Bible Sacy/Habacuc

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher



Chapitres   1.   2.   3.   Livres



HABACUC.


________




PROPHÉTIE révélée au prophète Habacuc.

2 Seigneur ! jusques à quand pousserai-je mes cris vers vous, sans que vous m’écoutiez ? Jusques à quand élèverai-je ma voix jusqu’à vous dans la violence que je souffre, sans que vous me sauviez ?

3 Pourquoi me réduisez-vous à ne voir devant mes yeux que des iniquités et des maux, des violences et des injustices ? Si l’on juge une affaire, c’est la passion qui la décide.

4 De là vient que les lois sont foulées aux pieds, et que l’on ne rend jamais la justice ; parce que le méchant l’emporte au-dessus du juste, et que les jugements sont tout corrompus.

5 Jetez les yeux sur les nations, et soyez attentifs ; préparez-vous à être surpris et frappés d’étonnement : car il va se faire dans vos jours une chose que nul ne croira lorsqu’il l’entendra dire.

6 Je vais susciter les Chaldéens, cette nation cruelle et d’une incroyable vitesse, qui court toutes les terres pour s’emparer des maisons des autres.

7 Elle porte avec soi l’horreur et l’effroi ; elle ne reconnaît point d’autre juge qu’elle-même, et elle fera tous les ravages qu’il lui plaira.

8 Ses chevaux sont plus légers que les léopards, et plus vites que les loups qui courent au soir : sa cavalerie se répandra de toutes parts, et ses cavaliers viendront de loin charger l’ennemi, comme un aigle qui fond sur sa proie.

9 Ils viendront tous au butin : leur visage est comme un vent brûlant ; et ils assembleront des troupes de captifs, comme des monceaux de sable.

10 Leur prince triomphera des rois, et il se rira des tyrans : il se moquera de toutes les fortifications que l’on pourra faire contre lui ; il leur opposera des levées de terre, et il les prendra.

11 Alors son esprit sera changé ; il passera toutes bornes, et il tombera enfin : c’est à quoi se réduira toute la puissance de son dieu.

12 Mais n’est-ce pas vous, Seigneur ! qui êtes dès le commencement mon Dieu et mon Saint ? et n’est-ce pas vous qui nous sauverez de la mort ? Seigneur ! vous avez établi ce prince pour exercer vos jugements ; et vous l’avez rendu fort pour châtier les coupables.

13 Vos yeux sont purs pour ne point souffrir le mal, et vous ne pouvez regarder l’iniquité : pourquoi donc voyez-vous avec tant de patience ceux qui commettent de si grandes injustices ? Pourquoi demeurez-vous dans le silence, pendant que l’impie dévore ceux qui sont plus justes que lui ?

14 Et pourquoi traitez-vous les hommes comme des poissons de la mer, et comme des reptiles qui n’ont point de roi pour les défendre ?

15 L’ennemi va les enlever tous : il tire les uns hors de l’eau avec l’hamecon, il en entraîne une partie dans son filet, et il amasse les autres dans son rets : il triomphera ensuite, et il sera ravi de joie.

16 C’est pour cela qu’il offrira des hosties à son filet, et qu’il sacrifiera à son rets ; parce qu’ils lui auront servi à accroître son empire, et à se préparer une viande choisie et délicieuse.

17 C’est pour cela encore qu’il tient son filet toujours étendu, et qu’il ne cesse point de répandre le sang des peuples.



JE me tiendrai en sentinelle au lieu où j’ai été mis ; je demeurerai ferme sur les remparts, et je regarderai attentivement pour voir ce que l’on pourra me dire, et ce que je devrai répondre à celui qui me reprendra.

2 Alors le Seigneur me parla, et me dit : Écrivez ce que vous voyez, et marquez-le distinctement sur des tablettes, afin qu’on puisse le lire couramment.

3 Car ce qui vous a été révélé paraîtra enfin, et ne manquera point d’arriver : s’il diffère un peu, attendez-le ; car il arrivera assurément, et il ne tardera pas.

4 Celui qui est incrédule, n’a point l’âme droite ; mais le juste vivra de sa foi.

5 Comme le vin trompe celui qui en boit avec excès, ainsi le superbe sera trompé, et il ne demeurera point dans son éclat ; parce que ses désirs sont vastes comme l’enfer, qu’il est insatiable comme la mort, et qu’il travaille à réunir sous sa domination toutes les nations, et à s’assujettir tous les peuples.

6 Mais ne deviendra-t-il pas lui-même comme la fable de tous ces peuples ? et ne lui insulteront-ils pas par des railleries sanglantes ? Ne dira-t-on pas : Malheur à celui qui ravit sans cesse ce qui ne lui appartient point ! Jusques à quand amassera-t-il contre lui-meme des monceaux de boue ?

7 Ne verrez-vous pas s’élever tout d’un coup contre vous des gens qui vous mordront et vous déchireront, dont vous deviendrez vous-même la proie ?

8 Comme vous avez dépouillé tant de peuples, tous ceux qui en seront restés, vous dépouilleront à leur tour, à cause du sang des hommes que vous avez versé, et des injustices que vous avez exercées contre toutes les terres de la ville sainte, et contre tous ceux qui y habitaient.

9 Malheur à celui qui amasse du bien par une avarice criminelle pour élablir sa maison, et pour mettre son nid le plus haut qu’il pourra, s’imaginant qu’il sera ainsi à couvert de tous les maux !

10 Vos grands desseins pour votre maison en seront la honte : vous avez ruiné plusieurs peuples, et votre âme s’est plongée dans le péché.

