Bible Sacy/Nahum

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher



Chapitres   1.   2.   3.   Livres


NAHUM.


________




PROPHÉTIE contre Ninive. Livre des visions divines de Nahum, qui était d’EIcès.

2 Le Seigneur est un Dieu jaloux, un Dieu vengeur : le Seigneur fait éclater sa vengeance, et le fait avec fureur : le Seigneur se venge de ses ennemis, et se met en colère contre ceux qui le haïssent.

3 Le Seigneur est patient ; il est grand en puissance, et il diffère à punir ; mais il punit à la fin : le Seigneur marche parmi les tourbillons et les tempêtes ; et sous ses pieds s’élèvent des nuages de poussière.

4 Il menace la mer, et la dessèche ; et il change tous les fleuves en un désert : la beauté de Basan et du Carmel s’efface, et les fleuves du Liban se flétrissent aussitôt qu’il a parlé.

5 Il ébranle les montagnes ; il désole les collines : la terre, le monde, et tous ceux qui l’habitent, tremblent devant lui.

6 Qui pourra soutenir sa colère ? et qui lui résistera lorsqu’il sera dans sa fureur ? Son indignation se répand comme un feu, et elle fait fondre les pierres.

7 Le Seigneur est bon, il soutient les siens au jour de l’affliction, et il connaît ceux qui espèrent en lui.

8 Il détruira ce lieu par l’inondation d’un déluge qui passera ; et les ténèbres poursuivront ses ennemis.

9 Pourquoi formez-vous des desseins contre le Seigneur ? Il a entrepris luimême de vous détruire absolument ; et il n’en fera point à deux fois.

10 Car comme les épines s’entrelacent et s’embrassent dans les halliers ; ainsi ils s’unissent dans les festins où ils s’enivrent ensemble : mais ils seront enfin consumés comme la paille sèche.

11 Car il sortira de vous un homme qui formera contre le Seigneur de noirs desseins, et qui nourrira dans son esprit des pensées de malice et de perfidie.

12 Voici ce que dit le Seigneur : Qu’ils soient aussi forts et en aussi grand nombre qu’ils voudront, ils tomberont comme les cheveux sous le rasoir, et toute cette armée disparaîtra : je vous ai affligé ; mais je ne vous affligerai plus.

13 Je vais briser cette verge dont l’ennemi vous frappait, et je romprai vos chaînes.

14 Le Seigneur prononcera ses arrêts contre vous, prince de Ninive : le bruit de votre nom ne se répandra plus à l’avenir : j’exterminerai les statues et les idoles de la maison de votre dieu ; je la rendrai votre sépulcre, et vous tomberez dans le mépris.

15 Je vois les pieds de celui qui apporte la bonne nouvelle et qui annonce la paix, je les vois paraître sur les montagnes. Ô Juda ! célébrez vos jours de fête, et rendez vos vœux au Seigneur ; parce que Hélial ne passera plus à l’avenir au travers de vous : il est péri avec tout son peuple.



VOICI celui qui doit renverser vos murailles à vos yeux, et vous assiéger de toutes parts : mettez des sentinelles sur les chemins, prenez les armes : rassemblez toutes vos forces.

2 Car le Seigneur va punir l’insolence avec laquelle les ennemis de Jacob et d’Israël les ont traités lorsqu’ils les ont pillés, qu’ils les ont dispersés, et qu’ils ont gâté les rejetons d’une vigne si fertile.

3 Voici celui qui doit vous détruire : le bouclier de ses braves jette des flammes de feu ; ses gens d’armes sont couverts de pourpre ; ses chariots étincellent lorsqu’ils marchent au combat ; ceux qui les conduisent sont furieux comme des gens ivres.

4 Les chemins sont pleins de trouble et de tumulte, et les chariots dans les places se heurtent l’un contre l’autre : les yeux des soldats paraissent des lampes, et leurs visages semblent lancer des foudres et des éclairs.

5 L’ennemi fera marcher ses plus vaillants hommes ; ils iront à l’attaque avec une course précipitée : ils se hâteront de monter sur la muraille, et ils prépareront des machines où ils seront à couvert.

6 Enfin les portes de Ninive sont ouvertes par l’inondation des fleuves ; son temple est détruit jusqu’aux fondements.

7 Tous ses gens de guerre sont pris ; ses femmes sont emmenées captives, gémissant comme des colombes, et dévorant leurs plaintes au fond de leur cœur.

8 Ninive est toute couverte d’eau comme un grand étang : ses citoyens prennent la fuite : elle crie, Au combat ! au combat ! mais personne ne retourne.

9 Pillez l’argent, pillez l’or ; ses richesses sont infinies ; ses vases et ses meubles précieux sont inépuisables.

10 Ninive est détruite ; elle est renversée ; elle est déchirée : on n’y voit que des hommes dont les cœurs sèchent d’effroi, dont les genoux tremblent, dont les corps tombent en défaillance, dont les visages paraissent tout noirs et défigurés.

