Bible Sacy/Aux Colossiens

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher



Chapitres   1.   2.   3.   4.   Livres


ÉPITRE DE SAINT PAUL


AUX


COLOSSIENS


______




PAUL, par la volonté de Dieu, apôtre de Jésus-Christ ; et Timothée, son frère :

2 aux saints et fidèles frères en Jésus-Christ, qui sont à Colosses.

3 Que Dieu, notre Père, et Jésus-Christ notre Seigneur, vous donnent la grâce et la paix ! Nous rendons grâces à Dieu,
Père de notre Seigneur Jésus-Christ, et nous le prions sans cesse pour vous,

4 depuis que nous avons appris quelle est votre foi en Jésus-Christ, et votre charité envers tous les saints ;

5 dans l’espérance des biens qui vous sont réservés dans le ciel, et dont vous avez déjà reçu la connaissance par la parole très-véritable de l’Évangile,

6 qui est parvenu jusqu’à vous, comme il est aussi répandu dans tout le monde, où il fructifie et croît ainsi qu’il a fait parmi vous, depuis le jour que vous avez entendu et connu la grâce de Dieu selon la vérité ;

7 comme vous en avez été instruits par notre très-cher Épaphras, qui est notre compagnon dans le service de Dieu, et un fidèle ministre de Jésus-Christ pour le bien de vos âmes,

8 et de qui nous avons appris aussi votre charité toute spirituelle.

9 C’est pourquoi, depuis le temps que nous avons su ces choses, nous ne cessons point de prier pour vous, et de demander à Dieu qu’il vous remplisse de la connaissance de sa volonté, en vous donnant toute la sagesse et toute l’intelligence spirituelle :

10 afin que vous vous conduisiez d’une manière digne de Dieu, tâchant de lui plaire en toutes choses, portant les fruits de toutes sortes de bonnes œuvres, et croissant en la connaissance de Dieu ;

11 que vous soyez en tout remplis de force, par la puissance de sa gloire, pour avoir en toutes rencontres une patience et une douceur persévérante, accompagnée de joie ;

12 rendant grâces à Dieu le Père, qui en nous éclairant de sa lumière, nous a rendus dignes d’avoir part au sort et à l’héritage des saints ;

13 qui nous a arrachés à la puissance des ténèbres, et nous a fait passer dans le royaume de son Fils bien-aimé,

14 par le sang duquel nous avons été rachetés, et avons reçu la rémission de nos péchés ;

15 qui est l’image du Dieu invisible, et qui est né avant toutes les créatures.

16 Car tout a été créé par lui dans le ciel et sur la terre, les choses visibles et les invisibles ; soit les trônes, soit les dominations, soit les principautés, soit les puissances : tout a été créé par lui et pour lui.

17 Il est avant tous, et toutes choses subsistent en lui.

18 Il est le chef et la tête du corps de l’Église. Il est comme les prémices, et le premier-né d’entre les morts, afin qu’il soit le premier en tout :

19 parce qu’il a plu au Père que toute plénitude résidât en lui ;

20 et de réconcilier toutes choses avec soi par lui, ayant pacifié, par le sang qu’il a répandu sur la croix, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans le ciel.

21 Vous étiez vous-mêmes autrefois éloignés de Dieu, et votre esprit abandonné à des œuvres criminelles vous rendait ses ennemis ;

22 mais maintenant Jésus-Christ vous a réconciliés par la mort qu’il a soufferte dans son corps mortel, pour vous rendre saints, purs et irrépréhensibles devant lui ;

23 si toutefois vous demeurez fondés et affermis dans la foi, et inébranlables dans l’espérance que vous donne l’Évangile qu’on vous a annoncé, qui a été prêché à toutes les créatures qui sont sous le ciel, et dont j’ai été établi ministre,

24 moi, Paul, qui me réjouis maintenant dans les maux que je souffre pour vous, et qui accomplis dans ma chair ce qui reste à souffrir à Jésus-Christ, en souffrant moi-même pour son corps, qui est l’Église,

25 de laquelle j’ai été établi ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée pour l’exercer envers vous : afin que je m’acquitte pleinement du ministère de la parole de Dieu ;

26 vous prêchant le mystère qui a été caché dans tous les siècles et tous les âges, et qui maintenant a été découvert à ses saints ;

27 auxquels Dieu a voulu faire connaître quelles sont les richesses de la gloire de ce mystère dans les gentils, qui n’est autre chose que Jésus-Christ reçu de vous, et devenu l’espérance de votre gloire.

28 C’est lui que nous prêchons, reprenant tous les hommes, et les instruisant tous dans toute la sagesse ; afin que nous rendions tout homme parfait en Jésus-Christ.

29 C’est aussi la fin que je me propose dans mes travaux, combattant par l’efficace de sa vertu, qui agit puissamment en moi.



