Bible Sacy/Aux Ephésiens

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher



Chapitres   1.   2.   3.   4.   5.   6.   Livres


ÉPITRE DE SAINT PAUL


AUX


ÉPHÉSIENS.
__________




PAUL, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu : à tous les saints et fidèles en Jésus-Christ, qui sont à Éphèse.

2 Que Dieu, notre Père, et le Seigneur Jésus-Christ vous donnent la grâce et la paix !

3 Béni soit Dieu, qui est le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a comblés en Jésus-Christ de toutes sortes de bénédictions spirituelles pour le ciel ;

4 ainsi qu’il nous a élus en lui, avant la création du monde, par l’amour qu’il nous a porté, afin que nous fussions saints et irrépréhensibles devant ses yeux ;

5 nous ayant prédestinés par un pur effet de sa bonne volonté, pour nous rendre ses enfants adoptifs par Jésus-Christ :

6 afin que la louange et la gloire en soit donnée à sa grâce, par laquelle il nous a rendus agréables à ses yeux en son Fils bien-aime ;

7 dans lequel nous trouvons la rédemption par son sang, et la rémission des péchés, selon les richesses de sa grâce,

8 qu’il a répandue sur nous avec abondance, en nous remplissant d’intelligence et de sagesse ;

9 pour nous faire connaître le mystère de sa volonté, fondé sur sa bienveillance, par laquelle il avait résolu en soi-même,

10 que les temps ordonnés par lui étant accomplis, il réunirait tout en Jésus-Christ comme dans le chef, tant ce qui est dans le ciel, que ce qui est sur la terre.

11 C’est aussi en lui que la vocation nous est échue comme par sort, ayant été prédestinés par le décret de celui qui fait toutes choses selon le dessein et le conseil de sa volonté ;

12 afin que nous soyons le sujet de la gloire et des louanges de Jésus-Christ, nous qui avons les premiers espéré en lui.

13 Et c’est en lui que vous-mêmes, après avoir entendu la parole de vérité, l’Évangile de votre salut, et y avoir cru, vous avez été scellés du sceau de l’Esprit-Saint qui avait été promis ;

14 lequel est le gage et les arrhes de notre héritage, jusqu’à la parfaite délivrance du peuple que Jésus-Christ s’est acquis pour la louange de sa gloire.

15 C’est pourquoi, ayant appris quelle est votre foi au Seigneur Jésus, et votre amour envers tous les saints,

16 je ne cesse point de rendre à Dieu des actions de grâces pour vous, me ressouvenant de vous dans mes prières :

17 afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne l’esprit de sagesse et de lumière pour le connaître ;

18 qu’il éclaire les yeux de votre cœur, pour vous faire savoir quelle est l’espérance à laquelle il vous a appelés, quelles sont les richesses et la gloire de l’héritage qu’il destine aux saints ;

19 et quelle est la grandeur suprême du pouvoir qu’il exerce en nous qui croyons, selon l’efficace de sa force et de sa puissance,

20 qu’il a fait paraître en la personne de Jésus-Christ, en le ressuscitant d’entre les morts, et le faisant asseoir à sa droite dans le ciel,

21 au-dessus de toutes les principautés et de toutes les puissances, de toutes les vertus, de toutes les dominations, et de tous les titres qui peuvent être non-seulement dans le siècle présent, mais encore dans celui qui est à venir.

22 Il a mis toutes choses sous ses pieds, et il l’a donné pour chef à toute l’Église,

23 qui est son corps, et dans laquelle celui qui accomplit tout en tous, trouve l’accomplissement et l’intégrité de tous ses membres.



ET vous-mêmes, il vous a aussi ressuscités en Jésus-Christ, lorsque vous étiez morts par vos dérèglements et par vos péchés,

2 dans lesquels vous avez autrefois vécu selon la coutume de ce monde, selon le prince des puissances de l’air, de ces esprits qui exercent maintenant leur pouvoir sur les incrédules et les rebelles.

3 Nous avons tous été aussi nous-mêmes autrefois dans les mêmes désordres, vivant selon nos passions charnelles, nous abandonnant aux désirs de la chair et de notre esprit : car nous étions naturellement enfants de colère, ainsi que les autres.