11 Mais la pierre criera contre vous du milieu de la muraille, et le bois qui sert à lier le bâtiment, rendra témoignage contre vous.

12 Malheur à celui qui bâtit une ville du sang des hommes, et qui la fonde dans l’iniquité !

13 Ne sera-ce pas le Seigneur des armées qui fera ce que je vais dire ? Tous les travaux des peuples seront consumés par le feu, et les efforts des nations seront réduits au néant :

14 parce que la terre sera remplie d’ennemis, comme le fond de la mer est tout couvert de ses eaux : afin que tous connaissent la gloire et la justice du Seigneur.

15 Malheur à celui qui mêle son fiel dans le breuvage qu’il donne à son ami, et qui l’enivre pour voir sa nudité !

16 Vous serez rempli d’ignominie au lieu de la gloire qui vous environne : on vous dira : Buvez aussi vous-même, et soyez frappé d’assoupissement. Le calice que vous recevrez de la main du Seigneur vous enivrera, et toute votre gloire se terminera à un infâme vomissement.

17 Car les maux que vous avez faits sur le Liban, retomberont sur vous ; vos peuples seront épouvantés des ravages que feront vos ennemis comme des bêtes farouches, à cause du sang des hommes que vous avez répandu, et des injustices que vous avez commises dans la terre et la ville sainte, et contre tous ceux qui y habitaient.

18 Que sert la statue qu’un sculpteur a faite, ou l’image fausse qui se jette en fonte ? et néanmoins l’ouvrier espère en son propre ouvrage, et dans l’idole muette qu’il a formée.

19 Malheur à celui qui dit au bois, Réveillez-vous ; et à la pierre muette, Levez-vous ! Cette pierre pourra-t-elle lui apprendre quelque chose ? Elle est couverte au dehors d’or et d’argent : et elle est au dedans sans âme et sans vie.

20 Mais le Seigneur habite dans son temple saint : que toute la terre demeure en silence devant lui.



PRIÈRE du prophète Habacuc, pour les ignorances.

2 Seigneur ! j’ai entendu votre parole, et j’ai été saisi de crainte. Seigneur ! accomplissez au milieu des temps votre grand ouvrage : vous le ferez connaître au milieu des temps : lorsque vous serez en colère, vous vous souviendrez de votre miséricorde.

3 Dieu viendra du côté du Midi, et le Saint de la montagne de Pharan : sa gloire a couvert les cieux ; et la terre est pleine de ses louanges.

4 Son éclat sera comme celui de la lumière : sa force est dans ses mains : c’est là que sa puissance est cachée.

5 La mort paraîtra devant sa face ; et le diable marchera devant lui.

6 Il s’est arrêté, et il a mesuré la terre : il a jeté les yeux sur les nations, et il les a fait fondre comme la cire. Les montagnes du siècle ont été réduites en poudre : les collines du monde ont été abaissées sous les pas du Dieu éternel.

7 J’ai vu les tentes des Éthiopiens dressées contre l’iniquité d’Israël, et j’ai vu les pavillons de la terre de Madian dans le trouble et dans l’épouvante.

8 Est-ce donc, Seigneur ! que vous êtes en colère contre les fleuves ? est-ce que votre fureur s’exercera sur les fleuves ? est-ce que votre indignation éclatera contre la mer ? vous qui montez sur vos chevaux, et qui donnez le salut par vos chariots de guerre.

9 Vous préparerez et vous banderez votre arc ; vous accomplirez les promesses que vous avez faites avec serment aux tribus : vous diviserez les fleuves de la terre.

10 Les montagnes vous ont vu, et elles ont été saisies de douleur : les grandes eaux se sont écoulées : l’abîme a fait retentir sa voix, et a élevé ses mains vers vous.

11 Le soleil et la lune se sont arrêtés dans le lieu de leur demeure ; ils ont poursuivi leur course à la lueur de vos flèches, à l’éclat foudroyant de votre lance.

12 Vous avez foulé aux pieds la terre dans votre colère : vous avez épouvanté les nations dans votre fureur.

13 Vous êtes sorti pour sauver votre peuple, pour sauver votre peuple par votre Christ : vous avez frappé le chef de la famille de l’impie ; vous avez ruiné sa maison de fond en comble.

14 Vous avez maudit son sceptre, et le chef de ses guerriers, qui venaient comme une tempête pour me mettre en poudre, qui venaient avec une joie semblable à celle d’un homme qui dévore le pauvre en secret.

15 Vous avez fait un chemin à vos chevaux au travers de la mer, au travers de la fange des grandes eaux.

16 J’ai entendu ce que vous m’avez révélé, et mes entrailles ont été émues : mes lèvres ont tremblé au son de votre voix. Que la pourriture entre jusqu’au fond de mes os, et qu’elle me consume au dedans de moi : afin que je sois en repos au jour de mon affliction, et que je me joigne à notre peuple pour marcher avec lui.

17 Car le figuier ne fleurira plus, et les vignes ne pousseront plus : l’olivier trompera l’attente, et ne donnera plus d’olives, et les campagnes ne porteront plus de grain pour la nourriture de l’homme : les brebis seront enlevées des bergeries ; et il n’y aura plus de bœufs dans les étables.

18 Mais pour moi, je me réjouirai dans le Seigneur : je tressaillirai de joie en Dieu, mon Sauveur.

19 Le Seigneur Dieu est ma force ; et il rendra mes pieds légers comme ceux des cerfs : et après avoir vaincu nos ennemis, il me ramènera sur nos montagnes au son des cantiques que je chanterai à sa louange.


◄   Nahum sommaire Sophonie   ►