Bible Sacy/Isaïe

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher



Chapitres   1.   2.   3.   4.   5.   6.   7.   8.   9.   10.   11.   12.   13.   14.   15.   16.   17.   18.   19.   20.   21.   22.   23.   24.   25.   26.   27.   28.   29.   30.   31.   32.   33.   34.   35.   36.   37.   38.   39.   40.   41.   42.   43.   44.   45.   46.   47.   48.   49.   50.   51.   52.   53.   54.   55.   56.   57.   58.   59.   60.   61.   62.   63.   64.   65.   66.   Livres


ISAIE.
_______




VISION prophétique d’Isaïe, fils d’Amos, qu’il a vue sur le sujet de Juda et de Jérusalem, au temps d’Ozias, de Joathan, d’Achaz et d’Ezechias, rois de Juda.

2 Cieux, écoutez ; et toi, terre, prête l’oreille ; car c’est le Seigneur qui a parlé. J’ai nourri des enfants, et je les ai élevés ; et après cela ils m’ont méprisé.

3 Le bœuf connaît celui à qui il est, et l’âne l’étable de son maître ; mais Israël ne m’a point connu, et mon peuple a été sans entendement.

4 Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d’iniquité, à la race corrompue, aux enfants méchants et scélérats ! Ils ont abandonné le Seigneur ; ils ont blasphémé le Saint d’Israël ; ils sont retournés en arrière.

5 A quoi servirait de vous frapper davantage, vous qui ajoutez sans cesse péché sur péché ? Toute tête est languissante, et tout cœur est abattu.

6 Depuis la plante des pieds jusqu’au haut de la tête, il n’y a rien de sain dans lui. Ce n’est que blessure, que contusion, et qu’une plaie enflammée, qui n’a point été bandée, à laquelle on n’a point appliqué de remède, et qu’on n’a point adoucie avec l’huile.

7 Votre terre est déserte, vos villes sont brûlées par le feu ; les étrangers dévorent votre pays devant vous, et il sera désolé comme une terre ravagée par ses ennemis.

8 Et la fille de Sion demeurera comme une loge de branchages dans une vigne, comme une cabane dans un champ de concombres, et comme une ville livrée au pillage.

9 Si le Seigneur des armées ne nous avait réservé quelques-uns de notre race, nous aurions été comme Sodome, et nous serions devenus semblables à Gomorrhe.

10 Ecoutez la parole du Seigneur, princes de Sodome : prêtez l’oreille à la loi de notre Dieu, peuple de Gomorrhe.

11 Qu’ai-je affaire de cette multitude de victimes que vous m’offrez ? dit le Seigneur : tout cela m’est à dégoût. Je n’aime point les holocaustes de vos béliers, ni la graisse de vos troupeaux, ni le sang des veaux, des agneaux et des boucs.

12 Lorsque vous veniez devant moi pour entrer dans mon temple, qui vous a demandé que vous eussiez ces dons dans les mains ?

13 Ne m’offrez plus de sacrifices inutilement : l’encens m’est en abomination : je ne puis plus souffrir vos nouvelles lunes, vos sabbats et vos autres fêtes : l’iniquité règne dans vos assemblées.

14 Je hais vos solennités des premiers jours des mois et toutes les autres : elles me sont devenues à charge ; je suis las de les souffrir.

15 Lorsque vous étendrez vos mains vers moi, je détournerai mes yeux de vous ; et lorsque vous multiplierez vos prières, je ne vous écouterai point ; parce que vos mains sont pleines de sang.

16 Lavez-vous, purifiez-vous ; ôtez de devant mes yeux la malignité de vos pensées ; cessez de faire le mal ;

17 apprenez à faire le bien ; recherchez ce qui est juste ; assistez l’opprimé ; faites justice à l’orphelin ; défendez la veuve.

18 Et après cela venez, et soutenez votre cause contre moi, dit le Seigneur. Quand vos péchés seraient comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige ; et quand ils seraient rouges comme le vermillon, ils seront blancs comme la laine la plus blanche.

19 Si vous voulez m’écouter, vous serez rassasiés des biens de la terre.

20 Si vous ne le voulez pas, et si vous m’irritez contre vous, l’épée vous dévorera : car c’est le Seigneur qui l’a prononcé de sa bouche.

21 Comment la cité fidèle, pleine de droiture et d’équité, est-elle devenue une prostituée ? La justice habitait dans elle ; et il n’y a maintenant que des meurtriers.

22 Votre argent s’est changé en écume, et votre vin a été mêlé d’eau.

23 Vos princes sont des infidèles ; ils sont les compagnons des voleurs. Ils aiment tous les présents ; ils ne cherchent que le gain et l’intérêt. Ils ne font point justice au pupille, et la cause de la veuve n’a point d’accès auprès d’eux.

24 C’est pourquoi le Seigneur, le Dieu des armées, le Fort d’Israël a dit : Hélas ! je me consolerai dans la perte de ceux qui me combattent, et je serai vengé de mes ennemis.

25 J’étendrai ma main sur vous ; je vous purifierai de toute votre écume par le feu ; j’ôterai tout l’étain qui est en vous.

26 Et je rétablirai vos juges comme ils ont été d’abord, et vos conseillers comme ils étaient autrefois ; et après cela vous serez appelée la Cité du juste, la ville fidèle.

27 Sion sera rachetée par un juste jugement, et elle sera rétablie par la justice.

28 Les méchants et les scélérats périront tous ensemble, et ceux qui auront abandonné le Seigneur, seront consumés.

29 Vous serez confondus par les idoles mêmes auxquelles vous avez sacrifié, et vous rougirez des jardins que vous aviez choisis pour vos sacrilèges.

30 Car vous deviendrez comme un chêne dont toutes les feuilles tombent, et comme un jardin qui est sans eau.

31 Votre force sera comme de l’étoupe sèche, et votre ouvrage comme une étincelle de feu ; et l’un et l’autre s’embrasera, sans qu’il y ait personne pour l’éteindre.



VISION prophétique d’Isaïe, fils d’Amos, touchant Juda et Jérusalem.

2 Dans les derniers temps la montagne sur laquelle se bâtira la maison du Seigneur, sera fondée sur le haut des monts, et elle s’élèvera au-dessus des collines : toutes les nations y accourront en foule,

3 et plusieurs peuples y viendront, en disant : Allons, montons à la montagne du Seigneur, et à la maison du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers ; parce que la loi sortira de Sion, et la parole du Seigneur, de Jérusalem.

4 Il jugera les nations, et il convaincra d’erreur plusieurs peuples ; et ils forgeront de leurs épées des socs de charrue, et de leurs lances des faux. Un peuple ne tirera plus l’épée contre un peuple, et ils ne s’exerceront plus à combattre l’un contre l’autre.

5 Venez, ô maison de Jacob ! marchons dans la lumière du Seigneur.

6 Car vous avez rejeté la maison de Jacob, qui est votre peuple, parce qu’ils ont été remplis de superstitions comme autrefois, qu’ils ont eu des augures comme les Philistins, et qu’ils se sont attachés à des enfants étrangers.

7 Leur terre est remplie d’or et d’argent, et leurs trésors sont infinis.

8 Leur pays est plein de chevaux, et leurs chariots sont innombrables. Et leur terre est remplie d’idoles, ils ont adoré l’ouvrage de leurs mains, l’ouvrage qu’ils avaient formé de leurs propres doigts.

9 L’homme s’est abaissé profondément devant ses idoles ; les premiers d’entre eux se sont humiliés devant elles : ne leur pardonnez donc point.

10 Entrez dans la pierre, et cachez-vous dans les ouvertures de la terre, pour vous mettre à couvert de la terreur du Seigneur, et de la gloire de sa majesté.

11 Les yeux altiers de l’homme seront humiliés ; la hautesse des grands sera abaissée, et le Seigneur seul paraîtra grand en ce jour-là.

12 Car le jour du Seigneur des armées va éclater sur tous les superbes, sur les hautains, et sur tous les insolents ; et ils seront humiliés.

13 Il va éclater sur tous les grands et hauts cèdres du Liban, sur tous les chênes de Basan,

14 sur toutes les montagnes les plus hautes, et sur toutes les collines les plus élevées,

15 sur toutes les tours les plus hautes, et sur toutes les murailles les plus fortes,

16 sur tous les vaisseaux de Tharsis, et sur tout ce qui est beau, et qui plaît à l’œil ;

17 et l’élévation de l’homme sera abaissée, la hautesse des grands sera humiliée ; le Seigneur seul paraîtra grand en ce jour-là ;

18 et les idoles seront toutes réduites en poudre.

19 Les hommes fuiront au fond des cavernes des rochers, et dans les antres les plus creux de la terre, pour se mettre à couvert de la frayeur du Seigneur, et de la gloire de sa majesté, lorsqu’il se lèvera pour frapper la terre.

20 En ce jour-là l’homme rejettera loin de lui ses idoles d’argent et ses statues d’or, les images des taupes et des chauves-souris, qu’il s’était faites pour les adorer.

21 Et il s’enfuira dans les ouvertures des pierres, et dans les cavernes des rochers, pour se mettre à couvert de la frayeur au Seigneur, et de la gloire de sa majesté, lorsqu’il se lèvera pour frapper la terre.

22 Cessez donc d’irriter cet homme qui respire l’air comme les autres, parce que c’est lui qui est le Très-Haut.



CAR le Dominateur, le Seigneur des armées, va ôter de Jérusalem et de Juda le courage et la vigueur, toute la force du pain et toute la force de l’eau,

2 tous les gens de cœur, et tous les hommes de guerre, tous les juges, les prophètes, les devins, et les vieillards,

3 les capitaines de cinquante hommes, les personnes d’un visage vénérable, ceux qui peuvent donner conseil, les plus sages d’entre les architectes, et les hommes qui ont l’intelligence de la parole mystique.

4 Je leur donnerai des enfants pour princes, et des efféminés les domineront.

5 Tout le peuple sera en tumulte : les grands s’élèveront contre les grands, et le reste des hommes les uns contre les autres ; l’enfant se soulèvera contre le vieillard, et les derniers du peuple contre les nobles.

6 Chacun prendra son propre frère né dans la maison de son père, et lui dira : Vous êtes riche en vêtements, soyez notre prince, et soutenez de votre main cette ruine qui nous menace.

7 Il répondra alors : Je ne suis point médecin ; il n’y a point de pain ni de vêtement dans ma maison ; ne m’établissez point prince du peuple.

8 Car Jérusalem va tomber, et Juda est près de sa ruine ; parce que leurs paroles et leurs œuvres se sont élevées contre le Seigneur, pour irriter les yeux de sa majesté.

9 L’impudence même de leur visage rend témoignage contre eux. Ils ont publié hautement leur péché comme Sodome, et ils ne l’ont point caché. Malheur à eux ! parce que Dieu leur a rendu le mal qu’ils s’étaient attiré.

10 Dites au juste, qu’il espère bien, parce qu’il recueillera le fruit de ses œuvres.

11 Malheur à l’impie qui ne pense qu’au mal ! parce qu’il sera puni selon la mesure de ses crimes.

12 Mon peuple a été dépouillé par ses exacteurs, et des femmes les ont dominés. Mon peuple, ceux qui vous disent heureux, vous séduisent, et ils rompent le chemin par où vous devez marcher.

13 Le Seigneur est près de juger ; il est près déjuger les peuples.

14 Le Seigneur entrera en jugement avec les anciens et les princes de son peuple ; parce que vous avez mangé tout le fruit de la vigne, et que vos maisons sont pleines de la dépouille du pauvre.

15 Pourquoi foulez-vous aux pieds mon peuple ? Pourquoi meurtrissez-vous de coups le visage des pauvres ? dit le Seigneur, le Dieu des armées.

16 Le Seigneur a dit encore : Parce que les filles de Sion se sont élevées, qu’elles ont marché la tête haute, en faisant des signes des yeux et des gestes des mains, qu’elles ont mesuré tous leurs pas, et étudié toutes leurs démarches ;

17 le Seigneur rendra chauve la tête des filles de Sion, et il fera tomber tous leurs cheveux.

18 En ce jour-là le Seigneur leur ôtera leurs chaussures magnifiques, leurs croissants d’or,

19 leurs colliers, leurs filets de perles, leurs bracelets, leurs coiffes,

20 leurs rubans de cheveux, leurs jarretières, leurs chaînes d’or, leurs boîtes de parfum, leurs pendants d’oreilles,

21 leurs bagues, leurs pierreries qui leur pendent sur le front,

22 leurs robes magnifiques, leurs écharpes, leurs beaux linges, leurs poinçons de diamants,

23 leurs miroirs, leurs chemises de grand prix, leurs bandeaux et leurs habillements légers qu’elles portent en été.

24 Et leur parfum sera changé en puanteur, leur ceinture d’or en une corde ; leurs cheveux frisés en une tête nue et sans cheveux ; et leurs riches corps de jupes en un cilice.

25 De même les hommes les mieux faits parmi vous passeront au fil de l’épée, et vos plus braves périront dans le combat.

26 Les portes de Sion seront dans le deuil et dans les larmes, et elle s’assiéra sur la terre toute désolée.



EN ce temps-là sept femmes prendront un homme, et elles lui diront : Nous nous nourrirons nous-mêmes, et nous nous entretiendrons nous-mêmes d’habits : agréez seulement que nous portions votre nom, et délivrez-nous de l’opprobre où nous sommes.

2 En ce temps-là le Germe du Seigneur sera dans la magnificence et dans la gloire ; le fruit de la terre sera élevé en honneur, et ceux qui auront été sauvés de la ruine d’Israël seront comblés de joie.

3 Alors tous ceux qui seront restés dans Sion, et qui seront demeurés dans Jérusalem, seront appelés saints, tous ceux qui auront été écrits en Jérusalem au rang des vivants :

4 après que le Seigneur aura purifié les souillures des filles de Sion, et qu’il aura lavé Jérusalem du sang impur qui est au milieu d’elle, par un esprit de justice et par un esprit d’ardeur.

5 Et le Seigneur fera naître sur toute la montagne de Sion, et au lieu où il aura été invoqué, une nuée obscure pendant le jour, et l’éclat d’une flamme ardente pendant la nuit : car il protégera de toutes parts le lieu de sa gloire.

6 Son tabernacle nous défendra par son ombre contre la chaleur pendant le jour, et il sera une retraite assurée pour mettre à couvert des tempêtes et de la pluie.



JE chanterai maintenant à mon bien-aimé le cantique de mon proche parent pour sa vigne. Mon bien-aimé avait une vigne sur un lieu élevé, gras et fertile.

2 Il l’environna d’une haie, il en ôta les pierres, et la planta d’un plant rare et excellent ; il bâtit une tour au milieu, et il y fit un pressoir : il s’attendait qu’elle porterait de bons fruits ; et elle n’en a porté que de sauvages.

3 Maintenant donc, vous habitants de Jérusalem, et vous hommes de Juda, soyez les juges entre moi et ma vigne.

4 Qu’ai-je dû faire de plus à ma vigne que je n’aie point fait ? Est-ce que je lui ai fait tort d’attendre qu’elle portât de bons raisins, au lieu qu’elle n’en a produit que de mauvais ?

5 Mais je vous montrerai maintenant ce que je vais faire à ma vigne : J’en arracherai la haie, et elle sera exposée au pillage : je détruirai tous les murs qui la défendent, et elle sera foulée aux pieds.

6 Je la rendrai toute déserte, et elle ne sera ni taillée, ni labourée : les ronces et les épines la couvriront, et je commanderai aux nuées de ne pleuvoir plus sur elle.

7 La maison d’Israël est la vigne du Seigneur des armées ; et les hommes de Juda sont le plant auquel il a pris ses délices : j’ai attendu que la maison d’Israël fît des actions justes, et je ne vois qu’iniquité ; et qu’elle portât des fruits de justice, et je n’entends que les cris de ceux qui sont dans l’oppression.

8 Malheur à vous qui joignez maison à maison, et qui ajoutez terres à terres, jusqu’à ce qu’enfin le lieu vous manque ! serez-vous donc les seuls qui habiterez sur la terre ?

9 J’ai appris ce que vous faites, dit le Seigneur des armées ; et je vous déclare que cette multitude de maisons, ces maisons si vastes et si embellies, seront toutes désertes, sans qu’un seul homme y habite.

10 Car alors dix arpents de vignes rempliront à peine un petit vase de vin, et trente boisseaux de blé qu’on aura semés n’en rendront que trois.

11 Malheur à vous qui vous levez dès le matin pour vous plonger dans les excès de la table, et pour boire jusqu’au soir, jusqu’à ce que le vin vous échauffe par ses fumées !

12 Le luth et la harpe, les flûtes et les tambours, et les vins les plus délicieux se trouvent dans vos festins : vous n’avez aucun égard à l’œuvre du Seigneur, et vous ne considérez point les ouvrages de ses mains.

13 C’est pour cela que mon peuple sera emmené captif, parce qu’il n a point eu d’intelligence ; que les plus grands d’Israël mourront de faim, et que tout le reste du peuple séchera de soif.

14 C’est pour cela que l’enfer a étendu ses entrailles, et qu’il a ouvert sa gueule jusqu’à l’infini : et tout ce qu’il y a de puissant, d’illustre et de glorieux dans Israël, avec tout le peuple, y descendra en foule.

15 Tous les hommes seront forcés de plier ; les grands seront humiliés, et les yeux des superbes seront abaissés.

16 Le Seigneur des armées fera connaître sa grandeur dans son jugement ; le Dieu saint signalera sa sainteté en faisant éclater sa justice.

17 Alors les agneaux paîtront à leur ordinaire, et les étrangers viendront se nourrir dans les déserts devenus fertiles.

18 Malheur à vous qui vous servez du mensonge comme de cordes pour traîner une longue suite d’iniquités, et qui tirez après vous le péché comme les traits emportent le chariot !

19 Vous qui dites, en parlant de Dieu : Qu’il se hâte : que ce qu’il doit faire arrive bientôt, afin que nous le voyions : que les desseins du Saint d’Israël s’avancent et s’accomplissent, afin que nous reconnaissions s’il est véritable.

20 Malheur à vous qui dites que le mal est bien, et que le bien est mal ; qui donnez aux ténèbres le nom de lumière, et à la lumière le nom de ténèbres ; qui faites passer pour doux ce qui est amer, et pour amer ce qui est doux !

21 Malheur à vous qui êtes sages à vos propres yeux, et qui êtes prudents en vous-mêmes !

22 Malheur à vous qui êtes puissants à boire du vin, et vaillants à vous enivrer ;

23 qui pour des présents justifiez l’impie, et qui ravissez au juste sa propre justice !

24 C’est pourquoi comme la paille se consume au feu, et comme la flamme ardente la dévore ; ainsi ils seront brûlés jusqu’à la racine, et leurs rejetons seront réduits en poudre : parce qu’ils ont foulé aux pieds la loi du Seigneur des armées, et qu’ils ont blasphémé la parole du Saint d’Israël.

25 C’est pour cela que la fureur du Seigneur s’est allumée contre son peuple, qu’il a étendu sa main sur lui, et qu’il l’a frappé de plaies : que les montagnes ont été ébranlées, et que leurs corps morts ont été jetés comme de l’ordure au milieu des places publiques. Et néanmoins après tous ces maux, sa fureur n’est point encore apaisée, et son bras est toujours levé.

26 Il élèvera son étendard pour servir de signal à un peuple très-éloigné : il l’appellera d’un coup de sifflet des extrémités de la terre, et il accourra aussitôt avec une vitesse prodigieuse.

27 Il ne sentira ni la lassitude, ni le travail ; il ne dormira ni ne sommeillera point ; il ne quittera jamais sa ceinture, et un seul cordon de ses souliers ne se rompra dans sa marche.

28 Toutes ses flèches ont une pointe perçante, et tous ses arcs sont toujours bandés. La corne du pied de ses chevaux est dure comme les cailloux, et la roue de ses chariots est rapide comme la tempête.

29 Il rugira comme un lion, il poussera des hurlements terribles comme les lionceaux : il frémira, il se jettera sur sa proie ; et il l’emportera sans que personne puisse la lui ôter.

30 En ce jour-là il s’élancera sur Israël avec des cris semblables au bruissement des flots de la mer : nous regarderons sur la terre de tous côtés, et nous ne verrons que ténèbres et qu’affliction, sans qu’il paraisse aucun rayon de lumière dans une obscurité si profonde.



L’ANNÉE de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône sublime et élevé, et le bas de ses vêtements remplissait le temple.

2 Les séraphins étaient autour du trône : ils avaient chacun six ailes ; deux dont ils voilaient leur face, deux dont ils voilaient leurs pieds, et deux autres dont ils volaient.

3 Ils criaient l’un à l’autre, et ils disaient : Saint, saint, saint est le Seigneur, le Dieu des armées ! la terre est toute remplie de sa gloire.

4 Le dessus de la porte fut ébranlé par le retentissement de ce grand cri, et la maison fut remplie de fumée.

5 Alors je dis : Malheur à moi de ce que je me suis tu, parce que je suis un homme dont les lèvres sont impures, et que j’habite au milieu d’un peuple qui a aussi les lèvres souillées, et j’ai vu le Roi, le Seigneur des armées, de mes propres yeux !

6 En même temps l’un des séraphins vola vers moi, tenant en sa main un charbon de feu qu’il avait pris avec des pincettes de dessus l’autel ;

7 et m’en ayant touché la bouche, il me dit : Ce charbon a touché vos lèvres : votre iniquité sera effacée, et vous serez purifié de votre péché.

8 J’entendis ensuite le Seigneur qui dit : Qui enverrai-je ? et qui ira porter nos paroles ? Me voici, dis-je alors ; envoyez-moi.

9 Le Seigneur me dit : Allez, et dites à ce peuple : Ecoutez ce que je vous dis, et ne le comprenez pas ; voyez ce que je vous fais voir, et ne le discernez point.

10 Aveuglez le cœur de ce peuple, rendez ses oreilles sourdes, et fermez-lui les yeux ; de peur que ses yeux ne voient, que ses oreilles n’entendent, que son cœur ne comprenne, et qu’il ne se convertisse à moi, et que je ne le guérisse.

11 Eh ! Seigneur ! lui dis-je, jusques à quand durera votre colère ? Jusques à ce, dit-il, que les villes soient désolées et sans citoyens, les maisons sans habitants, et que la terre demeure déserte.

12 Le Seigneur bannira les hommes loin de leur pays, et celle qui avait été délaissée au milieu de la terre, se multipliera.

13 Dieu la décimera encore, et après cela elle reviendra au Seigneur, et elle paraîtra dans sa grandeur comme le térébinthe, et comme un chêne qui étend ses branches bien loin ; et la race qui demeurera dans elle, sera une race sainte.



AU temps d’Achaz, fils de Joathan, fils d’Ozias, roi de Juda ; Rasin, roi de Syrie, et Phacée, fils de Romélie, roi d’Israël, vinrent à Jérusalem pour l’assiéger : et ils ne purent la prendre.

2 Et la maison de David ayant appris que la Syrie s’était jointe avec Ephraïm pour la combattre, le cœur d’Achaz et le cœur de son peuple fut saisi et trembla de crainte, comme les arbres des forêts tremblent lorsqu’ils sont agités des vents.

3 Alors le Seigneur dit à Isaïe : Allez au-devant d’Achaz, vous et Jasub, votre fils qui vous est resté, au bout du canal qui conduit l’eau dans la piscine supérieure sur le chemin du champ du foulon ;

4 et dites-lui : Ayez soin de demeurer dans le silence, ne craignez point, et que votre cœur ne se trouble point devant ces deux bouts de tisons fumants de colère et de fureur, Rasin, roi de Syrie, et le fils de Romélie :

5 parce que la Syrie, Ephraïm, et le fils de Romélie ont conspire ensemble pour vous perdre, en disant :

6 Allons contre Juda ; faisons-lui la guerre ; rendons-nous-en les maîtres, et établissons-y pour roi le fils de Tabéel.

7 Mais voici ce que dit le Seigneur Dieu : Ce dessein ne subsistera pas, et leurs pensées n’auront point d’effet.

8 Mais Damas demeurera la capitale de Syrie, et Rasin régnera dans Damas : et dans soixante et cinq ans Ephraïm périra, et cessera d’être au rang des peuples.

9 Samarie sera la capitale d’Ephraïm, et le fils de Romélie régnera dans Samarie. Si vous n’avez une ferme foi, vous ne persévérerez point.

10 Le Seigneur continua de parler à Achaz, et lui dit :

11 Demandez au Seigneur, votre Dieu, qu’il vous fasse voir un prodige, ou du fond de la terre, ou du plus haut du ciel.

12 Achaz répondit : Je ne demanderai point de prodige, et je ne tenterai point le Seigneur.

13 Et Isaïe dit : Ecoutez donc, maison de David : Ne vous suffit-il pas de lasser la patience des hommes, sans lasser encore celle de mon Dieu !

14 C’est pourquoi le Seigneur vous donnera lui-même un prodige. Une vierge concevra, et elle enfantera un fils qui sera appelé Emmanuel.

15 Il mangera le beurre et le miel, en sorte qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien.

16 Car avant que l’enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, les deux pays que vous détestez à cause de leurs deux rois, seront abandonnés à leurs ennemis.

17 Mais le Seigneur fera venir sur vous, sur votre peuple, et sur la maison de votre père, par les armes du roi des Assyriens, des temps si malheureux qu’on n’en aura jamais vu de semblables, depuis la séparation d’Ephraïm d’avec Juda.

18 En ce temps-là le Seigneur appellera comme d’un coup de sifflet la mouche qui est à l’extrémité des fleuves de l’Egypte, et l’abeille qui est au pays d’Assur ;

19 et elles viendront toutes se reposer dans les torrents des vallées, et dans les creux des rochers, sur tous les arbrisseaux, et dans tous les trous.

20 En ce jour-là le Seigneur se servira des peuples qui sont au delà du fleuve, et du roi des Assyriens, comme d’un rasoir qu’il aura loué pour raser la tête, le poil des pieds, et toute la barbe.

21 En ce temps-là un homme qui n’aura qu’une vache et deux brebis,

22 en aura tant de lait, qu’il se nourrira de beurre ; et quiconque sera demeuré sur la terre, y mangera le beurre et le miel.

23 Il viendra un temps auquel dans tous les lieux où l’on avait vendu mille pieds de vigne mille pièces d’argent, il ne croîtra que des ronces et des épines.

24 On n’y entrera qu’avec l’arc et les flèches, parce que les ronces et les épines couvriront toute la terre.

25 Et toutes les montagnes, après avoir été sarclées et cultivées, ne craindront point les ronces et les épines ; mais elles serviront de pâturages aux bœufs, et les troupeaux y viendront en foule.



LE Seigneur me dit : Prenez un grand livre, et écrivez-y en des caractères connus et lisibles : Hâtez-vous de prendre les dépouilles, prenez vite le butin.

2 Et je pris des témoins fidèles, Urie, sacrificateur, et Zacharie, fils de Barachie :

3 et m’étant approché de la prophétesse, elle conçut et enfanta un fils. Alors le Seigneur me dit : Appelez-le d’un nom qui signifie, Hâtez-vous de prendre les dépouilles, prenez vite le butin ;

4 parce qu’avant que l’enfant sache nommer son père et sa mère, on emportera la puissance de Damas et les dépouilles de Samarie en triomphe devant le roi des Assyriens.

5 Le Seigneur me parla encore, et me dit :

6 Parce que ce peuple a rejeté les eaux de Siloé qui coulent paisiblement et en silence, et qu’il a mieux aimé s’appuyer sur Rasin et sur le fils de Romélie,

7 le Seigneur fera fondre sur lui le roi des Assyriens avec toute sa gloire, comme de grandes et de violentes eaux d’un fleuve rapide : il s’élèvera de tous côtés au-dessus de son lit ; il ira par-dessus tous ses bords,

8 et inondant tout le pays, il se répandra dans la Judée jusqu’à ce qu’elle ait de l’eau jusqu’au cou. Il étendra ses ailes, et il en couvrira toute l’étendue de votre terre, ô Emmanuel !

9 Assemblez-vous, peuples, et vous serez vaincus : peuples éloignés, peuples de toute la terre, écoutez : Réunissez vos forces, et vous serez vaincus ; prenez vos armes, et vous serez vaincus ;

10 formez des desseins, et ils seront dissipés ; donnez des ordres, et ils ne s’exécuteront point : parce que Dieu est avec nous.

11 Car le Seigneur me tenant de sa main puissante, et m’instruisant afin que je ne marchasse point dans la voie de ce peuple, m’a dit :

12 Ne dites point, vous autres : Faisons une conspiration tous ensemble : car tout ce que dit ce peuple n’est qu’une conspiration contre moi : ne craignez point leurs menaces, et ne vous épouvantez point.

13 Mais rendez gloire à la sainteté du Seigneur des armées ; qu’il soit lui-même votre crainte et votre terreur,

14 et il deviendra votre sanctification : et il sera une pierre d’achoppement, une pierre de scandale pour les deux maisons d’Israël ; un piège et un sujet de ruine à ceux qui habitent dans Jérusalem.

15 Plusieurs d’entre eux se heurteront contre cette pierre : ils tomberont, et se briseront ; ils s’engageront dans le filet, et y seront pris.

16 Que ce que je vous déclare, demeure secret ; tenez ma loi scellée et comme cachetée parmi mes disciples.

17 J’attendrai donc le Seigneur qui cache son visage à la maison de Jacob, et je demeurerai dans cette attente.

18 Me voici, moi et les enfants que le Seigneur m’a donnés, pour être par l’ordre du Seigneur des armées qui habite sur la montagne de Sion, un prodige et un signe miraculeux dans Israël.

19 Et lorsqu’ils vous diront, Consultez les magiciens et les devins qui parlent tout bas dans leurs enchantements ; répondez-leur : Chaque peuple ne consulte-t-il pas son Dieu ? et va-t-on parler aux morts de ce qui regarde les vivants ?

20 C’est plutôt à la loi de Dieu qu’il faut recourir, et au témoignage qu’il rend de lui-même. S’ils ne parlent point de cette sorte, la lumière du matin ne luira point pour eux.

21 Ils seront vagabonds sur la terre, ils tomberont, ils souffriront la faim ; et dans cette faim ils se mettront en colère, ils maudiront leur Roi et leur Dieu, ils jetteront leurs yeux tantôt au ciel,

22 et tantôt sur la terre, et ils ne verront partout qu’affliction, ténèbres, abattement, serrement de cœur, et une nuit sombre qui les persécutera, sans qu’ils puissent s’échapper de cet abîme de maux.



LE Seigneur a d’abord frappé légèrement la terre de Zabulon et la terre de Nephthali ; et à la fin sa main s’est appesantie sur la Galilée des nations, qui est le long de la mer au delà du Jourdain.

2 Le peuple qui marchait dans les ténèbres, a vu une grande lumière ; et le jour s’est levé pour ceux qui habitaient dans la région de l’ombre de la mort.

3 Vous avez multiplié le peuple, et vous n’avez point augmenté la joie. Ils se réjouiront lorsque vous serez venu, comme on se réjouit pendant la moisson, et comme les victorieux se réjouissent lorsqu’ils ont pillé les ennemis, et qu’ils partagent le butin.

