Carnot (Arago)/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences1 (p. 567-568).
◄  X
XII  ►


COMPTES RENDUS DES OPÉRATIONS DES ARMÉES.


Carnot sentit la convenance, le besoin, de montrer envers les armées nationales une déférence dont jadis les gouvernements absolus pouvaient se croire dispensés, lorsque leurs soldats étaient enrôlés à prix d’argent : chaque année il devait dérouler à la face du pays le tableau détaillé des batailles livrées par nos légions et des résultats qu’elles avaient produits. Voici comment se terminait le récit de la campagne de dix-sept mois, pendant laquelle les troupes de la République ne déposèrent pas les armes un seul instant :

27 victoires, dont huit en bataille rangée ;

120 combats de moindre importance ;

80,000 ennemis tués ;

91,000 prisonniers ;

116 places fortes ou villes importantes prises, dont trente-six après siége ou blocus ;

230 forts ou redoutes emportés ;

3,800 bouches à feu ;

70,000 fusils ;

1,900 milliers de poudre ;

90 drapeaux.

Qu’on nous dise, si on l’ose, après avoir lu ce tableau, que la statistique n’est jamais éloquente !