11 Où est maintenant cette caverne de lions ? où sont ces pâturages de lionceaux ? cette caverne où le lion se retirait avec ses petits, sans que personne vînt les y troubler ?

12 où le lion apportait les bêtes toutes sanglantes qu’il avait égorgées pour en nourrir ses lionnes et ses lionceaux ; remplissant son antre de sa proie, et ses cavernes de ses rapines.

13 Je viens à vous, dit le Seigneur des armées : je mettrai le feu à vos chariots, et je les réduirai en poudre : l’épée dévorera vos jeunes lions : je vous arracherai tout ce que vous aviez pris aux autres ; et on n’entendra plus la voix insolente des ambassadeurs que vous envoyiez.



MALHEUR à toi, ville de sang ! qui es toute pleine de fourberie, et qui te repais sans cesse de tes rapines et de tes brigandages.

2 J’entends déjà les fouets qui retentissent de loin ; les roues qui se précipitent avec un grand bruit, les chevaux qui hennissent fièrement, les chariots qui courent comme la tempête, et la cavalerie qui s’avance à toute bride.

3 Je vois les épées qui brillent, les lances qui étincellent, une multitude d’hommes percés de coups, une défaite sanglante et cruelle, un carnage qui n’a point de fin, et des monceaux de corps qui tombent les uns sur les autres.

4 Tous ces maux arriveront à Ninive : parce qu’elle s’est tant de fois prostituée ; qu’elle est devenue une courtisane qui a tâché de plaire et de se rendre agréable ; qui s’est servie des enchantements ; qui a vendu les peuples par ses fornications, et les nations par ses sortilèges.

5 Je viens à vous, dit le Seigneur des armées ; je vous dépouillerai de tous vos vêtements qui couvrent ce qui doit être caché ; j’exposerai votre nudité aux nations, et votre ignominie à tous les royaumes.

6 Je ferai retomber vos abominations sur vous, je vous couvrirai d’infamie, et je vous rendrai un exemple de mes vengeances.

7 Tous ceux qui vous verront, se retireront en arrière, et diront : Ninive est détruite. Qui sera touché de votre malheur ? Où trouverai-je un homme qui vous console ?

8 Êtes-vous plus considérable que la ville d’Alexandrie si pleine de peuples, située au milieu des fleuves, et toute environnée d’eau ; dont la mer est le trésor, et dont les eaux font les murailles et les remparts ?

9 L’Éthiopie était sa force, et elle trouvait dans l’Égypte des ressources infinies : il lui venait des secours de l’Afrique et de la Libye.

10 Et cependant elle a été elle-même emmenée captive dans une terre étrangère : ses petits enfants ont été écrasés au milieu de ses rues ; les plus illustres de son peuple ont été partagés au sort, et tous ses plus grands seigneurs ont été chargés de fers.

11 Vous serez donc aussi enivrée du vin de la colère de Dieu ; vous tomberez dans le mépris ; et vous serez réduite à demander du secours contre l’ennemi.

12 Toutes vos fortifications seront comme les premières figues, qui aussitôt qu’on a secoué les branches du figuier tombent dans la bouche de celui qui veut les manger.

13 Tous vos citoyens vont devenir au milieu de vous comme des femmes ; vos portes et celles de tout le pays seront ouvertes à vos ennemis, et le feu en dévorera les barres et les verrous.

14 Puisez de l’eau pour vous préparer au siège ; rétablissez vos remparts ; entrez dans l’argile, foulez-la aux pieds, et mettez-la en œuvre pour faire des briques.

15 Après cela néanmoins le feu vous consumera ; l’épée vous exterminera, et vous dévorera comme si vous n’étiez que des hannetons : assemblez-vous comme un nuage de ces insectes, et venez en foule comme les sauterelles ; et ce sera en vain.

16 Vous avez plus amassé de trésors par votre trafic qu’il n’y a d’étoiles dans le ciel ; mais tout cela sera comme une multitude de hannetons qui couvre la terre, et s’envole ensuite.

17 Vos gardes sont comme des sauterelles, et vos petits enfants sont comme les petites sauterelles, qui s’arrêtent sur les haies quand le temps est froid ; mais lorsque le soleil est levé, elles s’envolent, et on ne reconnaît plus la place où elles étaient.

18 Ô roi d’Assur ! vos pasteurs et vos gardes se sont endormis, vos princes ont été ensevelis dans le sommeil, votre peuple est allé se cacher dans les montagnes, et il n’y a personne pour le rassembler.

19 Votre ruine est exposée aux yeux de tous ; votre plaie est mortelle : tous ceux qui ont appris ce qui vous est arrivé, ont applaudi à vos maux : car qui n’a pas ressenti les effets continuels de votre malice ?


◄   Michée sommaire Habacuc   ►