4 Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, poussé par l’amour extrême dont il nous a aimés,

5 lorsque nous étions morts par nos péchés, nous a rendu la vie en Jésus-Christ, par la grâce duquel vous êtes sauvés ;

6 et il nous a ressuscités avec lui, et nous a fait asseoir dans le ciel en Jésus-Christ,

7 pour faire éclater dans les siècles à venir les richesses surabondantes de sa grâce par la bonté qu’il nous a témoignée en Jésus-Christ.

8 Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés en vertu de la foi ; et cela ne vient pas de vous, puisque c’est un don de Dieu.

9 Cela ne vient pas de vos œuvres, afin que nul ne s’en glorifie.

10 Car nous sommes son ouvrage, étant créés en Jésus-Christ dans les bonnes œuvres que Dieu a préparées, afin que nous y marchassions.

11 C’est pourquoi souvenez-vous, qu’étant gentils par votre origine, et étant appelés incirconcis par ceux qu’on appelle circoncis à cause d’une circoncision charnelle, faite par la main des hommes ;

12 vous n’aviez point alors de part à Jésus-Christ ; vous étiez entièrement séparés de la société d’Israël ; vous étiez étrangers à l’égard des alliances divines, vous n’aviez pas l’espérance des biens promis ; vous étiez sans Dieu en ce monde.

13 Mais maintenant que vous êtes en Jésus-Christ, vous qui étiez autrefois éloignés de Dieu, vous vous en êtes approchés en vertu du sang de Jésus-Christ.

14 Car c’est lui qui est notre paix ; qui des deux peuples n’en a fait qu’un ; qui a rompu en sa chair la muraille de séparation, cette inimitié qui les divisait ;

15 et qui a aboli par sa mort la loi chargée de tant de préceptes et d’ordonnances, afin de former en soi-même un seul homme nouveau de ces deux peuples, en mettant la paix entre eux ;

16 et que les ayant réunis tous deux dans an seul corps, il les réconciliât avec Dieu par sa croix, ayant détruit en soi-même leur inimitié.

17 Ainsi il est venu annoncer la paix, tant à vous qui étiez éloignés de Dieu, qu’à ceux qui en étaient proches :

18 car c’est par lui que nous avons accès les uns et les autres auprès du Père dans un même Esprit.

19 Vous n’êtes donc plus des étrangers qui sont hors de leur pays et de leur maison ; mais vous êtes citoyens de la même cité que les saints, et domestiques de la maison de Dieu :

20 puisque vous êtes édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, et unis en Jésus-Christ, qui est lui-même la principale pierre de l’angle ;

21 sur lequel tout l’édifice étant posé, s’élève et s’accroît dans ses proportions et sa symétrie, pour être un saint temple, consacré au Seigneur.

22 Et vous-mêmes aussi, ô gentils, vous entrez dans la structure de cet édifice, pour devenir la maison de Dieu par le Saint-Esprit.



C’EST pour ce sujet que je prie pour vous, moi, Paul, qui suis prisonnier de Jésus-Christ pour vous autres gentils.

2 (Car vous avez appris, sans doute, de quelle manière Dieu m’a donné la grâce de l’apostolat, pour l’exercer envers vous ;

3 m’ayant découvert par révélation ce mystère, dont je vous ai déjà écrit en peu de paroles ;

4 où vous pouvez connaître par la lecture que vous en ferez, quelle est l’intelligence que j’ai du mystère du Christ ;

5 mystère qui n’a point été découvert aux enfants des hommes dans les autres temps, comme il est révélé maintenant par le Saint-Esprit à ses saints apôtres et aux prophètes ;

6 qui est, que les gentils sont appelés au même héritage que les Juifs ; qu’ils sont les membres d’un même corps, et qu’ils participent à la même promesse de Dieu en Jésus-Christ par l’Évangile,

7 dont j’ai été fait le ministre par le don de la grâce de Dieu, qui m’a été conférée par l’efficace de sa puissance.

8 Car j’ai reçu, moi qui suis le plus petit d’entre tous les saints, cette grâce d’annoncer aux gentils les richesses incompréhensibles de Jésus-Christ,

9 et d’éclairer tous les hommes, en leur découvrant quelle est l’économie du mystère caché dés le commencement des siècles en Dieu, qui a créé toutes choses :

10 afin que les principautés et les puissances qui sont dans les cieux, connussent par l’Église la sagesse de Dieu, diversifiée dans ses effets ;

11 selon le dessein éternel qu’il a accompli par Jésus-Christ notre Seigneur ;

12 en qui nous avons, par la foi en son nom, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance.