4 Car vous avez brisé le joug qui accablait votre peuple, la verge qui lui déchirait les épaules, et le sceptre de celui qui l’opprimait tyranniquement, comme vous fîtes autrefois à la journée de Madian.

5 Car toutes les dépouilles remportées avec violence et dans le tumulte, et les vêtements souillés de sang, seront mis au feu, et deviendront la pâture de la flamme.

6 Car un petit enfant nous est né ; et un fils nous a été donné. Il portera sur son épaule la marque de sa principauté ; et il sera appelé Admirable, Conseiller, Dieu, Fort, Père du siècle futur, Prince de la paix.

7 Son empire s’étendra de plus en plus, et la paix qu’il établira n’aura point de fin : il s’assiéra sur le trône de David, et il possédera son royaume pour l’affermir et le fortifier dans l’équité et dans la Justice, depuis ce temps jusqu’à jamais : le zèle du Seigneur des armées fera ce que je dis.

8 Le Seigneur a envoyé sa parole contre Jacob, et elle est tombée sur Israël.

9 Tout le peuple le saura, Ephraïm et les habitants de Samarie, qui disent dans l’orgueil et dans l’élèvement de leur cœur :

10 Les maisons de briques sont tombées, mais nous en bâtirons de pierres de taille : ils ont abattu les toits de sycomores, mais nous élèverons des toits de cèdres en leur place.

11 Le Seigneur suscitera contre Israël les ennemis mêmes de Rasin, et il fera venir en foule tous ses ennemis :

12 les Syriens du côté d’orient, et les Philistins du côté d’occident ; et ils s’acharneront avec toute leur rage sur Israël pour le dévorer. Après tous ces maux sa fureur n’est point encore apaisée, et son bras est toujours levé.

13 Le peuple n’est point retourné vers celui qui le frappait, et ils n’ont point recherché le Dieu des armées.

14 Le Seigneur retranchera dans un même jour la tête et la queue, ceux qui commandent et ceux qui obéissent.

15 Le vieillard et les personnes vénérables en sont la tête ; et le prophète qui enseigne le mensonge, en est la queue.

16 Alors ceux qui appellent ce peuple heureux, se trouveront être des séducteurs ; et ceux qu’on flatte de ce bonheur, se trouveront avoir été conduits dans le précipice.

17 C’est pourquoi le Seigneur ne mettra point sa joie dans les jeunes gens d’Israël ; il n’aura point de compassion des orphelins et des veuves : parce qu’ils sont tous des hypocrites et des méchants, et que leur bouche ne s’ouvre que pour dire des folies. Après tous ces maux sa fureur n’est point encore apaisée, et son bras est toujours levé.

18 Car l’impiété s’est allumée comme un feu ; elle dévorera les ronces et les épines : elle s’embrasera comme dans l’épaisseur d’une forêt, et elle poussera en haut des tourbillons de fumée.

19 Toute la terre sera dans l’effroi par la colère du Dieu des armées ; le peuple deviendra comme la pâture du feu ; le frère n’épargnera point le frère.

20 Il ira à droite, et la faim le tourmentera ; il ira à gauche, et ce qu’il aura mangé, ne le rassasiera point ; chacun dévorera la chair de son bras. Manassé dévorera Ephraïm, et Ephraïm Manassé ; et l’un et l’autre se soulèveront contre Juda.

21 Après tous ces maux sa fureur n’est point encore apaisée, et son bras est toujours levé.



MALHEUR à ceux qui établissent des lois d’iniquité, et qui font des ordonnances injustes,

2 pour opprimer les pauvres dans le jugement, pour accabler l’innocence des plus faibles de mon peuple par la violence, pour dévorer la veuve comme leur proie, et pour mettre au pillage le bien des pupilles !

3 Que ferez-vous au jour où Dieu vous visitera, au jour de l’affliction qui viendra de loin fondre sur vous ? A qui aurez-vous recours, et où laisserez-vous votre gloire,

4 pour n’être pas accablés sous le poids des chaînes, pour ne tomber pas sous un monceau de corps morts ? Après tous ces maux sa fureur n’est point encore apaisée, et son bras est toujours levé.

5 Malheur à Assur ! c’est lui qui est la verge et le bâton de ma fureur ; j’ai rendu sa main l’instrument de ma colère.

6 Je l’enverrai à une nation perfide, et je lui commanderai d’aller contre un peuple que je regarde dans ma fureur, afin qu’il en remporte les dépouilles, qu’il le mette au pillage, et qu’il le foule aux pieds comme la boue qui est dans les rues.

7 Mais Assur n’aura pas ce sentiment ; il ne sera pas dans cette pensée ; et son cœur ne respirera que les ravages et la destruction de beaucoup de peuples.

8 Car il dira : Les princes qui me servent, ne sont-ils pas autant de rois ?

9 Ne me suis-je pas assujetti Calane comme Charcamis, Emath comme Arphad, Samarie comme Damas ?

10 Comme mon bras a détruit les royaumes qui adorent les idoles, ainsi j’emporterai de Jérusalem comme de Samarie les statues qu’on y adore.

11 Qui m’empêchera de traiter Jérusalem, avec les dieux qu’elle révère, comme j’ai traité Samarie avec ses idoles ?

12 Mais lorsque le Seigneur aura accompli toutes ses œuvres sur la montagne de Sion et dans Jérusalem : Je visiterai, dit-il, cette fierté du cœur insolent du roi d’Assur, et cette gloire de ses yeux altiers.

13 Car il a dit en lui-même : C’est par la force de mon bras que j’ai fait ces grandes choses, et c’est ma propre sagesse qui m’a éclairé : j’ai enlevé les anciennes bornes des peuples, j’ai pillé les trésors des princes, et comme un conquérant j’ai arraché les rois de leurs trônes.

14 Les peuples les plus redoutables ont été pour moi comme un nid de petits oiseaux qui s’est trouvé sous ma main : j’ai réuni sous ma puissance tous les peuples de la terre, comme on ramasse quelques œufs que la mère a abandonnés ; et il ne s’est trouvé personne qui osât seulement remuer l’aile, et ouvrir la bouche, ou faire le moindre son.

15 La cognée se glorifie-t-elle contre celui qui s’en sert ? La scie se soulève-t-elle contre la main qui l’emploie ? C’est comme si la verge s’élevait contre celui qui la lève, et si le bâton se glorifiait, quoique ce ne soit que du bois.

16 C’est pour cela que le Dominateur, le Seigneur des armées, fera sécher de maigreur les forts de l’Assyrien ; et sous sa victoire il se formera un feu qui les consumera.

17 La lumière d’Israël sera le feu, et le Saint d’Israël sera la flamme, qui embrasera et dévorera en un même jour les épines et les ronces d’Assur.

18 La gloire de ses forêts et de ses champs délicieux sera consumée : tout périra depuis l’âme jusqu’au corps ; il prendra la fuite dans la frayeur qui le saisira.

19 Et il restera si peu de grands arbres de sa forêt, qu’on les compterait sans peine, et qu’un enfant en ferait le dénombrement.

20 En ce temps-là ceux qui seront restés d’Israël, et ceux de la maison de Jacob qui auront échappé, ne s’appuieront plus sur celui qui les frappait ; mais ils s’appuieront sincèrement sur le Seigneur, le Saint d’Israël.

21 Les restes se convertiront, les restes, dis-je, de Jacob se convertiront au Dieu fort.

22 Car quand votre peuple, ô Israël ! serait aussi nombreux que sont les sables de la mer, un petit reste seulement se convertira à Dieu ; et ce qui restera répandra la justice avec abondance.

23 Car le Seigneur, le Dieu des armées, fera un grand retranchement au milieu de toute la terre, et il réduira son peuple à un petit nombre.

24 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur, le Dieu des armées : Mon peuple, qui habitez dans Sion, ne craignez point Assur ; il vous frappera avec sa verge, et il lèvera le bâton sur vous, sur le chemin de l’Egypte.

25 Mais encore un peu, encore un moment, et je vais punir leurs crimes dans toute l’étendue de mon indignation et de ma fureur.

26 Le Seigneur des armées lèvera sa main sur lui pour le frapper, comme il frappa autrefois Madian à la pierre d’Oreb, et comme il leva sa verge sur la mer Rouge pour perdre les Egyptiens, il la lèvera de même sur le chemin de l’Egypte, pour perdre les Assyriens.

27 En ce temps-là on vous citera le fardeau d’Assur qui vous chargeait les épaules, et son joug qui vous accablait le cou ; et ce joug sera comme réduit en poudre par l’abondance de l’huile.

28 Il viendra à Aïath, il passera par Magron ; il laissera son bagage à Machmas.

29 Ils passeront comme un éclair, ils camperont à Gaba ; Rama sera dans l’épouvante ; Gabaath, ville de Satil, prendra la fuite.

30 Fille de Gallim, faites retentir vos cris ; faites entendre les vôtres jusqu’à Laïsa, pauvre ville d’Anathoth.

31 Médéména a déjà abandonné ses murailles : vous, habitants de Gabim, ralliez-vous.

32 Il ne lui faut plus qu’un jour pour être à Nobé ; il menacera de la main la montagne de Sion, et la colline de Jérusalem.

33 Mais le Dominateur, le Seigneur des armées, va briser le vase de terre par son bras terrible : ceux qui étaient les plus hauts seront coupés par le pied, et les grands seront humiliés.

34 Les forêts les plus épaisses seront abattues par le fer, et le Liban tombera avec ses hauts cèdres.



IL sortira un rejeton de la tige de Jessé, et une fleur naîtra de sa racine.

2 Et l’esprit du Seigneur se reposera sur lui ; l’esprit de sagesse et d’intelligence, l’esprit de conseil et de force, l’esprit de science et de piété ;

3 et il sera rempli de l’esprit de la crainte du Seigneur. Il ne jugera point sur le rapport des yeux, et il ne condamnera point sur un ouï-dire :

4 mais il jugera les pauvres dans la justice, et il se déclarera le juste vengeur des humbles qu’on opprime sur la terre : il frappera la terre par la verge de sa bouche, et il tuera l’impie par le souffle de ses lèvres.

5 La justice sera la ceinture de ses reins, et la foi le baudrier dont il sera toujours ceint.

6 Le loup habitera avec l’agneau ; le léopard se couchera auprès du chevreau ; le veau, le lion et la brebis demeureront ensemble, et un petit enfant les conduira tous.

7 Le veau et l’ours iront dans les mêmes pâturages ; leurs petits se reposeront les uns avec les autres ; et le lion mangera la paille comme le bœuf.

8 L’enfant qui sera encore à la mamelle, se jouera sur le trou de l’aspic ; et celui qui aura été sevré, portera sa main dans la caverne du basilic.

9 Ils ne nuiront point, et ils ne tueront point sur toute ma montagne sainte : parce que la terre est remplie de la connaissance du Seigneur, comme la mer des eaux dont elle est couverte.

10 En ce jour-là le rejeton de Jessé sera exposé comme un étendard devant tous les peuples ; les nations viendront lui offrir leurs prières, et son sépulcre sera glorieux.

11 Alors le Seigneur étendra encore sa main pour posséder les restes de son peuple, qui seront échappés à la violence des Assyriens, de l’Egypte, de Phétros, de l’Ethiopie, d’Elam, de Sennaar, d’Emath, et des îles de la mer.

12 Il lèvera son étendard parmi les nations, il réunira les fugitifs d’Israël, et il rassemblera des quatre coins de la terre ceux de Juda qui avaient été dispersés.

13 La jalousie d’Ephraïm sera détruite, et les ennemis de Juda périront : Ephraïm ne sera plus envieux de Juda, et Juda ne combattra plus contre Ephraïm.

14 Ils voleront sur la mer pour aller fondre sur les Philistins ; ils pilleront ensemble les peuples de l’Orient ; l’Idumée et Moab se soumettront à leurs lois, et les enfants d’Ammon leur obéiront.

15 Le Seigneur rendra déserte la langue de la mer d’Egypte, il élèvera sa main sur le fleuve, il l’agitera par son souffle puissant ; il le frappera dans ses sept branches, en sorte qu’on pourra le passer à pied.

16 Et le reste de mon peuple qui sera échappé des mains des Assyriens, y trouvera un passage au travers de l’Euphrate, comme Israël en trouva un dans la mer lorsqu’il sortit de l’Egypte.



EN ce jour-là vous chanterez ce cantique : Je vous rends grâces, Seigneur ! de ce qu’après vous être mis en colère contre moi, votre fureur s’est apaisée, et vous m’avez consolé.

2 Je sais que Dieu est mon Sauveur : j’agirai avec confiance, et je ne craindrai point ; parce que le Seigneur est ma force et ma gloire, et qu’il est devenu mon salut.

3 Vous puiserez avec joie des eaux des fontaines du Sauveur.

4 Et vous direz en ce jour-là : Chantez les louanges du Seigneur, et invoquez son nom ; publiez ses ouvrages parmi les peuples ; souvenez-vous que son nom est grand.

5 Chantez des hymnes au Seigneur, parce qu’il a fait des choses magnifiques : annoncez sa grandeur dans toute la terre.

6 Maison de Sion, tressaillez de joie, et bénissez Dieu, parce que le Saint d’Israël a fait éclater sa grandeur au milieu de vous.



PROPHÉTIE contre Babylone, qui a été révélée à Isaïe, fils d’Amos.

2 Levez l’étendard sur la montagne couverte de nuages, haussez la voix, étendez la main, et que les princes entrent dans ses portes.

3 J’ai donné mes ordres à ceux que j’ai consacrés à cet ouvrage ; j’ai fait venir mes guerriers qui sont les ministres de ma fureur, et qui travaillent avec joie pour ma gloire.

4 Déjà les montagnes retentissent de cris différents comme d’un grand nombre de personnes, et de voix confuses de plusieurs rois, et de plusieurs nations réunies ensemble. Le Seigneur des armées commande lui-même les troupes qu’il destine à cette guerre.

5 Elles viennent des terres les plus reculées, et de l’extrémité du monde : le Seigneur vient avec les instruments de sa fureur, pour exterminer tout le pays.

6 Poussez des cris et des hurlements, parce que le jour du Seigneur est proche : le Tout-Puissant viendra pour tout perdre.

7 C’est pourquoi tous les bras seront languissants, et tous les cœurs se fondront comme la cire ; (8) ils seront brisés ; ils seront agités de convulsions et de douleurs, ils souffriront des maux comme une femme qui est en travail : ils se regarderont l’un l’autre avec étonnement, et leurs visages seront desséchés comme s’ils avaient été brûlés par le feu.

9 Voici le jour du Seigneur qui va venir, jour cruel, plein d’indignation, de colère et de fureur, pour dépeupler la terre, et pour en exterminer les méchants.

10 Les étoiles du ciel les plus éclatantes ne répandront plus leur lumière : le soleil à son lever se couvrira de ténèbres, et la lune n’éclairera plus.

11 Je viendrai venger les crimes du monde, et punir l’iniquité des impies : je ferai cesser l’orgueil des infidèles, et j’humilierai l’insolence de ceux qui se rendent redoutables.

12 L’homme sera plus précieux que l’or ; il sera plus précieux que l’or le plus pur.

13 J’ébranlerai le ciel même ; et la terre tremblera sur ses fondements, à cause de l’indignation du Seigneur des armées, et du jour de sa colère et de sa fureur.

14 Alors comme un daim qui s’enfuit, et comme des brebis qui se dispersent sans qu’il y ait personne qui les rassemble, ainsi tous l’abandonneront pour retourner vers leur peuple, et ils fuiront tous dans leur pays.

15 Quiconque sera trouvé dans ses murailles, sera tué : tous ceux qui se présenteront pour la défendre, passeront au fil de l’épée.

16 Les enfants seront écrasés contre la terre à leurs yeux : leurs maisons seront pillées, et leurs femmes violées.

17 Je vais susciter contre eux les Mèdes, qui ne chercheront point d’argent, et qui ne se mettront point en peine de l’or ;

18 mais ils perceront les petits enfants de leurs flèches, ils n’auront point de compassion de ceux qui sont encore dans les entrailles de leurs mères, et ils n’épargneront point ceux qui ne font que de naître.

19 Cette grande Babylone, cette reine entre les royaumes du monde, qui avait porté dans un si grand éclat l’orgueil des Chaldéens, sera détruite, comme le Seigneur renversa Sodome et Gomorrhe.

20 Elle ne sera plus jamais habitée, et elle ne se rebâtira point dans la suite de tous les siècles ; les Arabes n’y dresseront pas même leurs tentes, et les pasteurs n’y viendront point pour s’y reposer.

21 Mais les bêtes sauvages s’y retireront ; ses maisons seront remplies de dragons, les autruches viendront y habiter, et les satyres y feront leurs danses ;

22 les hiboux hurleront à l’envi l’un de l’autre dans ses maisons superbes, et les cruelles sirènes habiteront dans ses palais de délices.



CE temps de la ruine de Babylone est déjà proche, et les jours n’en sont point éloignés : car le Seigneur fera miséricorde a Jacob ; il choisira encore ses serviteurs dans Israël, et il les fera reposer dans leur terre : les étrangers se joindront à eux, et ils s’attacheront à la maison de Jacob.

2 Les peuples les prendront, et les introduiront dans leur pays ; et la maison d’Israël aura ces peuples pour serviteurs et pour servantes dans la terre du Seigneur : ceux qui les avaient pris seront leurs captifs, et ils s’assujettiront ceux qui les avaient dominés avec tant d’empire.

3 En ce temps-là, lorsque le Seigneur aura terminé vos travaux, votre oppression, et cette dure servitude sous laquelle vous soupiriez auparavant ;

4 vous userez de ces discours figurés contre le roi de Babylone, et vous direz : Qu’est devenu ce maître impitoyable ? Comment ce tribut qu’il exigeait si sévèrement, a-t-il cessé ?

5 Le Seigneur a brisé le bâton des impies, la verge de ces fiers dominateurs,

6 qui dans son indignation frappait les peuples d’une plaie incurable, qui s’assujettissait les nations dans sa fureur, et qui les persécutait cruellement.

7 Toute la terre est maintenant dans le repos et dans le silence, elle est dans la joie et dans l’allégresse :

8 les sapins mêmes et les cèdres du Liban se sont réjouis de ta perte : Depuis que tu es mort, disent-ils, il ne vient plus personne qui nous coupe et qui nous abatte.

9 L’enfer même s’est vu tout en trouble à ton arrivée ; il a fait lever les géants à cause de toi. Tous les princes de la terre, et tous les rois des nations sont descendus de leur trône.

10 Ils t’adresseront tous leur parole pour te dire : Tu as donc été percé de plaies aussi bien que nous, et tu es devenu semblable à nous.

11 Ton orgueil a été précipité dans les enfers ; ton corps mort est tombé par terre ; ta couche sera la pourriture, et ton vêtement seront les vers.

12 Comment es-tu tombé du ciel, Lucifer, toi qui paraissais si brillant au point du jour ? Comment as-tu été renversé sur la terre, toi qui frappais de plaies les nations ?

13 qui disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j’établirai mon trône au-dessus des astres de Dieu, je m’assiérai sur la montagne de l’alliance, aux côtés de l’aquilon ;

14 je me placerai au-dessus des nuées les plus élevées, et je serai semblable au Très-Haut ?

15 Et néanmoins tu as été précipité de cette gloire dans l’enfer, jusqu’au plus profond des abîmes.

16 Ceux qui te verront, s’approcheront près de toi, et après t’avoir envisagé, ils te diront : Est-ce là cet homme qui a épouvanté la terre, qui a jeté la terreur dans les royaumes,

17 qui a fait du monde un désert, qui en a détruit les villes, et qui a retenu dans les chaînes ceux qu’il avait faits ses prisonniers.

18 Tous les rois des nations sont morts avec gloire, et chacun d’eux a son tombeau.

19 Mais pour toi, tu as été jeté loin de ton sépulcre comme un tronc inutile, et tout couvert de ton sang tu as été enveloppé dans la foule de ceux qui ont été tués par l’épée, et qu’on a fait descendre au fond de la terre comme un corps déjà pourri.

20 Tu n’auras pas même, comme l’un d’eux, cette misérable sépulture, parce que tu as ruiné ton royaume, tu as fait périr ton peuple. La race des scélérats ne s’établira point sur la terre.

21 Préparez ses enfants à une mort violente à cause de l’iniquité de leurs pères : ils ne s’élèveront point, ils ne seront point les héritiers du royaume de leur père, et ils ne rempliront point de villes la face du monde.

22 Je m’élèverai contre eux, dit le Seigneur des armées : je perdrai le nom de Babylone, j’en exterminerai les rejetons, les descendants et toute la race, dit le Seigneur.

23 Je la rendrai la demeure des hérissons, je la réduirai à des marais d’eaux bourbeuses, je la nettoierai, et j’en jetterai jusqu’aux moindres restes, dit le Seigneur des armées.

24 Le Seigneur des armées a fait ce serment : Je jure que ce que j’ai pensé arrivera, et que ce que j’ai arrêté dans mon esprit

25 s’exécutera : Je perdrai les Assyriens dans ma terre, je les foulerai aux pieds sur mes montagnes ; et Israël secouera le joug qu’ils lui avaient imposé, et se déchargera des fardeaux dont ils l’accablaient.

26 C’est là le dessein que j’ai formé sur toute la terre ; c’est pour cela que j’ai étendu mon bras sur toutes les nations.

27 Car c’est le Seigneur des armées qui l’a ordonné ; qui pourra s’y opposer ? Il a étendu son bras ; qui pourra le détourner ?

28 Cette prophétie qui suit, a été prononcée l’année de la mort du roi Achaz :

29 Ne te réjouis point, terre de Palestine, de ce que la verge de celui qui te frappait a été brisée : car de la race du serpent il sortira un basilic, et ce qui en naîtra dévorera les oiseaux.

30 Ceux qui étaient réduite à la dernière indigence seront nourris, et les pauvres se reposeront avec confiance : je vous sécherai jusqu’à la racine par la faim que je vous enverrai, et je perdrai tout ce qui restera de vous.

31 Porte, fais entendre tes hurlements ; ville, fais retentir tes cris : toute la Palestine est renversée : car les bataillons viennent de l’Aquilon comme un tourbillon de fumée, et nul ne pourra se sauver de leurs mains.

32 Que répondra-t-on alors aux envoyés de cette nation ? sinon que c’est le Seigneur qui a fondé Sion, et que c’est en lui qu’espéreront les pauvres de son peuple.



PROPHÉTIE contre Moab. Ar, la capitale de Moab, a été saccagée pendant la nuit ; elle est détruite entièrement : la muraille de Moab a été renversée la nuit ; on n’en parlera plus.

2 La maison royale et la ville de Dibon sont montées à leurs hauts lieux pour pleurer la perte de Nabo et de Médaba ; Moab sera dans les cris et les hurlements : ils s’arracheront tous les cheveux, ils se feront tous raser la barbe.

3 Ils iront dans les rues revêtus de sacs : les toits des maisons et les places publiques retentiront de toutes parts du bruit de leurs plaintes mêlées de leurs larmes.

4 Hésébon et Eléalé jetteront de grands cris ; leur voix se fera entendre jusqu’à Jasa : les plus vaillants de Moab s’écrieront aussi, et ce peuple pénétré d’affliction dévorera ses plaintes au fond de son âme.

5 Mon cœur poussera des soupirs sur l’affliction de Moab ; ses appuis et les plus vaillants mêmes d’entre eux s’enfuient jusqu’à Ségor, qui crie elle-même aussi fortement qu’une génisse de trois ans : ils montent en pleurant par la colline de Luith, et le cri de leur affliction s’est élevé dans Je chemin d’Oronaïm.

6 Les eaux de Nemrim se changeront en un désert, et l’herbe se séchera, les plantes languiront, et toute la verdeur de la terre s’évanouira.

7 La grandeur de leurs châtiments égalera celle de leurs crimes ; les ennemis les mèneront au torrent des saules.

8 Les cris de Moab se feront entendre dans tous ses confins, ses plaintes passeront jusqu’à Gallim, et ses hurlements retentiront jusqu’au puits d’Elim.

9 Car les eaux de Dibon seront remplies de sang, parce que j’enverrai à Dibon un surcroît de sang ; et j’enverrai le lion contre ceux de Moab qui auront échappé, et contre les restes malheureux de cette terre.



SEIGNEUR ! envoyez l’Agneau dominateur de la terre, de la pierre du désert à la montagne de la fille de Sion.

2 Et alors les filles de Moab seront au passage de l’Arnon comme un oiseau qui s’enfuit, et comme les petits qui s’envolent de leur nid.

3 Prenez conseil, faites des assemblées ; préparez en plein midi une ombre aussi noire qu’est la nuit même : cachez ceux qui s’enfuient, et ne trahissez point ceux qui sont errants et vagabonds.

4 Mes fugitifs habiteront dans votre terre : Moab, servez-leur de retraite où ils se mettent a couvert de celui qui les persécute : car la poussière a trouvé sa fin, ce misérable n’est plus ; et celui qui foulait la terre aux pieds, est réduit en cendre.

5 Il viendra un Roi dans la maison de David ; son trône s’établira dans la miséricorde, et il s’y assiéra dans la vérité ; il sera un juge équitable, il s’informera avec soin de toutes choses, et il rendra à tous une prompte et exacte justice.

6 Nous avons appris quel est l’orgueil de Moab ; il est étrangement superbe : sa fierté, son insolence et sa fureur sont plus grandes que n’est son pouvoir.

7 Alors Moab criera et hurlera contre Moab : ils seront tous dans les plaintes et les hurlements : annoncez à ceux qui se glorifient sur leurs murailles de brique, de quelles plaies ils doivent être frappés.

8 Car les environs d’Hésébon sont déjà déserts, les princes des nations ont ruiné la vigne de Sabama : ses branches se sont étendues jusqu’à Jazer : elles ont couru dans le désert, et ce qui est resté de ses rejetons a passé au delà de la mer.

9 C’est pourquoi je mêlerai mes pleurs avec ceux de Jazer pour pleurer la vigne de Sabama : je vous arroserai de mes larmes, ô Hésébon et Eléalé ! parce que l’ennemi s’est jeté avec de grands cris sur vos vignes et sur vos moissons, et les a foulées aux pieds.

10 On ne verra plus de réjouissance ni d’allégresse dans les campagnes les plus fertiles, et on n’entendra plus dans les vignes ces cris de joie. Ceux qui avaient accoutumé de fouler le vin n’en fouleront plus ; et je rendrai muettes les voix de ceux qui pressaient le vin dans les cuves.

11 C’est pourquoi le fond de mon cœur fera retentir sur Moab comme les sons d’une harpe, et mes entrailles pousseront des soupirs sur la ruine de ses murailles de brique.

12 Et il arrivera que Moab étant las d’avoir été tant de fois inutilement à ses hauts lieux, entrera dans son sanctuaire pour prier, et il ne pourra encore rien obtenir.

13 C’est là la prédiction que le Seigneur avait faite de Moab il y a déjà longtemps :

14 mais maintenant voici ce que dit le Seigneur : Comme les mercenaires ont leur temps marqué, ainsi dans trois ans précisément la gloire de Moab sera détruite avec tout son peuple qui est fort nombreux ; il y restera peu d’hommes, et ce qui en restera ne sera pas nombreux.



PROPHÉTIE contre Damas. Damas va cesser d’être une ville, et elle deviendra comme un monceau de pierres d’une maison ruinée.

2 Les villes d’Aroër seront abandonnées aux troupeaux, et ils s’y reposeront sans qu’il y ait personne qui les en chasse.

3 Le soutien sera ôté à Ephraïm, et le règne à Damas ; et les restes des Syriens périront de même que la gloire des enfants d’Israël, dit le Seigneur des armées.

4 En ce temps-là la gloire de Jacob se dissipera, et son corps perdra son embonpoint, et deviendra tout maigre et tout défait.

5 Il sera semblable à ce peu de grain que ramasse celui qui glane dans la moisson, et qui recueille avec la main les épis qui sont restés, et à ce peu que trouve celui qui cherche des épis dans la vallée de Raphaïm.

6 Ce qui restera d’Israël sera comme une grappe de raisin qui aura été laissée par les vendangeurs, et comme lorsqu’on dépouille l’olivier il reste deux ou trois olives au bout d’une branche, ou quatre ou cinq au haut de l’arbre, dit le Seigneur, le Dieu d’Israël.

7 En ce temps-là l’homme s’abaissera devant celui qui l’a créé, il jettera les yeux sur le Saint d’Israël ;

8 et il ne s’abaissera plus devant les autels qu’il avait faits de ses mains : il ne regardera plus ces bois et ces temples des idoles, qui étaient l’ouvrage de ses doigts.

9 En ce temps-là ses plus fortes villes seront abandonnées comme une charrue qu’on laisse en un champ, et comme les blés prêts à recueillir qui furent laissés par les Chananéens à l’entrée des enfants d’Israël dans leur pays ; et votre terre sera déserte.

10 Parce que vous avez oublié le Dieu qui vous a sauvée, et que vous ne vous êtes point souvenue de votre puissant protecteur, vous planterez de bon plant, et vous sèmerez des graines qui viennent de loin :

11 et néanmoins ce que vous aurez planté ne produira que des fruits sauvages : votre semence fleurira dès le matin ; mais lorsque le temps de recueillir sera venu, vous ne trouverez rien, et vous serez percée de douleur.

12 Malheur à cette multitude nombreuse de peuple qui ressemble au bruit d’une grande mer ! malheur à ces voix tumultueuses qui retentissent comme le bruit des vagues et des flots !

13 Les peuples frémiront comme des eaux qui se débordent : Dieu s’élèvera contre eux, et les fera fuir bien loin : ils seront dissipés devant lui comme la poussière que le vent enlève sur les montagnes, et comme un tourbillon de poudre qui est emporté par la tempête.

14 Au soir ils répandaient l’épouvante, et au point du jour ils ne seront plus. C’est là le partage de ceux qui ont ruiné nos terres, et ce que doivent attendre ceux qui nous pillent.



MALHEUR à la terre qui fait du bruit de ses ailes, qui est au delà des fleuves d’Ethiopie,

2 qui envoie ses ambassadeurs sur la mer, et les fait courir sur les eaux dans des vaisseaux de jonc ! Allez, anges légers, vers une nation divisée et déchirée ; vers un peuple terrible, le plus terrible de tous, vers une nation qui attend et qui est foulée aux pieds, dont la terre est gâtée et ravagée par les inondations de divers fleuves.

3 Habitants du monde, vous tous qui demeurez sur la terre, lorsque l’étendard sera élevé sur les montagnes, vous le verrez, et vous entendrez le bruit éclatant de la trompette.

4 Car voici ce que le Seigneur m’a dit : Je me tiendrai en repos, et je contemplerai du lieu où je suis élevé, comme une lumière aussi claire qu’est le soleil en plein midi, et comme un nuage de rosée dans le temps de la moisson.

5 Car la vigne fleurira toute avant le temps ; elle germera sans jamais mûrir ; ses rejetons seront coupés avec la faux, et ce qui en restera sera retranché et rejeté comme inutile.

6 On le laissera aux oiseaux des montagnes et aux bêtes de la terre : les oiseaux y demeureront pendant tout l’été, et toutes les bêtes de la terre y passeront l’hiver.

