Biographie nationale de Belgique/Tome 1/ARSENE DE LIÉGE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  - Tome 1 Tome 2  ►



ARSENE, dit DE LIÉGE, camérier du pape Eugène IV, président de la congrégation italienne de Sainte-Justine, abbé de Sainte-Marie de Florence et de Saint-Paul de Urbe, naquit vers l’an 1400, d’une famille noble, à Longueville (Brabant), alors diocèse de Liége, et mourut à Rome en 1457.

Après avoir assisté au concile de Constance, Arsene se rendit à Rome pour y terminer ses études théologiques ; il ne tarda pas à captiver la bienveillance de plusieurs prélats influents. Le cardinal Condulmieri, qui lui vouait une estime toute spéciale, l’engagea à entrer dans la congrégation de Sainte-Justine, fondée depuis peu. Le 17 janvier 1430, Arsene fit sa profession à Saint-Paul de Urbe, monastère dont il devint abbé. Condulmieri, élevé au pontificat en 1431, sous le nom d’Eugène IV, choisit Arsene pour son camérier et ne cessa, pendant toute la durée de son règne, de lui donner les plus vifs témoignages d’affection. Arsene devint définiteur en 1441, abbé de Sainte-Marie de Florence et enfin président de la congrégation de Sainte-Justine en 1447 et 1452. Il gagna également la confiance de Nicolas V et de Calixte III, qui l’employèrent dans plusieurs missions importantes.

Arsene a écrit :

Epistola ad D. Jo. de Turrecremata S.R.E. Cardinalem, anno 1442.

Cette lettre sur les commentaires de la règle de Saint-Benoît, publiée en tête de l’ouvrage du cardinal de Turrecremata sur cet objet, a été réimprimée à Milan en 1664, dans la chronique de l’abbaye de Florence de Placide Pucinelli. Seulement l’éditeur attribue l’épître de notre compatriote à un Arsene de Florence et appelle le commentateur Dominique Capranica, au lieu de Jean de Turrecremata.

Ul. Capitaine.

Bibliotheca Benedict. Casimensis, etc., Ae Mar. Armellini. Assissi 1731 ; in-fol., pars I. p. 57. — Foppens, Bibliotheca Belgica, t. I, p. 106.