13 C’est pourquoi je vous prie de ne point perdre courage, en me voyant souffrir tant de maux pour vous, puisque c’est là votre gloire.)

14 C’est, dis-je, pour ce sujet que je fléchis les genoux devant le Père de notre Seigneur Jésus-Christ,

15 qui est le principe et le chef de toute cette grande famille qui est dans le ciel et sur la terre :

16 afin que, selon les richesses de sa gloire, il vous fortifie dans l’homme intérieur par son Saint-Esprit ;

17 qu’il fasse que Jésus-Christ habite par la foi dans vos cœurs, et que vous soyez enracinés et fondés dans la charité ;

18 afin que vous puissiez comprendre, avec tous les saints, quelle est la largeur, la longueur, la hauteur et la profondeur de ce mystère ;

19 et connaître l’amour de Jésus-Christ envers nous, qui surpasse toute connaissance ; afin que vous soyez remplis selon toute la plénitude des dons de Dieu.

20 À celui qui, par la puissance qui opère en nous, peut faire infiniment plus que tout ce que nous demandons et tout ce que nous pensons ;

21 à lui, dis-je, soit gloire dans l’Église par Jésus-Christ dans la succession de tous les âges et de tous les siècles ! Amen !



JE vous conjure donc, moi qui suis dans les chaînes pour le Seigneur, de vous conduire d’une manière qui soit digne de l’état auquel vous avez été appelés ;

2 pratiquant en toutes choses l’humilité, la douceur et la patience ; vous supportant les uns les autres avec charité ;

3 et travaillant avec soin à conserver l’unité d’un même esprit par le lien de la paix.

4 Vous n’êtes tous qu’un corps et qu’un esprit, comme vous avez tous été appelés à une même espérance ;

5 et qu’il n’y a qu’un Seigneur, qu’une foi, et qu’un baptême ;

6 qu’un Dieu, Père de tous, qui est au-dessus de tous, qui étend sa providence sur tous, et qui réside en nous tous.

7 Or la grâce a été donnée à chacun de nous, selon la mesure du don de Jésus-Christ.

8 C’est pourquoi l’Écriture dit, qu’étant monté en haut, il a mené captive une multitude de captifs, et a répandu ses dons sur les hommes.

9 Et pourquoi est-il dit qu’il est monté, sinon parce qu’il était descendu auparavant dans les parties les plus basses de la terre ?

10 Celui qui est descendu, est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses.

11 Lui-même donc a donné à son Église quelques-uns pour être apôtres, d’autres pour être prophètes, d’autres pour être évangélistes, d’autres pour être pasteurs et docteurs :

12 afin que les uns et les autres travaillent à la perfection des saints, aux fonctions de leur ministère, à l’édification du corps de Jésus-Christ ;

13 jusqu’à ce que nous parvenions tous à l’unité d’une même foi et d’une même connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’un homme parfait, à la mesure de l’âge et de la plénitude, selon laquelle Jésus-Christ doit être formé en nous ;

14 afin que nous ne soyons plus comme des enfants, comme des personnes flottantes, et qui se laissent emporter à tous les vents des opinions humaines, par la tromperie des hommes, et par l’adresse qu’ils ont à engager artificieusement dans l’erreur ;

15 mais que pratiquant la vérité par la charité, nous croissions en toutes choses en Jésus-Christ, qui est notre chef et notre tête ;

16 de qui tout le corps, dont les parties sont jointes et unies ensemble avec une si juste proportion, reçoit par tous les vaisseaux et toutes les liaisons qui portent l’esprit et la vie, l’accroissement qu’il lui communique par l’efficace de son influence, selon la mesure qui est propre à chacun des membres, afin qu’il se forme ainsi et s’édifie par la charité.

17 Je vous avertis donc, et je vous conjure par le Seigneur, de ne vivre plus comme les autres gentils, qui suivent dans leur conduite la vanité de leurs pensées ;

18 qui ont l’esprit plein de ténèbres, qui sont entièrement éloignés de la vie de Dieu, à cause de l’ignorance où ils sont, et de l’aveuglement de leur cœur ;

19 qui ayant perdu tout remords et tout sentiment, s’abandonnent à la dissolution, pour se plonger avec une ardeur insatiable dans toutes sortes d’impuretés.