7 En ce temps-là ce peuple divisé et déchiré, ce peuple terrible, le plus terrible de tous, cette nation qui attendait et qui était foulée aux pieds, dont la terre était gâtée et ravagée par l’inondation de divers fleuves, offrira un présent au Dieu des armées, dans le lieu où est invoqué le nom du Seigneur des armées, sur la montagne de Sion.



PROPHÉTIE contre l’Egypte. Le Seigneur montera sur un nuage léger, et il entrera dans l’Egypte, et les idoles d’Egypte seront ébranlées devant sa face, et le cœur de l’Egypte se fondra au milieu d’elle.

2 Je ferai que les Egyptiens s’élèveront contre les Egyptiens ; que le frère combattra contre le frère, l’ami contre l’ami, la ville contre la ville, et le royaume contre le royaume.

3 L’esprit de l’Egypte s’anéantira dans elle, et je renverserai sa prudence : ils consulteront leurs idoles, leurs devins, leurs pythons et leurs magiciens.

4 Je livrerai l’Egypte entre les mains d’un maître cruel, et un roi violent les dominera avec empire, dit le Seigneur, le Dieu des armées.

5 La mer se trouvera sans eaux, et le fleuve deviendra sec et aride.

6 Les rivières tariront, les ruisseaux de l’Egypte se sécheront, les roseaux et les joncs se faneront :

7 le lit des ruisseaux sera sec à sa source même, et tous les grains qu’on avait semés le long de ses eaux, se sécheront et mourront.

8 Les pêcheurs pleureront ; tous ceux qui jettent l’hameçon dans le fleuve, seront dans les larmes ; et ceux qui étendent leurs filets sur la surface de ses eaux, tomberont dans la défaillance.

9 Ceux qui travaillaient en lin, qui le préparaient, et qui en faisaient des ouvrages fins et déliés, seront dans la confusion.

10 Les lieux arrosés d’eau sécheront, et tous ceux qui faisaient des fosses pour y prendre du poisson, seront dans l’abattement.

11 Les princes de Tanis ont perdu le sens, ces sages conseillers de Pharaon ont donné un conseil plein de folie. Comment dites-vous à Pharaon : Je suis le fils des sages, je suis le fils des anciens rois ?

12 Où sont maintenant vos sages ? qu’ils vous annoncent, qu’ils vous prédisent ce que le Seigneur des armées a résolu de faire à l’Egypte.

13 Les princes de Tanis sont devenus insensés, les princes de Memphis ont perdu courage ; ils ont séduit l’Egypte, ils ont détruit la force et le soutien de ses peuples.

14 Le Seigneur a répandu au milieu d’elle un esprit d’étourdissement : et ils ont fait errer l’Egypte dans toutes ses œuvres, comme un homme ivre, qui ne va qu’en chancelant, et qui rejette ce qu’il a pris.

15 L’Egypte sera dans l’incertitude de ce qu’elle doit faire, les grands comme les petits, ceux qui commandent, et ceux qui obéissent.

16 En ce temps-là les Egyptiens deviendront comme des femmes ; ils s’étonneront, ils trembleront parmi le trouble et l’épouvante que la main du Seigneur des armées répandra sur eux.

17 Après cela l’exemple de la terre de Juda deviendra l’effroi de l’Egypte ; et quiconque se souviendra de cette terre, tremblera de crainte dans la vue des desseins que le Seigneur des armées a formés sur elle.

18 En ce temps-là il y aura cinq villes dans l’Egypte qui parleront la langue de Chanaan, et qui jureront par le Seigneur des armées : l’une d’entre elles sera appelée la Ville du soleil.

19 II y aura en ce temps-là un autel du Seigneur au milieu de l’Egypte, et un monument au Seigneur à l’extrémité du pays.

20 Ce sera dans l’Egypte un signe et un témoignage des desseins du Seigneur des armées sur ce pays : car ils crieront au Seigneur étant accablés par celui qui les opprimait, et il leur enverra un sauveur et un protecteur qui les délivrera.

21 Alors le Seigneur sera connu de l’Egypte, et les Egyptiens connaîtront le Seigneur : ils l’honoreront avec des hosties et des oblations ; ils lui feront des vœux, et les lui rendront.

22 Ainsi le Seigneur frappera l’Egypte d’une plaie, et il la refermera : ils reviendront au Seigneur, et il leur deviendra favorable, et il les guérira.

23 En ce temps-là il y aura un passage et un commerce de l’Egypte en Assyrie : les Assyriens entreront dans l’Egypte, et les Egyptiens dans l’Assyrie, et les Egyptiens serviront les Assyriens.

24 En ce temps-là Israël se joindra pour troisième aux Egyptiens et aux Assyriens : il sera une source de bénédiction au milieu de la terre.

25 Car le Seigneur des armées l’a béni, en disant : Mon peuple d’Egypte est béni, l’Assyrien est l’ouvrage de mes mains, et Israël est mon héritage.



L’ANNÉE que Tharthan, envoyé par Sargon, roi des Assyriens, vint à Azot, l’assiégea et la prit :

2 cette année-là, dis-je, le Seigneur parla à Isaïe, fils d’Amos, et lui dit : Allez, ôtez le sac de dessus vos reins, et les souliers de vos pieds. Isaïe le fit, et il alla nu et sans souliers.

3 Alors le Seigneur dit : Comme mon serviteur Isaïe a marché nu et sans souliers pour être comme un prodige qui marque ce qui doit arriver durant trois ans à l’Egypte et à l’Ethiopie ;

4 ainsi le roi des Assyriens emmènera d’Egypte et d’Ethiopie une foule de captifs et de prisonniers de guerre, les jeunes et les vieillards, tout nus, sans habits et sans souliers, sans avoir même de quoi couvrir ce qui doit être caché dans le corps, à la honte de l’Egypte.

5 Et les Juifs seront saisis de crainte, et ils rougiront d’avoir fondé leur espérance sur l’Ethiopie, et leur gloire sur l’Egypte.

6 Les habitants de cette île diront alors : C’était donc là notre espérance ; voilà ceux dont nous implorions le secours pour nous délivrer de la violence du roi des Assyriens ; et comment pourrons-nous nous sauver nous-mêmes ?



PROPHÉTIE contre le désert de la mer. Je vois venir du désert, je vois venir d’une terre affreuse, comme des tourbillons poussés par le vent du midi pour tout renverser.

2 Dieu m’a révélé une épouvantable prophétie : le perfide continue d’agir dans sa perfidie ; et celui qui dépeuplait continue de dépeupler tout. Marche, Elam ; Mède, assiège la ville : je vais faire cesser les gémissements qui s’élèvent du milieu d’elle.

3 C’est pourquoi mes entrailles sont saisies de douleur ; je suis déchiré au dedans de moi comme une femme qui est en travail : ce que j’entends m’effraye, et ce que je vois m’épouvante.

4 Mon cœur est tombé dans la défaillance ; mon esprit est rempli d’effroi et de ténèbres : cette Babylone qui était mes délices, me devient un sujet d’effroi.

5 Couvrez la table, contemplez d’une guérite ceux qui mangent et qui boivent : levez-vous, princes, prenez le bouclier.

6 Car voici ce que le Seigneur m’a dit : Allez, posez une sentinelle qui vienne vous dire tout ce qu’il verra.

7 Et la sentinelle vit un chariot conduit par deux hommes, montés l’un sur un âne, et l’autre sur un chameau : et il s’appliqua avec grande attention à considérer ce qu’il voyait.

8 Alors il cria comme un lion : Je fais sentinelle pour le Seigneur, et j’y demeure pendant tout le jour : je fais ma garde, et j’y passe les nuits entières.

9 Les deux hommes qui conduisaient le chariot s’étant approchés, j’entendis une voix qui me dit : Babylone est tombée ; elle est tombée cette grande ville, et toutes les images de ses dieux ont été brisées contre terre.

10 O vous que je laisse dans l’oppression, vous que je laisse briser comme la paille dans l’aire ! ce que j’ai appris du Seigneur des armées, du Dieu d’Israël, je vous l’annonce.

11 Prophétie contre Duma. J’entends qu’on crie à moi de Séir : Sentinelle, qu’avez-vous vu cette nuit» Sentinelle, qu’avez-vous vu cette nuit ?

12 La sentinelle répondit : Le point du jour est venu, et la nuit va suivre : si vous cherchez, cherchez avec soin : convertissez-vous, et venez.

13 Prophétie contre l’Arabie. Vous dormirez au soir dans le bois, dans les sentiers de Dédanim.

14 Vous qui habitez la terre du midi, venez au-devant de ceux qui ont soif, et portez-leur de l’eau ; venez au-devant de ceux qui fuient, et portez-leur du pain.

15 Car ils fuient de devant les épées tirées, devant l’épée qui allait les percer, devant l’arc tout prêt à tirer, et devant une sanglante mêlée.

16 Voici encore ce que le Seigneur m’a dit : Je ne donne plus qu’une année à Cédar, comme on marque une année précise à un mercenaire ; et après cela toute sa gloire sera détruite.

17 Le nombre même des plus forts archers de Cédar qui seront restés, diminuera peu à peu : car le Seigneur, le Dieu d’Israël, a parlé.



PROPHÉTIE contre la vallée de vision. D’où vient que tu montes ainsi en foule sur les toits,

2 ville pleine de tumulte, ville pleine de peuple, ville triomphante ? Tes enfants sont tués, et ils ne sont point morts par l’épée ; ce n’est point la guerre qui les a fait périr.

3 Tes princes tous ensemble ont pris la fuite, ils ont été chargés de rudes chaînes : tous ceux que l’ennemi a trouvés ont été enchaînés ensemble, quoiqu’ils se fussent enfuis bien loin.

4 C’est pourquoi j’ai dit : Retirez-vous de moi, je répandrai des larmes amères : ne vous mettez point en peine de me consoler sur la ruine de la fille de mon peuple.

5 Car voici un jour de carnage, un jour où tout est foulé aux pieds, un jour de cris lamentables, que le Seigneur, le Dieu des armées, envoie en la vallée de vision. Je le vois qui perce la muraille, et qui fait paraître sa gloire sur la montagne.

6 Elam prend déjà son carquois, il prépare ses chariots pour ses cavaliers, il détache ses boucliers des murailles.

7 Tes plus belles vallées sont couvertes de chariots de guerre, et la cavalerie ira d’abord se camper à tes portes.

8 L’ennemi détruira toutes les murailles qui couvraient Juda, et vous jetterez alors les yeux sur l’arsenal du palais, appelé la maison de la forêt.

9 Vous remarquerez le grand nombre des brèches de la ville de David, et vous amasserez les eaux de la piscine d’en bas.

10 Vous ferez le dénombrement des maisons de Jérusalem, et vous en détruirez quelques-unes pour fortifier la muraille.

11 Vous ferez encore un réservoir d’eau entre deux murs auprès de la piscine ancienne : et dans tout cet appareil vous ne lèverez point les yeux vers celui qui a fait Jérusalem, et vous ne regarderez pas même de loin celui qui en est le Créateur.

12 Alors le Seigneur, le Dieu des armées, vous invitera à avoir recours aux larmes et aux soupirs, à raser vos cheveux, et à vous revêtir de sacs :

13 et au lieu de cela vous ne penserez qu’à vous réjouir et vous divertir, à tuer des veaux et égorger des moutons, à manger de la chair et boire du vin. Mangeons et buvons, direz-vous ; nous mourrons demain.

14 C’est pourquoi le Seigneur, le Dieu des armées, m’a fait entendre cette parole dans une révélation : Je jure que vous porterez cette iniquité jusqu’à la mort, dit le Seigneur, le Dieu des armées.

15 Voici ce que le Seigneur, le Dieu des armées, a dit : Allez trouver celui qui habite dans le tabernacle, allez trouver Sobna qui est le préfet du temple, et vous lui direz :

16 Que faites-vous ici, ou quel droit y avez-vous, vous qui vous êtes prépare ici un sépulcre, qui vous êtes dressé un monument avec tant d’appareil dans un lieu élevé, et qui vous êtes taillé dans la pierre un lieu de repos.

17 Le Seigneur va vous faire transporter d’ici, comme un coq les pieds liés, et il vous enlèvera aussi facilement qu’un manteau qu’on met sur soi.

18 Il vous couronnera d’une couronne de maux, il vous jettera comme on jette une balle dans un champ large et spacieux : vous mourrez là, et c’est à quoi se réduira le char et la pompe de votre gloire, vous qui êtes la honte de la maison de votre maître.

19 Je vous chasserai du rang où vous êtes, et je vous déposerai de votre ministère.

20 Et en ce jour-là j’appellerai mon serviteur Eliacim, fils d’Helcias.

21 Je le revêtirai de votre tunique, je l’honorerai de votre ceinture, je lui remettrai entre les mains toute la puissance que vous avez ; et il sera comme le père des habitants de Jérusalem et de la maison de Juda.

22 Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David : il ouvrira sans qu’on puisse fermer, et il fermera sans qu’on puisse ouvrir.

23 Je le ferai entrer comme un bois qu’on enfonce dans un lieu ferme, et il sera comme un trône de gloire pour la maison de son père.

24 Toute la gloire de la maison de son père reposera et sera comme suspendue sur lui : on y mettra des vases de diverses sortes, toutes sortes de petits instruments, depuis les coupes jusqu’aux instruments de musique.

25 En ce temps-là, dit le Seigneur des armées, le bois qu’on avait fait sceller dans un lieu stable, sera arraché ; il sera brisé et il tombera, et tout ce qui y était suspendu périra, parce que le Seigneur a parlé.



PROPHÉTIE contre Tyr. Criez et hurlez, vaisseaux de la mer ; parce que le lieu d’où les navires avaient accoutumé de faire voile a été détruit : c’est de la terre de Céthim, que ce malheur se manifestera sur eux.

2 Demeurez dans le silence, habitants de l’île : les marchands de Sidon passaient la mer pour venir remplir vos ports.

3 Les semences que le Nil fait croître par le débordement de ses eaux, les moissons que l’Egypte doit à ce fleuve, étaient la nourriture de Tyr ; et elle était devenue comme la ville de commerce de toutes les nations.

4 Sidon, rougis de honte, parce que cette ville maritime, cette ville qui était la force et la gloire de la mer, dira dans ta ruine : Je n’ai point conçu, je n’ai point mis d’enfants au monde, je n’ai point nourri de jeunes gens, je n’ai point élevé de jeunes filles.

5 Lorsque le bruit de la destruction de Tyr sera passé en Egypte, on sera saisi de douleur.

6 Traversez les mers, poussez des cris et des hurlements, habitants de l’île.

7 N’est-ce pas la cette ville que vous vantiez tant, qui se glorifiait de son antiquité depuis tant de siècles ? Ses enfants sont allés à pied bien loin dans des terres étrangères.

8 Qui a formé ce dessein contre Tyr, autrefois la reine des villes, dont les marchands étaient des princes, dont les traficants étaient les personnes les plus éclatantes de la terre ?

9 C’est le Seigneur des armées qui a résolu de la traiter de la sorte, pour renverser toute la gloire des superbes, et pour faire tomber dans l’ignominie tous ceux qui paraissaient dans le monde avec tant d’éclat.

10 Hâtez-vous de sortir de votre terre comme un fleuve qui précipite son cours, ô ville, fille de la mer ! toute votre enceinte a été détruite.

11 Le Seigneur a étendu sa main sur la mer : il a ébranlé les royaumes : il a donné ses ordres contre Chanaan, pour réduire en poudre ses plus vaillants hommes ;

12 et il a dit : O fille de Sidon ! vierge qui allez être déshonorée : vous ne vous glorifierez plus à l’avenir avec tant de faste : levez-vous, faites voile en Céthim, et vous n’y trouverez pas même du repos.

13 Considérez l’empire des Chaldéens : il n’y eut jamais un tel peuple ; les Assyriens l’avaient fondé : cependant on a emmené captifs les plus grands d’entre eux, on a renversé leurs maisons, et on les a entièrement ruinés.

14 Criez, hurlez, vaisseaux de la mer, parce que toute votre force est détruite.

15 En ce temps-là, ô Tyr ! vous demeurerez en oubli pendant soixante et dix ans, comme durant les jours du règne d’un roi ; et après soixante et dix ans Tyr deviendra comme une femme prostituée qui chante, et à qui l’on dit :

16 Prenez le luth, tournez tout autour de la ville, courtisane mise en oubli depuis longtemps ; étudiez-vous à bien chanter, répétez souvent vos airs, afin qu’on se souvienne de vous.

17 Soixante et dix ans après le Seigneur visitera Tyr, il la remettra en état de recommencer son premier trafic, et elle se prostituera comme autrefois à tous les royaumes qui sont sur la terre.

18 Mais enfin tout le gain qui reviendra de son commerce et de son trafic sera consacré au Seigneur : il ne sera point mis en réserve, ni dans un trésor ; mais il sera tout employé pour ceux qui assistent devant le Seigneur, afin qu’ils en soient nourris et rassasiés, et qu’ils en soient revêtus jusqu’à leur vieillesse.



VOICI le temps où le Seigneur rendra déserte la terre de Juda ; il la dépouillera, il lui fera changer de face dans ses ruines, et il en dispersera tous les habitants.

2 Alors le prêtre sera comme le peuple ; le maître comme l’esclave ; la maîtresse comme la servante ; celui qui vend comme celui qui achète ; celui qui emprunte comme celui qui prête ; et celui qui doit comme celui qui redemande ce qu’il a prêté.

3 Il n’y aura que renversement dans la terre, et elle sera exposée à toutes sortes de pillages : car c’est le Seigneur qui a parlé.

4 La terre est dans les larmes ; elle fond, elle tombe dans la défaillance : le monde périt, tout ce qu’il y a de grand parmi le peuple est dans l’abaissement.

5 La terre est infectée par la corruption de ceux qui l’habitent, parce qu’ils ont violé les lois, qu’ils ont change les ordonnances, et qu’ils ont rompu l’alliance qui devait durer éternellement.

6 C’est pourquoi la malédiction dévorera la terre ; ceux qui l’habitent s’abandonneront au péché, ceux qui la cultivent seront insensés, et il n’y demeurera que très-peu d’hommes.

7 Le vin pleure, la vigne languit, tous ceux qui avaient la joie dans le cœur sont dans les larmes.

8 Le bruit des tambours a cessé, les cris de réjouissance ne s’entendent plus, la harpe a fait taire ses accords si doux.

9 Ils ne boiront plus le vin en chantant des airs ; toutes les liqueurs agréables deviendront amères à ceux qui boiront.

10 Cette ville de faste est détruite, toutes les maisons en sont fermées, et personne n’y entre plus.

11 Les cris retentiront dans les rues, parce qu’il ne se trouvera plus de vin ; tous les divertissements seront en oubli ; toute la joie de la terre en sera bannie.

12 La ville ne sera plus qu’un désert ; toutes les portes en seront détruites.

13 Et ce qui restera au milieu de la terre, au milieu de tant de peuples, sera comme quelques olives qui demeurent sur un arbre après qu’on l’a dépouillé de tous ses fruits, ou comme quelques raisins qu’on trouve sur un cep après qu’on a fait la vendange.

14 Ceux-là élèveront leur voix, et ils chanteront des cantiques de louanges : ils jetteront de grands cris de dessus la mer, lorsque le Seigneur sera entré dans sa gloire.

15 C’est pourquoi rendez gloire au Seigneur par une doctrine pure ; célébrez le nom du Seigneur, du Dieu d’Israël, dans les îles de la mer.

16 Nous avons entendu des extrémités du monde les louanges dont on relève la gloire du juste. Et j’ai dit alors : Mon secret est pour moi, mon secret est pour moi. Malheur à moi ! ils ont violé la loi, et le mépris qu’ils en ont fait, est monté jusqu’à son comble.

17 Habitants de la terre, l’effroi, la fosse et le piège vous sont réservés.

18 Celui que l’effroi aura fait fuir, tombera dans la fosse : celui qui sera sauvé de la fosse, sera pris au piège ; parce que les cieux s’ouvriront pour faire pleuvoir comme au temps du déluge, et que les fondements de la terre seront ébranlés.

19 La terre souffrira des élancements qui la déchireront, des renversements qui la briseront, des secousses qui l’ébranleront.

20 Elle sera agitée, et elle chancellera comme un homme ivre ; elle sera transportée comme une tente dressée pour une nuit : elle sera accablée par le poids de son iniquité, et elle tombera sans que jamais elle s’en relève.

21 En ce temps-là le Seigneur visitera les armées d’en haut qui sont sur les cieux, et les rois du monde qui sont sur la terre.

22 Et les ayant ramassés et liés ensemble comme un faisceau de bois, il les jettera dans le lac où il les tiendra en prison, et il les visitera longtemps après.

23 La lune rougira, et le soleil sera tout obscurci, lorsque le Seigneur des armées fera éclater son règne sur la montagne de Sion et dans Jérusalem, et qu’il sera couvert de gloire devant les anciens de son peuple.



SEIGNEUR ! vous êtes mon Dieu ; je vous glorifierai, et je bénirai votre nom ; parce que vous avez fait des prodiges, et que vous avez fait voir la vérité de vos desseins éternels. Amen !

2 Car vous avez réduit toute une ville en un monceau de pierres ; vous avez fait que cette ville si forte est toute en ruines ; et que cette demeure superbe des étrangers a tellement cessé d’être une ville, qu’elle ne sera jamais rétablie.

3 C’est pour cela qu’un peuple puissant vous rendra gloire, et que la cité des nations redoutables vous révérera :

4 parce que vous êtes devenu la force du pauvre, la force du faible dans son affliction ; son refuge contre la tempête, son rafraîchissement contre la chaleur. Car la colère des puissants est comme une tempête qui vient fondre contre une muraille.

5 Vous humilierez l’insolence tumultueuse des étrangers, comme un homme est abattu par l’ardeur du soleil dans un lieu aride ; et vous ferez sécher les rejetons des violents, comme par la chaleur étouffée d’un temps couvert de nuages.

6 Et le Seigneur des armées préparera à tous les peuples sur cette montagne un festin de viandes délicieuses, un festin de vin ; de viandes pleines de suc et de moelle, d’un vin tout pur sans aucune lie.

7 Il brisera sur cette montagne cette chaîne qui tenait liés tous les peuples : il rompra cette toile que l’ennemi avait ourdie, qui enveloppait toutes les nations.

8 Il précipitera la mort pour jamais ; et le Seigneur Dieu séchera les larmes de tous les yeux, et il effacera de dessus la terre l’opprobre de son peuple : car c’est le Seigneur qui a parlé.

9 En ce jour-là son peuple dira : C’est là vraiment celui qui est notre Dieu ; nous l’avons attendu, et il nous sauvera : c’est lui qui est le Seigneur ; nous l’avons attendu longtemps, et maintenant nous serons pleins d’allégresse, nous serons ravis de joie dans le salut qu’il nous donne.

10 Car la puissance du Seigneur se reposera sur cette montagne ; et Moab sera brisé sous lui comme le sont les pailles par la roue d’un chariot.

11 Il étendra ses mains sous le poids dont Dieu l’accablera, comme un homme qui nage étend ses mains pour nager. Le Seigneur déploiera la force de son bras pour détruire son orgueil.

12 Il renversera la masse superbe de tes murailles ; il les abattra, les fera tomber en terre, et les réduira en poudre.



ALORS on chantera ce cantique dans la terre de Juda : Sion est notre ville forte ; le Sauveur en sera lui-même la muraille et le boulevard.

2 Ouvrez-en les portes, et qu’un peuple juste y entre, un peuple observateur de la vérité.

3 L’erreur ancienne est enfin bannie : vous nous conserverez la paix, vous nous la conserverez, cette paix, parce que nous avons espéré en vous.

4 Vous avez mis pour jamais votre confiance dans le Seigneur, dans le Seigneur Dieu, dans le Fort toujours invincible.

5 Car il abaissera ceux qui sont dans l’élévation ; il humiliera la ville superbe ; il l’humiliera jusqu’en terre, il la fera descendre jusqu’à la poussière.

6 Elle sera foulée aux pieds, elle sera foulée aux pieds du pauvre, aux pieds de ceux qui n’ont rien.

7 Le sentier du juste est droit ; le chemin du juste le conduira droit dans sa voie.

8 Aussi nous vous avons attendu, Seigneur ! dans le sentier de votre justice : votre nom et votre souvenir sont le désir et les délices de l’âme.

9 Mon âme vous a désiré pendant la nuit ; et je m’éveillerai dès le point du jour, pour vous chercher de toute l’étendue de mon esprit et de mon cœur. Lorsque vous aurez exercé vos jugements sur la terre, les habitants du monde apprendront à être justes.

10 Faisons grâce à l’impie, et il n’apprendra point à être juste : il a fait des actions injustes dans la terre des saints ; il ne verra point la majesté du Seigneur.

11 Seigneur ! élevez votre main puissante, et qu’ils ne la voient point ; ou s’ils voient vos merveilles, qu’ils soient confondus ; et jaloux du bonheur de votre peuple ; et que le feu dévore vos ennemis.

12 Seigneur ! vous nous donnerez la paix : car c’est vous qui avez fait en nous toutes nos œuvres.

13 Seigneur notre Dieu ! des maîtres étrangers nous ont possédés sans vous : faites qu’étant dans vous maintenant, nous ne nous souvenions que de votre nom.

14 Que ceux qui sont morts ne revivent point ; que les géants ne ressuscitent plus : car c’est pour cela que vous êtes venu contre eux, que vous les avez réduits en poudre, et que vous en avez effacé toute la mémoire.

15 Vous avez favorisé cette nation, Seigneur ! vous l’avez favorisée ; vous y avez établi votre gloire ; vous avez étendu toutes les limites de votre terre.

16 Seigneur ! ils vous ont cherché dans leurs maux pressants, et vous les avez instruits par l’affliction qui les a obligés de vous adresser leur humble prière.

17 Nous avons été devant vous, Seigneur ! comme une femme qui a conçu, et qui étant près d’enfanter, jette de grands cris dans la violence de ses douleurs.

18 Nous avons conçu, nous avons été comme en travail, et nous n’avons enfanté que du vent : nous n’avons point produit sur la terre des fruits de salut ; c’est pourquoi les habitants de la terre n’ont point été exterminés.

19 Ceux de votre peuple qu’on avait fait mourir vivront de nouveau, ceux qui étaient tués au milieu de moi ressusciteront. Réveillez-vous de votre sommeil, et chantez les louanges de Dieu, vous qui habitez dans la poussière ; parce que la rosée qui tombe sur vous est une rosée de lumière, et que vous ruinerez la terre et le règne des géants.

20 Allez, mon peuple, entrez dans le secret de votre chambre ; fermez vos portes sur vous, et tenez-vous un peu caché pour un moment, jusqu’à ce que la colère soit passée.

21 Car le Seigneur va sortir du lieu où il réside, pour venger l’iniquité que les habitants du monde ont commise contre lui, et la terre ne cachera plus le sang qui a été répandu ; elle ne retiendra plus dans son sein ceux qu’on y avait fait descendre par une mort violente.



EN ce temps-là le Seigneur viendra avec sa grande épée, son épée pénétrante et invincible, pour punir Léviathan, ce serpent immense, Léviathan, ce serpent à divers plis et replis, et il fera mourir la baleine qui est dans la mer.

2 En ce temps-là la vigne qui portera le vin pur, chantera les louanges de Dieu.

3 Je suis le Seigneur qui la conserve : je l’arroserai à tout moment ; je la garde nuit et jour, de peur qu’elle ne soit gâtée.

4 Je ne me porte point de moi-même à la colère ; mais si quelqu’un est comme une ronce et une épine qui me pique et qui m’attaque, ne la foulerai-je pas aux pieds, et n’y mettrai-je pas le feu pour la consumer ?

5 Est-ce qu’il prétendra lier ma puissance ? Qu’il me demande la paix : qu’il fasse la paix avec moi.

6 Un jour les racines de Jacob pousseront avec vigueur, Israël fleurira et germera, et ils rempliront de fruit toute la face du monde.

7 Dieu a-t-il frappé son peuple comme il a frappe ceux qui en étaient les tyrans ? et le supplice des siens qu’il a punis, a-t-il égalé celui des persécuteurs de son peuple ?

8 Lors même qu’Israël sera rejeté, il le jugera avec modération et avec mesure ; il cherchera des moyens de tempérer sa rigueur et sa colère, lors même qu’elle paraîtra plus ardente.

9 C’est pour cela que l’iniquité de la maison de Jacob lui sera remise ; et le fruit de tous ses maux sera l’expiation de son péché, lorsque Israël aura brisé toutes les pierres de l’autel de ses idoles, comme des pierres de chaux, et qu’il aura renversé tous les bois profanes et tous les temples.

10 Car cette ville si forte sera désolée : cette ville si belle sera dépeuplée, elle sera abandonnée comme un désert ; les jeunes bœufs viendront y paître et s’y reposer, et ils mangeront les herbes qui y seront crues.

11 Leurs blés se dessécheront et seront foulés aux pieds : des femmes viendront les instruire : car ce peuple n’a point d’intelligence, et c’est pour cela que celui dont il est l’ouvrage n’en aura point de pitié, et que celui qui l’a formé ne lui pardonnera point.

12 En ce temps-là le Seigneur étendra sa main et ses plaies depuis le lit du fleuve d’Euphrate jusqu’au torrent de l’Egypte ; et vous, enfants d’Israël, vous serez rassemblés un à un.

13 En ce temps-là la trompette retentira avec un grand bruit ; ceux qui étaient perdus dans la terre des Assyriens, ou bannis au pays d’Egypte, reviendront pour adorer le Seigneur sur la montagne sainte dans Jérusalem.



MALHEUR à la couronne d’orgueil, aux ivrognes d’Ephraïm, à la fleur passagère qui fait leur faste et leur joie ; à ceux qui habitent au haut de la vallée grasse, et que les fumées du vin font chanceler !

2 Le Seigneur fort et puissant sera comme une grêle impétueuse ; il sera comme un tourbillon qui brise tout, comme un déluge d’eaux qui se répand sur une grande campagne, et qui l’inonde.

3 La couronne d’orgueil des ivrognes d’Ephraïm sera foulée aux pieds.

4 Et cette fleur passagère qui fait la vanité et la joie de celui qui habite au haut de la vallée grasse, sera semblable à un fruit qui est mûr avant les autres fruits de l’automne, que celui qui l’aperçoit prend de la main, et le mange en même temps.

5 En ce jour-là le Seigneur des armées sera une couronne de gloire, et comme un bouquet de fleurs et de réjouissance pour le reste de son peuple.

6 Il sera un esprit de justice pour celui qui sera assis sur le tribunal de la justice, et la force de ceux qui retourneront du combat à la porte de la ville.

7 Mais ceux-ci mêmes qui sont restés, sont si pleins de vin, qu’ils ne savent ce qu’ils font ; ils sont si ivres qu’ils ne peuvent se soutenir : le prêtre et le prophète sont sans connaissance dans l’ivresse qui les possède ; ils sont absorbés dans le vin, ils chancellent comme étant ivres, ils n’ont point connu la prophétie, ils ont ignoré la justice.

