terreur :
  C’est l’épouvante, et il n’y a point de paix !
6 Demandez et regardez si un mâle enfante.
  Pourquoi vois-je tous les hommes avec les mains sur leurs reins,
  Comme la femme en travail,
  Et pourquoi tous les visages sont-ils devenus livides ?
7 Malheur ! car grande est cette journée ;
  Elle n’a pas sa pareille.
  C’est un temps d’angoisse pour Jacob,
  Mais il en sera delivré.
8 En ce jour-là, dit Jéhovah des armées,
  Je briserai son joug de dessus ton cou,
  Et je romprai tes liens ;
  Les étrangers ne t’asserviront plus.
9 Mais ils seront assujettis à Jéhovah leur Dieu,
  Et à David leur roi,[3]
  Que je susciterai pour eux.
10 Toi donc, ne crains point, mon serviteur Jacob ;
  Ne t’effraie point, Israël.
  Car je vais te tirer de la terre lointaine,
  Et ta posterité du pays de son exil ;
  Jacob reviendra, il sera tranquille, en sécurité,
  Et personne ne lui causera d’épouvante.
11 Car je suis avec toi, dit Jéhovah, pour te sauver
  Je ferai une extermination de toutes les nations
  Parmi lesquelles je t’ai dispersé ;
  Mais je ne t’exterminerai pas.
  Je te châtierai selon la justice,
  Et je ne te laisserai pas impuni.

12 Car ainsi parle Jéhovah :
  Ta blessure est grave,
  Ta plaie est douloureuse ;
13 Personne qui plaide ta cause pour qu’on te panse ;
  Il n’y a pour toi ni remède, ni guérison.
14 Tous tes amants[4] t’ont oubliée ;
  Ils ne se soucient point de toi,
  Car je t’ai frappée comme on frappe un ennemi,
  D’un châtiment cruel,
  A cause de la multitude de tes iniquités
  Parce que tes péchés se sont accrus.
15 Pourquoi crier à cause de ta blessure,
  De ce que ton mal est sans remède ?
  C’est à cause de la multitude de tes iniquités
  De la grandeur de tes péchés que je t’ai fait ces choses.
16 C’est pourquoi tous ceux qui te dévorent seront dévorés
  Tous tes oppresseurs iront en captivité,
  Ceux qui te dépouillent seront dépouillés,
  Et je livrerai au pillage tous ceux qui te pillent.
17 Car je te panserai tes plaies et je les guérirai, dit Jéhovah,
  Puisqu’on t’appelle « la repoussée, »
  La Sion dont nul ne prend souci.
 
18 Ainsi parle Jéhovah :
  Je vais rétablir les tentes de Jacob
  Et j’aurai compassion de leurs demeures ;
  Les villes seront rebaties sur leur colline
  Et les palais assis à leur place.
19 Il en sortira des chants de louange
  Et des cris d’allégresse.
  Je les multiplierai, et ils ne seront plus en petit nombre :
  Je les glorifierai, et ils ne seront plus meprisés.
20 Ses fils seront comme autrefois ;
  Son assemblée sera affermie devant moi,
  Et je châtierai tous ses oppresseurs.
21 Son chef sera un des siens,
  Et son dominateur sortira de son sein ;
  Je le ferai venir et il s’approchera de moi ;
  Car quel est l’homme qui disposerait son cœur
  De manière à s’approcher de moi ? dit Jéhovah.
22 Et vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu.
 