20 Mais pour vous, ce n’est pas ce que vous avez appris dans l’école de Jésus-Christ ;

21 puisque vous y avez entendu prêcher, et y avez appris, selon la vérité de sa doctrine,

22 à dépouiller le vieil homme selon lequel vous avez vécu dans votre première vie, qui se corrompt en suivant l’illusion de ses passions ;

23 à vous renouveler dans l’intérieur de votre âme,

24 et à vous revêtir de l’homme nouveau, qui est créé selon Dieu dans une justice et une sainteté véritable.

25 C’est pourquoi, en vous éloignant de tout mensonge, que chacun parle à son prochain dans la vérité, parce que nous sommes membres les uns des autres.

26 Si vous vous mettez en colère, gardez-vous de pécher. Que le soleil ne se couche point sur votre colère ;

27 et ne donnez point de lieu et d’entrée au diable.

28 Que celui qui dérobait, ne dérobe plus ; mais qu’il s’occupe en travaillant des mains a quelque ouvrage bon et utile, pour avoir de quoi donner à ceux qui sont dans l’indigence.

29 Que nul mauvais discours ne sorte de votre bouche ; mais qu’il n’en sorte que de bons et de propres à nourrir la foi, afin qu’ils inspirent la piété à ceux qui les écoutent.

30 Et n’attristez pas l’Esprit-Saint de Dieu, dont vous avez été marqués comme d’un sceau pour le jour de la rédemption.

31 Que toute aigreur, tout emportement, toute colère, toute crierie, toute médisance, enfin que toute malice soit bannie d’entre vous.

32 Mais soyez bons les uns envers les autres, pleins de compassion et de tendresse, vous entre-pardonnant mutuellement, comme Dieu vous a aussi pardonné en Jésus-Christ.



SOYEZ donc les imitateurs de Dieu, comme étant ses enfants bien-aimés ;

2 et marchez dans l’amour et la charité, comme Jésus-Christ nous a aimés, et s’est livré lui-même pour nous, en s’offrant à Dieu comme une oblation et une victime d’agréable odeur.

3 Qu’on n’entende pas seulement parler parmi vous ni de fornication, ni de quelque impureté que ce soit, ni d’avarice, comme on ne doit point en entendre parler parmi des saints ;

4 qu’on n’y entende point de paroles déshonnêtes, ni de folles, ni de bouffonnes, ce qui ne convient pas à votre vocation ; mais plutôt des paroles d’actions de grâces.

5 Car sachez que nul fornicateur, nul impudique, nul avare (ce qui est une idolâtrie), ne sera héritier du royaume de Jésus-Christ et de Dieu.

6 Que personne ne vous séduise par de vains discours : car c’est pour ces choses que la colère de Dieu tombe sur les hommes rebelles à la vérité.

7 N’ayez donc rien de commun avec eux.

8 Car vous n’étiez autrefois que ténèbres ; mais maintenant vous êtes lumière en notre Seigneur : marchez comme des enfants de lumière.

9 Or le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité.

10 Recherchez avec soin ce qui est agréable à Dieu  ;

11 et ne prenez point de part aux œuvres infructueuses des ténèbres ; mais au contraire condamnez-les.

12 Car la pudeur ne permet pas seulement de dire ce que ces personnes font en secret.

13 Or tout ce qui mérite d’être repris, se découvre par la lumière, n’y ayant que la lumière qui découvre tout.

14 C’est pourquoi il est dit : Levez-vous, vous qui dormez ; sortez d’entre les morts, et Jésus-Christ vous éclairera.

15 Ayez donc soin, mes frères, de vous conduire avec une grande circonspection ; non comme des personnes imprudentes,

16 mais comme des hommes sages, rachetant le temps, parce que les jours sont mauvais.

17 Ne soyez donc pas indiscrets, mais sachez discerner quelle est la volonté du Seigneur.

18 Et ne vous laissez point aller aux excès du vin, d’où naissent les dissolutions ; mais remplissez-vous du Saint-Esprit ;

19 vous entretenant de psaumes, d’hymnes et de cantiques spirituels, chantant et psalmodiant du fond de vos cœurs à la gloire du Seigneur ;

20 rendant grâces en tout temps et pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ ;

21 et vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Jésus-Christ.

22 Que les femmes soient soumises à leurs maris, comme au Seigneur ;

23 parce que le mari est le chef de la femme, comme Jésus-Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, dont il est aussi le Sauveur.

