Biographie nationale de Belgique/Tome 2/BOUCHER, André

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Tome 1 Tome 2 Tome 3  ►



BOUCHER (André), écrivain ecclésiastique, plus connu sous le nom d’André Carnificis, vivait au XV. Né en Flandre, ou, selon d’autres, en Artois, il prit l’habit religieux chez les Dominicains de Douai. Il s’y distingua par ses talents et sa vertu; aussi fut-il adjoint comme socius au père Martial Auribelli, général de l’ordre, lorsqu’en 1457 celui-ci vint faire la visite des couvents des Pays-Bas pour les ramener à l’observance de la règle primitive. Boucher fut le premier prieur de la maison de Douai après l’introduction de la réforme, et l’établissement de la province de Hollande. Il paraît même assez problable que, pendant les années 1462 et 1463, il remplit, en même temps, les fonctions de vicaire ou supérieur de cette province. En 1470, le père Uytenhove, vicaire de la province de Hollande, l’envoya avec le père Payen Dolon auprès de Charles le Téméraire pour aplanir quelques difficultés qui s’étaient élevées relativement à la réforme, et pour présenter au prince un mémoire sur cet objet. Le père Boucher travailla aussi, en 1483, avec le père Michel François, à un autre mémoire, dont le but était de prouver que la réunion, projetée par quelques-uns, de la province de Hollande à celle de Saxe, tendait directement à la ruine de la réforme, et ne pouvait produire que de mauvais résultats. Les biographes citent encore l’ouvrage suivant dû à la plume du père Boucher : Rationes contra transsubstantiationem corporis S. Joannis Evangelistæ in corpus Christi, quam Bonetus et Maronius factam volebant per verba Christi in cruce pendentis : Mulier, ecce filius tuus. Cet opuscule, dirigé contre une opinion singulière soutenue par quelques théologiens du XVe siècle, était conservé autrefois dans la bibliothèque du chapitre métropolitain de Cambrai. — On ignore la date de la mort du père Boucher.

E.-H.-J. Reusens.

Paquot, Mémoires, éd. in-fol., II, p. 523. — Quetif et Echard, Scriptores ordinis Prædicatorum, I, p. 865.