23 Voici la tempête de Jéhovah ;
  La fureur éclate ; l’orage se précipite,
  Il fond sur la tête des impies.
24 Le feu de la colère de Jéhovah ne cessera pas,
  Qu’il n’ait agi et qu’il n’ait exécuté les desseins de son cœur ;
  Vous le comprendrez à la fin des temps.[5]

31.[6]

1 En ce temps-là, dit Jéhovah,
  Je serai le Dieu de toutes les familles d’Israël,
  Et ils seront mon peuple.
2 Ainsi parle Jéhovah :
  Le peuple échappé au glaive a trouvé grâce dans le désert ;
  Je veux mettre Israël en repos.
3 Jéhovah m’est apparu de loin.[7]
  Je t’ai aimée d’un amour éternel,
  C’est pourquoi j’ai prolongé pour toi la miséricorde.
4 Je te bâtirai encore, et tu seras rebâtie, vierge d’Israël ;
  Tu prendras encore en main tes tambourins,
  Et tu t’avanceras au milieu des danses joyeuses.
5 Tu planteras encore tes vignes sur les montagnes de Samarie[8];
  Ceux qui plantent planteront, et ils recueilleront.
6 Car le jour vient où les gardes crieront
  Sur les montagnes d’Ephraïm :
  « Levez-vous et montons à Sion
  Vers Jéhovah notre Dieu.[9]»
 
7 Car ainsi parle Jéhovah :
  Poussez des cris de joie sur Jacob,
  Eclatez d’allégresse pour celui qui est la tête des nations :
  Faites-vous entendre, chantez des louanges et dites :
  « Jéhovah, sauve ton peuple, le reste d’Israël ! »
8 Je vais les ramener du pays du septentrion,
  Les rassembler des extrémités de la terre ;
  Parmi eux seront l’aveugle et le boiteux,
  La femme enceinte et celle qui enfante ;
  Ils reviendront ici en grande troupe.
9 Ils reviendront en pleurant ;
  Je les râmenerai au milieu de leurs supplications ;
  Je les conduirai aux eaux courantes
  Par un chemin uni où ils ne broncheront pas ;
  Car j’ai été un père à Israël,
  Et Ephraïm est mon premier-né[10].
 
10 Nations, écoutez la parole de Jéhovah
  Et annoncez-la aux îles lointaines ;
  Dites : « Celui qui a dispersé Israël le rassemblera
  Et le gardera comme un berger son troupeau.
11 Car Jéhovah a racheté Jacob,
  Il l’a delivré des mains d’un plus fort que lui.»
12 Ils viennent donc et poussent des cris de triomphe
  Sur les hauteurs de Sion ;
  Ils affluent vers les biens de Jéhovah,
  Le blé, le vin nouveau, l’huile, les brebis et les bœufs ;
  Leur âme est comme un jardin arrosé,
  Et ils ont cessé de languir.
13 Alors la jeune fille s’égaiera à la danse,
  Et les jeunes hommes et les vieillards ensemble ;
  Je changerai leur deuil en joie, et je les consolerai ;
  A leur douleur je ferai succéder l’allégresse.
14 Je rassasierai de graisse l’âme des prêtres,
  Et mon peuple se rassasiera de mes biens[11], dit Jéhovah.
 
15 Ainsi parle Jéhovah :
  Une voix a été entendue à Rama,

  Des lamentations et des pleurs amers :
  Rachel pleurant ses enfants ;
  Elle refuse d’être consolée,
  Parce que ses enfants ne sont plus.[12]
16 Ainsi parle Jéhovah :
  Retiens ta voix de gémir
  Et tes yeux de pleurer,
  Car ton œuvre aura sa récompense, dit Jéhovah :
  Ils reviendront du pays de l’ennemi.
17 Il y a de l’espérance pour tes derniers jours, dit Jéhovah,
  Et tes enfants retourneront dans leurs frontières.
18 J’ai entendu Ephraïm qui gémit dans l’exil :
  « Tu m’as châtié, et j’ai été châtié
  Comme un veau indompté :
  Fais-moi revenir et je reviendrai.
  Car tu es Jéhovah mon Dieu.
19 Car après m’être détourné, je me suis repenti
  Et après avoir compris j’ai frappé ma cuisse ;
  J’ai été honteux et confus,
  Parce que j’ai porté l’opprobre de ma jeunesse.»
20 Ephraïm est-il donc pour moi un fils si cher
  Un enfant favori ?
  Car chaque fois que je parle contre lui,
  Je me ressouviens encore de lui ;
  Aussi mes entrailles se sont émues sur son sort ;
  Oui, j’aurai pitié de lui, dit Jéhovah.[13]
 
