Biographie nationale de Belgique/Tome 1/ANSIAUX, Jean-Joseph-Éléonore-Antoine

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  - Tome 1 Tome 2  ►




ANSIAUX, Jean-Joseph-Éléonore-Antoine



ANSIAUX (Jean-Joseph-Éléonore-Antoine), peintre d’histoire, né à Liége en 1764, mort en 1840, était élève de Vincent, qui le considérait comme un de ses meilleurs disciples. Ansiaux remporta un grand nombre de médailles dans les différents concours auxquels il prit part à Paris, et fut très-avantageusement mentionné par l’Institut. Ce peintre, qui avait d’abord été destiné au barreau, a laissé beaucoup de tableaux de grande dimension qui ornent les églises de France. Voici l’indication de ses œuvres principales : Portrait de Mlle Mezerai ; Portrait du maréchal Kellerman ; Le Retour de l’Enfant prodigue ; Saint Jean reprochant à Hérode sa conduite licencieuse ; Jésus bénissant les enfants ; La Flagellation, à la cathédrale de Metz ; Annonciation de la Vierge ; Saint Paul à Athènes, à Saint-Étienne du Mont, à Paris ; L’Adoration des Mages, à l’église de Sainte-Waudru de Mons ; La Résurrection, à la cathédrale d’Amiens ; L’Élévation de la Croix, à la cathédrale d’Angers ; Le Crucifiement, à l’église de Saint-Germain-en-Laye ; Clémence de Napoléon ; Jésus-Christ expirant, à l’église de Villeneuve-Saint-Georges ; L’Assomption de la Vierge, à l’église de Lône ; La Peste de Milan, à l’église de Gorée, au Sénégal ; L’Assomption de la Vierge, pour les dames de Sainte-Marie, au faubourg Saint-Honoré à Paris ; Sainte Marthe ; Quatre Muses, pour Constantinople ; Sainte Ursule, pour la ville de Thorn ; Le Rêve de Paris. Ansiaux peignit aussi beaucoup de tableaux de genre gracieux.

Ad. Siret.