Biographie nationale de Belgique/Tome 2/BERRÉ, Jean-Baptiste

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Tome 1 Tome 2 Tome 3  ►



BERRÉ (Jean-Baptiste), peintre d’animaux et de nature morte, né à Anvers en 1777, décédé en 1828. Il se forma en étudiant avec ardeur les toiles des vieux maîtres. Lorsque son talent eut acquis une certaine force, Berré se rendit à Paris, s’établit dans cette ville et y passa la plus grande partie de son existence. C’est au Salon français de 1814 que l’artiste anversois se fit remarquer et commença à établir sa réputation ; il y exposa Romulus et Remus allaités par la louve et Une lionne avec ses lionceaux, tableau peint d’après nature, à la ménagerie royale. Berré possédait un talent très-fécond et très-recherché des collectionneurs de son temps ; quoique éloigné de sa patrie, il n’oubliait pas celle-ci et envoyait ses productions aux diverses expositions organisées en Belgique. On cite, entre autres, l’Aigle royal sur le point d’enlever un agneau (Bruxelles, 1811) ; le Singe et le Chat (Gand, 1812) ; Chiens et cygnes (Gand, 1814) ; Cerfs et biches dans une forêt (Bruxelles, 1821) ; Paysage : Chariot attelé de bœufs (Amsterdam, 1822) ; Animaux au repos et figures (Gand, 1823). Les amateurs payaient fort cher ces tableaux, qui ornaient les principales collections de l’Europe ; on en aimait le fini et la perfection de l’exécution. Berré mourut dans la force de l’âge. Son portrait se trouve dans la collection des Portraits des artistes modernes, par Eeckhart et Vanden Burggraaff.

Ad. Siret.