21 Dresse-toi tes signaux, pose-toi des jalons ;
  Fais attention à la route,
  Au chemin par lequel tu as marché.[14]
  Reviens, vierge d’Israël,
  Reviens dans tes villes.
22 Jusques à quand seras-tu errante,
  Fille rebelle ?
  Car Jéhovah a créé une chose nouvelle sur la terre
  Une femme entourera un homme.[15]
 
23 Ainsi parle Jéhovah des armées, Dieu d’Israël :
  On dira encore cette parole dans la terre de Juda et dans ses villes
  Quand je ramenerai leurs captifs :
  « Que Jéhovah te bénisse, demeure de la justice,
  Montagne de la sainteté ! »
24 Là habiteront Juda et toutes ses villes,
  Les laboureurs et ceux qui conduisent les troupeaux.
25 Car j’abreuverai l’âme alterée,
  Et je rassasierai l’âme languissante. —

26 Sur cela je me réveillai,
  Et je vis que mon sommeil avait été doux.
 
27 Des jours viennent dit Jéhovah,
  Où j’ensemencerai la maison d’Israël et la maison de Juda
  D’une semence d’homme et d’une semence d’animaux.
28 Et comme j’ai veillé sur eux
  Pour arracher et pour abattre, pour miner,
  Pour détruire et pour faire du mal,
  Ainsi je veillerai sur eux
  Pour batir et pour planter, dit Jéhovah.
29 En ces jours-là on ne dira plus :
  « Les pères ont mangé des raisins verts,
  Et les dents des enfants en sont agacées.[16]»
30 Mais chacun mourra pour ses proprès iniquités ;
  Tout homme qui mangera des raisins verts,
  Ses dents en seront agacées.
 
31 Des jours viennent, dit Jéhovah,
  Où je ferai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda
  Une alliance nouvelle,
32 Non comme l’alliance que je conclus avec leurs pères
  Le jour où je les pris par la main
  Pour les faire sortir du pays d’Egypte,
  Alliance qu’eux ont rompue,
  Quoique je fusse leur époux.
33 Car voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël,
  Après ces jours-là, dit Jéhovah :
  Je mettrai ma loi au dedans d’eux
  Et je l’écrirai sur leur cœur,[17]
  Et je serai leur Dieu
  Et ils seront mon peuple.
34 Un homme n’enseignera plus son prochain,
  Ni un homme son frère,
  En disant : « Connaissez Jéhovah; »
  Car ils me connaitront tous,
  Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit Jéhovah ;
  Car je pardonnerai leur iniquité
  Et je ne me souviendrai plus de leur péché.[18]
35 Ainsi parle Jéhovah, qui donne le soleil
  Pour éclairer pendant le jour,
  Et trace des lois à la lune et aux étoiles
  Pour éclairer pendant la nuit,
  Qui soulève la mer et ses flots mugissent,[19]
  Lui dont le nom est Jéhovah des armées :
36 Si jamais ces lois cessent devant moi, dit Jéhovah,
  Alors aussi la race d’Israël cessera pour toujours d’être une nation devant moi.
37 Ainsi parle Jéhovah :
  Si les cieux peuvent se mesurer en haut,
  Et les fondements de la terre se sonder en bas,
  Alors aussi je regretterai toute la race d’Israël,
  A cause de tout ce qu’ils ont fait, dit Jéhovah.