CAR je suis bien aise que vous sachiez combien est grande l’affection et le soin que j’ai pour vous, pour ceux qui sont à Laodicée, et même pour tous ceux qui ne me connaissent point de visage, et ne m’ont jamais vu ;

2 afin que leurs cœurs soient consolés, et qu’étant unis ensemble par la charité, ils soient remplis de toutes les richesses d’une parfaite intelligence, pour connaître le mystère de Dieu le Père et de Jésus-Christ,

3 en qui tous les trésors de la sagesse et de la science sont renfermés.

4 Or je dis ceci afin que personne ne vous trompe par des discours subtils et élevés :

5 car quoique je sois absent de corps, je suis néanmoins avec vous en esprit, voyant avec joie l’ordre qui se garde parmi vous, et la solidité de votre foi en Jésus-Christ.

6 Continuez donc à vivre en Jésus-Christ notre Seigneur, selon l’instruction que vous en avez reçue ;

7 étant attachés à lui comme à votre racine, et édifiés sur lui comme sur votre fondement ; vous affermissant dans la foi qui vous a été enseignée, et croissant de plus en plus en Jésus-Christ par de continuelles actions de grâces.

8 Prenez garde que personne ne vous surprenne par la philosophie, et par des raisonnements vains et trompeurs, selon une doctrine toute humaine, ou selon des observances qui étaient les éléments du monde, et non selon Jésus-Christ.

9 Car toute la plénitude de la Divinité habite en lui corporellement.

10 Et c’est en lui que vous en êtes remplis, lui qui est le chef de toute principauté et de toute puissance :

11 comme c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision qui n’est pas faite de main d’homme, mais qui consiste dans le dépouillement du corps des péchés que produit la concupiscence charnelle, c’est-à-dire, de la circoncision de Jésus-Christ ;

12 ayant été ensevelis avec lui par le baptême, dans lequel vous avez aussi été ressuscités par la foi que vous avez eue, que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts par l’efficace de sa puissance.

13 Car lorsque vous étiez dans la mort de vos péchés et dans l’incirconcision de votre chair, Jésus-Christ vous a fait revivre avec lui, vous pardonnant tous vos péchés.

14 Il a effacé par son sang la cédule qui s’élevait contre nous par ses décrets ; il a entièrement aboli cette cédule qui nous était contraire, il l’a abolie en l’attachant à sa croix.

15 Et ayant désarmé les principautés et les puissances, il les a menées hautement en triomphe à la face de tout le monde, après les avoir vaincues par sa croix.

16 Que personne donc ne vous condamne pour le manger et pour le boire, ou sur le sujet des jours de fête, des nouvelles lunes, et des jours de sabbat ;

17 puisque toutes ces choses n’ont été que l’ombre de celles qui devaient arriver, et que Jésus-Christ en est le corps et la vérité.

18 Que nul ne vous ravisse le prix de votre course, en affectant de paraître humble par un culte superstitieux des anges, se mêlant de parler des choses qu’il ne sait point, étant enflé par les vaines imaginations d’un esprit humain et charnel,

19 et ne demeurant pas attaché à celui qui est la tête et le chef, duquel tout le corps recevant l’influence par les vaisseaux qui en joignent et lient toutes les parties, s’entretient et s’augmente par l’accroissement que Dieu lui donne.

20 Si donc vous êtes morts avec Jésus-Christ à ces premières et plus grossières instructions du monde, comment vous laissez-vous imposer des lois, comme si vous viviez dans ce premier état du monde ?

21 Ne mangez pas, vous dit-on, d’une telle chose, ne goûtez pas de ceci, ne touchez pas à cela ;

22 parce que l’usage que vous feriez de toutes ces choses vous serait pernicieux : ce qu’ils vous disent maintenant selon des maximes et des ordonnances humaines,

23 qui ont néanmoins quelque apparence de sagesse dans une superstition et une humilité affectée, dans un rigoureux traitement qu’on fait au corps, et dans le peu de soin qu’on prend de rassasier la chair.



SI donc vous êtes ressuscités avec Jésus-Christ, recherchez ce qui est dans le ciel, où Jésus-Christ est assis à la droite de Dieu ;

2 n’ayez de goût que pour les choses du ciel, et non pour celles de la terre :

3 car vous êtes morts, et votre vie est cachée en Dieu avec Jésus-Christ.

4 Lorsque Jésus-Christ, qui est votre vie, viendra à paraître, vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.

5 Faites donc mourir les membres de l’homme terrestre qui est en vous, la fornication, l’impureté, les abominations, les mauvais désirs, et l’avarice qui est une idolâtrie ;

6 puisque ce sont ces crimes qui font tomber la colère de Dieu sur les hommes rebelles à la vérité.

7 Et vous avez vous-mêmes commis autrefois ces actions criminelles, lorsque vous viviez dans ces désordres.

8 Mais maintenant quittez aussi vous-mêmes tous ces péchés, la colère, l’aigreur, la malice, la médisance ; que les paroles déshonnêtes soient bannies de votre bouche.

