Biographie nationale de Belgique/Tome 1/AMBROISE DE GAND

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  - Tome 1 Tome 2  ►



AMBROISE DE GAND, AMBROSIUS GANDENSIS ou A GANDAVO, mathématicien, né à Gand vers la fin du xve siècle ou dans les premières années du xvie. Religieux de l’ordre de Saint-Bernard, il passa la plus grande partie de sa vie en Espagne, à l’abbaye de Spina, dans la Vieille-Castille. Doué d’une intelligence souple, Ambroise de Gand se distingua par sa vaste érudition ; il se voua particulièrement à l’étude des sciences, et prit rang parmi les mathématiciens les plus célèbres de l’époque. Son éloquence et sa rare habileté dans les affaires lui acquirent une telle réputation, que Charles-Quint l’appela auprès de lui et le traita avec une grande intimité. Après la mort de l’Empereur, son fils et successeur Philippe II continua à accorder à Ambroise sa protection et sa faveur. Ce savant religieux a écrit plusieurs ouvrages dont la plupart, restés en manuscrit, sont encore enfouis dans les bibliothèques de l’Espagne. On possède de lui deux ouvrages imprimés, traitant de l’astronomie : l’un, écrit en espagnol, Repertorio de los tiempos (1 vol. in-8°), a été successivement édité à Burgos, à Valladolid et à Alcala ; l’autre, écrit en latin, a pour titre De Variis Astrorum influxibus (1 vol. in-8°) ; il a été imprimé à Valladolid et à Alcala.

J. Liagre.

Henriquez, Phœnix reviviscens. — Valerius Andreas, Bibliotheca Belgica. — C. De Visch, Bibliotheca Scriptorum sacriordinis Cisterciensis. — Sweertius, Athenæ Belgicæ. — Foppens, Bibliotheca Belgica.