38 Des jours viennent, dit Jéhovah,
  Où cette ville sera rebâtie à Jéhovah,
  Depuis la tour de Hananéel jusqu’à la porte de l’angle.
39 Le cordeau à mesurer sera tiré en droite ligne
  Sur la colline de Gareb
  Et fera le tour de Goa.
40 Et toute la vallée des cadavres et des cendres,
  Et tous les champs jusqu’àu torrent de Cédron
  Et jusqu’à l’angle de la porte des chevaux, vers l’orient,
  Seront des lieux saints à Jéhovah,
  Et ils ne seront jamais ni arrachés ni détruits.[20]
  1. XXX, 1. Les chap, xxx–xxxiii marquent le point culminant de la prophétie de Jérémie. Les vues éparses jusque-là sur l’avenir messianique sont ici réunies et developpées avec une clarté parfaite. La date du premier morceau (ch. xxx–xxxi) n’est pas marquée ; il paraît avoir été composé, comme les deux suivants (xxxii et xxxiii), dans les dernières années de Sédécias.
    XXX. — Préambule [vers. 1 – 3]. Jugement des nations et délivrance d’Israël . [4 – 11]. Après l’humiliation, le salut [12 – 17]. La royauté nationale rétablie [18 – 24].
  2. 2. Ecris dans un livre : afin quelles se conservent fidèlement et servent à l’édification des générations futures. — Toutes les paroles : les promesses contenues dans ce morceau (xxx, 5–xxxi, 40). C’est après les avoir dites, que Dieu commanda au prophète de les écrire.
  3. 9. A David, à un nouveau David, issu de sa race (Is. xi, x), qui, comme le premier, inaugurera une nouvelle ère du règne de Dieu.
  4. 14. Tes amants, tes anciens alliés (xxii, 29.)
  5. 23–24. Ces deux versets répètent à peu près textuellement xxiii, 19 sv.
  6. XXXI. Joyeux retour de tout Israël au pays de Chanaan (vers. 1–14). Restauration particulière d’Ephraïm (15–22), de Juda (23–26), de l’ensemble du peuple (27–30). Nouvelle alliance de Dieu avec son peuple (31–37). La nouvelle Jérusalem (38–40).
  7. 3. M’est apparu de loin : le peuple est exilé dans le pays de Babylone ; or c’est de loin, du mont Sion que Jéhovah lui apparaît comme une consolation et une espérance.
  8. 5. Sur les montagnes de la Samarie, renommées pour leurs vignobles. Voyez Is. xxviii, 1 ; Am. iv, 1.
  9. 6. Les gardes crieront : les sentinelles postées sur les montagnes pour observer et annoncer aussitôt l’apparition du premier croissant de la lune ; c’est par ce moyen qu’on fixait la nouvelle lune, et par suite les fêtes religieuses. Le peuple des dix tribus (représenté par Ephraïm : comp. Is. vii, 2, 8) qui, depuis Jéroboam, ne prenait plus aucune part aux cérémonies du culte célébrées à Jérusalem, se rendra de nouveau au sanctuaire national.
  10. 9. Ephraïm est mon premier-né : il est l’égal de ses frères, même de Juda.
  11. 14. Je rassasierai de graisse, etc : on offrira de nombreux sacrifices pacifiques ou d’actions de grâce, sacrifices dans lesquels une partie de la victime revenait aux prêtres (Lev. vii, 31 sv.)
  12. 15. (N.b. Wikisource : Cette note est rapportée de la page qui précède ; et cette mention-ci n’apparaît pas en « transclusion ».) Rachel, la mère de Joseph (par conséquent l’aïeule d’Ephraïm et de Manassé dont on vient d’annoncer le retour), et de Benjamin, dont la naissance lui avait coûté la vie, représente ici toutes les mères Israélites. Elle nous est montrée, assise sur la colline de Rama, d’où l’on découvre tout le pays d’Ephraïm, et faisant retentir ses cris et ses lamentations sur ses descendants égorgés par l’ennemi. Comp. Math. ii, 17 sv.