24 Comme donc l’Église est soumise à Jésus-Christ, les femmes doivent aussi être soumises en tout à leurs maris.

25 Et vous, maris, aimez vos femmes, comme Jésus-Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même à la mort pour elle ;

26 afin de la sanctifier, après l’avoir purifiée dans le baptême de l’eau par la parole de vie ;

27 pour la faire paraître devant lui pleine de gloire, n’ayant ni tache, ni ride, ni rien de semblable ; mais étant sainte et irrépréhensible.

28 Ainsi les maris doivent aimer leurs femmes comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme, s’aime soi-même.

29 Car nul ne hait sa propre chair ; mais il la nourrit et l’entretient, comme Jésus-Christ fait à l’égard de l’Église ;

30 parce que nous sommes les membres de son corps, formés de sa chair et de ses os.

31 C’est pourquoi l’homme abandonnera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et de deux qu’ils étaient ils deviendront une même chair.

32 Ce sacrement est grand, dis-je, en Jésus-Christ et en l’Église.

33 Que chacun de vous aime donc aussi sa femme comme lui-même, et que la femme craigne et respecte son mari.



VOUS, enfants, obéissez à vos pères et à vos mères, en ce qui est selon le Seigneur : car cela est juste.

2 Honorez votre père et votre mère (c’est le premier des commandements auquel Dieu ait promis une récompense) ;

3 honorez-les, afin que vous soyez heureux, et que vous viviez longtemps sur la terre.

4 Et vous, pères, n’irritez point vos enfants ; mais ayez soin de les bien élever en les encourageant et les instruisant selon le Seigneur.

5 Vous, serviteurs, obéissez à ceux qui sont vos maîtres selon la chair, avec crainte et avec respect, dans la simplicité de votre cœur, comme à Jésus-Christ même.

6 Ne les servez pas seulement lorsqu’ils ont l’œil sur vous, comme si vous ne pensiez qu’à plaire aux hommes ; mais faites de bon cœur la volonté de Dieu, comme étant serviteurs de Jésus-Christ.

7 Et servez-les avec affection, regardant en eux le Seigneur, et non les hommes ;

8 sachant que chacun recevra du Seigneur la récompense du bien qu’il aura fait, soit qu’il soit esclave, ou qu’il soit libre.

9 Et vous, maîtres, témoignez de même de l’affection à vos serviteurs, ne les traitant point avec rudesse et avec menaces, sachant que vous avez les uns et les autres un maître commun dans le ciel, qui n’aura point d’égard à la condition des personnes.

10 Enfin, mes frères, fortifiez-vous dans le Seigneur, et en sa vertu toute-puissante.

11 Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, pour pouvoir vous défendre des embûches et des artifices du diable.

12 Car nous avons à combattre, non contre des hommes de chair et de sang, mais contre les principautés et les puissances, contre les princes du monde, c’est-à-dire, de ce siècle ténébreux, contre les esprits de malice répandus dans l’air.

13 C’est pourquoi prenez toutes les armes de Dieu, afin qu’étant munis de tout, vous puissiez au jour mauvais résister et demeurer fermes.

14 Soyez donc fermes : que la vérité soit la ceinture de vos reins, que la justice soit votre cuirasse ;

15 que vos pieds aient pour chaussure la préparation à suivre l’Évangile de paix.

16 Servez-vous surtout du bouclier de la foi, pour pouvoir éteindre tous les traits enflammés du malin esprit.

17 Prenez encore le casque du salut, et l’épée spirituelle qui est la parole de Dieu ;

18 invoquant Dieu en esprit et en tout temps, par toute sorte de supplications et de prières, et vous employant avec une vigilance et une persévérance continuelle a prier pour tous les saints ;

19 et pour moi aussi : afin que Dieu, m’ouvrant la bouche, me donne des paroles pour annoncer librement le mystère de l’Évangile,

20 dont j’exerce la légation et l’ambassade, même dans les chaînes ; et que j’en parle avec la liberté et la hardiesse que je dois.

21 Quant à ce qui regarde l’état où je suis, et ce que je fais, Tychique, notre cher frère, qui est un fidèle ministre du Seigneur, vous apprendra toutes choses :

22 et c’est pour cela même que je l’ai envoyé vers vous, afin que vous sachiez ce qui se passe à notre égard, et qu’il console vos cœurs.

23 Que Dieu le Père, et le Seigneur Jésus-Christ, donnent à nos frères la paix et la charité, avec la foi !

24 Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ, en se séparant de toute corruption ! Amen !