8 Toutes les tables sont si pleines de ce que rejettent ceux qui vomissent, et de saletés, qu’il n’y reste plus de lieu qui soit net.

9 A qui le Seigneur enseignera-t-il sa loi ? à qui donnera-t-il l’intelligence de sa parole ? Ce sont des enfants qu’on ne fait que de sevrer, qu’on vient d’arracher de la mamelle.

10 Instruisez, instruisez encore ; instruisez, instruisez encore : attendez, attendez encore ; attendez, attendez encore : vous serez un peu ici, vous serez un peu ici.

11 Car le Seigneur parlera désormais d’une autre manière à ce peuple, il ne lui tiendra plus le même langage.

12 Lui qui lui avait dit autrefois : C’est ici mon repos ; soulagez-moi dans ma lassitude : voici le lieu de mon rafraîchissement. Et cependant ils n’ont pas voulu l’entendre.

13 C’est pourquoi le Seigneur leur dira : Instruisez, instruisez encore ; instruisez, instruisez encore : attendez, attendez encore ; attendez, attendez encore : vous serez un peu ici, vous serez un peu ici : afin qu’ils sortent de ce lieu, qu’ils soient renversés en arrière, qu’ils soient brisés, qu’ils tombent dans le piège, et qu’ils y soient pris.

14 C’est pourquoi écoutez la parole du Seigneur, vous qui vous moquez de lui, qui exercez votre domination sur mon peuple qui est en Jérusalem.

15 Car vous avez dit : Nous avons fait un pacte avec la mort, nous avons contracté une alliance avec l’enfer : lorsque les maux se déborderont comme des torrents, ils ne viendront point jusqu’à nous, parce que nous avons établi notre confiance dans le mensonge, et que le mensonge nous a protégés.

16 Voici donc ce que dit le Seigneur Dieu : Je vais mettre pour fondement de Sion une pierre, une pierre éprouvée, angulaire, précieuse, qui sera un ferme fondement. Que celui qui croit attende, et qu’il ne se hâte point.

17 J’établirai un poids de justice, et une mesure exacte d’équité ; et la grêle détruira l’espérance fondée sur le mensonge, et un déluge d’eaux emportera toute la protection qu’on en attendait.

18 L’alliance que vous aviez contractée avec la mort sera rompue, et le pacte que vous aviez fait avec l’enfer ne subsistera plus : lorsque les maux se déborderont comme un torrent, vous en serez accablés.

19 Aussitôt qu’ils se répandront, ils vous emporteront ; et ils se répandront dès le matin sans discontinuer ni jour ni nuit ; et l’affliction seule vous donnera l’intelligence de ce qu’on vous dit.

20 Car le lit est si resserré que si deux personnes s’y mettent, l’une tombera ; et la couverture est si étroite qu’elle ne peut en couvrir deux.

21 Le Seigneur va s’élever contre vous, comme il fit sur la montagne de division ; il va se mettre en colère contre vous, comme il s’y mit en la vallée de Gabaon ; et il fera son œuvre de votre punition, qui est une œuvre bien éloignée de lui ; il fera, dis-je, en cela son œuvre, et il agira d’une manière qui est étrangère à sa bonté.

22 Cessez donc de vous moquer, de peur que vos chaînes ne se resserrent encore davantage : car le Seigneur, le Dieu des armées, m’a fait entendre qu’il va faire une grande destruction et un grand retranchement sur toute la terre.

23 Prêtez l’oreille ; écoutez ma voix : rendez-vous attentifs, et ne rejetez pas mes paroles.

24 Le laboureur labourera-t-il toujours afin de semer ? Travaillera-t-il sans cesse à fendre les mottes de la terre et à la sarcler ?

25 Lorsqu’il l’a aplanie et égalée, n’y sème-t-il pas du gith et du cumin ? et n’y mettra-t-il pas du blé, de l’orge, du millet et de la vesce, chacun en sa place et en son rang ?

26 Car Dieu lui a donné du sens pour cela, et il lui a appris ce qu’il doit faire.

27 Le gith ne se foule pas avec des pointes de fer, et on ne fait point passer la roue du chariot sur le cumin ; mais le gith se bat avec une verge, et le cumin avec un fléau.

28 Le blé dont on fait le pain se brise avec le fer ; et néanmoins celui qui le brise, ne le brise pas toujours ; il ne le presse pas toujours sous la roue du chariot, et il n’en rompt pas toujours la paille avec les ongles de fer.

29 Toute cette conduite vient du Seigneur, du Dieu des armées, qui a voulu faire ainsi admirer ses conseils, et signaler la grandeur de sa justice.



MALHEUR à Ariel, à Ariel ! à cette ville qui a été prise par David : les années se sont succédé, et les fêtes se sont écoulées.

2 J’environnerai Ariel de tranchées ; elle sera triste et désolée, et elle sera pleine de sang comme Ariel.

3 Je ferai tout autour de tes murailles comme un cercle ; j’élèverai des forts contre toi, et je ferai des fortifications pour te tenir assiégée.

4 Vous serez humiliée, vous parlerez comme de dessous la terre, et vos paroles en sortiront à peine pour se faire entendre. Votre voix sortant de la terre sera semblable à celle d’une pythonisse, et vous ne pousserez qu’un son faible et obscur, comme s’il était sorti de la terre.

5 Le nombre de ceux qui vous dissiperont, sera comme la poussière la plus menue ; et la multitude de ceux qui vous tiendront sous leur puissance, sera comme ces pailles qui volent en l’air ; et tous ces maux vous surprendront en un moment.

6 Le Seigneur des armées visitera cette ville au milieu des foudres et des tremblements de terre, parmi les bruits effroyables des tourbillons et des tempêtes, et parmi les flammes d’un feu dévorant.

7 Mais après cela la multitude des peuples qui auront pris les armes contre Ariel, qui l’auront combattue, qui l’auront assiégée, et qui s’en seront rendus les maîtres, disparaîtra tout d’un coup comme un songe et une vision de nuit.

8 Et comme un homme qui a faim songe qu’il mange pendant la nuit, mais lorsqu’il est éveillé il se trouve aussi vide qu’auparavant ; et comme celui qui a soif songe qu’il boit, et après que son sommeil est passé, il se lève encore fatigue et altéré, et il est aussi vide qu’il était : ainsi se trouvera toute la multitude de ces nations qui auront combattu contre la montagne de Sion.

9 Soyez dans l’étonnement et dans la surprise : soyez dans l’agitation et le tremblement : soyez ivres, mais non pas de vin : soyez chancelants, mais non pour avoir bu avec excès.

10 Car le Seigneur va répandre sur vous un esprit d’assoupissement ; il vous fermera les yeux, il couvrira d’un voile vos prophètes et vos princes qui voient des visions.

11 Et les visions de tous les vrais prophètes vous seront comme les paroles d’un livre fermé avec des sceaux, qu’on donnera à un homme qui sait lire, en lui disant, Lisez ce livre ; et il répondra : Je ne le puis, parce qu’il est fermé.

12 Et on donnera le livre à un homme qui ne sait pas lire, et on lui dira, Lisez ; et il répondra : Je ne sais pas lire.

13 C’est pourquoi le Seigneur a dit : Parce que ce peuple s’approche de mol de bouche, et me glorifie des lèvres ; mais que son cœur est éloigné de moi, et que le culte qu’il me rend est altéré par des maximes et des ordonnances humaines ;

14 je ferai encore une merveille dans ce peuple, un prodige étrange, qui surprendra tout le monde : car la sagesse des sages périra, et la prudence des hommes intelligents sera obscurcie.

15 Malheur à vous qui vous retirez dans la profondeur de vos cœurs, pour cacher à Dieu même le secret de vos desseins ! qui faites vos œuvres dans les ténèbres, et qui dites : Qui est-ce qui nous voit ? et qui sait ce que nous faisons ?

16 Cette pensée est folle et impie ; c’est comme si l’argile s’élevait contre le potier, et si le vase disait à celui qui l’a forme, Ce n’est point vous qui m’avez fait ; et comme si l’ouvrage disait à l’ouvrier : Vous êtes un ignorant.

17 Ne verra-t-on pas dans très-peu de temps le Liban inculte devenir une plaine fertile semblable au Carmel, et le Carmel se changer en forêt ?

18 En ce temps-là les sourds entendront les paroles de ce livre, et les yeux des aveugles sortant de leur nuit passeront des ténèbres à la lumière.

19 Ceux qui sont doux et humbles se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, et les pauvres trouveront dans le Saint d’Israël un ravissement de joie :

20 parce que celui qui les opprimait a été détruit, que le moqueur n’est plus, et qu’on a retranché de dessus la terre tous ceux qui veillaient pour faire le mal ;

21 ceux qui faisaient pécher les hommes par leurs paroles, qui tendaient des pièges à ceux qui les reprenaient dans l’assemblée, et qui cherchaient de vains prétextes pour s’éloigner du juste.

22 C’est pourquoi, voici ce que le Seigneur qui a racheté Abraham, dit à la maison de Jacob : Jacob ne sera plus confondu, son visage ne rougira plus :

23 mais lorsqu’il verra ses enfants qui sont les ouvrages de mes mains, rendre au milieu de lui gloire à mon saint nom, il bénira avec eux le Saint de Jacob, et il glorifiera le Dieu d’Israël ;

24 et ceux dont l’esprit était égaré seront éclairés, et les murmurateurs apprendront la loi de Dieu.



MALHEUR à vous, enfants rebelles ! dit le Seigneur, qui faites des desseins sans moi ; qui formez des entreprises qui ne viennent point de mon esprit, pour ajouter toujours péché sur péché ;

2 qui faites résolution d’aller en Egypte sans me consulter, espérant de trouver du secours dans la force de Pharaon, et mettant votre confiance dans la protection de l’Egypte.

3 Cette force de Pharaon sera votre honte ; et cette confiance que vous avez dans la protection de l’Egypte, vous couvrira de confusion.

4 Vos princes ont été jusqu’à Tanis, et vos ambassadeurs jusqu’à Hanès.

5 Mais ils ont tous été confondus en voyant un peuple qui ne pouvait les assister ; qui loin de les secourir et de leur rendre quelque service, est devenu leur honte et leur opprobre.

6 Voilà leurs bêtes déjà chargées pour aller au midi : ils vont dans une terre d’affliction et de misère, d’où sortent le lion et la lionne, la vipère et le basilic volant. Ils portent leurs richesses sur des chevaux, et leurs trésors sur le dos des chameaux, pour les donner à un peuple qui ne pourra leur rendre aucune assistance.

7 Car le secours de l’Egypte sera vain et inutile. C’est ce qui me fait crier à Israël : Vous ne trouverez là que de l’orgueil, demeurez en repos.

8 Maintenant donc allez graver ceci sur le buis en leur présence, et écrivez-le avec soin dans un livre, afin que dans les jours à venir il soit comme un monument qui ne périra jamais.

9 Car ce peuple est un peuple qui m’irrite sans cesse ; ce sont des enfants menteurs, des enfants qui ne veulent point écouter la loi de Dieu :

10 qui disent à ceux qui ont des yeux, Ne voyez point ; et à ceux qui voient : Ne regardez point pour nous à ce qui est droit et juste, dites-nous des choses qui nous agréent ; que votre œil voie des erreurs pour nous.

11 Eloignez de nous la voie de Dieu ; détournez de nous ce sentier étroit ; que le Saint d’Israël cesse de paraître devant nous.

12 C’est pourquoi, voici ce que dit le Saint d’Israël : Parce que vous avez rejeté la parole du Seigneur, et que vous avez mis votre confiance dans la calomnie et le tumulte, et que vous y avez mis votre appui ;

13 cette iniquité retombera sur vous, comme une haute muraille qui s’étant entr’ouverte, et ayant menacé ruine, tombe tout d’un coup lorsqu’on ne croyait pas sa chute si proche,

14 et se brise comme un vase de terre qu’on casse avec effort en mille morceaux, sans qu’il en reste seulement un têt pour y mettre un charbon pris d’un feu, ou pour puiser un peu d’eau dans une fosse.

15 Car le Seigneur Dieu, le Saint d’Israël, vous dit : Si vous revenez, et si vous demeurez en paix, vous serez sauvés : votre force sera dans le silence et dans l’espérance. Et vous n’avez point voulu l’écouter.

16 Vous avez dit, Nous n’en ferons rien, et nous nous enfuirons sur des chevaux : c’est pour cela que vous fuirez. Vous avez dit, Nous monterons sur des coureurs très-vites : c’est pour cela que ceux qui vous poursuivront, courront encore plus vite.

17 Un seul homme en épouvantera mille d’entre vous : quatre ou cinq des ennemis vous frapperont de terreur, et vous feront fuir jusqu’à ce que ceux qui restent d’entre vous soient comme le mât d’un vaisseau brisé qu’on élève sur une montagne, ou comme un étendard qu’on dresse sur une colline.

18 C’est pourquoi le Seigneur vous attend, afin de vous faire miséricorde : et il signalera sa gloire en vous pardonnant ; parce que le Seigneur est un Dieu d’équité : heureux tous ceux qui l’attendent !

19 Car le peuple de Sion habitera encore à Jérusalem : vous finirez enfin vos pleurs, il vous fera certainement miséricorde : lorsque vous crierez à lui, il n’aura pas plutôt entendu votre voix, qu’il vous répondra.

20 Le Seigneur vous donnera du pain de douleur, et de l’eau d’affliction ; mais ensuite il fera que celui qui vous instruit ne disparaîtra plus de devant vous : vos yeux verront le Maître qui vous enseigne.

21 Vos oreilles entendront sa parole lorsqu’il criera derrière vous : C’est ici la voie, marchez dans ce chemin sans vous détourner ni à droite ni à gauche.

22 Vous mettrez au rang des choses profanes ces lames d’argent de vos idoles, et ces vêtements précieux de vos statues d’or. Vous les rejetterez avec abomination, comme le linge le plus souillé : Sortez d’ici, leur direz-vous avec mépris.

23 Le Seigneur répandra la pluie sur vos grains partout où vous aurez semé ; la terre produira des blés avec abondance, dont vous ferez d’excellent pain ; et en ce temps-là les agneaux trouveront dans vos champs de spacieux pâturages ;

24 et vos taureaux et vos ânons qui labourent la terre, mangeront toutes sortes de grains mêlés ensemble, comme ils auront été vannés dans l’aire.

25 En ce temps-là toutes les montagnes les plus hautes, et toutes les collines les plus élevées, seront arrosées de ruisseaux d’eaux courantes, lorsque plusieurs auront été tués, et que les tours seront tombées.

26 La lumière de la lune deviendra comme la lumière du soleil, et la lumière du soleil sera sept fois plus grande, comme serait la lumière de sept jours ensemble, lorsque le Seigneur aura bandé la plaie de son peuple, et qu’il aura guéri la blessure qu’il avait reçue.

27 Voici la majesté du Seigneur qui vient de loin ; il paraîtra dans une fureur ardente, dont nul ne pourra soutenir l’effort. Ses lèvres sont pleines d’indignation, et sa langue est comme un feu dévorant.

28 Son souffle est comme un torrent débordé, où l’on se trouve jusqu’au cou. Il vient perdre et anéantir les nations, et briser ce frein de l’erreur qui retenait les mâchoires de tous les peuples.

29 Vous chanterez alors des cantiques comme en la nuit d’une fête solennelle, et votre cœur sera dans la joie, comme est celui qui va au son des hautbois à la montagne du Seigneur, au temple du Fort d’Israël.

30 Le Seigneur fera entendre la gloire de sa voix puissante ; il étendra son bras terrible dans les menaces de sa fureur, et dans les ardeurs d’un feu dévorant ; et il brisera tout par l’effusion de ses tempêtes et d’une effroyable grêle.

31 Assur, frappé de la verge du Seigneur, tremblera à sa voix.

32 La verge qui le frappera, passera partout, et deviendra stable ; le Seigneur la fixera et la fera reposer sur lui avec la joie des siens, et au chant des tambours et des harpes, et il vaincra ces ennemis de son peuple dans un grand combat.

33 11 y a déjà longtemps que Topheth a été préparée : le Roi la tient toute prête ; elle est profonde et étendue. Un grand amas de feu et de bois doit lui servir de nourriture ; et le souffle du Seigneur est comme un torrent de soufre qui l’embrase.



MALHEUR à ceux qui vont en Egypte chercher du secours, qui espèrent dans ses chevaux, qui mettent leur confiance dans ses chariots, parce qu’elle en a un grand nombre ; et dans sa cavalerie, parce qu’elle est très-forte : et qui ne s’appuient point sur le Saint d’Israël, et ne cherchent point l’assistance du Seigneur !

2 Cependant le Seigneur, sage comme il est, a fait venir sur eux les maux qu’il avait prédits ; et il n’a point manqué d’accomplir toutes ses paroles. Il s’élèvera contre la maison des méchants, et contre le secours de ceux qui commettent l’iniquité.

3 L’Egyptien est un homme et non pas un Dieu ; ses chevaux ne sont que chair et non pas esprit. Le Seigneur étendra sa main, et celui qui donnait secours sera renversé par terre ; celui qui espérait d’être secouru tombera avec lui, et une même ruine les enveloppera tous.

4 Car voici ce que le Seigneur m’a dit : Comme lorsqu’un lion ou un lionceau fond en rugissant sur sa proie, si une troupe de bergers se présente devant lui, tous leurs cris ne l’étonnent point, et leur multitude ne l’épouvante point ; ainsi le Seigneur des armées viendra pour combattre sur la montagne de Sion et sur sa colline.

5 Le Seigneur des armées viendra secourir Jérusalem comme un oiseau qui vole au secours de ses petits : il la protégera, il la délivrera, il passera au travers de ses ennemis, et il la sauvera.

6 Convertissez-vous à Dieu dans le fond du cœur, enfants d’Israël, selon que vous vous étiez éloignés de lui.

7 En ce temps-là chacun de vous rejettera ses idoles d’argent et ses idoles d’or, que vous vous étiez faites de vos propres mains pour commettre un crime en les adorant.

8 Assur périra par l’épée, non d’un homme, mais d’un ange. L’épée qui le dévorera, ne sera point l’épée d’un homme. Il fuira sans être poursuivi par l’épée, et ses jeunes hommes seront tributaires.

9 Toute sa force disparaîtra dans sa frayeur, et ses princes fuiront pleins d’effroi. Voilà ce que dit le Seigneur qui a un feu brûlant dans Sion, et une fournaise ardente dans Jérusalem.



IL viendra un temps où le Roi régnera dans la justice, et les princes commanderont justement.

2 Ce Roi sera comme un refuge pour mettre à couvert du vent, et une retraite contre la tempête. Il sera ce que sont les ruisseaux dans une terre altérée, et ce qu’est l’ombre d’une roche avancée dans une terre brûlée du soleil.

3 Les yeux de ceux qui verront ne seront point troublés, et les oreilles de ceux qui entendront écouteront avec attention.

4 Le cœur des insensés sera éclairé de l’intelligence, et la langue de ceux qui bégayaient, s’exprimera promptement et nettement.

5 L’imprudent n’aura plus le nom de prince, ni le trompeur le titre de grand.

6 Car l’imprudent dira des extravagances, et son cœur s’abandonnera à l’iniquité, pour achever le mal qu’il dissimulait, pour parler à Dieu avec une langue double, pour réduire à l’extrémité l’âme du pauvre, et pour ôter l’eau à celui qui meurt de soif.

7 Les armes du trompeur sont malignes : car il s’étudie à trouver des inventions pour perdre les humbles par un discours plein de mensonge, lorsque le pauvre parle selon la justice.

8 Mais le prince aura des pensées dignes d’un prince, et il conservera son autorité sur les chefs du peuple.

9 Femmes comblées de richesses, levez-vous, et entendez ma voix ; filles qui vous croyez si assurées, prêtez l’oreille à mes paroles.

10 Après des jours et une année votre assurance se changera en un grand trouble : car on ne fera plus de vendange dans les vignes, et on ne moissonnera plus rien.

11 Tremblez, femmes riches, pâlissez, audacieuses ; dépouillez-vous de vos ornements, couvrez-vous de confusion, et revêtez-vous de sacs.

12 Pleurez vos enfants ; pleurez votre terre qui était si abondante, et vos vignes qui ont été si fertiles.

13 Les ronces et les épines couvriront les champs de mon peuple ; combien donc plus couvriront-elles toutes ces maisons de plaisir d’une ville plongée dans les délices !

14 Car ses palais seront abandonnés, cette ville si peuplée deviendra une solitude, ses maisons changées en cavernes seront couvertes pour jamais d’épaisses ténèbres. Les ânes sauvages s’y joueront, les troupeaux viendront y paître,

15 jusqu’à ce que l’Esprit soit répandu sur nous du haut du ciel, et que le désert se change en un champ cultivé et plein de fruits, et le champ cultivé en un bois sauvage.

16 L’équité habitera dans le désert, et la justice se reposera dans le champ fertile.

17 La paix sera l’ouvrage de la justice, et le soin de cultiver la justice procurera un repos et une sécurité qui dureront éternellement.

18 Mon peuple se reposera dans la beauté de la paix, dans des tabernacles de confiance et dans un repos plein d’abondance.

19 Mais la grêle tombera sur la forêt, et la ville sera profondément humiliée.

20 Vous êtes heureux, vous qui semez sur toutes les terres arrosées d’eaux, et qui y envoyez paître le bœuf et l’âne.



MALHEUR à vous qui pillez les autres ! ne serez-vous pas aussi pillé ? Malheur à vous qui méprisez les autres ! ne serez-vous pas aussi méprisé ? Lorsque vous aurez achevé de dépouiller les autres, vous serez dépouillé : lorsque vous serez las de mépriser les autres, vous tomberez dans le mépris.

2 Seigneur ! faites-nous miséricorde, parce que nous vous avons toujours attendu : soyez le bras qui nous soutienne dès le matin, et notre salut au temps de l’affliction.

3 Les peuples ont fui au bruit de votre ange, et les nations se sont dispersées à l’éclat de votre grandeur.

4 Peuples, on amassera vos dépouilles comme on amasse une multitude de hannetons, dont on remplit des fosses entières.

5 Le Seigneur a fait paraître sa grandeur ; il a montré qu’il réside dans les lieux très-hauts : il a rempli Sion d’équité et de justice.

6 La foi régnera dans votre temps ; la sagesse et la science seront les richesses du salut ; et la crainte du Seigneur en sera le trésor.

7 Ceux de la campagne voyant la désolation du pays, seront dans les cris, les députés pour la paix pleureront amèrement.

8 Les chemins sont abandonnés, il ne passe plus personne dans les sentiers : l’ennemi a rompu l’alliance, il a rejeté les villes, il ne considère plus les hommes.

9 La terre est dans les pleurs et dans la langueur : le Liban est dans la confusion et dans un état affreux ; Saron a été changé en un désert ; Basan et le Carmel ont été dépouillés de leurs fruits.

10 Je me lèverai maintenant, dit le Seigneur ; je signalerai ma grandeur, je ferai éclater ma puissance.

11 Vous concevrez des flammes ardentes, et vous n’enfanterez que des pailles : votre esprit sera comme un feu que vous dévorera.

12 Les peuples seront semblables à des cendres qui restent après un embrasement, et à un faisceau d’épines qu’on met dans le feu.

13 Vous qui êtes loin de moi, écoutez ce que j’ai fait ; et vous qui en êtes proche, reconnaissez les effets de ma puissance.

14 Les méchants ont été épouvantés en Sion, la frayeur a saisi les hypocrites. Qui de vous pourra demeurer dans le feu dévorant ? Qui d’entre vous pourra subsister dans les flammes éternelles ?

15 Celui qui marche dans la justice, et qui parle dans la vérité ; qui a horreur d’un bien acquis par extorsion ; qui garde ses mains pures, et rejette tous les présents ; qui bouche ses oreilles pour ne point entendre des paroles de sang, et qui ferme ses yeux afin de ne point voir le mal :

16 celui-là demeurera dans des lieux élevés ; il se retirera dans de hautes roches fortifiées de toutes parts ; il ne manquera point de pain, et ses eaux seront fidèles à couler toujours.

17 Ses yeux contempleront le Roi dans l’éclat de sa beauté, et verront la terre de loin.

18 Votre cœur se ressouviendra de ses frayeurs passées, et vous direz : Que sont devenus les savants ? que sont devenus ceux qui pesaient toutes les paroles de la loi ? que sont devenus les maîtres des petits enfants ?

19 Vous ne verrez plus ce peuple impudent, ce peuple profond et obscur dans ses discours, dont vous ne pouviez entendre le langage étudié, et qui n’a aucune sagesse.

20 Considérez Sion, cette ville consacrée à vos fêtes solennelles : vos yeux verront Jérusalem comme une demeure comblée de richesses, comme une tente qui ne sera point transportée ailleurs. Les pieux qui l’affermissent en terre ne s’arracheront jamais, et tous les cordages qui la tiennent, ne se rompront point.

21 Le Seigneur ne fera voir sa magnificence qu’en ce lieu-là ; les eaux qui y couleront, auront un canal très-large et très-spacieux ; les vaisseaux à rame ne prendront point leur route par là, et la grande galère n’y passera point.

22 Car le Seigneur est notre Juge, le Seigneur est notre Législateur, le Seigneur est notre Roi : c’est lui qui nous sauvera.

23 Peuple ennemi, vos cordages se relâcheront, ils ne pourront plus résister au vent ; votre mât sera dans un tel état que vous ne pourrez plus étendre vos voiles. Alors on partagera les dépouilles et le grand butin qu’on aura pris ; les boiteux mêmes viendront en prendre leur part.

24 Celui qui sera proche ne dira point : Je suis trop las ; et le peuple qui y habitera, recevra le pardon de ses péchés.



VENEZ, nations, écoutez-moi ; peuples, soyez attentifs : que la terre et tout ce qu’elle renferme, prête l’oreille ; que le monde et tout ce qu’il produit, entende ma voix.

2 Car l’indignation du Seigneur va fondre sur toutes les nations ; sa fureur se répandra sur toutes leurs armées : ils mourront d’une mort sanglante ; il les fera passer au fil de l’épée.

3 Ceux qui auront été tués seront jetés en morceaux, une puanteur horrible s’élèvera de leurs corps, et les montagnes dégoutteront de leur sang.

4 Toutes les étoiles du ciel seront comme languissantes ; les cieux se plieront et se rouleront comme un livre ; tous les astres en tomberont comme les feuilles tombent de la vigne et du figuier.

5 Car mon épée s’est enivrée de sang dans le ciel : elle va se décharger sur l’Idumée, et sur un peuple dans le carnage duquel je signalerai ma justice.

6 L’épée du Seigneur est plein de sang ; elle s’est engraissée du sang des agneaux et des boucs, du sang des béliers les plus gras : car le Seigneur s’est préparé un sacrifice dans Bosra, et il fera un grand carnage dans la terre d’Edom.

7 Les licornes descendront avec eux, et les taureaux avec les plus puissants d’entre eux : la terre s’enivrera de leur sang, et les champs s’engraisseront de la graisse de leurs corps :

8 car le jour de la vengeance du Seigneur est venu, et le temps de faire justice à Sion.

9 Les torrents d’Edom se changeront en poix ; la poussière s’y changera en soufre ; et sa terre deviendra une poix brûlante.

10 Son feu ne s’éteindra ni jour ni nuit ; il en sortira pour jamais un tourbillon de fumée ; sa désolation subsistera de race en race, et il n’y passera personne dans la suite de tous les siècles.

11 Le butor et le hérisson la posséderont ; l’ibis et le corbeau y établiront leur demeure : le Seigneur étendra la ligne sur elle pour la réduire au néant, et le niveau pour la détruire de fond en comble.

12 Les grands du pays n’y demeureront plus ; mais ils invoqueront un roi, et tous ses princes seront anéantis.

13 Les épines et les orties croîtront dans ses maisons, les chardons rempliront ses forteresses, et elle deviendra la demeure des dragons, et le pâturage des autruches.

14 Les démons et les onocentaures s’y rencontreront, et les satyres y jetteront des cris les uns aux autres. C’est là que la sirène se retire ; c’est où elle trouve son repos.

15 C’est là que le hérisson fait son trou, et qu’il nourrit ses petits, et qu’ayant fouillé tout autour il les fait croître dans l’ombre de sa caverne : c’est là que les milans s’assemblent, et qu’ils se joignent l’un à l’autre.

16 Cherchez et lisez avec soin dans le livre du Seigneur, et vous trouverez qu’il ne manquera rien de ce que j’annonce : aucune de mes paroles ne sera vaine ; parce que ce qui sort de ma bouche, m’a été inspiré de Dieu, et que c’est son esprit qui rassemblera tous ces monstres.

17 C’est lui qui leur fera leur partage dans l’Idumée ; sa main la divisera entre eux avec mesure : ils la posséderont éternellement ; ils y habiteront dans la suite de toutes les générations.



LA terre déserte et sans chemin se réjouira, la solitude sera dans l’allégresse, et elle fleurira comme le lis.

2 Elle poussera, elle germera de toutes parts, elle sera dans une effusion de joie et de louanges : la gloire du Liban lui sera donnée, la beauté du Carmel et de Saron. Ils verront eux-mêmes la gloire du Seigneur, et la magnificence de notre Dieu.

3 Fortifiez les mains languissantes, et soutenez les genoux tremblants.

4 Dites à ceux qui ont le cœur abattu : Prenez courage, ne craignez point ; voici votre Dieu qui vient vous venger, et rendre aux hommes ce qu’ils méritent : Dieu viendra lui-même, et il vous sauvera.

5 Alors les yeux des aveugles verront ; le jour, et les oreilles des sourds seront ouvertes.

6 Le boiteux bondira comme le cerf, et la langue des muets sera déliée ; parce que des sources d’eaux sortiront de terre dans le désert, et que des torrents couleront dans la solitude.

7 La terre qui était desséchée se changera en un étang, et celle qui brûlait de soif en des fontaines. Dans les cavernes où les dragons habitaient auparavant, on verra naître la verdeur des roseaux et du jonc.

8 Il y aura là un sentier, et une voie qui sera appelée la voie sainte : celui qui est impur n’y passera point, et ce sera pour vous une voie droite, eu sorte que les ignorants y marcheront sans s’égarer.

9 Il n’y aura point là de lion, la bête farouche n’y montera point, et ne s’y trouvera point : ceux qui auront été délivrés y marcheront.

10 Ceux que le Seigneur aura rachetés retourneront, et viendront à Sion chantant ses louanges : ils seront couronnés d’une allégresse éternelle : le ravissement de leur joie ne les quittera point, la douleur et les gémissements en seront bannis pour jamais.



LA quatorzième année du règne d’Ezcchias, Sennachérib, roi des Assyriens, vint assiéger toutes les villes les plus fortes de Juda, et les prit.

2 Il envoya Rabsacès de Lachis à Jérusalem avec une grande armée contre le roi Ezéchias, et il s’arrêta à l’aqueduc de la piscine supérieure dans le chemin du champ du foulon.

3 Eliaeim, fils d’Helcias, qui était grand maître de la maison du roi, Sobna, secrétaire, et Joahé, fils d’Asaph, chancelier, étant venus le trouver,

4 Rabsacès leur parla de la sorte : Dites à Ezéchias : Voici ce que dit le grand roi, le roi des Assyriens : Quelle est cette confiance dont vous vous flattez ?