  13. 20. En entendant la prière d’Ephraïm, Dieu sent son cœur ému, et il s’étonne lui-même que cet ingrat lui soit encore si cher.
  14. 21. Avant de quitter la terre étrangère, qu’Ephraïm envoie en avant des éclaireurs pour jalonner la route, afin que nul ne s’égare.
  15. 22. Une femme entourera un homme ; ou bien : la femme entourera l’homme. L’interprétation communément reçue parmi les catholiques est que ce passage vise l’incarnation du Verbe dans le sein virginal de Marie. - Voici toutefois d’après quelques auteurs quelle serait la pensée du prophete. Jusqu’alors c’est Jéhovah qui recherchait Israël ; « Il avait, dit Isaïe (lxv 2), étendu tout le jour ses mains vers un peuple ingrat »; l’amour divin l’avait poursuivi et comme entouré, sans qu’Israël eût jamais pleinement répondu à ces avances. Maintenant tout va changer : ce sera la nation d’Israël, cette fille rebelle qui, comme une épouse, entourera de ses bras Jéhovah, son époux, et ne voudra plus se séparer de lui. — On peut invoquer, en faveur de cette interprétation, les nombreux passages où les infidélités d’Israël sont traitées d’adultères : Is. liv, 6–8; Ezéch. xvi; Os. ii; Jérém. ii, 2, 20–25; iii, 8; ix, 2; les passages de Jérémie où Dieu demande avec tant d’amour à son épouse infidèle de revenir à lui : xvi, 13; xxiii, 8; xxiv, 6–7; xxix, 14; xxx, 3, 14–18; xxxi, 3–8, 20–22. C’est aussi de la sorte que la version syriaque a compris ce passage. Elle traduit : « la femme aimera tendrement l’homme.» Du reste, il n’est pas tout à fait exact de dire, comme le font plusieurs, que la tradition patristique tienne pour l’interprétation messianique, au sens de Is. vii, 14. On ne peut guère invoquer avec raison que l’autorité, assurément grande, de S. Jérôme, et celle de S. Athanase.
  16. 29. Les pères ont mangé, etc. : locution proverbiale signifiant : les enfants ont porté la peine des péchés de leurs pères (com p. Ezéch. xviii, 2-4 ; Exod. xx, 5). Les iniquités de pères et de fils coupables ont fini par faire éclater le châtiment divin, un châtiment national, et la dernière de ces générations se trouve ainsi condamnée à l’exil et à la captivité. Il n’en sera plus de même à l’avenir. Pour ce peuple grâcié et renouvelé, toute solidarité avec les péchés de leurs pères a pris fin.
  17. 33. Ma loi au dedans… sur leur cœur. La loi ne se présentera plus comme imposée par une volonté étrangère et comme une obligation extérieure ; elle s’emparera du cœur et deviendra l’expression même de la volonté du fidèle.
  18. 34. Dans la nouvelle alliance la connaissance de Dieu sera plus parfaite, plus universelle et plus intime (Is. liv., 13; Jean vi, 45 ; II Cor. iii, 2 sv.; I Jean, ii, 20 sv.).
  19. 35–36. La nouvelle alliance est aussi stable que les lois de la nature elles-mêmes.
  20. 38–40. D’après ce passage, la Jérusalem nouvelle doit occuper à peu près le même emplacement que l’ancienne à l’époque du prophète ; ce n’est qu’à l’ouest et au sud que de nouveaux espaces y seront enclos. Ce qu’annonce Jérémie, ce n’est donc pas precisément que la cité rebâtie après l’exil recevra un accroissement considérable, mais qu’elle sera tout entière sainte au Seigneur (vers. 40), quelle sera dans toute son étendue ce qu’était le temple seul dans l’ancienne Jérusalem, le sanctuaire de Jéhovah.
CHAP. XXXII — Achat du champ d’Anathoth, signe pour le peuple du retour de la captivité. Sur l’ordre de Dieu, Jérémie achète un champ à Anatoth [vers. 1 – 15]. Prière du prophète [16 – 25] ; réponse du Seigneur [26 – 44].