9 N’usez point de mensonge les uns envers les autres : dépouillez le vieil homme avec ses œuvres,

10 et revêtez-vous du nouveau, qui se renouvelle en avançant dans la connaissance de Dieu, et étant formé à la ressemblance de celui qui l’a créé ;

11 où il n’y a différence ni de gentil et de Juif, ni de circoncis et d’incirconcis, ni de barbare et de Scythe, ni d’esclave et de libre ; mais où Jésus-Christ est tout en tous.

12 Revêtez-vous donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, de tendresse et d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de modestie, de patience ;

13 vous supportant les uns les autres, chacun remettant à son frère tous les sujets de plainte qu’il pourrait avoir contre lui, et vous entre-pardonnant comme le Seigneur vous a pardonné.

14 Mais surtout revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection.

15 Que la paix de Jésus-Christ, à laquelle vous avez été appelés dans l’unité d’un même corps, règne dans vos cœurs ; et soyez reconnaissants des dons de Dieu.

16 Que la parole de Jésus-Christ demeure en vous avec plénitude, et vous comble de sagesse. Instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, chantant de cœur avec édification les louanges du Seigneur.

17 Quoi que vous fassiez, ou en parlant, ou en agissant, faites tout au nom du Seigneur Jésus-Christ, rendant grâces par lui à Dieu le Père.

18 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il est bien raisonnable, en ce qui est selon le Seigneur.

19 Maris, aimez vos femmes, et ne les traitez point avec rigueur et avec rudesse.

20 Enfants, obéissez en tout à vos pères et à vos mères : car cela est agréable au Seigneur.

21 Pères, n’irritez point vos enfants, de peur qu’ils ne tombent dans l’abattement.

22 Serviteurs, obéissez en tout à ceux qui sont vos maîtres selon la chair ; ne les servant pas seulement lorsqu’ils ont l’œil sur vous, comme si vous ne pensiez qu’à plaire aux hommes, mais avec simplicité de cœur et crainte de Dieu.

23 Faites de bon cœur tout ce que vous ferez, comme le faisant pour le Seigneur, et non pour les hommes ;

24 sachez que c’est du Seigneur que vous recevrez l’héritage du ciel pour récompense ; c’est le Seigneur Jésus-Christ que vous devez servir.

25 Mais celui qui agit injustement, recevra la peine de son injustice ; et Dieu n’a point d’égard à la condition des personnes.



VOUS, maîtres, rendez à vos serviteurs ce que l’équité et la justice demandent de vous ; sachant que vous avez aussi bien qu’eux un maître qui est dans le ciel.

2 Persévérez et veillez dans la prière, en l’accompagnant d’actions de grâces.

3 Priez aussi pour nous, afin que Dieu nous ouvre une entrée pour prêcher sa parole, et pour annoncer le mystère de Jésus-Christ, pour lequel je suis dans les liens ;

4 et que je le découvre aux hommes en la manière que je dois le découvrir.

5 Conduisez-vous avec sagesse envers ceux qui sont hors de l’Église, en rachetant le temps.

6 Que votre entretien, étant toujours accompagné d’une douceur édifiante, soit assaisonné du sel de la discrétion, en sorte que vous sachiez comment vous devez répondre à chaque personne.

7 Mon cher frère Tychique, fidèle ministre du Seigneur, et mon compagnon dans le service que je lui rends, vous apprendra tout ce qui regarde l’état où je suis.

8 Et je vous l’ai envoyé, afin qu’il apprenne l’état où vous êtes vous-mêmes, et qu’il console vos cœurs.

9 J’envoie aussi Onésime, mon cher et fidèle frère, qui est de votre pays. Vous saurez par eux tout ce qui se passe ici.

10 Aristarque, qui est prisonnier avec moi, vous salue, aussi bien que Marc, cousin de Barnabé, sur le sujet duquel on vous a écrit. S’il vient chez vous, recevez-le bien.

11 Jésus aussi, appelé le Juste, vous salue. Ils sont du nombre des fidèles circoncis : ce sont les seuls qui travaillent maintenant avec moi, pour avancer le royaume de Dieu, et qui ont été ma consolation.

12 Épaphras, qui est de votre ville, vous salue. C’est un serviteur de Jésus-Christ, qui combat sans cesse pour vous dans ses prières, afin que vous demeuriez fermes et parfaits, et que vous accomplissiez pleinement tout ce que Dieu demande de vous ;

13 car je puis bien lui rendre ce témoignage, qu’il a un grand zèle pour vous, et pour ceux de Laodicée et d’Hiérapolis.

14 Luc, médecin, notre très-cher frère, et Démas, vous saluent.

15 Saluez de ma part nos frères de Laodicée, et Nymphas, et l’Église qui est dans sa maison.

16 Et lorsque cette lettre aura été lue parmi vous, ayez soin qu’elle soit lue aussi dans l’Église de Laodicée, et qu’on vous lise de même celle des Laodicéens.

17 Dites à Archippe ce mot de ma part : Considérez bien le ministère que vous avez reçu du Seigneur, afin d’en remplir tous les devoirs.

18 Voici la salutation que j’ajoute ici, moi, Paul, de ma propre main : Souvenez-vous de mes liens. La grâce soit avec vous ! Amen !