5 Par quel dessein et avec quelle force prétendez-vous vous révolter contre moi ? et sur quoi vous appuyez-vous, lorsque vous refusez de m’obéir ?

6 Vous vous appuyez sur l’Egypte, sur ce roseau cassé, qui entrera dans la main de celui qui s’appuie dessus, et qui la transpercera : c’est ce que sera Pharaon, roi d’Egypte, pour tous ceux qui espèrent en lui.

7 Si vous me dites, Nous mettons notre espérance dans le Seigneur, notre Dieu ; n’est-ce pas ce Dieu dont Ezéchias a détruit les hauts lieux et les autels, ayant dit à Juda et à Jérusalem : Vous adorerez devant cet autel que j’ai dressé.

8 Maintenant donc, rendez-vous au roi des Assyriens, mon seigneur et mon maître, et je vous donnerai deux mille chevaux, si vous pouvez seulement trouver assez de gens parmi votre peuple pour les monter.

9 Et comment pourrez-vous seulement tenir contre l’un des moindres gouverneurs des places de mon maître ? Si vous mettez votre confiance dans l’Egypte, dans ses chariots et dans sa cavalerie ;

10 croyez-vous que je sois venu dans cette terre pour la perdre sans l’ordre de Dieu ? C’est le Seigneur qui m’a dit : Entrez dans cette terre, et détruisez tout.

11 Alors Eliacim, Sobna et Joahé dirent à Rabsacès : Parlez à vos serviteurs en langue syriaque, parce que nous la savons ; mais ne nous parlez point la langue des Juifs pendant que tout le peuple qui est sur la muraille nous écoute.

12 Rabsacès leur répondit : Est-ce à votre maître et à vous, que mon maître m’a envoyé dire ceci ? et n’est-ce pas plutôt à ces gens qui font garde sur la muraille, et qui vont être réduits à manger leurs propres excréments et à boire leur urine avec vous ?

13 Rabsacès se tenant donc debout, et criant de toute sa force, dit en langue judaïque : Ecoutez les paroles du grand roi, du roi des Assyriens.

14 Voici ce que le roi m’a commandé de vous dire : Qu’Ezéchias ne vous trompe point : car il ne pourra vous délivrer.

15 Qu’il ne vous persuade point de mettre votre confiance dans le Seigneur, en disant : Le Seigneur indubitablement nous délivrera ; cette ville ne sera point livrée entre les mains du roi des Assyriens.

16 Gardez-vous bien d’écouter Ezéchias : car voici ce que dit le roi des Assyriens : Faites alliance avec moi, et venez vous rendre à moi ; et chacun de vous mangera du fruit de sa vigne, et du fruit de son figuier, et boira de l’eau de sa citerne,

17 jusqu’à ce que je vienne vous emmener en une terre semblable à la vôtre, une terre de blé et de vin, une terre abondante en pains et en vignes.

18 Qu’Ezéchias ne vous trompe point, en disant : Le Seigneur nous délivrera. Chaque dieu des nations a-t-il délivré la terre qui l’adorait, de la puissance du roi des Assyriens ?

19 Où est le dieu d’Emath et d’Arphad ? où est le dieu de Sépharvaïm ? Ont-ils délivré Samarie de ma main puissante ?

20 Qui est celui d’entre tous ces dieux qui ait pu délivrer son pays de la force de mon bras, pour oser croire que le Seigneur en sauvera Jérusalem ?

21 Tous ceux qui l’entendaient, demeurèrent dans le silence, et ne lui répondirent pas un mot. Car le roi leur avait expressément commandé de ne lui rien répondre.

22 Après cela Eliacim, fils d’Helcias, grand-maître de la maison du roi, Sobna, secrétaire, et Joahé, fils d’Asaph, chancelier, allèrent trouver Ezéchias, ayant leurs vêtements déchirés, et lui rapportèrent les paroles de Rabsacès.



LE roi Ezéchias ayant entendu ces paroles, déchira ses vêtements, se couvrit d’un sac, et entra dans la maison du Seigneur.

2 Il envoya en même temps Eliacim, grand-maître de sa maison, et Sobna, secrétaire, et les plus anciens d’entre les prêtres, couverts de sacs, au prophète Isaïe, fils d’Amos ;

3 et ils lui dirent : Voici ce qu’Ezéchias nous a commandé de vous dire : Ce jour est un jour d’affliction, de reproche et de blasphèmes : les enfants sont près de sortir du sein de la mère ; mais elle n’a pas assez de force pour les mettre au monde.

4 Le Seigneur, votre Dieu, aura sans doute entendu ce qu’a dit Rabsacès, qui a été envoyé par le roi des Assyriens, son maître, pour blasphémer le Dieu vivant, et pour lui insulter par des paroles que le Seigneur, votre Dieu, a entendues. Offrez donc à Dieu vos prières pour ce qui se trouve encore de reste.

5 Les serviteurs du roi Ezéchias étant venus trouver Isaïe,

6 Isaïe leur répondit : Vous direz ceci à votre maître : Voici ce que le Seigneur dit : Ne craignez point ces paroles de blasphème que vous avez entendues, et dont les serviteurs du roi des Assyriens m’ont déshonoré.

7 Je vais lui donner un esprit de frayeur, et il n’aura pas plutôt entendu une nouvelle, qu’il retournera en son pays, où je le ferai mourir d’une mort sanglante.

8 Rabsacès ayant su que le roi d’Assyrie avait quitté Lachis, alla le trouver au siège de Lobna.

9 En même temps le roi des Assyriens reçut nouvelle que Tharaca, roi d’Ethiopie, s’était mis en campagne pour venir le combattre. Ce qu’ayant appris, il envoya ses ambassadeurs à Ezechias avec cet ordre :

10 Vous direz à Ezéchias, roi de Juda : Que votre Dieu, auquel vous avez mis votre confiance, ne vous séduise point, et ne dites pas : Jérusalem ne sera point livrée entre les mains du roi des Assyriens.

11 Vous savez ce que les rois des Assyriens ont fait à tous les pays, comment ils les ont ruinés ; et après cela vous espérez que vous pourrez vous en sauver ?

12 Les dieux des nations ont-ils délivré les peuples que mes pères ont détruits, Gozan, Haran, Réseph, les enfants d’Eden qui étaient à Thalassar ?

13 Où est maintenant le roi d’Emath, le roi d’Arphad, le roi de la ville de Sépharvaïm, d’Ana et d’Ava ?

14 Ezéchias ayant reçu la lettre du roi de la main de ses ambassadeurs, et l’ayant lue, monta à la maison du Seigneur, et la présenta ouverte devant le Seigneur ;

15 et il lui fit cette prière :

16 Seigneur des armées ! Dieu d’Israël ! vous qui êtes assis sur les chérubins ! c’est vous seul qui êtes le Dieu de tous les royaumes du monde ; c’est vous qui avez fait le ciel et la terre.

17 Prêtez l’oreille, Seigneur ! et écoutez : ouvrez les yeux, Seigneur ! et voyez : et écoutez toutes les paroles que Sennachérib m’a envoyé dire pour blasphémer le Dieu vivant.

18 Il est vrai, Seigneur ! que les rois des Assyriens ont ruiné les peuples ; qu’ils ont désolé les provinces,

19 et qu’ils ont jeté leurs dieux dans le feu ; parce que ce n’étaient pas des dieux, mais l’ouvrage de la main des hommes, un peu de bois et de pierre, qu’ils ont mis en poudre.

20 Maintenant donc, Seigneur notre Dieu ! délivrez-nous de sa main, afin que tous les royaumes de la terre sachent qu’il n’y a point d’autre Seigneur que vous.

21 Alors Isaïe, fils d’Amos, envoya dire ceci à Ezéchias : Voici ce que dit le Seigneur, le Dieu d’Israël : J’ai entendu ce que vous m’avez demandé touchant Sennachérib, roi d’Assyrie.

22 Voici ce que le Seigneur a dit de lui : La vierge, fille de Sion, t’a méprisé et insulté ; la fille de Jérusalem a secoué la tête derrière toi.

23 A qui penses-tu avoir insulté ? Qui crois-tu avoir blasphémé ? Contre qui as-tu haussé la voix et élevé tes yeux insolents ? C’est contre le Saint d’ïsraël.

24 Tu as outragé le Seigneur par tes serviteurs, et tu as dit : Je suis monté avec la multitude de mes chariots sur le haut des montagnes, sur le mont Liban ; j’ai coupé ses grands cèdres et ses beaux sapins, je suis monté jusqu’à la pointe de son sommet, je suis entré dans les bois de ses campagnes les plus fertiles ;

25 j’ai creusé et j’ai épuisé les eaux, j’ai séché par la multitude de mes gens de pied toutes les rivières qui étaient retenues par des chaussées.

26 Ne sais-tu pas que c’est moi qui ai disposé toutes ces choses dès l’éternité ? Il y a longtemps que je les ai ordonnées ; et c’est moi qui les fais présentement, et qui les exécute en renversant les collines qui s’entre-battent, et en détruisant les villes fortes.

27 La frayeur a saisi les habitants de ces villes, comme s’ils étaient sans cœur et sans mains : ils sont couverts de confusion, ils sont devenus semblables au foin qui se sèche dans les champs, aux herbages que paissent les troupeaux, et à cette herbe qui croît sur les toits, qui devient toute sèche avant qu’elle puisse porter son fruit.

28 J’ai su où tu étais, d’où tu sortais, et où tu es venu, et cette fureur extravagante que tu as conçue contre moi.

29 Lorsque ta rage s’est déclarée contre moi, ton orgueil est monté jusqu’à mon trône. C’est pourquoi je te mettrai un cercle aux narines et un mors à la bouche, et je te remènerai par le même chemin par lequel tu es venu.

30 Mais pour vous, ô Ezéchias ! voici le signe que vous aurez de la vérité de ce que je dis : Mangez cette année ce qui naîtra de soi-même ; et vivez encore de fruits l’année d’après ; mais la troisième année semez et moissonnez, plantez des vignes et recueillez-en le fruit.

31 Et ce qui sera échappé et demeuré de la maison de Juda, poussera en bas ses racines, et produira son fruit en haut.

32 Car il y en aura dans Jérusalem qui échapperont de sa ruine, il y en aura du mont de Sion qui seront sauvés : c’est ce que fera le zèle du Seigneur des armées.

33 Voici donc ce que le Seigneur a dit touchant le roi des Assyriens : Il n’entrera point dans cette ville, et il n’y jettera point de flèches ; il ne l’attaquera point avec le bouclier, et il n’élèvera point de terrasses autour de ses murailles.

34 Il retournera par le même chemin qu’il est venu, et il n’entrera point dans cette ville, dit le Seigneur.

35 Je protégerai cette ville, et je la sauverai pour ma propre gloire, et en faveur de David, mon serviteur.

36 L’ange du Seigneur étant sorti ensuite, frappa cent quatre-vingt-cinq mille hommes dans le camp des Assyriens. Et de grand matin, quand on fût levé, on trouva le camp plein de ces corps morts.

37 Sennachérib, roi des Assyriens, partit donc de là et s’en alla ; il retourna en son royaume, et il habita dans Ninive.

38 Et un jour qu’il était au temple de Nesroch, son dieu, et qu’il l’adorait, Adramélech et Sarasar, ses enfants, le percèrent de leurs épées, et s’enfuirent à la terre d’Ararat ; et Asarhaddon, son fils, régna en sa place.



EN ce temps-là Ezéchias fut malade jusqu’à la mort ; et Isaïe, prophète, fils d’Amos, étant venu le trouver, lui dit : Voici ce que dit le Seigneur : Donnez ordre aux affaires de votre maison : car vous mourrez, et vous n’en réchapperez point.

2 Alors Ezéchias tourna le visage du côté de la muraille, et pria le Seigneur, en lui disant :

3 Souvenez-vous, je vous prie, Seigneur ! que j’ai marché devant vous dans la vérité et avec un cœur parfait ; et que j’ai toujours fait ce qui était bon et agréable à vos yeux. Et Ezéchias répandit beaucoup de larmes.

4 Alors le Seigneur parla à Isaïe, et lui dit :

5 Allez, dites à Ezéchias : Voici ce que dit le Seigneur, le Dieu de David, votre père : J’ai entendu vos prières, et j’ai vu vos larmes : j’ajouterai encore quinze années à votre vie ;

6 et je vous délivrerai de la puissance du roi des Assyriens ; j’en délivrerai aussi cette ville, et je la protégerai.

7 Voici le signe que le Seigneur vous donnera pour vous assurer qu’il accomplira ce qu’il a dit :

8 Je ferai que l’ombre du soleil, qui est descendue de dix degrés sur le cadran d’Achaz, retournera de dix degrés en arrière. Et le soleil remonta de dix degrés par lesquels il était déjà descendu.

9 Cantique d’Ezéchias, roi de Juda, lorsque après avoir été malade à la mort, il fut guéri de sa maladie.

10 J’ai dit : Lorsque je ne suis encore qu’à la moitié de ma vie, je m’en vais aux portes du tombeau : je cherche en vain le reste de mes années.

11 J’ai dit : Je ne verrai plus le Seigneur Dieu dans la terre des vivants : je ne verrai plus aucun homme, aucun de ceux qui habitent dans le monde.

12 Le temps de ma demeure sur la terre est fini : je suis comme la tente d’un berger qu’on plie déjà pour l’emporter. Dieu coupe le fil de ma vie, comme le tisserand coupe le fil de sa toile : il la retranche lorsqu’elle ne faisait que commencer : du matin au soir vous terminerez ma vie.

13 Le soir j’espérais au plus d’aller jusqu’au matin ; mais Dieu comme un lion m’avait brisé tous les os ; et je disais encore : Du matin au soir vous terminerez ma vie.

14 Je criais vers vous comme le petit de l’hirondelle, je gémissais comme la colombe ; mes yeux se sont lassés à force de regarder en haut ; Seigneur ! je souffre violence ; répondez pour moi.

15 Mais que dis-je ? Il me l’a promis, et il a déjà fait ce que je lui ai demandé : je repasserai devant vous toutes les années de ma vie dans l’amertume de mon âme.

16 Seigneur ! si c’est ainsi que l’on vit, si c’est par de telles épreuves que la vie est donnée à mon esprit ; vous me châtierez, et vous me rendrez la vie.

17 Lorsque j’étais dans la paix, vous m’avez envoyé cette amertume la plus amère de toutes ; mais vous avez délivré mon âme, vous l’avez empêchée de périr, vous avez jeté derrière vous tous mes péchés.

18 Car ceux qui sont dans le tombeau ne célébreront point cette gloire ; les morts ne publieront point vos louanges ; et ceux qui descendent sous la terre ne sont plus ici pour attendre la vérité de vos promesses.

19 Ce sont les vivants, ce sont les vivants qui vous loueront comme je fais aujourd’hui : le père apprendra votre vérité à ses enfants.

20 Sauvez-moi, Seigneur ! et nous chanterons nos cantiques dans la maison du Seigneur tous les jours de notre vie.

21 Or Isaïe avait commandé que l’on prit une masse de figues, et qu’on en fît un cataplasme sur le mal d’Ezéchias, afin qu’il recouvrât la santé.

22 Et Ezéchias avait dit : Quel signe me donnerez-vous pour m’assurer que j’irai encore à la maison du Seigneur ?



EN ce même temps Mérodach-Baladan, fils de Baladan, roi de Babylone, envoya des lettres et des présents à Ezéchias ; parce qu’il avait appris qu’ayant été fort malade il avait été guéri.

2 Ezéchias reçut ces ambassadeurs avec grande joie, et leur fit voir le lieu où étaient les aromates, l’or et l’argent, les parfums et les plus excellentes huiles de senteur, tout ce qu’il avait de riches meubles, et enfin tout ce qui était gardé dans ses trésors. Il n’y eut rien dans son palais, ni dans tout ce qu’il avait en sa puissance, qu’il ne leur montrât.

3 Alors le prophète Isaïe vint trouver le roi Ezéchias, et lui dit : Que vous ont dit ces gens-là ? et d’où viennent-ils ? Ezéchias lui répondit : Ils sont venus de fort loin vers moi ; ils viennent de Babylone.

4 Qu’ont-ils vu dans votre maison ? dit Isaïe. Ezéchias lui répondit : Ils ont vu tout ce qui est dans ma maison ; il n’y a rien dans tous mes trésors que je ne leur aie montré.

5 Isaïe dit à Ezéchias : Ecoutez la parole du Seigneur des armées :

6 Il viendra un temps où tout ce qui est en votre maison en sera enlevé, et tous ces trésors que vos pères ont amassés jusqu’aujourd’hui seront emportés à Babylone, sans qu’il en reste rien du tout, dit le Seigneur.

7 Et ils prendront de vos enfants, de ceux qui seront sortis de vous, et que vous aurez engendrés, pour servir d’eunuques dans le palais du roi de Babylone.

8 Ezéchias répondit à Isaïe ; Ce que le Seigneur a dit, est très-juste. Et il ajouta : Que la paix et la vérité seulement durent pendant toute ma vie.



CONSOLEZ-VOUS, mon peuple, consolez-vous, dit votre Dieu.

2 Parlez au cœur de Jérusalem, et dites-lui que ses maux sont finis, que ses iniquités lui sont pardonnées : car elle a reçu de la main du Seigneur des peines redoublées pour tous ses péchés.

3 On a entendu la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez la voie du Seigneur, rendez droits dans la solitude les sentiers de notre Dieu.

4 Toutes les vallées seront comblées : toutes les montagnes et les collines seront abaissées ; les chemins tortus seront redressés ; ceux qui étaient raboteux seront aplanis :

5 et la gloire du Seigneur se manifestera, et toute chair verra en même temps que c’est la bouche du Seigneur qui a parlé.

6 Une voix m’a dit : Criez. Et j’ai dit : Que crierai-je ? Toute chair n’est que de l’herbe, et toute sa gloire est comme la fleur des champs.

7 L’herbe s’est séchée, et la fleur est tombée, parce que le Seigneur l’a frappée de son souffle. Le peuple est vraiment de l’herbe.

8 L’herbe se sèche, et la fleur tombe : mais la parole de notre Dieu demeure éternellement.

9 Montez sur une haute montagne, vous qui annoncez l’heureuse nouvelle à Sion ; élevez votre voix avec force, vous qui annoncez l’heureuse nouvelle à Jérusalem ; élevez-la, ne craignez point : dites aux villes de Juda : Voici votre Dieu.

10 Voici le Seigneur Dieu qui vient dans sa puissance ; il dominera par la force de son bras : il porte avec lui ses récompenses, et il tient entre ses mains le prix des travaux.

11 Il mènera son troupeau dans les pâturages, comme un pasteur qui paît ses brebis : il rassemblera par la force de son bras les petits agneaux, et il les prendra dans son sein ; il portera lui-même les brebis qui seront pleines.

12 Qui est celui qui a mesuré les eaux dans le creux de sa main, et qui la tenant étendue a pesé les cieux ? Qui soutient de trois doigts toute la masse de la terre ? qui pèse les montagnes ? et qui met les collines dans la balance ?

13 Qui a aidé l’Esprit du Seigneur ? Qui lui a donné conseil ? Qui lui a appris ce qu’il devait faire ?

14 Qui a-t-il consulté ? Qui l’a instruit ? Qui lui a montré le sentier de la justice ? Qui lui a donné le don de science ? Qui lui a ouvert le chemin de la sagesse ?

15 Toutes les nations ne sont devant lui que comme une goutte d’eau qui tombe d’un seau, et comme ce petit grain qui donne à peine la moindre inclination à la balance : toutes les îles sont devant ses yeux comme un petit grain de poussière.

16 Tout ce que le Liban a d’arbres ne suffirait pas pour allumer le feu du sacrifice qui lui est dû, et tout ce qu’il y a d’animaux serait trop peu pour être un holocauste digne de lui.

17 Tous les peuples du monde sont devant lui comme s’ils n’étaient point, et il les regarde comme un vide et comme un néant.

18 A qui donc ferez-vous ressembler Dieu ? et quelle image en tracerez-vous ?

19 L’ouvrier ne jette-t-il pas sa statue en fonte ? Celui qui travaille en or, n’en forme-t-il pas une d’or ? et celui qui travaille en argent, ne la couvre-t-il pas de lames d’argent ?

20 L’ouvrier habile choisit un bois fort qui ne pourrisse point ; il cherche à placer sa statue en sorte qu’elle ne tombe pas.

21 N’avez-vous point su qui je suis ? ne l’avez-vous point appris ? ne vous l’a-t-on point annoncé dès le commencement ? N’avez-vous point compris la manière dont la terre a été fondée ?

22 Je suis celui qui est assis sur le globe de la terre, et qui voit tous les hommes qu’elle renferme comme n’étant que des sauterelles devant lui, qui a suspendu les cieux comme une toile, et qui les étend comme un pavillon qu’on dresse pour s’y retirer ;

23 qui anéantit ceux qui recherchent avec tant de soin les secrets de la nature, et qui réduit à rien les juges du monde.

24 Ils n’avaient point été plantés, ils n’avaient point été semés sur la terre, leur tronc n’y avait point jeté de racines : et lorsqu’il les a frappés de son souffle, ils se sont séchés, ils ont été enlevés comme un tourbillon emporte la paille.

25 A qui m’avez-vous fait ressembler ? à qui m’avez-vous égalé ? dit le Saint.

26 Levez les yeux en haut, et considérez qui a créé les cieux ; qui fait sortir sous ses ordres l’armée nombreuse des étoiles, et qui les appelle toutes par leur nom, sans qu’une seule manque à lui obéir ; tant il excelle en grandeur, en vertu et en puissance.

27 Pourquoi donc dites-vous, ô Jacob ! pourquoi osez-vous dire, ô Israël : La voie où je marche est cachée au Seigneur ; mon Dieu ne se met point en peine de me rendre justice ?

28 Ne savez-vous point, n’avez-vous point appris que le Seigneur est le Dieu éternel qui a créé toute l’étendue de la terre, qui ne s’épuise point et ne se fatigue point, et dont la sagesse est impénétrable ?

29 C’est lui qui soutient ceux qui sont las, et qui remplit de force et de vigueur ceux qui étaient tombés dans la défaillance.

30 La fleur de l’âge se lasse et succombe au travail, et la vigueur de la jeunesse a ses affaiblissements.

31 Mais ceux qui espèrent au Seigneur trouveront des forces toujours nouvelles ; ils prendront des ailes, et ils voleront comme l’aigle ; ils courront sans se fatiguer, et ils marcheront sans se lasser.



QUE les îles se taisent, et qu’elles m’écoutent ; que les peuples prennent de nouvelles forces ; qu’ils s’approchent, et qu’après cela ils parlent ; allons ensemble devant un juge.

2 Qui a fait sortir le juste de l’Orient ? et qui l’a appelé en lui ordonnant de le suivre ? Il a terrassé les peuples devant lui, et il l’a rendu le maître des rois : il a fait tomber sous son épée ses ennemis comme la poussière, et il les a fait fuir devant son arc, comme la paille que le vent emporte.

3 Il les a poursuivis, il a passé en paix sans laisser de trace de son passage.

4 Qui est-ce qui a fait et opéré toutes ces merveilles ? qui dès le commencement du monde appelle les races futures ? C’est moi qui suis le Seigneur, c’est moi qui suis le premier et le dernier.

5 Les îles ont vu, et elles ont été saisies de crainte ; les hommes ont été frappés d’étonnement jusqu’aux extrémités du monde, ils se sont approchés, et se sont rassemblés.

6 Ils s’entr’aideront tous les uns les autres, chacun dira à son frère : Prenez courage.

7 Celui qui travaillait en airain en frappant du marteau a encouragé celui qui forgeait alors, en lui disant : Ceci sera bon pour unir l’ouvrage. Et ils l’ont affermi avec des clous, afin qu’il ne fût point ébranlé.

8 Mais vous, Israël, mon serviteur ; vous, Jacob, que j’ai élu ; vous, race d’Abraham qui a été mon ami,

9 dans lequel je vous ai pris pour vous tirer des extrémités du monde ; je vous ai appelé à moi d’un pays éloigné, et je vous ai dit : Vous êtes mon serviteur, je vous ai choisi, et je ne vous ai point rejeté.

10 Vous, dis-je, ne craignez point, parce que je suis avec vous ; ne vous détournez point, parce que je suis votre Dieu : je vous ai fortifié, je vous ai secouru, et la droite de mon Juste vous a soutenu.

11 Tous ceux qui vous combattaient seront confondus, et rougiront de honte ; et tous ceux qui s’opposaient à vous par leurs contradictions, seront réduits au néant, et périront.

12 Vous chercherez ces hommes qui s’élevaient contre vous, et vous ne les trouverez point ; et ceux qui vous faisaient la guerre, seront comme s’ils n’avaient jamais été, et disparaîtront :

13 parce que je suis le Seigneur, votre Dieu, qui vous prends par la main, et qui vous dis : Ne craignez point ; c’est moi qui vous aide et qui vous soutiens.

14 Ne craignez point, ô Jacob ! qui êtes devenu comme un ver qu’on écrase, ni vous, enfants d’Israël, qui êtes comme morts : c’est moi qui viens vous secourir, dit le Seigneur, et c’est le Saint d’Israël qui vous rachète.

15 Je vous rendrai comme un de ces chariots tout neufs qui foulent les blés, qui ont des pointes et des dents de fer : vous foulerez et vous briserez les montagnes, et vous réduirez en poudre les collines.

16 Vous les secouerez comme lorsqu’on vanne le blé, le vent les emportera, et la tempête les dissipera ; mais pour vous, vous vous réjouirez dans le Seigneur, vous trouverez vos délices dans le Saint d’Israël.

17 Les pauvres et les affligés cherchent de l’eau, et ils n’en trouvent point ; leur langue est brûlée par les ardeurs de la soif. Mais je suis le Seigneur, et je les exaucerai ; je suis le Dieu d’Israël, et je ne les abandonnerai point.

18 Je ferai sortir des fleuves du haut des collines, et des fontaines du milieu des champs : je changerai les déserts en des étangs, et la terre sèche et sans chemin en des eaux courantes.

19 Je ferai naître dans le désert le cèdre, l’épine blanche, le myrte et les oliviers ; je ferai croître ensemble dans la solitude les sapins, les ormes et les buis :

20 afin que tous les hommes voient, qu’ils sachent, qu’ils considèrent, et qu’ils comprennent que c’est la main du Seigneur qui a fait cette merveille, et que le Saint d’Israël en est l’auteur.

21 Venez plaider votre cause, dit le Seigneur : si vous avez quelque chose à dire pour votre défense, produisez-le, dit le Roi de Jacob.

22 (Qu’ils viennent, qu’ils nous prédisent ce qui doit arriver à l’avenir, et qu’ils nous fassent savoir les choses passées ; et nous les écouterons avec attention de cœur et d’esprit, et nous apprendrons d’eux quel doit être leur dernier état.

23 Découvrez-nous ce qui doit arriver à l’avenir, et nous reconnaîtrons que vous êtes dieux ; faites du bien ou du mal si vous pouvez, afin que nous publiions votre puissance, quand nous l’aurons vue.

24 Mais vous venez du néant ; vous avez reçu l’être de ce qui n’est point ; et celui qui vous choisit pour dieux est abominable.

25 Je l’appellerai du Septentrion, et il viendra de l’Orient : il reconnaîtra la grandeur de mon nom, il traitera les grands du monde comme la boue, et les foulera comme le potier foule l’argile sous ses pieds.

26 Qui nous a annoncé ces choses dès le commencement, afin que nous le connaissions ? Qui les a prédites, afin que nous lui disions : Vous êtes juste et véritable, vous êtes Dieu ? Mais il n’y a personne parmi vous qui annonce et qui prédise l’avenir ; il n’y a personne qui vous ait jamais ouï dire un seul mot.

27 C’est le Seigneur qui dira le premier à Sion : Les voici, vos enfants. Et je donnerai à Jérusalem celui qui lui annoncera l’heureuse nouvelle de son rétablissement.

28 J’ai regardé, et je n’ai trouvé même aucun de ces faux dieux qui eut de l’intelligence, ni qui répondît un seul mot à ce qu’on lui demandait.

29 Tous ceux qui les adorent sont injustes ; ce qu’ils font n’est que vanité, et toutes leurs idoles ne sont qu’un vide et un néant.



VOICI mon serviteur dont je prendrai la défense ; voici mon élu dans lequel mon âme a mis toute son affection : je répandrai mon Esprit sur lui, et il annoncera la justice aux nations.

2 Il ne criera point, il n’aura point d’égard aux personnes, et on n’entendra point sa voix dans les rues.

3 Il ne brisera point le roseau cassé, et il n’éteindra point la mèche qui fume encore : il jugera dans la vérité.

4 Il ne sera point triste, ni précipité, jusqu’à ce qu’il exerce son jugement sur la terre ; et les îles attendront sa loi.

5 Voici ce que dit le Seigneur Dieu, qui a créé et qui a étendu les cieux ; qui a affermi la terre, et qui en a fait sortir toutes les plantes ; qui donne le souffle et la respiration au peuple qui la remplit, et la vie à ceux qui y marchent :

6 Je suis le Seigneur qui vous ai appelé dans la justice, qui vous ai pris par la main, et vous ai conservé ; qui vous ai établi pour être le réconciliateur du peuple et la lumière des nations ;

7 pour ouvrir les yeux aux aveugles, pour tirer des fers ceux qui étaient enchaînés, et pour faire sortir de prison ceux qui étaient assis dans les ténèbres.

8 Je suis le Seigneur, c’est là le nom qui m’est propre : je ne donnerai point ma gloire à un autre, ni les hommages qui me sont dus, à des idoles.

9 Mes premières prédictions ont été accomplies ; j’en fais encore de nouvelles, et je vous découvre l’avenir avant qu’il arrive.

10 Chantez au Seigneur un cantique nouveau, publiez ses louanges d’un bout de la terre à l’autre, vous qui allez sur la mer et sur toute l’étendue de ses eaux, vous îles, et vous tous qui les habitez.

11 Que le désert et toutes les villes qui y sont, élèvent leurs voix. Cédar habitera dans des palais : habitants des rochers, louez le Seigneur, jetez de grands cris du haut des montagnes.

12 Ils publieront la gloire du Seigneur ; ils annonceront ses louanges dans les îles.

13 Le Seigneur sortira comme un guerrier invincible : il excitera sa colère comme un homme qui marche au combat : il haussera sa voix, il jettera des cris, il se rendra le maître de ses ennemis.

14 Je me suis tu jusqu’à cette heure, je suis demeuré dans le silence, j’ai été dans la retenue ; mais maintenant je me ferai entendre comme une femme qui est dans les douleurs de l’enfantement : je détruirai tout, j’abîmerai tout.

15 Je rendrai désertes les montagnes et les collines ; j’en ferai mourir jusqu’aux moindres herbes ; je tarirai les fleuves et les changerai en îles, et je sécherai tous les étangs.