32. La parole qui fut adressée à Jérémie de la part de Jéhovah, la dixième année de Sédécias[1]. — C’était la dix-huitième année de Nabuchodonosor. 2Alors l’armée du roi de Babylone assiégeait Jérusalem, et Jérémie le prophète était enfermé dans la cour des gardes qui était dans la maison du roi de Juda. 3Car Sédécias, roi de Juda, l’avait fait enfermer en lui disant : Pourquoi prophétises-tu en disant : Ainsi parle Jéhovah: « Je vais livrer cette ville au roi de Babylone et il la prendra ; 4et Sédécias, roi de Juda n’échappera pas aux Chaldéens ; il sera certainement livré entre les mains du roi de Babylone, et il lui parlera bouche à bouche et ses yeux verront ses yeux. 5Et Nabuchodonosor emmènera Sédécias à Babylone, et il y restera jusqu’à ce que je le visite. Si vous combattez contre les Chaldéens, vous ne réussirez point.»

6Jérémie dit : La parole de Jéhovah m’a été adressée en ces termes : 7Voici Hanaméel, fils de Sellum ton oncle, qui vient vers toi pour te dire : « Achète-toi mon champ qui est à Anathoth, car tu as le droit de rachat pour l’acquérir.[2]» 8Hanaméel, fils de mon oncle, vint donc vers moi selon la parole de Jéhovah, dans la cour des gardes et il me dit : « Achète, je te prie, mon champ qui est à Anathoth, dans le territoire de Benjamin, car tu as le droit d’héritage et de rachat ; achète-le pour toi.» Alors je connus que c’était là une parole de Jéhovah[3]. 9J’acquis donc de Hanaméel, fils de mon oncle, le champ qui est à Anathoth, et je lui pesais l’argent, dix-sept sicles d’argent[4]. 10Puis je passai l’acte et je le scellai ; je pris des témoins et je pesai l’argent dans la balance. 11Ensuite je pris l’acte d’acquisition, celui qui était scellé, renfermant les stipulations et les clauses, et celui qui était ouvert[5]. 12Et je remis l’acte d’acquisition à Baruch, fils de Néri, fils de Maasias, en présence de Hanaméel, mon cousin, et des témoins qui l’avaient signé, et en présence de tous les Juifs qui étaient assis dans la cour des gardes. 13Et je donnai devant eux cet ordre à Baruch : 14Ainsi parle Jéhovah des armées, Dieu d’Israël : Prends ces actes, cet acte d’acquisition qui est scellé, et cet acte qui est ouvert et mets-les dans un vase de terre pour qu’ils se conservent longtemps. 15Car ainsi parle Jéhovah des armées, Dieu d’Israël : On achètera encore des maisons, des champs et des vignes en ce pays[6]. Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1024 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1025 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1026 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1027 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1028 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1029 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1030 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1031 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1032 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1033 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1034 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1035 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1036 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1037 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1038 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1039 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1040 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1041 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1042 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1043 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1044 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1045 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1046 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1047 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1048 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1049 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1050 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1051 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1052 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1053 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1054 Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1055 comme vignerons et comme laboureurs.