16 Je conduirai les aveugles dans une voie qui leur était inconnue, et je les ferai marcher dans des sentiers qu’ils avaient ignorés jusqu’alors : je ferai que les ténèbres devant eux se changeront en lumière, et que les chemins tortus seront redressés : je ferai ces merveilles en leur faveur, et je ne les abandonnerai point.

17 Ceux qui mettent leur confiance dans des images taillées retourneront en arrière ; ils seront couverts de confusion, eux qui disent à des images de fonte : Vous êtes nos dieux.

18 Ecoutez, sourds ; aveugles, ouvrez les yeux, et voyez.

19 Qui est l’aveugle, sinon Israël, mon serviteur ? qui est le sourd, sinon celui à qui j’ai envoyé mes prophètes ? Qui est l’aveugle, sinon celui qui s’est vendu lui-même ? qui est l’aveugle encore, sinon le serviteur du Seigneur ?

20 Vous qui voyez tant de choses, n’observez-vous point ce que vous voyez ? Vous qui avez les oreilles ouvertes, n’entendez-vous point ?

21 Le Seigneur a voulu choisir son peuple pour le sanctifier, pour rendre sa loi célèbre, et pour en relever la grandeur.

22 Cependant mon peuple est ruiné, il est pillé de toutes parts ; ils ont été pris dans les filets des soldats ; ils ont été tenus cachés au fond des prisons ; ils ont été emmenés captifs, sans que personne soit venu les délivrer ; ils ont été exposés au pillage, sans que personne ait dit à leurs ennemis : Rendez le butin.

23 Qui est celui d’entre vous qui écoute ce que je dis, qui s’y rende attentif, et qui croie les choses futures ?

24 Qui a livré Jacob en proie à ses ennemis, et Israël entre les mains de ceux qui le pillent ? N’est-ce pas le Seigneur même que nous avons offensé ? car on n’a pas voulu marcher dans ses voies, ni obéir à sa loi.

25 C’est pourquoi il a répandu sur lui son indignation et sa fureur ; il lui a déclaré une forte guerre ; il a allumé un feu autour de lui sans qu’il le sût ; il l’a brûlé dans ses flammes sans qu’il le comprît.



ET maintenant voici ce que dit le Seigneur qui vous a créé, ô Jacob ! et qui vous a formé, ô Israël ! Ne craignez point, parce que je vous ai racheté, et que je vous ai appelé par votre nom ; vous êtes à moi.

2 Lorsque vous marcherez au travers des eaux, je serai avec vous, et les fleuves ne vous submergeront point ; lorsque vous marcherez dans le feu, vous n’en serez point brûlé, et la flamme sera sans ardeur pour vous :

3 parce que je suis le Seigneur, votre Dieu, le Saint d’Israël, votre Sauveur ; j’ai livré aux Assyriens l’Egypte pour vous racheter, l’Ethiopie et Saba, pour vous sauver.

4 Depuis que vous êtes devenu considérable et précieux devant mes yeux, et que je vous ai élevé en gloire, je vous ai aimé, et je livrerai les hommes pour vous sauver, et les peuples pour racheter votre vie.

5 Ne craignez point, parce que je suis avec vous : je ramènerai vos enfants de l’Orient, et je vous rassemblerai de l’Occident.

6 Je dirai à l’Aquilon, Donnez-moi mes enfants ; et au Midi, Ne les empêchez point de venir : amenez mes fils des climats les plus éloignés, et mes filles des extrémités de la terre.

7 Car c’est moi qui ai créé pour ma gloire tous ceux qui invoquent mon nom ; c’est moi qui les ai formés et qui les ai faits.

8 Faites sortir dehors ce peuple qui était aveugle, quoiqu’il eût des yeux ; qui était sourd, quoiqu’il eût des oreilles.

9 Que toutes les nations s’amassent, et que tous les peuples se rassemblent. Qui de vous a jamais annoncé ces vérités ? qui nous a fait connaître ce qui est arrivé autrefois ? Qu’ils produisent leurs témoins ; qu’ils vérifient leurs prophéties : et alors on les écoutera, et on leur dira : Vous dites vrai.

10 Vous êtes mes témoins, dit le Seigneur, vous et mon serviteur que j’ai choisi ; afin que vous sachiez, que vous croyiez, et que vous compreniez que c’est moi-même qui suis ; qu’il n’y a point eu de Dieu formé avant moi, et qu’il n’y en aura point après moi.

11 C’est moi, c’est moi qui suis le Seigneur, et hors moi il n’y a point de sauveur.

12 C’est moi qui vous ai annoncé les choses futures ; c’est moi qui vous ai sauvés : je vous ai fait entendre l’avenir ; et il n’y a point eu parmi vous de Dieu étranger : vous m’en êtes témoins, dit le Seigneur, et c’est moi qui suis Dieu.

13 C’est moi qui suis dès le commencement : nul ne peut m’arracher ce que je tiens entre mes mains. Quand j’ai résolu d’agir, qui pourra s’y opposer ?

14 Voici ce que dit le Seigneur qui vous a rachetés, le Saint d’Israël : J’ai envoyé a cause de vous des ennemis à Babylone ; j’ai fait tomber tous ses appuis ; j’ai renversé les Chaldéens qui mettaient leur confiance dans leurs vaisseaux.

15 Je suis le Seigneur, le Saint qui est parmi vous, le Créateur d’Israël, et votre Roi.

16 Voici ce que dit le Seigneur qui a ouvert un chemin au milieu de la mer, et un sentier au travers des abîmes d’eaux ;

17 qui fit entrer dans la mer Rouge les chariots et les chevaux, les troupes d’Egypte, et toutes leurs forces. Ils furent tous ensevelis dans un sommeil dont ils ne se réveilleront point : ils furent étouffés et éteints pour jamais comme on éteindrait la mèche d’une lampe.

18 Mais ne vous souvenez plus des choses passées, ne considérez plus ce qui s’est fait autrefois.

19 Je vais faire des miracles tout nouveaux ; ils vont paraître, et vous les verrez : je ferai un chemin dans le désert, je ferai couler des fleuves dans une terre inaccessible.

20 Les bêtes sauvages, les dragons et les autruches me glorifieront ; parce que j’ai fait naître des eaux dans le désert, et des fleuves dans une terre inaccessible, pour donner à boire à mon peuple, au peuple que j’ai choisi.

21 J’ai formé ce peuple pour moi, et il publiera mes louanges.

22 Jacob, vous ne m’avez point invoqué ; Israël, vous ne vous êtes point appliqué à me servir.

23 Vous ne m’avez point offert vos béliers en holocauste ; vous ne m’avez point glorifié par vos victimes : je ne vous ai point contraint en esclave de m’offrir des oblations ; je ne vous ai point donné la peine d’aller me chercher de l’encens.

24 Vous n’avez point donné votre argent pour m’acheter de bonnes odeurs, vous ne m’avez point soûlé par la graisse de vos victimes : mais vous m’avez rendu comme esclave par vos péchés, et vos iniquités m’ont fait une peine insupportable.

25 C’est moi donc, c’est moi-même qui efface vos iniquités pour l’amour de moi ; et je ne me souviendrai plus de vos péchés.

26 Si vous avez fait quelque bien, faites-moi souvenir de tout : plaidons chacun notre cause, et proposez tout ce qui pourrait servir à vous justifier.

27 Votre père m’a offensé le premier, et ceux qui vous interprétaient ma loi m’ont désobéi.

28 C’est pourquoi j’ai traité comme des profanes les princes du sanctuaire ; j’ai livré Jacob à la boucherie, et j’ai fait tomber Israël dans l’opprobre.



ECOUTEZ-MOI donc maintenant, vous Jacob, mon serviteur, et vous Israël, que j’ai choisi.

2 Voici ce que dit le Seigneur qui vous a créé, qui vous a formé, et qui vous a soutenu dès le sein de votre mère : Ne craignez point, ô Jacob, mon serviteur ! et vous, Ô Israël ! que j’ai choisi.

3 Car je répandrai les eaux sur les champs altérés, et les fleuves sur la terre sèche ; je répandrai mon Esprit sur votre postérité, et ma bénédiction sur votre race,

4 et ils germeront parmi les herbages comme les saules plantés sur les eaux courantes.

5 L’un dira, Je suis au Seigneur : l’autre se glorifiera du nom de Jacob : un autre écrira de sa main, Je suis au Seigneur ; et il fera gloire de porter le nom d’Israël.

6 Voici ce que dit le Seigneur, le Roi d’Israël, et son Rédempteur, le Seigneur des années : Je suis le premier, et je suis le dernier, et il n’y a point de Dieu que moi seul.

7 Qui est semblable à moi ? Qu’il rappelle tout le passé ; qu’il explique par ordre ce que j’ai fait depuis que j’ai établi ce peuple qui subsiste depuis tant de siècles ; qu’il leur prédise les choses futures, et ce qui doit arriver.

8 Ne craignez donc point ; ne vous épouvantez point : je voue ai fait savoir des le commencement, et je vous ai annoncé ce que vous voyez maintenant : vous êtes témoins de ce que je dis. Y a-t-il donc quelque autre Dieu que moi, et un Créateur que je ne connaisse pas ?

9 Tous ces artisans d’idoles ne sont rien ; leurs ouvrages les plus estimés ne leur serviront de rien. Ils sont eux-mêmes témoins, à leur confusion, que leurs idoles ne voient point et ne comprennent rien.

10 Comment donc un homme est-il assez insensé pour vouloir former un Dieu, et pour jeter en fonte une statue qui n’est bonne à rien ?

11 Tous ceux qui ont part à cet ouvrage seront confondus : car tous ces artisans ne sont que des hommes. Qu’ils s’assemblent tous, et qu’ils se présentent, ils seront tous saisis de crainte et couverts de honte.

12 Le forgeron travaille avec sa lime ; il met le fer dans le feu, et le bat avec le marteau pour en former une idole ; il y emploie toute la force de son bras : il souffrira la faim jusqu’à être dans la langueur et n’en pouvoir plus ; il endurera la soif jusqu’à tomber dans la défaillance.

13 Le sculpteur étend sa règle sur le bois, il le forme avec le rabot, il le dresse à l’équerre, il lui donne ses traits et ses proportions avec le compas, et fait enfin l’image d’un homme qu’il rend le plus beau qu’il peut, et il le loge dans une niche.

14 Il va abattre des cèdres, il prend un orme ou un chêne, qui avait été longtemps parmi les arbres d’une forêt, ou un pin que quelqu’un avait planté, et que la pluie avait fait croître.

15 Cet arbre doit servir à l’homme pour brûler ; il en a pris lui-même pour se chauffer, il en a mis au feu pour cuire son pain : et il prend le reste, il en fait un dieu, et l’adore, il en fait une image morte devant laquelle il se prosterne.

16 Il a mis au feu la moitié de ce bois, et de l’autre moitié il en a pris pour cuire sa viande, et pour faire bouillir son pot, dont il a mangé tant qu’il a voulu ; il s’est chauffé, et a dit, Bon, j’ai bien chaud, j’ai fait bon feu :

17 et du reste de ce même bois il s’en fait un dieu et une idole devant laquelle il se prosterne, qu’il adore et qu’il prie, en lui disant : Délivrez-moi : car vous êtes mon dieu.

18 Ils ne connaissent rien, et ils ne comprennent rien : ils sont tellement couverts de boue, que leurs yeux ne voient point, et que leur cœur n’entend point.

19 Ils ne rentrent point en eux-mêmes ; ils ne font point de réflexion, et il ne leur vient pas la moindre pensée de dire : J’ai fait du feu de la moitié de ce bois, j’en ai fait cuire des pains sur les charbons, j’y ai fait cuire la chair que j’ai mangée, et du reste j’en ferai une idole ? Je me prosternerai devant un tronc d’arbre ?

20 Une partie de ce bois est déjà réduite en cendre, et cependant son cœur insensé adore l’autre, et il ne pense point à tirer son âme de l’égarement où elle est, en disant : Certainement cet ouvrage de mes mains n’est qu’un mensonge.

21 Souvenez-vous de ceci, Jacob ; souvenez-vous, Israël, que vous êtes mon serviteur, et que c’est moi qui vous ai créé : Israël, vous êtes mon serviteur, ne m’oubliez point.

22 J’ai effacé vos iniquités comme une nuée qui passe, et vos péchés comme un nuage : revenez à moi, parce que je vous ai racheté.

23 Cieux, louez le Seigneur, parce qu’il a fait miséricorde : terre, soyez dans un tressaillement de joie depuis un bout jusqu’à l’autre : montagnes, forêts avec tous vos arbres, faites retentir les louanges du Seigneur : parce que le Seigneur a racheté Jacob, et qu’il a établi sa gloire dans Israël.

24 Voici ce que dit le Seigneur, qui vous a racheté, et qui vous a formé dans le sein de votre mère : Je suis le Seigneur, qui fais toutes choses : c’est moi seul qui ai étendu les cieux, et personne ne m’a aidé quand j’ai affermi la terre.

25 C’est moi qui fais voir la fausseté des prodiges de la magie ; qui rends insensés ceux qui se mêlent de deviner ; qui renverse l’esprit des sages, et qui convaincs de folie leur vaine science.

26 C’est moi qui exécute les paroles de mon serviteur, et qui accomplis les oracles de mes prophètes ; qui dis à Jérusalem, Vous serez habitée de nouveau ; et aux villes de Juda, Vous serez rebâties, et je repeuplerai vos déserts ;

27 qui dis à l’abîme, Epuise-toi, je mettrai tes eaux à sec ;

28 qui dis à Cyrus, Vous êtes le pasteur de mon troupeau, et vous accomplirez ma volonté en toutes choses ; qui dis à Jérusalem, Vous serez rebâtie ; et au temple, Vous serez fondé de nouveau.



VOICI ce que dit le Seigneur à Cyrus qui est mon christ, que j’ai pris par la main pour lui assujettir les nations, pour mettre les rois en fuite, pour ouvrir devant lui toutes les portes sans qu’aucune lui soit fermée :

2 Je marcherai devant vous ; j’humilierai les grands de la terre : je romprai les portes d’airain, et je briserai les gonds de fer.

3 Je vous donnerai les trésors cachés et les richesses secrètes et inconnues, afin que vous sachiez que je suis le Seigneur, le Dieu d’Israël, qui vous ai appelé par votre nom,

4 à cause de Jacob qui est mon serviteur, d’Israël qui est mon élu : je vous ai appelé par votre nom : j’y en ai encore ajouté un autre, et vous ne m’avez point connu.

5 Je suis le Seigneur, et il n’y en a point d’autre : il n’y a point de Dieu que moi. Je vous ai mis les armes à la main, et vous ne m’avez point connu :

6 afin que depuis le lever du soleil jusqu’au couchant, on sache qu’il n’y a point de Dieu que moi. Je suis le Seigneur, et il n’y en a point d’autre.

7 C’est moi qui forme la lumière, et qui crée les ténèbres ; qui fais la paix, et qui crée les maux : je suis le Seigneur qui fais toutes ces choses.

8 Cieux, envoyez d’en haut votre rosée, et que les nuées fassent descendre le Juste comme une pluie : que la terre s’ouvre, et qu’elle germe le Sauveur, et que la justice naisse en même temps. Je suis le Seigneur qui l’ai créé.

9 Malheur à l’homme qui dispute contre celui qui l’a créé ! lui qui n’est qu’un peu d’argile et qu’un vase de terre. L’argile dit-elle au potier : Qu’avez-vous fait ? Votre ouvrage n’a rien d’une main habile.

10 Malheur à celui qui dit à son père, Pourquoi m’avez-vous engendré ? et à sa mère. Pourquoi m’avez-vous enfanté ?

11 Voici ce que dit le Seigneur, le Saint d’Israël, et celui qui l’a formé : Interrogez-moi sur les choses futures : donnezmoi des règles touchant mes enfants et les ouvrages de mes mains.

12 C’est moi qui ai fait la terre, et c’est moi qui ai crée l’homme pour l’habiter : mes mains ont étendu les cieux, et c’est moi qui ai donné tous les ordres à la milice des astres.

13 C’est moi qui le susciterai pour faire régner la justice, et qui aplanirai devant lui tous les chemins : il rebâtira la ville qui m’est consacrée, et il renverra libres mes captifs, sans recevoir pour eux ni rançon, ni présents, dit le Seigneur, le Dieu des armées.

14 Voici ce que dit le Seigneur : L’Egypte avec tous ses travaux, l’Ethiopie avec son trafic, et Saba avec ses hommes d’une haute taille, tous ces peuples passeront vers vous, Ô Israël ! ils seront a vous, ils marcheront après vous, ils viendront les fers aux mains, ils se prosterneront devant vous, et ils vous prieront avec soumission, ils diront : Il n’y a de Dieu que parmi vous, et il n’y a point d’autre Dieu que le vôtre.

15 Vous êtes vraiment le Dieu caché, O Dieu d’Israël ! Dieu Sauveur !

16 Les fabricateurs de l’erreur ont tous été confondus ; ils rougissent de honte, et ils sont couverts de confusion.

17 Mais Israël a reçu du Seigneur un salut éternel : vous ne serez point confondus, et vous ne rougirez point de honte dans les siècles éternels.

18 Car voici ce que dit le Seigneur qui a créé les cieux, le Dieu qui a créé la terre, et qui l’a formée, qui lui a donné l’être, et qui ne l’a pas créée en vain ; mais qui l’a formée, afin qu’elle fût habitée : Je suis le Seigneur, et il n’y en a point d’autre.

19 Je n’ai point parlé en secret, ni dans quelque coin obscur de la terre : ce n’est point en vain que j’ai dit à la race de Jacob : Recherchez-moi. Car je suis le Seigneur qui enseigne la justice, et qui annonce la droiture et la vérité.

20 Assemblez-vous, venez et approchez-vous, vous tous qui avez été sauvés des nations : ceux-là sont plongés dans l’ignorance qui élèvent en honneur une sculpture de bois, et qui adressent leurs prières à un dieu qui ne peut sauver.

21 Parlez, approchez, et prenez conseil ensemble. Qui a annoncé ces merveilles dès le commencement ? qui les a prédites dès les premiers temps ? N’est-ce pas moi qui suis le Seigneur ? et il n’y a point d’autre Dieu que moi. Je suis le Dieu juste, et personne ne vous sauvera que moi.

22 Convertissez-vous à moi, peuples de toute la terre, et vous serez sauvés ; parce que je suis Dieu, et qu’il n’y en a point d’autre.

23 J’ai juré par moi-même ; cette parole de justice est sortie de ma bouche, et elle ne sera point vaine : Que tout genou fléchira devant moi, et que toute langue jurera par mon nom.

24 Chacun d’eux dira alors : Ma justice et ma force viennent du Seigneur. Tous ceux qui s’opposaient à lui s’en approcheront et seront dans la confusion.

25 Toute la race d’Israël sera justifiée par le Seigneur, et elle se glorifiera en lui.



BEL a été rompu ; Nabo a été brisé : les idoles des Babyloniens ont été mises sur des bêtes et sur des chevaux : ces dieux que vous portiez dans vos solennités, et qui lassaient par leur grand poids ceux qui les portaient.

2 Ils ont été rompus et mis en pièces : ils n’ont pu sauver ceux qui les portaient, et ils ont été eux-mêmes emmenés captifs.

3 Ecoutez-moi, maison de Jacob, et vous tous qui êtes restés de la maison d’Israël ; vous que je porte dans mon sein, que je renferme dans mes entrailles.

4 Je vous porterai moi-même encore jusqu’à la vieillesse, je vous porterai jusqu’à l’âge le plus avancé : je vous ai créés, et je vous soutiendrai : je vous porterai, et je vous sauverai.

5 A qui m’avez-vous fait ressembler ? à qui m’avez-vous égalé ? A qui m’avez-vous comparé ? qui avez-vous rendu semblable à moi ?

6 Vous qui tirez l’or de votre bourse, et qui pesez l’argent dans la balance, et qui prenez un orfèvre pour vous faire un dieu ; afin qu’on se prosterne devant lui, et qu’on l’adore.

7 On le porte sur les épaules, on s’en charge et on le met en sa place : il y demeure et il ne branlera point. Lorsqu’on criera vers lui, il n’entendra point ; et il ne sauvera point ceux qui sont dans l’affliction.

8 Souvenez-vous de ces choses, et rougissez-en ; rentrez dans votre cœur, violateurs de ma loi.

9 Rappelez le passé dans votre mémoire, reconnaissez que je suis Dieu, qu’il n’y a point d’autre Dieu que moi, et qu’il n’y en a point de semblable à moi.

10 C’est moi qui annonce dès le commencement ce qui ne doit arriver qu’à la fin des siècles, qui prédis les choses longtemps avant qu’elles soient faites. Toutes mes résolutions seront immuables, et toutes mes volontés s’exécuteront.

11 Je ferai venir de l’Orient un oiseau, et d’une terre éloignée un homme qui exécutera ma volonté. Je l’ai dit, et je le ferai ; j’en ai formé le dessein, et je l’accomplirai.

12 Ecoutez-moi, cœurs endurcis, vous qui êtes éloignés de la justice :

13 Le temps d’envoyer ma justice est proche, je ne le différerai pas, et le Sauveur que je dois envoyer ne tardera plus. J’établirai le salut dans Sion, et ma gloire dans Israël.



DESCENDEZ, asseyez-vous dans la poussière, ô vierge, fille de Babylone, asseyez-vous sur la terre : vous n’êtes plus sur le trône, fille des Chaldéens : on ne vous flattera plus de votre mollesse et de votre délicatesse.

2 Tournez la meule, faites moudre la farine ; dévoilez ce qui vous fait rougir, découvrez votre épaule, levez vos vêtements, passez les fleuves.

3 Votre ignominie sera découverte, votre opprobre paraîtra à tout le monde : je me vengerai de vous, et il n’y aura point d’homme qui me résiste.

4 Celui qui nous rachètera, c’est le Saint d’Israël, qui a pour nom le Seigneur des armées.

5 Asseyez-vous, demeurez dans le silence, et entrez dans les ténèbres, ô fille des Chaldéens ! parce que vous ne serez plus appelée à l’avenir la dominatrice des royaumes.

6 J’avais été en colère contre mon peuple, j’avais traité comme profane mon héritage, je les avais livrés entre vos mains, et vous n’avez point usé de miséricorde envers eux ; mais vous avez appesanti cruellement votre joug sur les vieillards mêmes.

7 Vous avez dit : Je régnerai éternellement. Vous n’avez point fait de réflexion sur tout ceci, et vous ne vous êtes point représenté ce qui devait vous arriver un jour.

8 Ecoutez donc maintenant, vous qui vivez dans les délices, vous qui demeurez dans une pleine assurance, qui dites en votre cœur : Je suis souveraine, et après moi il n’y en a point d’autre : je ne deviendrai point veuve, et je ne saurai ce que c’est que la stérilité.

9 Cependant ces deux maux viendront fondre tout d’un coup sur vous en un même temps, la stérilité et la viduité : tous ces malheurs vous accableront à cause de la multitude de vos enchantements, et de l’extrême dureté de vos enchanteurs.

10 Vous vous êtes tenue assurée dans votre malice, et vous avez dit ; Il n’y a personne qui me voie. C’est votre sagesse et votre science même qui vous a séduite. Vous avez dit dans votre cœur : Je suis souveraine, et il n’y en a point d’autre que moi.

11 Le mal vous attaquera sans que vous sachiez d’où il vient : vous vous trouverez surprise d’une affliction dont vous ne pourrez vous défendre ; et une misère que vous n’avez jamais prévue, viendra tout d’un coup fondre sur vous.

12 Venez avec vos enchanteurs et avec tous vos secrets de magie, auxquels vous vous êtes appliquée avec tant de travail dès votre jeunesse, pour voir si vous en tirerez quelque avantage, et si vous pourrez en devenir plus forte.

13 Cette multitude de conseillers n’a fait que vous fatiguer. Que ces augures qui étudient le ciel, qui contemplent les astres, et qui comptent les mois pour en tirer les prédictions qu’ils veulent vous donner de l’avenir, viennent maintenant, et qu’ils vous sauvent.

14 Ils sont devenus comme la paille, le feu les a dévorés : ils ne pourront délivrer leurs âmes des flammes ardentes : il ne restera pas même de leur embrasement des charbons auxquels on puisse se chauffer, ni du feu devant lequel on puisse s’asseoir.

15 Voilà ce que deviendront toutes ces choses auxquelles vous vous étiez employée avec tant de travail : ces marchands qui avaient trafiqué avec vous dès votre jeunesse, s’enfuiront tous, l’un d’un côté, et l’autre d’un autre, sans qu’il s’en trouve un seul qui vous tire de vos maux.



ECOUTEZ ceci, maison de Jacob, vous qui portez le nom d’Israël, qui êtes sortis de la tige de Juda, qui jurez au nom du Seigneur, qui vous souvenez du Dieu d’Israël, sans être à lui dans la vérité et dans la justice.

2 Car ils prennent le nom de citoyens de la ville sainte, ils s’appuient sur le Dieu d’Israël, qui a pour nom le Seigneur des armées.

3 Je vous avais annoncé longtemps auparavant ce qui s’est fait depuis, je l’avais assuré de ma bouche, et je vous l’avais fait entendre : je l’ai fait tout d’un coup, et vous l’avez vu arriver.

4 Car je savais que vous êtes dur, que votre cou est comme une barre de fer, et que vous avez un front d’airain.

5 C’est pourquoi je vous ai prédit longtemps auparavant ce qui devait arriver : je vous l’avais marqué par avance, de peur que vous ne dissiez : Ce sont mes idoles qui ont fait ces choses, ce sont mes images taillées et jetées en fonte qui l’ont ainsi ordonné.

6 Voyez accompli tout ce que vous avez ouï devoir arriver : mais pour vous, avez-vous ainsi annoncé les choses futures ? Je vous ferai entendre maintenant de nouvelles prédictions que je vous ai réservées, et qui vous sont inconnues.

7 Ce sont des prédictions que je fais présentement, et non d’autrefois : elles n’étaient point auparavant, et vous n’en avez point entendu parler, afin que vous ne veniez pas dire : Je savais toutes ces choses.

8 Vous ne les avez ni entendues, ni connues, et présentement même votre oreille n’est point ouverte pour les comprendre : car je sais certainement que vous serez un prévaricateur, et dès le sein de votre mère je vous ai appelé le violateur de ma loi.

9 Néanmoins j’éloignerai ma fureur de vous, à cause de mon nom ; et pour ma gloire, je vous retiendrai comme avec un frein, de peur que vous ne périssiez.

10 Je vous ai purifié par le feu, mais non comme l’argent ; je vous ai choisi dans la fournaise de la pauvreté.

11 C’est pour moi-même que j’agirai, c’est pour moi-même, afin que mon nom ne soit point blasphémé ; et je n’abandonnerai point ma gloire à un autre.

12 Ecoutez-moi, Jacob, et vous Israël que j’appelle à moi : C’est moi, c’est moi-même qui suis le premier, et qui suis le dernier.

13 C’est ma main qui a fondé la terre, c’est ma droite qui a mesuré les cieux : je les appellerai, et ils se présenteront tous ensemble devant moi.

14 Assemblez-vous tous, et écoutez-moi : Qui d’entre les idoles a prédit ce que je dis ? Le Seigneur a aimé Cyrus ; il exécutera sa volonté dans Babylone, et il sera son bras parmi les peuples de Chaldée.

15 C’est moi, c’est moi qui ai parlé, je l’ai appelé, je l’ai amené, et j’ai aplani tous les chemins devant lui.

16 Approchez-vous de moi, et écoutez ceci : dés le commencement je n’ai point parlé en secret : j’étais présent lorsque ces choses ont été résolues, avant qu’elles se fissent ; et maintenant j’ai été envoyé par le Seigneur Dieu, et par son Esprit.

17 Voici ce que dit le Seigneur qui vous a racheté, le Saint d’Israël : Je suis le Seigneur, votre Dieu, qui vous enseigne ce qui vous est utile, et qui vous gouverne dans la voie par laquelle vous marchez,

18 Oh ! si vous vous fussiez appliqué à mes préceptes, votre paix serait comme un fleuve, et votre justice comme les flots de la mer ;

19 votre postérité se serait multipliée comme le sable de ses rivages, et les enfants de votre sein, comme les petites pierres qui sont sur ses bords : le nom de votre race n’aurait point été effacé, ni aboli de devant mes yeux.

20 Sortez de Babylone, fuyez de Chaldée ; faites entendre des cris de joie ; annoncez cette nouvelle, et publiez-la jusqu’aux extrémités du monde. Dites en tous lieux : Le Seigneur a racheté Jacob, son serviteur.

21 Ils n’ont point souffert la soif dans le désert où il les a fait marcher ; il leur a tiré l’eau du rocher ; il a ouvert la pierre, et les eaux en sont sorties en abondance.

22 Mais il n’y a point de paix pour les impies, dit le Seigneur.



ECOUTEZ, îles ; et vous, peuples éloignés, prêtez l’oreille : Le Seigneur m’a appelé dès le sein de ma mère ; il s’est souvenu de mon nom lorsque j’étais encore dans ses entrailles.

2 Il a rendu ma bouche comme une épée perçante ; il m’a protégé sous l’ombre de sa main ; il m’a mis en réserve comme une flèche choisie ; il m’a tenu caché dans son carquois.

3 Et il m’a dit : Israël, vous êtes mon serviteur, et je me glorifierai en vous.

4 Je lui ai dit : J’ai travaillé en vain, j’ai consumé inutilement et sans fruit toute ma force : mais le Seigneur me fera justice, et j’attends de mon Dieu la récompense de mon travail.

5 Et maintenant le Seigneur m’a dit, lui qui m’a formé dès le sein de ma mère pour être son serviteur, pour ramener Jacob à lui ; et quoique Israël ne se réunisse point à lui, je serai néanmoins glorifié aux yeux du Seigneur, et mon Dieu deviendra ma force ;

6 le Seigneur, dis-je, m’a dit : C’est peu que vous me serviez pour réparer les tribus de Jacob, et pour convertir à moi les restes d’Israël : je vous ai établi pour être la lumière des nations, et le salut que j’envoie jusqu’aux extrémités de la terre.

7 Voici ce que dit le Seigneur, le Rédempteur et le Saint d’Israël, à celui qui a été dans le dernier mépris, à la nation détestée, à l’esclave de ceux qui dominent : Les rois vous verront, et les princes se lèveront devant vous, et ils vous adoreront à cause du Seigneur qui a été fidèle dans ses paroles, et du Saint d’Israël qui vous a choisi.

8 Voici ce que dit le Seigneur : Je vous ai exaucé au temps favorable ; je vous ai assisté au jour du salut ; je vous ai conservé, et je vous ai établi pour être le réconciliateur du peuple, pour réparer la terre, pour posséder les héritages dissipés ;

9 pour dire à ceux qui étaient dans les chaînes, Sortez de prison ; et à ceux qui étaient dans les ténèbres, Voyez la lumière. Ils paîtront dans les chemins, et toutes les plaines leur serviront de pâturages.

10 Ils n’auront plus ni faim ni soif ; la chaleur et le soleil ne les brûleront plus ; parce que celui qui est plein de miséricorde pour eux les conduira, et les mènera boire aux sources des eaux.