17Les Chaldéens brisèrent les colonnes d’airain qui faisaient partie de la maison de Jéhovah, les supports et la mer d’airain qui étaient dans la maison de Jéhovah, et ils en emportèrent l’airain à Babylone. 18Ils prirent les chaudières, les pelles, les couteaux, les coupes, les cuillers et tous les ustensiles d’airain employés pour le culte. 19Le capitaine des gardes prit aussi les bassins, les brasiers, les coupes, les chaudières, les chandeliers, les cuillers et les urnes, ce qui était d’or et ce qui était d’argent. 20Quant aux deux colonnes, à la mer et aux douze bœufs d’airain qui étaient dessous, et aux supports que le roi Salomon avait fait pour la maison de Jéhovah, on ne pesa pas l’airain de tous ces objets. 21La hauteur de chaque colonne était de dix-huit coudées, et un cordon de douze coudées en mesurait le tour ; elle avait quatre doigts d’épaisseur et était creuse. 22Elle était surmontée d’un chapiteau haut de cinq coudées ; tout autour sur les chapitaux il y avait un treillis et des grenades, le tout d’airain. La seconde colonne était pareille ; elle avait aussi des grenades. 23Il y avait quatre-vingt-seize grenades sur les faces, et toutes les grenades autour du treillis étaient au nombre de cent.

24Le capitaine des gardes prit Saralas, le grand-prêtre, Sophonie, le second prêtre et les trois gardiens du seuil. 25Et de la ville il prit un eunuque préposé sur les gens de guerre, sept hommes d’entre ceux qui voyaient la face du roi, lesquels furent trouvés dans la ville, le secretaire du chef d’armée chargé d’enroler le peuple du pays, et soixante hommes du peuple du pays qui se trouvaient dans la ville. 26Nabuzardan, capitaine des gardes, les prit et les fit conduire au roi de Babylone à Ribla. 27Le roi de Babylone les frappa et les fit mourir à Ribla, dans le pays de Hamath. Et Juda fut transporté loin de sa patrie.

28Voici le nombre des hommes que Nabuchodonosor transporta[7]: la septième année, trois mille vingt-trois hommes de Juda ; 29la dix-huitième année de Nabuchodonosor, huit cent trente-deux personnes de la population de Jérusalem ; 30la vingt-troisième année de Nabuchodonosor, Nabuzardan, capitaine des gardes, déporta encore sept cent quarante-cinq hommes de Juda ; en tout quatre mille six cents personnes.

31La trente-septième année de la captivité de Joachin, roi de Juda, au douzième mois, le vingt-cinquième jour du mois, Evil-Merodach, roi de Babylone[8], en l’année de son avènement, fit grâce à Joachin, roi de Juda, et le fit sortir de prison. 32Il lui parla avec bonté et mit son trône au-dessus du trône des rois qui étaient avec lui à Babylone. 33Il lui fit changer ses vêtements de prison, et Joachin mangea à sa table toute sa vie ; 34et son entretien, un entretien perpétuel, lui fut accordé par le roi de Babylone, pour chaque jour jusqu’au jour de sa mort, tous les jours de sa vie.

  1. XXXII, 1. La 10e année de Sédécias le siège avait commencé un an auparavant (xxxix, 1 sv.). Levé momentanément par suite de l’arrivée d’un corps d’armée Egyptien envoyé au secours de Juda, il avait été repris pour aboutir à la prise de la ville.
  2. 7. Droit de rachat : quand un Israélite était oblige d’aliéner une portion de son héritage, son plus proche parent (le go’el) avait le droit et même le devoir de l’acquérir.
  3. 8. Je connus que la vente proposée était conforme à un dessein de Jéhovah.
  4. 9. Dix-sept sicles d’argent, à peine 50 fr. si le chiffre est exactement conservé ; le sicle valait environ 3 francs (exactement 2 fr. 83).
  5. 11. L’acte ou contrat d’acquisition était rédigé en deux exemplaires, dont l’un était scellé et l’autre restait ouvert pour etre consulté à toute heure. Le premier ne devait etre ouvert que par le juge dans le cas où le second devenait suspect d’altération.
  6. 14–15. Longue durée de l’exil, et certitude du retour.
  7. 28. Les vers. 28–30 manquent dans le grec.
  8. 31. Evil-Mérodach, fils et successeur de Nabuchodonosor, monta sur le trône l’année 561 av. J.-C, 68 ans après le commencement du ministere prophétique de Jérémie.