11 Alors je changerai toutes mes montagnes en un chemin aplani, et mes sentiers seront rehaussés.

12 Je vois venir de bien loin, les uns du septentrion, les autres du couchant, et les autres de la terre du midi.

13 Cieux, louez le Seigneur ; terre, soyez dans l’allégresse ; montagnes, faites retentir ses louanges : parce que le Seigneur consolera son peuple, et qu’il aura compassion de ses pauvres.

14 Cependant Sion a dit : Le Seigneur m’a abandonnée ; le Seigneur m’a oubliée.

15 Une mère peut-elle oublier son enfant, et n’avoir point compassion du fils qu’elle a porté dans ses entrailles ? Mais quand même elle l’oublierait, pour moi je ne vous oublierai jamais.

16 Je vous porte gravée dans mes mains : vos murailles sont sans cesse devant mes yeux.

17 Ceux qui doivent vous rebâtir sont venus : ceux qui vous détruisaient et qui vous dissipaient, sortiront du milieu de vous.

18 Levez les yeux, et regardez tout autour de vous : toute cette grande assemblée de monde vient se rendre à vous. Je jure par moi-même, dit le Seigneur, que tous ceux-ci seront comme un habillement précieux dont vous vous serez revêtue, et que vous en serez parée comme une épouse l’est de ses ornements.

19 Vos déserts, vos solitudes et votre terre pleine de ruines, seront trop étroites pour la foule de ceux qui viendront s’y établir, et ceux qui vous dévoraient seront chassés loin de vous.

20 Les enfants qui vous viendront après votre stérilité, vous diront encore : Le lieu où je suis est trop étroit ; donnez-moi une place où je puisse demeurer.

21 Et vous direz en votre cœur : Qui m’a engendré ces enfants, à moi qui étais stérile et n’enfantais point ; à moi qui avais été chassée de mon pays, et qui étais demeurée captive ? Qui a nourri tous ces enfants ? car pour moi j’étais seule et abandonnée ; et d’où sont-ils venus ?

22 Voici ce que dit le Seigneur Dieu : Je vais étendre ma main vers les nations, et j’élèverai mon étendard devant tous les peuples. Ils vous apporteront vos fils entre leurs bras, et ils vous amèneront vos filles sur leurs épaules.

23 Les rois seront vos nourriciers, et les reines vos nourrices : ils vous adoreront en baissant le visage contre terre, et ils baiseront la poussière de vos pieds. Et vous saurez que c’est moi qui suis le Seigneur, et que tous ceux qui m’attendent, ne seront point confondus.

24 Peut-on ravir a un géant la proie dont il est saisi, et enlever à un homme fort ceux qu’il a rendus ses captifs ?

25 Mais voici ce que dit le Seigneur : Les captifs du géant lui seront ravis ; et ceux que le fort avait pris seront arrachés de ses mains : je jugerai ceux qui vous avaient jugée, et je sauverai vos enfants.

26 Je ferai manger à vos ennemis leur propre chair ; je les enivrerai de leur propre sang comme d’un vin nouveau ; et toute chair saura que c’est moi qui suis le Seigneur qui vous sauve, et que le puissant Dieu de Jacob est votre Rédempteur.



VOICI ce que dit le Seigneur : Quel est cet écrit de divorce, par lequel j’ai répudié votre mère ? ou quel est ce créancier auquel je vous ai vendus ? Je vous déclare que c’est à cause de vos péchés que vous avez été vendus ; et que ce sont vos crimes qui m’ont fait répudier votre mère.

2 Car je suis venu vers vous, et il ne s’est point trouvé d’homme qui ait voulu me recevoir : j’ai appelé, et personne ne m’a entendu. Ma main s’est-elle raccourcie ? est-elle devenue plus petite ? N’ai-je plus le pouvoir de vous racheter, ni la force de vous délivrer ? Si je veux, au seul bruit de mes menaces, je tarirai les eaux de la mer, je mettrai les fleuves à sec : les poissons n’ayant plus d’eau, pourriront et mourront de soif.

3 J’envelopperai les cieux de ténèbres, et je les couvrirai comme d’un sac.

4 Le Seigneur m’a donné une langue savante, afin que je puisse soutenir par la parole celui qui est abattu. Il me prend et me touche l’oreille tous les matins, afin que je l’écoute comme un maître.

5 Le Seigneur Dieu m’a ouvert l’oreille, et je ne lui ai point contredit ; je ne me suis point retiré en arrière.

6 J’ai abandonné mon corps à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient le poil de la barbe : je n’ai point détourné mon visage de ceux qui me couvraient d’injures et de crachats.

7 Le Seigneur Dieu me soutient de son secours ; c’est pourquoi je n’ai point été confondu : j’ai présenté mon visage comme une pierre très-dure, et je sais que je ne rougirai point.

8 Celui qui me justifie est auprès de moi : qui est celui qui se déclarera contre moi ? Allons ensemble devant le Juge : qui est mon adversaire ? qu’il s’approche de moi.

9 Le Seigneur Dieu me soutient de son secours : qui entreprendra de me condamner ? Je les vois déjà pourrir tous comme un vêtement ; ils seront mangés des vers.

10 Qui d’entre vous craint Dieu ? et qui entend la voix de son serviteur ? Que celui qui marche dans les ténèbres, et qui n’a point de lumière, espère au nom du Seigneur, et qu’il s’appuie sur son Dieu.

11 Mais vous avez tous allumé un feu qui vous brûle, vous êtes environnés de flammes : marchez dans la lumière du feu que vous avez préparé, et des flammes que vous avez allumées. C’est ma main puissante qui vous a traités de la sorte, vous serez frappés d’assoupissement au milieu de vos douleurs.



ECOUTEZ-MOI, vous qui suivez la justice, et qui cherchez le Seigneur : rappelez dans votre esprit cette roche d’où vous avez été taillés, et cette carrière profonde d’où vous avez été tirés.

2 Jetez les yeux sur Abraham, votre père, et sur Sara qui vous a enfantés ; et considérez que l’ayant appelé lorsqu’il était seul, je l’ai béni et je l’ai multiplié.

3 C’est ainsi que le Seigneur consolera Sion ; il la consolera de toutes ses ruines ; il changera ses déserts en des lieux de délices, et sa solitude en un jardin du Seigneur. On y verra partout la joie et l’allégresse ; on y entendra les actions de grâces et les cantiques de louanges.

4 Ecoutez-moi, vous qui êtes mon peuple ; nation que j’ai choisie, entendez ma voix : car la loi sortira de moi, et ma justice éclairera les peuples et se reposera parmi eux.

5 Le Juste que je dois envoyer est proche, le Sauveur que j’ai promis va paraître, et mon bras fera justice aux nations : les îles m’attendront, elles attendront mon bras.

6 Elevez les yeux au ciel, et rabaissez-les vers la terre : car le ciel disparaîtra comme la fumée, la terre s’en ira en poudre comme un vêtement usé, et ceux qui l’habitent périront avec elle. Mais le salut que je donnerai sera éternel, et ma justice subsistera pour jamais.

7 Ecoutez-moi, vous qui connaissez la justice, vous, mon peuple, qui avez ma loi gravée dans vos cœurs : ne craignez point l’opprobre des hommes, n’appréhendez point leurs blasphèmes.

8 Car ils seront mangés des vers comme un vêtement, ils seront consumés par la pourriture comme la laine : mais le salut que je donnerai sera éternel, et ma justice subsistera dans la suite de tous les siècles.

9 Elevez-vous, ô bras du Seigneur ! élevez-vous ; armez-vous de force : élevez-vous comme vous avez fait aux siècles passés et dès le commencement du monde. N’est-ce pas vous qui avez frappé le superbe, qui avez blessé le dragon d’une plaie mortelle ?

10 N’est-ce pas vous qui avez séché la mer et la profondeur de l’abîme ; qui avez fait un chemin au fond de ses eaux, pour y faire passer ceux dont vous étiez le libérateur ?

11 C’est ainsi que ceux qui auront été rachetés par le Seigneur, retourneront à lui : ils viendront à Sion chantant ses louanges, ils seront comblés et couronnés d’une éternelle allégresse, ils seront dans la joie et dans le ravissement ; les douleurs et les soupirs fuiront pour jamais.

12 C’est moi, c’est moi-même qui vous consolerai : qui êtes-vous pour avoir peur d’un homme mortel, d’un homme qui séchera comme l’herbe ?

13 Quoi ! vous avez oublie le Seigneur qui vous a créé, qui a étendu les cieux, et fondé la terre, et vous avez tremblé sans cesse devant la fureur d’un ennemi qui vous affligeait, et qui était prêt à vous perdre ! Où est maintenant la furie de votre persécuteur ?

14 Celui qui vient ouvrir les prisons arrivera bientôt ; il ne laissera point mourir ses serviteurs jusqu’à les exterminer entièrement, et le pain qu’il donne ne manquera jamais.

15 Car c’est moi qui suis le Seigneur, votre Dieu, qui trouble la mer, et qui fais soulever ses flots : mon nom est le Seigneur des armées.

16 J’ai mis mes paroles dans votre bouche, et je vous ai mis à couvert sous l’ombre de ma main puissante : afin que vous établissiez les cieux, que vous fondiez la terre, et que vous disiez à Sion : Vous êtes mon peuple.

17 Réveillez-vous, réveillez-vous ; levez-vous, Jérusalem, qui avez bu de la main du Seigneur le calice de sa colère ; qui avez bu ce calice d’assoupissement jusqu’au fond, et qui en avez pris jusqu’à la lie.

18 De tous les enfants qu’elle a engendrés, il ne s’en trouve aucun qui la soutienne ; et nul de ceux qu’elle a nourris ne lui prend la main pour la secourir.

19 Deux maux vont fondre sur vous ; qui compatira à votre douleur ? La désolation de la famine, et le ravage de l’épée : la faim, dis-je, et l’épée : qui vous consolera ?

20 Vos enfants sont tombes par terre ; ils sont demeurés abattus le long des rues comme un bœuf sauvage pris dans les rets des chasseurs ; ils ont été rassasiés de l’indignation du Seigneur et de la vengeance de votre Dieu.

21 Ecoutez donc maintenant, pauvre Jérusalem, enivrée de maux et non pas de vin.

22 Voici ce que dit le Seigneur, votre Dominateur et votre Dieu, qui combattra pour son peuple : Je vais vous ôter de la main cette coupe d’assoupissement, cette coupe, où vous avez bu de mon indignation jusqu’à la lie ; vous n’en boirez plus à l’avenir.

23 Mais je la mettrai dans la main de ceux qui vous ont humiliée, qui ont dit à votre âme, Prosterne-toi, afin que nous passions ; et vous avez rendu votre corps comme une terre qu’on foule aux pieds, et comme le chemin des passants.



LEVEZ-VOUS, Sion ! levez-vous, revêtez-vous de votre force ; parez-vous des vêtements de votre gloire, Jérusalem, ville du Saint : parce qu’à l’avenir il n’y aura plus d’incirconcis ni d’impur qui passe au travers de vous.

2 Sortez de la poussière, levez-vous, asseyez-vous, ô Jérusalem ! rompez les chaînes de votre cou, fille de Sion, captive depuis si longtemps.

3 Car voici ce que dit le Seigneur : Vous avez été vendus pour rien, et vous serez rachetés sans argent.

4 Voici ce que dit le Seigneur Dieu : Mon peuple descendit autrefois en Egypte pour habiter dans ce pays étranger ; et Assur l’a depuis opprimé sans aucun sujet.

5 Qu’ai-je donc à faire maintenant, dit le Seigneur, voyant mon peuple enlevé sans aucune raison ? Ceux qui le dominent, le traitent injustement, et mon nom est blasphémé sans cesse pendant tout le jour.

6 C’est pourquoi il viendra un jour auquel mon peuple connaîtra la grandeur de mon nom, parce qu’alors je dirai : Moi qui parlais autrefois, me voici présent.

7 Que les pieds de celui qui annonce et qui prêche la paix sur les montagnes sont beaux ! les pieds de celui qui annonce la bonne nouvelle, qui prêche le salut, qui dit à Sion : Votre Dieu va régner !

8 Alors vos sentinelles se feront entendre, ils élèveront leur voix, ils chanteront ensemble des cantiques de louanges ; parce qu’ils verront de leurs yeux que le Seigneur aura ramené Sion.

9 Réjouissez-vous, déserts de Jérusalem, louez tous ensemble le Seigneur : parce qu’il a consolé son peuple, et qu’il a racheté Jérusalem.

10 Le Seigneur a fait voir son bras saint aux yeux de toutes les nations ; et toutes les régions de la terre verront le Sauveur que notre Dieu doit nous envoyer.

11 Retirez-vous, retirez-vous ; sortez de Babylone, ne touchez rien d’impur : sortez du milieu d’elle, purifiez-vous, vous qui portez les vases du Seigneur.

12 Vous n’en sortirez point en tumulte, ni par une fuite précipitée ; parce que le Seigneur marchera devant vous, et que le Dieu d’Israël fermera votre marche.

13 Mon serviteur sera rempli d’intelligence ; il sera grand et élevé, il montera au plus haut comble de gloire.

14 Comme vous avez été l’étonnement de plusieurs par votre désolation, il paraîtra aussi sans gloire devant les hommes, et dans une forme méprisable aux yeux des enfants des hommes.

15 Il arrosera beaucoup de nations, les rois se tiendront devant lui dans le silence ; parce que ceux auxquels il n’avait point été annoncé le verront, et ceux qui n’avaient point entendu parler de lui, le contempleront.



QUI a cru à notre parole ? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ?

2 Il s’élèvera devant le Seigneur comme un arbrisseau, et comme un rejeton qui sort d’une terre sèche : il est sans beauté et sans éclat : nous l’avons vu, et il n’avait rien qui attirât l’œil, et nous l’avons méconnu.

3 Il nous a paru un objet de mépris, le dernier des hommes, un homme de douleurs, qui sait ce que c’est que souffrir : son visage était comme caché : il paraissait méprisable, et nous n’en avons fait aucune estime.

4 Il a pris véritablement nos langueurs sur lui, et il s’est chargé lui-même de nos douleurs : nous l’avons considéré comme un lépreux, comme un homme frappé de Dieu et humilié.

5 Et cependant il a été percé de plaies pour nos iniquités ; il a été brisé pour nos crimes. Le châtiment qui devait nous procurer la paix est tombé sur lui, et nous avons été guéris par ses meurtrissures.

6 Nous nous étions tous égarés comme des brebis errantes ; chacun s’était détourné pour suivre sa propre voie ; et le Seigneur l’a chargé lui seul de l’iniquité de nous tous.

7 Il a été offert, parce que lui-même l’a voulu, et il n’a point ouvert la bouche. Il sera mené à la mort comme une brebis qu’on va égorger ; il demeurera dans le silence sans ouvrir la bouche, comme un agneau est muet devant celui qui le tond.

8 Il est mort au milieu des douleurs, ayant été condamné par des juges. Qui racontera sa génération ? Car il a été retranché de la terre des vivants. Je l’ai frappé à cause des crimes de mon peuple.

9 Il donnera les impies pour le prix de sa sépulture, et les riches pour la récompense de sa mort ; parce qu’il n’a point commis d’iniquité, et que le mensonge n’a jamais été dans sa bouche.

10 Mais le Seigneur a voulu le briser dans son infirmité. S’il livre son âme pour le péché, il verra sa race durer longtemps, et la volonté de Dieu s’exécutera heureusement par sa conduite.

11 Il verra le fruit de ce que son âme aura souffert ; et il en sera rassasié. Comme mon serviteur est juste, il justifiera par sa doctrine un grand nombre d’hommes, et il portera sur lui leurs iniquités.

12 C’est pourquoi je lui donnerai pour partage une grande multitude de personnes, et il distribuera les dépouilles des forts ; parce qu’il a livré son âme à la mort, et qu’il a été mis au nombre des scélérats, qu’il a porté les péchés de plusieurs, et qu’il a prié pour les violateurs de la loi.



RËJOUISSEZ-VOUS, stérile qui n’enfantiez point : chantez des cantiques de louanges, et poussez des cris de joie, vous qui n’aviez point d’enfants ; parce que celle qui était abandonnée a maintenant plus d’enfants que celle qui avait un mari, dit le Seigneur.

2 Donnez plus d’espace a vos tentes, étendez le plus que vous pourrez les peaux qui les couvrent : rendez-en les cordages plus longs, et les pieux plus affermis.

3 Vous vous étendrez à droite et à gauche : votre postérité aura les nations pour héritage, et elle habitera les villes désertes.

4 Ne craignez point ; vous ne serez point confondue, vous ne rougirez point. Il ne vous restera plus de sujet de honte ; parce que vous oublierez la confusion de votre jeunesse, et vous perdrez le souvenir de l’opprobre de votre veuvage.

5 Car celui qui vous a créée sera votre maître ; son nom est le Seigneur des armées ; et le Saint d’Israël qui vous rachètera, s’appellera le Dieu de toute la terre.

6 Car le Seigneur vous a appelée à lui comme une femme qui était abandonnée, dont l’esprit était dans la douleur ; comme une femme qu’il avait épousée lorsqu’elle était jeune, mais qu’il a depuis répudiée, dit votre Dieu.

7 Je vous ai abandonnée pour un peu de temps, et pour un moment, et je vous rassemblerai par une grande miséricorde.

8 J’ai détourné mon visage de vous pour un moment, dans le temps de ma colère ; mais je vous ai regardée ensuite avec une compassion qui ne finira jamais, dit le Seigneur, qui vous a rachetée.

9 J’ai fait pour vous ce que je fis au temps de Noé. Comme j’ai juré à Noé de ne répandre plus sur la terre les eaux du déluge ; ainsi j’ai juré de ne me mettre plus en colère contre vous, et de ne vous plus faire de reproches.

10 Car les montagnes seront ébranlées, et les collines trembleront ; mais ma miséricorde ne se retirera point de vous, et l’alliance par laquelle je fais la paix avec vous, ne sera jamais ébranlée, dit le Seigneur, qui a pour vous une tendresse de compassion.

11 Pauvre désolée, qui avez été si longtemps battue de la tempête et sans consolation, je vais poser moi-même dans leur rang toutes les pierres pour vous rebâtir, et vos fondements seront de saphirs.

12 Je bâtirai vos remparts de jaspe ; je ferai vos portes de pierres ciselées, et toute votre enceinte sera de pierres choisies.

13 Tous vos enfants seront instruits du Seigneur, et ils jouiront de l’abondance de la paix.

14 Vous serez fondée dans la justice ; vous serez à couvert de l’oppression, sans l’appréhender désormais, et de la frayeur des maux qui ne s’approcheront plus de vous.

15 Il vous viendra des habitants qui n’étaient point avec moi ; et ceux qui vous étaient autrefois étrangers, se joindront à vous.

16 C’est moi qui ai créé l’ouvrier qui souffle les charbons de feu pour former les instruments dont il a besoin pour son ouvrage : c’est moi qui ai créé le meurtrier qui ne pense qu’à tout perdre.

17 C’est pourquoi toutes les armes qui auront été préparées pour vous blesser, ne porteront point contre vous ; et vous jugerez vous-même toutes les langues qui se seront élevées contre vous pour vous faire condamner. C’est là l’héritage des serviteurs du Seigneur : c’est ainsi qu’ils trouveront justice auprès de moi, dit le Seigneur.



VOUS tous qui avez soif, venez aux eaux ; vous qui n’avez point d’argent, hâtez-vous, achetez et mangez : venez, achetez sans argent et sans aucun échange le vin et le lait.

2 Pourquoi employez-vous votre argent à ce qui ne peut vous nourrir, et vos travaux à ce qui ne peut vous rassasier ? Ecoutez-moi avec attention ; nourrissez-vous de la bonne nourriture que je vous donne ; et votre âme étant comme engraissée, sera dans la joie.

3 Prêtez l’oreille, et venez à moi ; écoutez-moi, et votre âme trouvera la vie : je ferai avec vous une alliance éternelle, selon la miséricorde stable que j’ai promise à David.

4 Je vais le donner pour témoin aux peuples, pour maître et pour chef aux gentils.

5 Vous appellerez une nation que vous ne connaissiez point ; et les peuples qui ne vous connaissaient point, accourront à vous, à cause du Seigneur, votre Dieu, et du Saint d’Israël, qui vous aura comblé de sa gloire.

6 Cherchez le Seigneur pendant qu’on peut le trouver ; invoquez-le pendant qu’il est proche.

7 Que l’impie quitte sa voie, et l’injuste ses pensées, et qu’il retourne au Seigneur, et il lui fera miséricorde : qu’il retourne à notre Dieu, parce qu’il est plein de bonté pour pardonner.

8 Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes voies ne sont pas vos voies, dit le Seigneur.

9 Mais autant que les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevés au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées.

10 Et comme la pluie et la neige descendent du ciel, et n’y retournent plus, mais qu’elles abreuvent la terre, la rendent féconde, et la font germer, et qu’elle donne la semence pour semer, et le pain pour s’en nourrir :

11 ainsi ma parole qui sort de ma bouche, ne retournera point à moi sans fruit ; mais elle fera tout ce que je veux, et elle produira l’effet pour lequel je l’ai envoyée.

12 Car vous sortirez avec joie, et vous serez conduits dans la paix : les montagnes et les collines retentiront devant vous de cantiques de louanges, et tous les arbres du pays feront entendre leurs applaudissements.

13 Le sapin s’élèvera au lieu de la lavande ; le myrte croîtra au lieu de l’ortie ; et le Seigneur éclatera comme un signe éternel qui ne disparaîtra jamais.



VOICI ce que dit le Seigneur : Gardez les règles de l’équité, et agissez selon la justice ; parce que le salut que je dois envoyer est proche, et que ma justice sera bientôt découverte.

2 Heureux l’homme qui agit de cette sorte, et le Fils de l’homme qui suit cette règle ; qui observe le sabbat, et ne le viole point ; qui conserve ses mains pures, et qui s’abstient de faire aucun mal.

3 Que le fils de l’étranger, qui se sera attaché au Seigneur, ne dise point : Le Seigneur m’a entièrement séparé d’avec son peuple. Et que l’eunuque ne dise point : Je ne suis qu’un tronc desséché.

4 Car voici ce que le Seigneur dit aux eunuques : Je donnerai à ceux qui gardent mes jours de sabbat, qui embrassent ce qui me plaît, et qui demeurent fermes dans mon alliance :

5 je leur donnerai, dis-je, dans ma maison et dans l’enceinte de mes murailles, une place avantageuse et un nom qui leur sera meilleur que des fils et des filles ; je leur donnerai un nom éternel qui ne périra jamais.

6 Et si les enfants des étrangers s’attachent au Seigneur pour l’adorer ; s’ils aiment son nom pour se donner tout entiers à son service, et si quelqu’un, quel qu’il soit, garde mes jours de sabbat pour ne les point violer, et demeure ferme dans mon alliance ;

7 je les ferai venir sur ma montagne sainte, je les remplirai de joie dans la maison consacrée à me prier : les holocaustes et les victimes qu’ils m’offriront sur mon autel, me seront agréables ; parce que ma maison sera appelée la maison de prière pour tous les peuples.

8 Voici ce que dit le Seigneur, le Dieu qui rassemble les dispersés d’Israël : Je réunirai encore à Israël ceux qui viendront pour se joindre à lui.

9 Bêtes des champs, bêtes des forêts, venez toutes pour dévorer votre proie.

10 Les sentinelles d’Israël sont tous aveugles, ils sont tous dans l’ignorance. Ce sont des chiens muets qui ne sauraient aboyer ; qui ne voient que de vains fantômes, qui dorment, et qui se plaisent dans leurs songes.

11 Ce sont des chiens qui ont perdu toute honte, et qui ne se rassasient jamais : les pasteurs mêmes n’ont aucune intelligence : chacun se détourne pour suivre sa voie ; chacun suit ses intérêts, depuis le plus grand jusqu’au plus petit.

12 Venez, disent-ils, prenons du vin, remplissons-nous-en jusqu’à nous enivrer ; et nous boirons demain comme aujourd’hui, et encore beaucoup davantage.



LE juste périt, et personne n’y fait réflexion en lui-même : les hommes de piété sont retirés de ce monde, parce qu’il n’y a personne qui ait de l’intelligence : car le juste a été enlevé pour être délivre des maux de ce siècle.

2 Que la paix vienne enfin. Que celui qui a marché dans un cœur droit, se repose dans son lit.

3 Venez ici, vous autres, enfants d’une devineresse, race d’un homme adultère et d’une femme prostituée.

4 De qui vous êtes-vous joués ? contre qui avez-vous ouvert la bouche, et lancé vos langues perçantes ? N’êtes-vous pas des enfants perfides et des rejetons bâtards,

5 vous qui cherchez votre consolation dans vos dieux sous tous les arbres chargés de feuillage, qui sacrifiez vos petits enfants dans les torrents sous les roches avancées ?

6 Epouse infidèle, vous avez mis votre confiance dans les pierres du torrent ; c’est là votre partage. Vous avez répandu des liqueurs pour les honorer ; vous leur avez offert des sacrifices. Après cela mon indignation ne s’allumera-t-elle pas ?

7 Vous avez mis votre lit sur une montagne haute et élevée, et vous y avez monté pour y immoler des hosties.

8 Vous avez placé derrière votre porte, derrière ses poteaux, vos monuments sacriléges ; et même jusqu’auprès de moi, vous n’avez pas rougi de vous découvrir ; vous avez reçu les adultères, vous avez agrandi votre lit ; vous avez fait une alliance avec eux, et vous avez aimé leur couche honteuse sans vous en cacher.

9 Vous vous êtes parfumée pour plaire au roi ; vous avez recherché toutes sortes de senteurs. Vous avez envoyé vos ambassadeurs bien loin, et vous vous êtes abaissée jusqu’à l’enfer.

10 Vous vous êtes fatiguée dans la multiplicité de vos voies ; et vous n’avez point dit : Demeurons en repos. Vous avez trouvé de quoi vivre par le travail de vos mains : c’est pourquoi vous ne vous êtes point mise en peine de me prier.

11 Qui avez-vous appréhendé ? de qui avez-vous eu peur, pour me manquer de parole, pour m’effacer de votre mémoire, sans rentrer dans votre cœur ? Vous m’avez oublié, parce que je suis demeuré dans le silence, comme si je ne vous voyais pas.

12 Je publierai devant tout le monde quelle est votre justice ; et vos œuvres ne vous serviront de rien.

13 Lorsque vous crierez dans vos maux, que tous ceux que vous avez assemblés vous délivrent : le vent les dissipera tous, ils seront emportés au moindre souffle. Mais ceux qui mettent leur confiance en moi, auront la terre pour héritage, et ils posséderont ma montagne sainte.

14 Je dirai alors : Faites place, laissez le chemin libre, détournez-vous du sentier, ôtez de la voie de mon peuple tout ce qui peut le faire tomber.

15 Voici ce que dit le Très-Haut, le Dieu sublime qui habite dans l’éternité, dont le nom est saint : J’habite dans le lieu très-haut, dans le lieu saint, et avec l’esprit humble et le cœur brisé, pour donner la vie à ceux qui ont l’esprit humble, pour la donner à ceux qui ont le cœur contrit et brisé.

16 Car je ne disputerai pas éternellement, et ma colère ne durera pas toujours ; parce que les esprits sont sortis de moi, et c’est moi qui ai créé les âmes.

17 Mon indignation s’est émue contre mon peuple a cause de son iniquité et de son avarice, et je l’ai frappé : je me suis caché de lui dans ma colère ; il s’en est allé comme un vagabond en suivant les égarements de son cœur.

18 J’ai considéré ses voies, et je l’ai guéri ; je l’ai ramené, je l’ai consolé, lui et tous ceux qui le pleuraient.

19 J’ai produit la paix qui est le fruit de mes paroles ; je l’ai donnée à celui qui est éloigné et à celui qui est proche, dit le Seigneur, et j’ai guéri l’un et l’autre.

20 Mais les méchants sont comme une mer toujours agitée, qui ne peut se calmer, et dont les flots vont se rompre sur le rivage avec une écume sale et bourbeuse.

21 Il n’y a point de paix pour les méchants, dit le Seigneur Dieu.



CRIEZ sans cesse, faites retentir votre voix comme une trompette ; annoncez à mon peuple les crimes qu’il a faits, et à la maison de Jacob les péchés qu’elle a commis.

2 Car ils me cherchent chaque jour, et ils demandent à connaître mes voies, comme si c’était un peuple qui eût agi selon la justice, et qui n’eût point abandonné la loi de son Dieu. Ils me consultent sur les règles de la justice, et ils veulent s’approcher de Dieu.

3 Pourquoi avons-nous jeûné, disent-ils, sans que vous nous ayez regardés ? pourquoi avons-nous humilié nos âmes, sans que vous vous en soyez mis en peine ? C’est parce que votre propre volonté se trouve au jour de votre jeûne, et que vous exigez tout ce qu’on vous doit.

4 Vous jeûnez, et vous faites des procès et des querelles, et vous frappez vos frères avec une violence impitoyable. Ne jeûnez plus à l’avenir comme vous avez fait jusqu’à cette heure, en faisant retentir l’air de vos cris.

5 Le jeûne que je demande consiste-t-il à faire qu’un homme afflige son âme pendant un jour, qu’il fasse comme un cercle de sa tête en baissant le cou, et qu’il prenne le sac et la cendre ? Est-ce là ce que vous appelez un jeûne, et un jour agréable au Seigneur ?

6 Le jeûne que j’approuve n’est-ce pas plutôt celui-ci ? Rompez les chaînes de l’impiété, déchargez de tous leurs fardeaux ceux qui en sont accablés ; renvoyez libres ceux qui sont opprimés par la servitude, et brisez tout ce qui charge les autres.

7 Faites part de votre pain à celui qui a faim, et faites entrer en votre maison les pauvres et ceux qui ne savent où se retirer. Lorsque vous verrez un homme nu, revêtez-le ; et ne méprisez point votre propre chair.

8 Alors votre lumière éclatera comme l’aurore ; et vous recouvrerez bientôt votre santé ; votre justice marchera devant vous, et la gloire du Seigneur fermera votre marche.

9 Alors vous invoquerez le Seigneur, et il vous exaucera : vous crierez vers lui, et il vous dira : Me voici. Si vous ôtez la chaîne du milieu de vous, si vous cessez d’étendre la main contre les autres, et de dire des paroles désavantageuses à votre prochain ;

10 si vous assistez le pauvre avec une effusion de cœur, et si vous remplissez de consolation l’âme affligée, votre lumière se lèvera dans les ténèbres, et vos ténèbres deviendront comme le midi.

11 Le Seigneur vous tiendra toujours dans le repos ; il remplira votre âme de ses splendeurs, et il engraissera vos os : vous deviendrez comme un jardin toujours arrosé, et comme une fontaine dont les eaux ne sèchent jamais ;

12 les lieux qui avaient été déserts depuis plusieurs siècles, seront dans vous remplis d’édifices ; vous relèverez les fondements abandonnés pendant une longue suite d’années ; et l’on dira de vous, que vous réparez les haies, et que vous faites une demeure paisible des chemins passants.

13 Si vous vous empêchez de voyager le jour du sabbat, et de faire votre volonté au jour qui m’est consacré ; si vous le regardez comme un repos délicieux, comme le jour saint et glorieux du Seigneur, dans lequel vous lui rendiez l’honneur qui lui est dû, en ne suivant point vos inclinations, en ne faisant point votre propre volonté, et en ne disant point de paroles vaines :

14 alors vous trouverez vos délices dans le Seigneur ; je vous élèverai au-dessus de ce qu’il y a de plus élevé sur la terre, et je vous donnerai pour vous nourrir l’héritage de Jacob, votre père : car c’est la bouche du Seigneur qui a parlé.



LA main du Seigneur n’est point raccourcie pour ne pouvoir plus sauver, et son oreille n’est point devenue plus dure pour ne pouvoir plus écouter.

2 Mais ce sont vos iniquités qui ont fait une séparation entre vous et votre Dieu ; et ce sont vos péchés qui lui ont fait cacher son visage pour ne vous plus écouter.

3 Car vos mains sont souillées de sang ; vos doigts sont pleins d’iniquité ; vos lèvres ont prononcé le mensonge, et votre langue a dit des paroles criminelles.

4 Il n’y a personne qui parle pour la justice, ni qui juge dans la vérité : ils mettent leur confiance dans le néant, et ils ne s’entretiennent que de choses vaines : ils conçoivent l’affliction, et ils enfantent l’iniquité.

5 Ils ont fait éclore des œufs d’aspic, et ils ont formé des toiles d’araignée : celui qui mangera de ces œufs, en mourra ; et si on les fait couver, il en sortira un basilic.

6 Leurs toiles ne serviront point à les couvrir, et ils ne se revêtiront point de leur travail : car tous leurs travaux sont des travaux inutiles, et l’ouvrage de leurs mains est un ouvrage d’iniquité.

7 Leurs pieds courent pour faire le mal, et ils se hâtent de répandre le sang innocent ; leurs pensées sont des pensées injustes ; leur conduite ne tend qu’à perdre et à opprimer les autres.

8 Ils ne connaissent point la voie de la paix ; ils ne marchent point selon la justice ; ils se sont fait des sentiers faux et tortus ; et quiconque y marche ne connaîtra point la paix.

9 C’est pour cela que le jugement favorable que nous attendions s’est éloigné de nous, et que la justice que nous espérions ne vient point jusqu’à nous. Nous attendions la lumière, et nous voilà dans les ténèbres ; nous espérions un grand jour, et nous marchons dans une nuit sombre.

10 Nous allons comme des aveugles le long des murailles, nous marchons à tâtons comme si nous n’avions point d’yeux ; nous nous heurtons en plein midi comme si nous étions dans les ténèbres ; nous nous trouvons dans l’obscurité comme les morts.

11 Nous rugissons tous comme des ours ; nous soupirons et nous gémissons comme des colombes. Nous attendions un jugement favorable, et il n’est point venu ; nous espérions le salut, et le salut est bien loin de nous.

12 Car nos iniquités se sont multipliées devant vos yeux, et nos péchés portent témoignage contre nous ; parce que nos crimes nous sont présents, et que nous connaissons les iniquités que nous avons commises :

13 parce que nous avons péché et nous avons menti contre le Seigneur ; nous nous sommes détournés pour ne point marcher sur les pas de notre Dieu ; pour semer des calomnies et violer toute justice : nous avons conçu et fait sortir de notre cœur des paroles de mensonge.

14 Le jugement favorable que nous attendions s’est retiré de nous, et la justice que nous espérions s’est tenue éloignée ; parce que la vérité a été renversée dans les places publiques, et que l’équité n’y a trouvé aucune entrée.

15 La vérité a été en oubli, et celui qui s’est retiré du mal, a été exposé en proie. Le Seigneur l’a vu, et ses yeux ont été blessés de ce qu’il n’y avait plus de justice au monde.

16 Il a vu qu’il ne se présentait personne, et il a été saisi d’étonnement de voir que personne ne s’opposait à ces maux. Son bras seul lui a suffi pour sauver son peuple, et sa propre justice l’a soutenu.

17 Il s’est armé de sa justice comme d’une cuirasse, et il a mis sur sa tête le casque du salut : il s’est revêtu de sa vengeance comme d’un vêtement, et il s’est couvert de sa fureur jalouse comme d’un manteau.

18 Il se prépare à se venger, à punir dans sa colère ceux qui lui font la guerre, et à rendre à ses ennemis ce qu’ils méritent ; il traitera les îles selon leurs œuvres.

19 Ceux qui sont du côté de l’occident, craindront le nom du Seigneur ; et ceux qui sont du côté de l’orient, révéreront sa gloire : lorsqu’il viendra comme un fleuve impétueux, dont le souffle de Dieu pousse les eaux ;

20 lorsqu’il sera venu un Rédempteur pour Sion, et pour ceux de Jacob, qui abandonneront l’iniquité, dit le Seigneur.

21 Voici l’alliance que je ferai avec eux, dit le Seigneur : Mon esprit qui est en vous, leur dirai-je, et mes paroles que j’ai mises en votre bouche, ne sortiront point de votre bouche, ni de la bouche de vos enfants, ni de la bouche des enfants de vos enfants, depuis le temps présent jusque dans l’éternité, dit le Seigneur.



LEVEZ-VOUS, Jérusalem, recevez la lumière : car votre lumière est venue, et la gloire du Seigneur s’est levée sur vous.

2 Oui, les ténèbres couvriront la terre, et une nuit sombre enveloppera les peuples ; mais le Seigneur se lèvera sur vous, et l’on verra sa gloire éclater au milieu de vous.

3 Les nations marcheront à la faveur de votre lumière, et les rois à la splendeur qui se lèvera sur vous.

4 Levez vos yeux, et regardez autour de vous : tous ceux que vous voyez assemblés ici, viennent pour vous : vos fils viendront de bien loin, et vos filles s’élèveront à vos côtés.

5 Alors vous verrez, vous serez dans une abondance de joie ; votre cœur s’étonnera et se répandra hors de lui-même, lorsque vous serez comblée des richesses de la mer, et que tout ce qu’il y a de grand dans les nations, viendra se donner à vous.

6 Vous serez inondée par une foule de chameaux, par les dromadaires de Madian et d’Epha. Tous viendront de Saba vous apporter de l’or et de l’encens, et publier les louanges du Seigneur.

7 Tous les troupeaux de Cédar se rassembleront en vous, les béliers de Nabajoth seront employés pour votre service : on me les offrira sur mon autel comme des hosties agréables, et je remplirai de gloire la maison de ma majesté.

8 Qui sont ceux-ci qui sont emportés en l’air comme des nuées, et qui volent comme des colombes lorsqu’elles retournent à leurs colombiers ?

9 Car les îles m’attendent, et il y a déjà longtemps que les vaisseaux sont prêts sur la mer pour faire venir vos enfants de loin, pour apporter avec eux leur argent et leur or, et le consacrer au nom du Seigneur, votre Dieu, et du Saint d’Israël qui vous a glorifiée.

10 Les enfants des étrangers bâtiront vos murailles, et leurs rois vous rendront service ; parce que je vous ai frappée dans mon indignation, et que je vous ai fait miséricorde en me réconciliant avec vous.

11 Vos portes seront toujours ouvertes ; elles ne seront fermées ni jour ni nuit, afin qu’on vous apporte les richesses des nations, et qu’on vous amène leurs rois.

12 Car le peuple et le royaume qui ne vous sera point assujetti, périra ; et je ferai de ces nations un effroyable désert.

13 La gloire du Liban viendra dans vous ; le sapin, le buis et le pin serviront ensemble pour l’ornement de mon sanctuaire ; et je glorifierai le lieu où mes pieds se seront reposés.

14 Les enfants de ceux qui vous avaient humiliée, viendront se prosterner devant vous, et tous ceux qui vous décriaient, adoreront les traces de vos pas, et vous appelleront la Cité du Seigneur, la Sion du Saint d’Israël.

15 Au lieu que vous avez été abandonnée et exposée à la haine, et qu’il n’y avait personne qui passât jusqu’à vous ; je vous établirai dans une gloire qui ne finira jamais, et dans une joie qui durera dans la succession de tous les âges.

16 Vous sucerez le lait des nations, vous serez nourrie de la mamelle des rois ; et vous connaîtrez que je suis le Seigneur qui vous sauve, et le Fort de Jacob qui vous rachète.

17 Je vous donnerai de l’or au lieu d’airain, de l’argent au lieu de fer, de l’airain au lieu de bois, et du fer au lieu de pierres. Je ferai que la paix régnera sur vous, et que la justice vous gouvernera.

18 On n’entendra plus parler de violence dans votre territoire, ni de destruction et d’oppression dans toutes vos terres ; le salut environnera vos murailles, et les louanges retentiront à vos portes.

19 Vous n’aurez plus le soleil pour vous éclairer pendant le jour, et la clarté de la lune ne luira plus sur vous ; mais le Seigneur deviendra lui-même votre lumière éternelle, et votre Dieu sera votre gloire.

20 Votre soleil ne se couchera plus, et votre lune ne souffrira plus de diminution ; parce que le Seigneur sera votre lumière éternelle, et que les jours de vos larmes seront finis.

21 Tout votre peuple sera un peuple de justes ; ils posséderont la terre pour toujours, parce qu’ils seront les rejetons que j’ai plantés, les ouvrages que ma main a faits pour me rendre gloire.

22 Mille sortiront du moindre d’entre eux, et du plus petit tout un grand peuple. Je suis le Seigneur, et c’est moi qui ferai tout d’un coup ces merveilles, quand le temps en sera venu.



L’ESPRIT du Seigneur s’est reposé sur moi, parce que le Seigneur m’a rempli de son onction : il m’a envoyé pour annoncer sa parole à ceux qui sont doux, pour guérir ceux qui ont le cœur brisé ; pour prêcher la grâce aux captifs, et la liberté à ceux qui sont dans les chaînes ;

2 pour publier l’année de la réconciliation du Seigneur, et le jour de la vengeance de notre Dieu, pour consoler ceux qui pleurent ;

3 pour avoir soin de ceux de Sion qui sont dans les larmes ; pour leur donner une couronne au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu des larmes, et un vêtement de gloire au lieu d’un esprit affligé : et il y aura dans elle des hommes puissants en justice, qui seront des plantes du Seigneur pour lui rendre gloire.

4 Ils rempliront d’édifices les lieux déserts depuis plusieurs siècles ; ils relèveront les anciennes ruines, et ils rétabliront les villes abandonnées, où il n’y avait eu qu’une solitude pendant plusieurs âges.

5 Les étrangers viendront, et seront les pasteurs de vos troupeaux ; et les enfants des étrangers seront vos laboureurs et vos vignerons.

6 Mais pour vous, vous serez appelés les Prêtres du Seigneur ; vous serez nommés les Ministres de notre Dieu ; vous nous nourrirez des richesses des nations, et leur grandeur servira à votre gloire.

7 Au lieu de la double confusion dont vous rougissiez, vos enfants publieront l’excellence de leur partage ; et en effet ils posséderont dans leur terre un double héritage, et seront remplis d’une joie qui ne finira jamais.

8 Car je suis le Seigneur qui aime la justice, et qui hais les holocaustes qui viennent de rapines et de violence : j’établirai leurs œuvres dans la vérité, et je ferai avec eux une alliance éternelle.

9 Leur postérité sera connue des nations, leurs rejetons seront célèbres parmi les peuples ; et tous ceux qui les verront, les reconnaîtront pour la race que le Seigneur a bénie.

10 Je me réjouirai avec une effusion de joie dans le Seigneur, et mon âme sera ravie d’allégresse dans mon Dieu, parce qu’il m’a revêtue des vêtements du salut, et qu’il m’a parée des ornements de la justice, comme un époux qui a la couronne sur la tête, et comme une épouse parée de toutes ses pierreries.

11 Car comme la terre fait germer la semence, et comme un jardin fait pousser ce qu’on a planté ; ainsi le Seigneur Dieu fera germer sa justice, et fleurir sa louange aux yeux de toutes les nations.



JE ne me tairai point en faveur de Sion, je n’aurai point de repos en faveur de Jérusalem, jusqu’à ce que son Juste paraisse comme une vive lumière, et que son Sauveur brille comme une lampe allumée.

2 Les nations verront votre Juste, tous les rois verront votre Prince éclatant de gloire ; et on vous appellera d’un nom nouveau, que le Seigneur vous donnera de sa propre bouche.

3 Vous serez une couronne de gloire dans la main du Seigneur, et un diadème royal dans la main de votre Dieu.

4 On ne vous appellera plus l’épouse délaissée ; et votre terre ne sera plus appelée la terre déserte ; mais vous serez appelée ma bien-aimée ; et votre terre la terre habitée : parce que le Seigneur a mis son affection en vous, et que votre terre sera remplie d’habitants.

5 Car de même que le jeune époux demeure avec la vierge son épouse, ainsi vos enfants demeureront en vous ; et de même que l’époux trouve sa joie dans son épouse, ainsi votre Dieu se réjouira en vous.

6 J’ai établi des gardes sur vos murs, ô Jérusalem ! ils ne se tairont jamais, ni durant le jour, ni durant la nuit.

7 Vous qui vous souvenez du Seigneur, ne vous taisez point, et ne demeurez point en silence devant lui, jusqu’à ce qu’il affermisse Jérusalem, et qu’il la rende l’objet des louanges de toute la terre.

8 Le Seigneur a juré par sa droite, et par son bras fort : Je ne donnerai plus votre blé à vos ennemis pour s’en nourrir ; et les étrangers ne boiront plus le vin que vous avez fait venir avec tant de peine.

9 Mais ceux qui ont recueilli votre blé, le mangeront, et loueront le Seigneur ; et ceux qui ont fait venir votre vin, le boiront dans mon temple saint.

10 Passez et repassez de porte en porte, préparez la voie au peuple, aplanissez le chemin, ôtez-en les pierres, élevez l’étendard aux yeux des peuples.

11 Le Seigneur a fait entendre ces paroles jusqu’aux extrémités de la terre : Dites à la fille de Sion : Votre Sauveur vient, il porte avec lui ses récompenses, et le prix qu’il rendra aux travaux marche devant lui.

12 Vos enfants seront appelés le peuple saint, la face rachetée par le Seigneur ; et vous ne serez plus appelée la ville abandonnée, mais la ville recherchée et chérie de Dieu.



QUI est celui-ci qui vient d’Edom, qui vient de Bosra, avec sa robe teinte de rouge ; qui éclate dans la beauté de ses vêtements, et qui marche avec une force toute-puissante ? C’est moi dont la parole est la parole de justice, qui viens pour défendre et pour sauver.

2 Pourquoi donc votre robe est-elle toute rouge ? et pourquoi vos vêtements sont-ils comme les habits de ceux qui foulent le vin dans le pressoir ?

3 J’ai été seul à fouler le vin sans qu’aucun homme d’entre tous les peuples fût avec moi. Je les ai foulés dans ma fureur ; je les ai foulés aux pieds dans ma colère, et leur sang a rejailli sur ma robe, et tous mes vêtements en sont tachés.

4 Car j’ai dans mon cœur le jour de la vengeance ; le temps de racheter les miens est venu.

5 J’ai regardé autour de moi, et il n’y avait personne pour m’aider ; j’ai cherché, et je n’ai point trouvé de secours. Ainsi mon bras seul m’a suffi pour sauver, et ma colère même m’a soutenu.

6 J’ai foulé aux pieds les peuples dans ma fureur ; je les ai enivrés de leur sang dans ma colère, et j’ai renversé leur force par terre.

7 Je me souviendrai des miséricordes du Seigneur ; je chanterai ses louanges pour toutes les grâces qu’il nous a faites, pour tous les biens dont il a comblé la maison d’Israël, qu’il a répandus sur elle selon sa bonté et selon la multitude de ses miséricordes.

8 Il a dit d’eux : Ce peuple est véritablement mon peuple, ce sont des enfants qui ne renoncent point leur père, et il est devenu leur Sauveur.

9 Dans toutes les afflictions qui leur sont arrivées il ne s’est point lassé, ni rebuté d’eux ; mais l’Ange qui assistait devant sa face les a sauvés. Dans l’affection et dans la tendresse qu’il avait pour eux, il les a rachetés lui-même, il les a portés et les a toujours élevés en gloire.

10 Cependant ils ont irrité sa colère, et ils ont affligé l’esprit de son Saint ; il est devenu alors leur ennemi, et il les a lui-même détruits.

11 Mais il s’est souvenu des siècles anciens, de Moïse et de son peuple. Où est celui qui les a tirés de la mer avec les pasteurs de son troupeau ? Où est celui qui a mis au milieu d’eux l’esprit de son Saint ;

12 qui a pris Moïse par la main droite, et l’a soutenu par le bras de sa majesté : qui a divisé les flots devant eux pour s’acquérir un nom éternel ;

13 qui les a conduits au travers des abîmes comme un cheval qu’on mène dans une campagne sans qu’il fasse un faux pas ?

14 L’esprit du Seigneur l’y a conduit comme un animal qui marche dans une campagne. C’est ainsi, Seigneur ! que vous vous êtes rendu le guide de votre peuple, pour signaler à jamais la gloire de votre nom.

15 Seigneur ! regardez-nous du ciel, jetez les yeux sur nous de votre demeure sainte, et du trône de votre gloire. Où est maintenant votre zèle et votre force ? Où est la tendresse de vos entrailles et de vos miséricordes ? Elle ne se répand plus sur moi.

16 Car c’est vous qui êtes notre Père : Abraham ne nous connaît point ; Israël ne sait qui nous sommes : mais vous, Seigneur ! vous êtes notre Père ; vous êtes notre Rédempteur ; c’est là votre nom dès l’éternité.

17 Seigneur ! pourquoi nous avez-vous fait sortir de vos voies ? pourquoi avez-vous endurci notre cœur en nous laissant perdre votre crainte ? Retournez-vous vers nous à cause de vos serviteurs, à cause des tribus que vous avez rendues votre héritage.

18 Nos ennemis ont compté pour rien de se rendre maîtres de votre peuple saint ; ils ont encore foulé aux pieds votre sanctuaire.

19 Nous sommes devenus comme nous étions au commencement, avant que vous fussiez notre Roi, et que nous portassions votre nom.



OH ! si vous vouliez ouvrir les cieux, et en descendre ! les montagnes s’écouleraient devant vous :

2 elles fondraient comme si elles étaient consumées par le feu ; les eaux deviendraient toutes embrasées : afin que votre nom se signalât parmi vos ennemis, et que les nations tremblassent devant votre face.

3 Lorsque vous ferez éclater vos merveilles, nous ne pourrons les supporter. Vous êtes descendu, et les montagnes se sont écoulées devant vous.

4 Depuis le commencement du monde les hommes n’ont point entendu, l’oreille n’a point ouï, et l’œil n’a point vu, hors vous seul, ô Dieu ! ce que vous avez préparé à ceux qui vous attendent.

5 Vous êtes allé au-devant de ceux qui étaient dans la joie, et qui vivaient dans la justice : ils se souviendront de vous dans vos voies. Vous vous êtes mis en colère contre nous, parce que nous vous avons offensé. Nous avons toujours été dans le péché ; mais nous en serons sauvés.

6 Nous sommes tous devenus comme un homme impur, et toutes les œuvres de notre justice sont comme le linge le plus souillé. Nous sommes tous tombés comme la feuille des arbres, et nos iniquités nous ont emportés comme un vent impétueux.

7 Il n’y a personne qui invoque votre nom ; il n’y a personne qui s’élève vers vous, et qui se tienne attaché à vous. Vous avez détourné votre visage de nous, et vous nous avez brisés sous le poids de notre iniquité.

8 Cependant, Seigneur ! vous êtes notre Père ; et nous ne sommes que de l’argile. C’est vous qui nous avez formés, et nous sommes tous les ouvrages de vos mains.

9 N’allumez point toute votre colère, Seigneur ! et effacez de votre esprit la mémoire de nos crimes : jetez les yeux sur nous, et considérez que nous sommes tous votre peuple.

10 La ville de votre Saint a été changée en un désert ; Sion est déserte, Jérusalem est désolée.

11 Le temple de notre sanctification et de notre gloire, où nos pères avaient chanté vos louanges, a été réduit en cendres, et tous nos bâtiments les plus somptueux ne sont plus que des ruines.

12 Après cela, Seigneur ! vous retiendrez-vous encore ? demeurerez-vous dans le silence ? et nous affligerez-vous jusqu’à l’extrémité ?



CEUX qui ne se mettaient point en peine de me connaître, sont venus vers moi ; et ceux qui ne me cherchaient point, m’ont trouvé. J’ai dit à une nation qui n’invoquait point mon nom auparavant : Me voici, me voici.

2 J’ai étendu mes mains pendant tout le jour vers un peuple incrédule, qui marche dans une voie qui n’est pas bonne, en suivant ses pensées ;

3 vers un peuple qui fait sans cesse devant mes yeux ce qui n’est propre qu’à m’irriter, qui immole des hosties dans les jardins, et qui sacrifie sur des autels de brique ;

4 qui habite dans les sépulcres, qui dort dans les temples des idoles, qui mange de la chair de pourceau, et qui met dans ses vases une liqueur profane ;

5 qui dit aux autres : Retirez-vous de moi, ne vous approchez pas ; parce que vous n’êtes pas pur. Ils deviendront comme une fumée au jour de ma fureur, comme un feu qui brûlera toujours.

6 Leur péché est écrit devant mes yeux, je ne me tairai plus ; mais je le leur rendrai, et je verserai dans leur sein ce qu’ils méritent.

7 Je punirai vos iniquités, dit le Seigneur, et tout ensemble les iniquités de vos pères, qui ont sacrifié sur les montagnes et qui m’ont déshonoré sur les collines ; et en vous punissant je verserai dans votre sein une peine proportionnée à leurs anciens dérèglements.

8 Voici ce que dit le Seigneur : Comme lorsqu’on trouve un beau grain dans une grappe, on dit, Ne le gâtez pas, parce qu’il a été béni de Dieu ; ainsi en faveur de mes serviteurs, je n’exterminerai pas Israël entièrement.

9 Je ferai sortir de Jacob une postérité fidèle, et de Juda celui qui possédera mes montagnes : ceux que j’aurai élus seront les héritiers de cette terre, et mes serviteurs y habiteront.

10 Les campagnes serviront de parc aux troupeaux, et la vallée d’Achor servira de retraite aux bœufs de mon peuple, de ceux qui m’auront recherché.

11 Mais pour vous qui avez abandonné le Seigneur, qui avez oublié ma montagne sainte, qui dressez à la Fortune un autel, et qui y offrez des liqueurs en sacrifice :

12 je vous ferai passer l’un après l’autre au fil de l’épée, et vous périrez tous dans ce carnage ; parce que j’ai appelé, et vous n’avez point répondu ; j’ai parlé, et vous n’avez point écouté : vous avez fait le mal devant mes yeux, et vous avez voulu tout ce que je ne voulais point.

13 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur Dieu : Mes serviteurs mangeront, et vous souffrirez la faim ; mes serviteurs boiront, et vous souffrirez la soif ;

14 mes serviteurs se réjouiront, et vous serez couverts de confusion ; mes serviteurs éclateront par des cantiques de louanges dans le ravissement de leur cœur, et vous éclaterez par de grands cris dans l’amertume de votre cœur, et en de tristes hurlements dans le déchirement de votre esprit :

15 et vous rendrez votre nom à mes élus un nom d’imprécation ; le Seigneur Dieu vous fera périr, et il donnera à ses serviteurs un autre nom.

16 Celui qui sera béni en ce nom sur la terre, sera béni du Dieu de vérité, et celui qui jurera sur la terre, jurera au nom du Dieu de vérité ; parce que les anciennes afflictions seront alors mises en oubli, et qu’elles disparaîtront de devant mes yeux.

17 Car je vais créer de nouveaux cieux et une terre nouvelle ; et tout ce qui a été auparavant, s’effacera de la mémoire, sans qu’il revienne dans l’esprit.

18 Mais vous vous réjouirez, et vous serez éternellement pénétrés de joie dans les choses que je vais créer ; parce que je vais rendre Jérusalem une ville d’allégresse, et son peuple un peuple de joie.

19 Je prendrai mes délices dans Jérusalem, je trouverai ma joie dans mon peuple, et on n’y entendra plus de voix lamentables ni de tristes cris.

20 On n’y verra point d’enfant qui ne vive que peu de jours, ni de vieillard qui ne remplisse le temps de sa vie ; parce que celui qui sera un enfant de cent ans, mourra, et le pécheur de cent années sera maudit.

21 Ils bâtiront des maisons, et ils les habiteront ; ils planteront des vignes, et ils en mangeront le fruit.

22 II ne leur arrivera point de bâtir des maisons, et qu’un autre les habite ; ni de planter des vignes, et qu’un autre en mange le fruit. Car la vie de mon peuple égalera celle des grands arbres, et les ouvrages de leurs mains seront de longue durée.

23 Mes élus ne travailleront point en vain, et ils n’engendreront point d’enfants qui leur causent de la peine ; parce qu’ils seront la race bénie du Seigneur, et que leurs petits enfants le seront comme eux.

24 On verra qu’avant qu’ils crient vers moi, je les exaucerai, et lorsqu’ils parleront encore, j’écouterai leurs prières.

25 Le loup et l’agneau iront paître ensemble ; le lion et le bœuf mangeront la paille, et la poussière sera la nourriture du serpent. Ils ne nuiront point et ne tueront point sur toute ma montagne sainte, dit le Seigneur.



VOICI ce que dit le Seigneur : Le ciel est mon trône, et la terre mon marchepied. Quelle maison me bâtirez-vous ? et où me donnerez-vous un lieu de repos ?

2 C’est ma main qui a créé toutes ces choses ; et elles sont toutes, parce que je les ai faites, dit le Seigneur ; et sur qui jetterai-je les yeux, sinon sur le pauvre qui a le cœur brisé et humilié, et qui écoute mes paroles avec tremblement ?

3 Celui qui immole un bœuf parmi vous, est comme celui qui tuerait un homme ; celui qui sacrifie un agneau ou un chevreau, est comme celui qui assommerait un chien ; celui qui fait à Dieu une oblation, est comme celui qui offrirait à Dieu le sang d’un pourceau ; et celui qui se souvient de brûler de l’encens, est comme celui qui révérerait une idole. Ils ont pris plaisir et se sont accoutumés à toutes ces choses, et leur âme a fait ses délices de ses abominations.

4 Et moi je prendrai plaisir aussi à me moquer d’eux, et je ferai fondre sur eux ce qu’ils craignaient ; parce que j’ai appelé et personne n’a répondu, j’ai parlé et ils ne m’ont point écouté ; mais ils ont fait le mal devant mes yeux, et ils ont voulu ce que je ne voulais point.

5 Ecoutez la parole du Seigneur, vous qui l’entendez avec tremblement : Vos frères qui vous haïssent et qui vous rejettent à cause de mon nom, vous ont dit : Que le Seigneur fasse paraître sa gloire en vous, et nous le reconnaîtrons alors dans votre délivrance et votre joie. Mais ils seront eux-mêmes couverts de confusion.

6 J’entends la voix du peuple qui retentit de la ville, une voix qui vient du temple, la voix du Seigneur qui rend à ses ennemis ce qu’ils méritent.

7 Sion a enfanté avant d’être en travail, elle a mis au monde un enfant mâle avant d’avoir senti les douleurs de l’enfantement.

8 Qui a jamais entendu une telle chose ? qui a jamais rien vu de semblable ? La terre produit-elle son fruit en un seul jour ? et tout un peuple est-il engendré en même temps ? Et cependant Sion a été en travail, et elle a enfanté ses enfants en un même temps.

9 Moi qui fais enfanter les autres, n’enfanterai-je point aussi moi-même ? dit le Seigneur. Moi qui donne aux autres la fécondité, demeurerai-je stérile ? dit le Seigneur, votre Dieu.

10 Réjouissez-vous avec Jérusalem ; soyez dans l’allégresse avec elle, vous tous qui l’aimez : joignez les sentiments de votre joie à la sienne, vous tous qui pleurez sur elle ;

11 afin que vous suciez et que vous tiriez de ses mamelles le lait de ses consolations, et que vous trouviez une abondance de délices dans la gloire qui l’environne de toutes parts.

12 Car voici ce que dit le Seigneur : Je vais faire couler sur elle comme un fleuve de paix ; je répandrai sur elle la gloire des nations comme un torrent qui se déborde : vous sucerez son lait, on vous portera à la mamelle, on vous caressera sur les genoux.

13 Comme une mère caresse son petit enfant, ainsi je vous consolerai, et vous trouverez votre paix dans Jérusalem.

14 Vous verrez ces choses, et votre cœur sera dans la joie : vos os mêmes reprendront une nouvelle vigueur, comme l’herbe verte ; et le Seigneur fera connaître sa main puissante en faveur de ses serviteurs ; et il répandra sa colère sur ses ennemis.

15 Car le Seigneur va paraître dans les feux, et son char viendra fondre comme la tempête pour répandre son indignation et sa fureur, et pour exercer sa vengeance au milieu des flammes.

16 Le Seigneur viendra environne de feux, et armé de son glaive pour juger toute chair. Le nombre de ceux que le Seigneur tuera, se multipliera à l’infini.

17 Ceux qui croyaient se sanctifier et se rendre purs dans leurs jardins en fermant la porte sur eux ; qui mangeaient de la chair de pourceau, des souris et d’autres semblables abominations, périront tous ensemble, dit le Seigneur.

18 Mais pour moi, je viens pour recueillir toutes leurs œuvres et toutes leurs pensées, et pour les assembler avec tous les peuples, de quelque pays et de quelque langue qu’ils puissent être : ils comparaîtront tous devant moi, et ils verront ma gloire.

19 J’élèverai mon étendard parmi eux, et j’enverrai ceux d’entre eux qui auront été sauvés vers les nations, dans les mers, dans l’Afrique, dans la Lydie, dont les peuples sont armés de flèches, dans l’Italie, dans la Grèce, dans les îles les plus reculées, vers ceux qui n’ont jamais entendu parler de moi, et qui n’ont point vu ma gloire. Ils annonceront ma gloire aux gentils.

20 Et ils feront venir tous vos frères de toutes les nations comme un présent pour le Seigneur ; ils les feront venir sur des chevaux, sur des chars, sur des litières, sur des mulets et sur des chariots, à ma montagne sainte de Jérusalem, dit le Seigneur, comme lorsque les enfants d’Israël portent un présent au temple du Seigneur dans un vase pur.

21 Et j’en choisirai d’entre eux pour les faire prêtres et Lévites, dit le Seigneur.

22 Car comme les cieux nouveaux, et la terre nouvelle que je vais créer, subsisteront toujours devant moi, dit le Seigneur ; ainsi votre nom et votre race subsisteront éternellement.

23 Et les fêtes des premiers jours des mois se changeront en d’autres fêtes, et les sabbats en un autre sabbat. Toute chair viendra se prosterner devant moi et m’adorer, dit le Seigneur.

24 Ils sortiront pour voir les corps morts de ceux qui ont péché contre moi. Leur ver ne mourra point, et leur feu ne s’éteindra point, et ils seront un objet de dégoût et d’horreur aux yeux de toute chair.